EOA

Members
  • Content Count

    614
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by EOA


  1. Citation

    Visiblement ils essaye de consolider leur position un peu partout dans le centre et l'est. Sur la route d'Alep, mais aussi autour de Quaryatayn.

    Il est aussi  probable qu'ils considèrent l'axe offensif vers Tabqah comme trop exposé aux contrecoups que l'EI pourrait lancer depuis le sud du lac vers la route de Khanasser. Sur le même schéma que ce qui vient de se passer depuis 15 jours. Ils peuvent donc soit consolider ce secteur pour lui donner de l'air et une capacité de résistance accru, soit prendre l'offensive (ce qu'ils semblent faire à mon avis) et pousser l'attaque vers Tabqah par une double branche : les tiger forces au sud du lac jusqu'à la zone verte, et les troupes mécanisées qui étaient déjà à l'offensive sur l'autoroute plus au sud continuent leur poussée au centre. 

    Par contre je trouve que la SAA s'épuise un peu à mener autant d'offensives à la fois : Kabbanah, Alep, Khanasser, Tabqah, Palmyre, Qaryatayn, Ghouta etc. 

    • Dans le massif de Lattaquié vers Kabbanah ils sont à 2 doigts de parachever l'offensive qu'ils ont lancé depuis quelques mois ils devraient mettre le paquet pour finir ca rapidement. 
    • L'offensive vers Tabqah et Raqqah franchement elle semble immobiliser beaucoup de moyens pour des territoires qui ne valent pas grand chose dans le désert, ce n'est pas vraiment prioritaire. Je ne comprends pas pourquoi ils s'entêtent à cet endroit. 
    • Par contre la SAA est aux portes de Qaryatayn et Palmyre depuis des mois et n'arrivent pas à progresser, c'est à ces endroits qu'il faut frapper car si ces deux villes tombent l'EI aura perdu tous ses points d'appui majeurs en Syrie centrale. Ca serait une énorme victoire tactique, stratégique et symbolique pour la SAA. 

    Va savoir ce qui décide chez ceux qui gèrent les opérations ... 

    • Upvote 1

  2. Citation

    Précarité du parc? Quand même beaucoup moins en 2015-2016 qu'il y a 5 ans. Le flotte rajeunit et se modernise quand même rapidement même si le trou des 10 ans entre 1990 et 2000 a fait de gros dégâts qui ne sont pas encore tout à fait résorbés 

    Par précarité je parlais plus de précarité en rapport avec les missions à remplir par les VKS et notamment du volume d'appareil disponible pour la défense du territoire. 

    Avec "seulement"  140 chasseurs polyvalents modernes opérationnels (60 Su 30 + 50 Su 35S + 30 Mig 29 SMT) et une centaine d'intercepteurs modernisés (et encore) Mig 31 pour couvrir toutes les frontières : arctique, pacifique, frontière chinoise, caucase, europe et nord, plus l'intervention extérieure en Syrie, je ne pense pas que les VKS aient vraiment les moyens d'ergoter sur la question : quel est le vrai intercepteur entre Su 35S et Su 30 SM. Les deux remplissent la mission même si le Su 35S est peut être un peu plus moderne que le Su 30 SM

    Mais je te rejoins sur le fait que la situation est en grande voie d'amélioration par rapport aux années à la fin des années 90 et aux années 2000. Il va quand même falloir plusieurs années de production encore pour remplacer tous les appareils dépassés qui forment une bonne partie des escadrons (Su 27, Su 24, Mig 25, Mig 29 etc. 


  3. Citation

    Dans la fermeture de la pochéde FFalaise il apparaît qu'on a volontairement laissé un échappatoire aux Allemands qui ne leur permettait pas de conserver leur matériel lourd ( et donc leur capacité combative ) car cela coûtait moins cher que de fermer et réduire le "réduit" par la force.

    Euh non pas vraiment, les alliés ont mal cordonné la manoeuvre, le fait d'avoir 3 commandements différents ayant posé des problèmes (canadiens, anglais, US) et le résistance allemande acharnée (notamment celle des unités SS très motivées) a permis de protéger les flancs du couloir pour faire évacuer le plus de monde possible. Les véhicules et le matériel lourd ont bien davantage été la cible des myriades de chasseurs-bombardiers et de l'artillerie lourde, et dans les derniers jours de la bataille où le chaudron se matérialise réellement il n'y a plus beaucoup de matériel lourd côté allemand : les chars sont déja détruits en majorité, les pièces d'artillerie abandonnées du fait de l'absence de moyens de traction hippo ou motorisé etc. 

