Yamato

Members
  • Compteur de contenus

    235
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

66 Excellent

À propos de Yamato

  • Rang
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Yamato

    [Rafale]

    Ah mais je me doute bien que cela a déjà été évoqué mais peut-être pas tous les détails dont la vidéo qui vient de sortir, d'où mon post Oui c'est un peu le soucis, la limite serait donc d'environ 4500km en comptant en plus un temps sur zone pour observer, mieux se placer... Après pour un bombardement nucléaire, je sais pas s'il serait prévu un retour pour le ou les pilotes ou est-ce qu'ils seraient "sacrifiés"?
  2. Yamato

    [Rafale]

    Je ne suis pas ce fil donc je ne sais pas si cela a déjà été dit, mais lors de la précédente projection de 2 rafale et de ravitailleurs à la Réunion, la distance totale parcourue a été de 10 200km pour 12 heures de vol. Bien que la vitesse ne soit pas la même, il est intéressant de se dire qu'on est capable de frapper aussi loin, voire plus, qu'avec un M-51 et ce de façon conventionnel si on le souhaite.
  3. Yamato

    SNA Suffren, SNLE et SSGN capacité française

    Je n'avais pas connaissance de ce concept US, mais il est assez similaire en terme de gabarit et de capacités au SMX-26. Ce que j'ai pu noté rapidement comme "grosse" différence", c'est que le SMX possède 8 torpilles légères, comme ce SSLW, mais avec 2 torpilles lourdes en plus et puis je ne sais pas dans quel sens c'était dit, mais le SMX-26 peut rester poser sur le fond grâce à ses roues rétractables. Voir ici, soit toute la vidéo, soit à 1:20 pour voir ces roues rétractables.
  4. Yamato

    SNA Suffren, SNLE et SSGN capacité française

    La formation sur simulateur est une avancée et permet d'avoir moins de temps à passer sur une formation en condition "réelle" et donc à moins avoir à user le potentiel des matériels, avec tous les coûts que cela engendre. Cependant, je ne pense pas qu'une formation sur simulateur suffise, dites moi si je me trompe car je ne connais pas dans les détails la formation, mais pour les navires de surface il existe bien de petits navires de formation type bâtiments-école et d'instruction à la navigation. Je ne parle pas de remplacer les SNA par des SSK, mais à compléter les SNA par des SSK. Ce que j'avais en tête, c'était la protection du territoire et les missions ne nécessitant pas un transit à une vitesse digne de celle d'un SNA, quoique les barracuda australiens seront pas mal dans le genre. Et comme le concept SMX-26 le suggérait, on pourrait utiliser de petits SSK en tant que mines intelligentes en mode défensif, et en tant que sous-marin ultra-discret pour des opérations de renseignement et de forces spéciales. Pour ce qui touche au nucléaire, on est d'accord qu'il n'y a pas trop le choix en terme de formation, il faut se former directement sur les matériels en question pour les situations réelles après passage sur simulateur. Maintenant, je pense que cela permettrait tout de même une certaine acclimatation et libérerait éventuellement un SNA pour des missions plus opérationnelles car sauf erreur, le CEMM disait qu'il y avait un sous-marin en permanence en entraînement, est-ce que cela libérerait vraiment des besoins de la mobilisation d'un SNA pour la formation? J'avoue que je ne saurai pas le dire avec certitude. Enfin, se pose la question du prix d'un SSK vs SNA sur toute la durée de vie du bateau. C'est sûrement pas public, mais j'aurai aimé avoir une comparaison précise des coûts sur 30 ans par exemple entre nos barracuda et ceux des autraliens, deux sous-marins très similaires mis à part la propulsion, ce qui serait justement intéressant pour la comparaison. Oui voilà, en tout cas c'était mon idée principale. Si rien ne presse et qu'il faut faire 10 000km, pourquoi pas. Les russes et les chinois ont bien les deux types, même si ça n'a pas l'air d'être pour les mêmes missions que ce que je propose. Concernant ce que disait @ARPA sur le soutien à l'export, rien n'oblige à le faire, et puis on est pas allé avec des barracuda en Australie pour leur vendre, c'est un autre type qui y a été envoyé donc il n'y a pas nécessairement besoin d'envoyer le matériel précis pour vendre, une invitation dans les chantiers navals c'est aussi efficace, en complément d'efforts politiques notamment. Pour finir, au niveau politique, il faut éviter de trop faire confiance aux autres, on a des alliés, ce qui est vraiment très important j'en conviens, mais rien ne dit que du jour au lendemain (tout est relatif dans le temps dans ce que je dis pour mener à bien un programme et obtenir une capacité), on ne sera pas en froid voire plus avec l'allié de la veille.
  5. Yamato