    Citation

    Près de Khanasser, le gouvernement syrien reprend les localités qu'il avait perdu lors de l'offensive de l'OEI pour couper la route vers Alep.

    La SAA pousse à l'est de la route de Khanasser et s'enfonce en territoire de l'EI : 

    https://twitter.com/hamza_780/status/707941554237906944

     

    • Upvote 1

  4. Citation

    Le contrat suivant portant sur 45 à 50 appareils (pour les VMF) est en cours de négociation et devrait être signé cette année ainsi que le suivant pour les VKS (on parle de 60 à 75 appareils pour eux).

    Donc au final une soixantaine de Su30 SM pour la marine (équivalent à 3 escadrons de 20 ou 4 escadrons de 15 j'imagine) qui seront basés à terre et 24 Mig 29K pour l'aviation embarquée? 

    Pour les VKS j'en étais resté aux 65 commandes fermes à livrer jusqu'en 2016 (inclus). 

    Citation

    Le Su-35S est certainement plus adapté pour la supériorité aérienne mais bon le Su-30SM est largement capable d'assurer de l'interception

    La différence c'est donc bien le fait que l'un est monoplace et l'autre biplace. Les deux sont des chasseurs de supériorité aérienne fait pour l'interception, mais qui possèdent des aptitudes air sol non négligeables. Le Su 35S est-il vraiment un cran au dessus du 30 SM en termes de modernité des senseurs et composants?

    Vue la précarité du parc aérien des VKS, les deux appareils remplissent quand meme grosso modo les mêmes missions. 


  5. Citation

    Mais, je pense que EOA plaisantait 

    Toutafé ! Ne manquait à mon tableau que notre bon vieux Richelieu et ses 380 pour ouvrir la voie finalement! 

    Cela dit je serais curieux de savoir quels sont les plans préparés à l'Etat major pour l'intervention en Syrie. Parce que le seul point sérieux de mon message c'étaient les objectifs en fait, à savoir : 

    • Les forces islamistes, principalement EI, qui ont la mainmise sur des larges bandes du littoral et combattant les milices adverses dites modérées/laiques et le gouvernement dit officiel (on ne sait plus vraiment lequel c'est). Là ce sont clairement des forces maritimes et de débarquement qui devraient officier, je vois mal les gus de madama remonter 1000 km.   
    • Les camps et l'infrastructure qui sont en plein désert à plusieurs centaines de km des côtes, et qu'ils faudra aussi nettoyer (à la "malienne" j'ai envie de dire). Et là ca sent le raid blindé et les OAP combinées aux frappes depuis N Djamena et au rens drone. 

    Bref une opération complexe à monter et encore plus à réaliser !

    • Upvote 1

  6. Citation

    Et je suppute que lors de ces exercices les sous marin se font avoir aussi une paire de fois...

    Sans compter que le sous-marin ne va probablement pas couler le GAN entier en un seul coup. Et que la condition de la réussite de son attaque est la surprise, liée à sa non détection par les escorteurs. Or une fois les torpilles tirées le sous-marin est potentiellement très vite repéré par les escorteurs, hélicos ASM, avions etc. Et une fois repéré face à une frégate ASM + hélico presque aucune chance de s'en tirer ... Le navire va déterminer l'origine du tir, envoyer de grands coups de sonar actif et là tout le monde aux abris !

    Donc tirer une salve de torpille une fois c'est bien, survivre après coup pour en tirer une seconde une autre fois c'est autre chose ... 


  7. Chouette ca serait l'occasion d'utiliser toute la palette des moyens :

    • Assaut par la mer sous ombrelle de l'armée de l'air et du GAN et des hélicos de l'ALAT depuis les BPC, bombardement canon de la flotte sur les ports ciblés, débarquement de GTIA blindés dans les ports saisis de force en première vague. Aller disons l'un à Tripoli et l'autre à Benghazi, avec des GTIA motorisés ensuite en seconde vague. Objectif Sirte pour les deux brigades. Panzer marsch!
    • Raid blindé de deux GTIA depuis le Niger et le Tchad combiné à des opérations aéroportées, actions de FS et bombardement aérien sur rens drone pour passer un grand coup de reteau dans le sanctuaire djihadiste désertique.
    • Intervention égyptienne à l'est pour sécuriser la région de Al Jawf au sud à Tobrouk au nord.

    Aller on nettoie le tout en 2 mois et 6 mois après remballes tes tongues maman on rentre à Melun! Ils sont quand meme cool les libyens d'habiter un pays pas trop loin du notre parce que au dela ca aurait été plus compliqué ... :rolleyes:

    Plus sérieusement la Libye ressemble de plus en plus au Mali des années 2010, la DGSE et les forces spéciales agissent dans la clandestinité et la discrétion pour endiguer le flot islamiste qui continue tout de même progresser bien que freiné. Si la digue saute il faudra bien intervenir comme pour Serval, avec un peu de chance on pourra compter sur les maccaroni et les égyptiens. Il faudra par contre probablement faire des choix entre les missions avec nos moyens restreints (qui a dit sentinelle?) ...

    • Upvote 2

  8. Attendons de voir comment ca évolue. Mais l'EI est de toute facon acculé sur tous ses fronts et se trouve dans une impasse stratégique. Il ne possède aucune capacité de négociation à l'amiable, plus vraiment de soutien officieux des états du golf, les frappes et les combats provoquent une attrition importante de ses forces sans qu'il est la capacité de les remplacer en intégralité car le flux des combattants étrangers s'est en partie tari et les populations sous son controle ne sont pas numériquement importantes, ses capacités financières ont également été atteintes .. A moins d'un retournement stratégique l'EI est condamné à moyen terme.

    Donc "en attendant" ils gagnent du temps comme ils peuvent. L'attrition qu'ils subissent lors des gros combats comme a l'est d'Alep avec un gros CAS russe et une puissance de feu de la SAA importante doit être largement plus importante que les pertes subies par un contingent mobile et éphémère comme celui qui mène le raid sur la route de Khanasser, pour un rendement plus efficace. D'un coté ils perdent beaucoup de monde et du territoire, de l'autre ils perdent un peu de monde, peu de territoires et foutent la pagaille en face.

    Donc je maintiens que le rendement de l'opération est plutot remarquable sous peine qu'ils arrivent à extraire leur force dès que ca commencera à chauffer.

    http://edmaps.com/html/khanasser.html

     

     

    EDIT : Selon Almasdar news ca n'aurait pas trainé, la SAA avec les Tiger Forces en tête seraient déjà entrées dans Al Kabirah et seraient à quelques km de Khanasser. Si c'est vérifié et confirmé, l'EI n'aura vraiment pas défendu la zone conquise, et l'opération n'avait pour but que de gagner du temps et de désorganiser le dispositif arrière de la SAA.

    https://www.almasdarnews.com/article/tiger-forces-enter-shillalah-al-kabeera-in-southeast-homs/

    Une fois la route reconquise ca ne m'étonnerait pas que les forces du régime aèrent un peu le corridor vers l'est et l'ouest pour se donner une certaine profondeur et éviter les crises similaires dans le futur.


  9. Citation

    Si tout le personnel de l'EI impliqué dans cette attaque se fait exterminer, ce mouvement n'aura vraiment rien de remarquable ...

    Et c'est probable, car la zone étant entourée de désert, donc ils n'auront pas de ravitaillement si ils s'enterrent dans une ville ou un village et la fuite finale sera une sorte de chasse au lapin avec l'aviation russe.

    Le mouvement ne peut être intelligent que si ils profitent du déplacement de la force Tiger pour contre-attaquer violemment sur ce qui est devenu une grande poche loyaliste autour d'Alep.

    Sans une autre offensive, c'est juste un baroud d'honneur gaspillant leurs troupes.

    Tu sous estimes leurs capacités évasives. Dès qu'ils rencontreront un point dur ils le fixeront gentiemmment quelques jours, pourriront la zone qu'ils controlent encore de pièges et de coupes de route, et au moment où la pression deviendra trop forte ils déguerpiront à travers le désert vers l'est discrètement en laissant une arrière garde de quelques trouffions se sacrifier. Ils ont bien démontré depuis le début du conflit leurs capacités de mobilité dans le désert et de discrétion.