    SNA Suffren, SNLE et SSGN capacité française

    J'en ai l'idée depuis un moment, même si à chaque fois j'arrête d'y penser après la prise en compte du facteur budget, mais que pensez-vous de la possibilité d'avoir plusieurs petits sous-marins diesels surtout destinés à la protection des côtes et à la formation des équipages (toujours sans la prise en compte du budget)? Est-ce que cela aurait vraiment un intérêt opérationnel ou vaudrait-il mieux avoir un ou plusieurs SNA de plus pour cela? Sauf que dans ce dernier cas, le risque qu'évoque Armen ne serait cependant pas pris en compte.
  6. Yamato

    Modernisations des La Fayette et Floréal

    Bien sûr, j'évoquais une torpille contre torpille simplement à la suite du post de pascal qui parlait des torpilles légères des navires vs les torpilles lourdes des soum.
  7. Yamato

    Modernisations des La Fayette et Floréal

    Je pense que clem parlait de la version miniaturisée du NH, disponible sur étagère en très grand nombre Bien sûr, en même temps ça élargit la bulle de défense du navire dans lequel il peut frapper et par conséquent cela lui donne plus de temps pour réagir à une attaque, éventuellement en lançant une MU-90 contre une torpille adverse (je me souviens plus si la version actuelle de la MU-90 en est capable ou si c'est seulement la version hard-kill, qui est proposée, qui en est capable). En même temps avec le silence de la proplusion de la FLF (FREMM Légère furtive)...
  8. Yamato

    Modernisations des La Fayette et Floréal

    La frégate - "Mr le sous-marin, veuillez vous éloignez" Le sous-marin - "Pourquoi, tu vas faire quoi?!" La frégate - "Bah euh..."
  9. Yamato

    L'actualité du CdG

    Je ne sais plus si cela avait été dit, mais on passe donc de 26 avions à 30 embarqués. Auparavant il était déjà possible d'embarquer 30 voire 36 avions mais si on nous dit aujourd'hui qu'on passe de 26 à 30, c'est qu'on doit passer de 26 à 30 en terme de "confort" dans les manoeuvres je suppose.
  10. Yamato

    [PHA] Porte-Hélicoptères d'assaut ex BPC

    https://www.meretmarine.com/fr/content/des-helicopteres-espagnols-sur-le-dixmude
  11. Yamato

    [PHA] Porte-Hélicoptères d'assaut ex BPC

    Merci pour l'info, j'avais vu pour le Sea Stallion mais pas pour le ravitaillement, après pour le petit coucou c'était ironique
  12. Yamato

    [PHA] Porte-Hélicoptères d'assaut ex BPC

    Merci pour les précisions, j'avais vu que le spot 1 pouvait et avait accueilli des super lourds mais pas la masse maximale. Donc l'hélico vient juste passer un petit coucou et puis c'est tout
  13. Yamato

    [PHA] Porte-Hélicoptères d'assaut ex BPC

    Après pour ce qui est du poids de l'appareil, seul le spot 1 pourrait accueillir un F-35 et encore, il faudrait qu'il soit pas loin de sa masse à vide soit autour des 20T. Je sais pas si c'est possible de renforcer tout le pont en retrofit mais en construction neuve il est possible d'avoir un pont entier renforcé. Ensuite les ascenseurs poseraient problème, si leur capacité est bien de 13T, on serait déjà très limite puisque la masse d'un F-35A est de 13T et quelques, donc pas moyen de descendre l'appareil dans le hangar. Si quelqu'un a la masse du F-35B je suis preneur.
  14. Yamato

    [PHA] Porte-Hélicoptères d'assaut ex BPC

    Embarquer des F-35 sur les Mistral? J'ai bien compris cette fois?
  15. Yamato

    [PHA] Porte-Hélicoptères d'assaut ex BPC

    Je vois très bien ce que sont les Wasp mais pas où tu veux en venir. Si c'est concernant la possibilité d'embarquer des harrier ou des F-35 sur un des navires de la classe Ise, leurs catapultes étaient censées lancer des avions de maximum 4,6T donc embarquer un F-35 de plus de 10T, c'est à dire même pas à pleine charge, pas sûr que le pont supporte un tel poids, après est-ce que cela pourrait être renforcé? telle est la question...