  10. Les Tiger Forces auraient apparemment repris Rasm Al Nafal, la ville pivot au sud du lac Jaboul que l'EI avait prise par surprise avant de débouler sur la route d'apprivsionnement. J'ai quand même l'impression que cette offensive de l'EI a été assez heureuse de taper dans le mou du dispositif, s'est assez vite enfoncée dans le dispositif syrien peu solide, mais que telle une vague elle déferle vers l'avant sans vraiment occuper sérieusement les territoires conquis, parce qu'elle ne doit pas en avoir les moyens. Elle doit probablement laissé des arrières gardes retardatrices et miné les endroits mais pas plus. Et de l'autre cpôté, dès que sona vant garde rencontrera un vrai bouchon de résistance sérieuse (ce qui devrait arriver incessament sous peu) elle évitera le combat et se repliera vers l'est à travers le désert. Au final une belle pagaille sur les arrières de la SAA, une grosse frayeur pour Alep, quelques jours/semaines grapillés mais pas beaucoup plus. L'opération reste tout de même assez remarquable!

    • Upvote 1

  11. Citation

    Ce que je ne comprends, c'est pourquoi la SAA n'a pas cherché à élargir le corridor avant d'aller plus en avant. Quand on regarde une carte il était évident que c'était l'endroit où attaquer pour refermer les troupes au nord dans une poche. Manque de moyen ?

    Je pense plus qu'ils se sont laissés prendre au jeu de la routine. Les rebelles en 2014-2015 lorsqu'ils avaient l'offensive n'ont pas coupé cet axe, préférant descendre directement vers Hama et vers Ileb/Jisr puis Lattaquié/Tartous, et consolider leurs positions à Alep. Ca a probablement été une grosse erreur stratégique. Du coup la SAA a pu continuer d'alimenter Alep en troupes et matériels pour tenir jusqu'au renversement de l'intervention russe/iranienne.

    Ensuite il y a eu quelques tentatives limitées de l'EI pour couper la route, mais elles ont été vites repoussées et l'axe rapidement ouvert par de brèves contre-attaque.

    Entretemps aucun danger ou presque ne pesait sur la route et la SAA a dû se dire, avec les autres fronts prioritaires qui mettaient la pression sur les rebelles/EI, que la route était plus ou moins "safe". Quelque part on ne peut pas leur donner tort, cette offensive de l'EI est une réelle surprise pour tout le monde. Après les succès initiaux la SAA aurait vraiment pu élargir le corridor mais elle a préféré pousser son avantage dans les autres secteurs qui apparaissaient comme plus "chauds" sur le coup.

    On se heurte aussi peut-être à l'incapacité de la SAA à réellement tenir de larges pans du territoire une fois libérés. Tenir la route avec quelques villages et checkpoints ca va encore, par contre s'enfoncer dans les étendues désertiques pour y établir des points d'appuis pour tenir au loin les forces adverses, c'est autant de ressources en hommes, matériels, logistique immobilisées. Et pour une SAA aux abois en 2014/2015 ca doit toujours compter aujourd'hui.

    Quelque part ils ont parié, on dirait qu'ils ont perdu leur pari. Maintenant il va falloir monter une contre attaque massive et complexe qui va immobiliser des forces importantes qui vont manquer ailleurs, et c'est probablement le but de l'EI ici. Heureusement que le cessez le feu doit rentrer en vigueur samedi, ca va relacher la pression sur certains autres fronts et permettre au régime de se concentrer sur l'EI vers Kuweires/Al Bab, la route de Khanasser et Quaryatayn/Palmyre. Le hasard fait bien les choses pour le régime sur ce coup la j'ai envie de dire...


  12. Citation

    Pas mal de sources annoncent que la ville est déjà tombée.

    C'est effectivement confirmé par Al Masdar. Les Tiger forces au nord dirigées par se sont regroupées et auraient commencé leur attaque en direction du sud.

    Je pense que vue l'ampleur de cette offensive de l'EI les forces syriennes engagées en avant vers Tabqah et Rakiah vont devoir se replier sur Itriyah pour rouvrir le corridor vers Khanasser / Alep et Skeil Hilal / Salamiyah. Probablement que des forces venant de Salamiyah, du centre et du sud de la syrie vont devoir aussi contre attaquer pour prendre l'EI en étau.

    J'ai l'impression qu'en réalité la route était très faiblement gardée car les troupes étaient engagées à fond vers Tabqah et vers Alep. Et qu'il n'y a aucune réserve centrale d'intervention vers Homs/Hama pour intervenir en cas de coup dur, ce qui confirme bien la pénurie de forces qui touche quand même la SAA malgré ses récents succès.

    De l'autre côté comment l'EI peut-il mobiliser une telle force alors qu'il est dangeureusement sur le reculoir sur tous les fronts, notamment en Irak et dans le centre de la Syrie. Ca me dépasse ... Peut-être que ce sont les combattants retirés du front de Kuweires qui ont opéré une rotation rapide pour attaquer le point faible du dispositif syrien. Si c'est le cas, le mouvement est tactiquement et opérativement brillant, ca m'étonnerait pas qu'il y ait quelques commandants tchétchènes dans le coup formés à l'école soviétique ou russe !

    Citation

    Je ne comprends d'ailleurs pas comment font les YPG pour choper des paquets de village en 2-3 jours alors que la SAA doit y aller au forceps pour chasser l'OEI de quelques villages misérables, comme on l'a vu à l'est d'Alep. C'est dû au fait que l'OEI ne met aucune défense au nord et un maximum au sud contre le gouvernement ? Que le CAS américain est plus efficace que le CAS russe ? Différence de stratégie entre les YPG et les SAA ? Ces derniers limitant par exemple les affrontements urbains et privilégiant l'avancée après avoir détruit tout le village avec leurs obus ?

    L'EI semble bien plus agressif et motivé que certains groupes rebelles. Au nord d'Alep beaucoup ont fait défection et rejoint l'alliance des forces kurdes. Ils subissaient un très bombardement aérien et terrestre, l'accumulation des défaites et la faible profondeur défensive de leur front esseulé ont probablement cassé le moral des groupes. Au final leur esprit de résistance a été assez faible en comparaison des troupes fanatiques, disciplinées, bien armées et bien formées de l'EI. Ca explique beaucoup le différentiel de progression je pense.

    • Upvote 1

  13. Citation

    La situation s'aggrave pour l'armée syrienne sur la route d'Alep. Le passage entre Sheikh Helal et Ithriyah aurait également été coupé (ça n'a pas été mis sur la carte, mais c'est que vous puissiez visualiser la chose). Si l'information est confirmée, les garnisons de Khanaser et Ithriyah sont coupées du reste des forces gouvernementales.

    La SAA va devoir s'occuper sérieusement désormais de rouvrir cet itinéraire en ponctionnant des forces d'active de bonne qualité sur les autres fronts. Elle paye un peu la multiplication des offensives sur les différents fronts et l'écartèlement de ses forces. Jusqu'ici ses opposants n'avaient pas réussi à reprendre l'initiative, trop occupés à se défendre sur les points chauds où les forces loyalistes poussaient. Le prix à payer pour ces offensives multiples était de confier les secteurs peu chauds en apparence aux NDf et aux forces locales moins bien formées, impossible d'occuper tout le territoire avec des forces d'actives.

    Je trouve par contre que la SAA a vraiment traité cette histoire du corridor à la légère depuis le début, et qu'elle aurait bien fait d'élargir et de renforcer sa base avant de se lancer dans des opérations aventureuses comme l'offensive vers Raqqah. Il faut noter la belle capacité de résistance de l'EI qui apparait sur la défensive sur tous ses fronts mais qui parvient encore à monter une offensive coordonnée au centre de la Syrie. 

    A voir comment la situation évolue dans les prochains jours.

     

    • Upvote 2

  14. Je ne pense pas qu'il faille attendre grand chose de ce cessez le feu et de ces élections législatives. Avec l'avantage que semblent avoir les loyalistes sur le terrain, ca m'étonnerait qu'ils lâchent un lest très important en faveur de l'opposition. Et cette opposition rebelle non djihadiste c'est qui concrètement? Les groupes du sud majoritairement, un front où il ne passe plus grand chose et qui n'est pas décisif?

     Le régime a réussi à se maintenir à Daraa d'où il semble indélogeable, Damas, la frontière libanaise, Homs et Hama sont solidement tenues, la région alaouite de Lattaquié et Tartous et le massif montagneux qui les surmonte aussi.

    C'est Alep qui est devenue le schwerpunkt du conflit, et les opposants du régime y sont soit EI, soit rebelles djihadistes à 80%. Cet accord va surtout être une opération main propre pour les russes qui vont apparaitre comme plus conciliants, et une victoire diplomatique stratégique pour le régime qui va conforter son statut légal et sa place de négociateur à part entière. Enfin si des groupes rebelles mettent bas les armes en échange de garanties de non représailles, les groupes combattants seront d'autant plus affaiblis en face de la SAA et de ses alliés. 

    Du côté occidental on va féliciter de cette avancée diplomatique, qui fait courir moins de risque aux civils, qui va vers la paix et la réconciliation etc. Bref un bel enrobage et derrière on va encore passer pour des chèvres... Au final j'ai l'impression que seules la Turquie et l'Arabie saoudite sont encore cohérentes et droites dans leurs bottes de leur côté, et c'est triste à dire vu le champ de ruine qu'est la diplomatie francaise et occidentale aujourd'hui!

    • Upvote 1

  15. Citation

    D'après les sources loyalistes sur Twitter, la voie d'approvisionnement à Alep a été coupée par une attaque semble-t-il coordonnée des rebelles et de l'OEI. 

    C'est sur que cette longue membrane qui s'étirait de Hama à Alep n'appelait qu'à être coupée un jour. Mais au final on a plus affaire je pense à un coup d'epingle qu'autre chose, attaque de nuit, avec des VBIED qui a réussi tactiquement, mais avec les forces amassées de la SAA au nord et au sud, et le CAS russe, peu de chance que les rebelles ou l'EI puisse se maintenir face aux coups de boutoir à venir pour les déloger. Ils ont gagné quelques jours de répits sur les autres fronts, c'est déjà pas mal!


  16. Citation

    Les combattants Daesh sont assez étonnant, ils arrivent a s'accrocher en petit nombre a un peu n'importe quoi ... même si ici dans la green zone le terrain est un peu plus favorable, même si ils collent des pièges partout, et envoient des VBIED ou des kamikaze régulierement, meme si les SAA sont tres précuationneuse pour préserver la ressource humaine ... c'est sacrément laborieux contre une force qui me semble assez peu nombreuse.

    Tactiquement il est très difficile de déloger une infanterie motivée, bien retranchée et pourvue en mitrailleuses et AC. Les combattants de l'EI semblent plutot bien formés, pas trop mal équipés, et surtout complètement endoctrine. Contre un adversaire qui préfère mourir que décrocher, l'opération devient tout de suite plus compliquée. 
    Les combats dans l'Atlas et les Aurès de la guerre d'Algérie quand les katibas étaient accrochées et encerclés par les unités d'intervention étaient extremement durs et sanglants car les rebelles se battaient souvent jusqu'à  la mort.

    Et en face pas sur que les syriens aient absolument envie de mourir alors que le régime n'est plus vraiment menacé directement, et qu'ils commencent à voir le bout du tunnel. Donc ils prennent beaucoup de précaution, s'appuient plus que jamais sur leur puissance matérielle et ca prend du temps ... 


  17. Citation

    Nous avons très bine vécu avec beaucoup plus de calibres différents. Ça coûte juste un poil plus chère. 

    Ca coute plus cher et dire que ca a très bien vécu ce n'est pas vrai. La trop grande variété des calibres de marine a posé de gros problèmes industriels, logistiques et opérationnels au cours des premier et second conflits mondiaux. Dans une moindre mesure ensuite mais quand même. Ce n'est pas pour rien que tous les pays s'engagent vers la rationalisation et l'homogénéisation des systèmes d'arme, nous serions bêtes de ne pas faire de même ... 

    Nous avons déjà raté le coche avec la gestion désastreuse du programme FREMM au niveau des bâtiments, on se retrouve avec une flotte d'échantillons : 2 HRZ + 6 FREMM + 2 FREDA + 5 FTI ... Sans parler des nouvelles classes de frégate qu'il va falloir pour remplacer Avisos et FS. 

    Niveau armement on a quand même bien réussi niveau missile et torpille à uniformiser avec le triptyque Exocet / Aster / Mu 90, autant le faire pour les canons également.


  18. Surtout qu'on peut se poser la question de l'effectivité réelle du 76mm en défense AA. Le canon permet il vraiment de se défendre contre une attaque missile? Les Aster 15/30, Mistral, canons de 20, contre mesure électroniques ne suffisent-ils pas? J'ai toujours douté de la capacité du canon à lutter contre des missiles manoeuvrant modernes mais peut être que je me trompe...

    Ca serait vraiment cocasse de voir nos FTI armées avec un 127mm. Ca nous ferait une chaine logistique de plus pour 5 canons, la blague ... On aurait du 76, du 100, du 127 ... A quand le 155 sur les BPC


  19. Selon Peto Lucem la SAA aurait refermé la poche de Rayyan à l'est d'Alep encerclant ainsi les troupes de l'EI. Ces dernières n'ont donc pas fuit comme semblait l'espérer les troupes du régime qui vont devoir batailler ferme dans la zone verte autour de l'autoroute pour réduire les points de résistance un par un. Ca ne devrait pas poser trop de problème avec les voies d'approvisionnement en renforts et armes coupées, mais ca prendra surement un peu de temps puisque la SAA ne veut pas éprouver trop de pertes dans ces opérations de reconquête. 

     

     


  20. Citation

     

    Tu l'as lu son livre?  Parce que la première économie à faire dans l'armée c'est supprimer la 2 éme Section des officiers Généraux. Mais ça bien sur il en parle pas puisqu'il profite du système.

    Aucune armée européenne ne connaît un tel dispositif au profit de ses généraux. Militairement injustifiée dans le cadre d’une armée moderne, nous pouvons raisonnablement nous interroger sur l’utilité d’une mesure aussi éloignée des principes d’équité en matière de retraite des citoyens

     

    Sérieusement c'est pas au niveau du débat... Qu'on débatte de la nécessité de maintenir ou pas la 2eme section des officiers généraux d'accord, mais employer cet argument dans le cadre de cette discussion c'est aussi démagogique que d'entendre le ministre de la défense nous vanter que l'armée serait au top après le livre blanc de 2013 ...
    Sais-tu réellement ce que cela représente comme cout? Entre la solde réserve et les avantages essentiellement liés au transport on ne doit même pas atteindre 10 millions d'euros par an ... A titre de comparaison le budget de la défense hors pensions c'est 32 milliards. Donc si tant est que le cout de la 2 S soit de 10 millions par an (c'est vraiment une estimation haute) cela représente 0,03% du budget. 

    Donc oui il n'y a pas de petites économies et si l'utilité de la 2 S n'est plus avérée on pourrait en faire l'économie. Mais cela ne représente rien. Donc ca ne règle rien à la question. Et la question aujourd'hui ce ne sont plus les économies à faire, c'est l'urgence d'augmenter de manière massive et durable le budget de la défense. Donc si après avoir lu tout son livre tu ne retiens que ce point, je trouve ca plutot dommage car l'ouvrage était très intéressant sur plusieurs aspects. Il serait bon de retirer ses oeillères parfois ... 

    • Upvote 4

  21. Citation

    Desportes, il est gentil dans la critique mais il ne propose aucune solution.

    Je concois que la critique puisse énerver à force, mais il propose des solutions, qui sont plutot radicales. Elles ne sont pas retenues par le pouvoir politique, c'est une chose, ca n'empêche pas de répéter qu'on est pas d'accord avec la stratégie et la politique suivie.

    Il constate simplement qu'il y a trop peu d'hommes, trop peu de matériels, pas de vision politique claire et volontariste, un refus d'utiliser l'outil de la "puissance" pour contraindre les parties à adopter une politique qui puisse règler la situation; et que tout cela nous mène une fois de plus à une impasse stratégique, malgré le brillant tactique et opératif de Serval (et encore).
    Donc au final nos forces servent actuellement à faire du containment pour refouler les GAT au nord de la ligne tracée par Barkhane destinée à protéger le sud, la green zone où vivent les populations noires et où se trouvent nos pays alliés. Le containment ne permet pas de régler la situation, il permet de la stabiliser et d'empêcher qu'elle ne s'aggrave. A noter que cette lime a toutefois été contournée, non par les attentats terroristes comme le disent à tort des journalistes (JDM pour ne pas le citer) mais par des GAT type Boko Haram qui ont "pourri" des zones au coeur de l'arrière région.

    Les solutions il les proposent dans son ouvrage récent : adopter un réel cap stratégique et diplomatique autonome et cesser la politique extérieure des interventions au petit bonheur la chance (cf Libye, RCA, Chamnal), revenir sur le désengagement en Afrique et renforcer notre présence militaire, politique et économique dans cette région traditionnelle où notre puissance et notre influence ont vocation à s'exercer, donner à nos outils politiques, économiques et militaires les moyens de réaliser ces missions. Et pour l'armée ces moyens nécessaires sont largement supérieurs aux ridicules 1,5% qu'on consent chaque année à la Défense. Les fondamentaux en soit ...
    Après il y a des solutions plus adaptées aux questions opératives, organisationnelles ou tactiques pour les armées qui sont proposées.

    Ces solutions sont cohérentes avec l'approche globale du sujet proposé par Desportes. Ces solutions ne sont pas retenues aujourd'hui, ca n'empêche pas de les rappeler. Je préfère entendre Desportes critiquer tous les jours, que de voir la suffisance et l'auto satisfaction pathétiques des gouvernements qui se succèdent sur ces questions depuis des années personnellement. Je ne suis pas forcément d'accord sur le fond de ce qu'il propose, mais pour une fois qu'on a un général qui ose dire les choses ...

    • Upvote 3

  22. Citation

    Le seul petit souci c'est la portée mini autour de 15km qui oblige a engager aussi de l'artillerie canon.

    Disons que dans ce genre de cas, la double dotation mortier de 120mm avec portée max de 13km peut remplir le gap.

    Il faut voir avec les autres moyens d'appui aéroterrestres engagés, le LRU n'est qu'une pièce du dispositif.


  23. Avec un engin placé à Tombouctou, l'autre à Gao et le dernier à Tessalit, et une portée de 70 - 84 km la zone couverte est non négligeable. Ca compense effectivement le manque de chasseurs bombardiers, le cout des munitions et de l'empreinte logistique est moins conséquent, la réactivité tactique est améliorée.

    Les deux problèmes sont l'angle limité à 90 degrés couvert par le radar cobra, et le temps que met la roquette pour atteindre sa cible, si cette dernière est très mobile ... Quelqu'un a une idée du temps de vol pour 70 km?

    • Upvote 1

  24. Je me demande ce que fait l'armée loyaliste et ses alliées chiites à Alep. Ils ont abandonné le front nord aux kurdes qui semblent lever le pied suite aux durcissement de la défense rebelle (merci les renforts qui ont transité par la turquie) et aux tirs turcs malgré l'appui feu russe et syrien. A l'est les tiger forces continuent lentement de tenter de fermer la poche de Rayyan, l'offensive vers Raqquah ne semble pas impliquer de gros contingents ... Bref où sont passés les milliers d'hommes qui ont déferlé sur le nord d'Alep et brisé le siège de Nubl la semaine dernière?

    Il y a bien des combats vers Bayanoun et Hayyan mais plutot larvés et de faible intensité. Donc soit les troupes loyalistes se regroupent pour une nouvelle grande offensive, soit la priorité semble avoir été donnée à la consolidation du front d'Alep et l'appui disponible au front de Lattaquié. C'est quand même étonnant, je pense qu'il y a moyen maintenant d'entamer l'encerclement d'Alep.
    Je pensais que la SAA pousserait son avantage, avec cet enchainement de défaites et de pertes les rebelles devaient être bien secoués et leur dispositif friable. A moins que les récentes grandes offensives de l'automne dernier aient calmé les ardeurs du fait des pertes subies et que le régime préfèrent désormais utiliser une stratégie de grignotage et d'offensive limitée pour éviter les pertes ...

    • Upvote 1

  25. Plusieurs sources Twitter annoncent que Kinsibba serait tombée aux mains de la SAA ce matin après une offensive brutale entamée 2 jours avant avec la chute des villages de Ballah et Shillif.

    Les rebelles ont désormais le choix entre se replier en bon ordre du massif Turkem et Akrad et d'évacuer les territoires restant en leur controle de la province de Lattaquié pour se concentrer sur la défense de Jisr et entre s'accrocher aux villages qu'ils tiennent encore dans le massif Turkmen. Mais avec Kinsibba tombée, ils ne possèdent plus aucun point haut où s'accrocher, et il est à prévoir que la SAA va rapidement déferler sur leurs arrières par Al Bayda et Al Hawr.

    A voir donc dans les prochaines heures ou jours comment la situation évolue!