KALIKO

Members
  • Content Count

    216
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

133 Excellent

About KALIKO

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Intéressante l'histoire de 88 là ! Belle action de la DA algérienne !!!
  2. Face au Pacte de Varsovie, la direction par laquelle l'ENI arrive oui, je vois bien... A l'heure du combat COIN, décentralisé...voir la guerre hybride, c'est déjà moins évident. Savoir le gérer oui. Avoir la même granulosité de cohésion avec un groupe qui est toujours le même qu'avec des équipes qui changent toutes les 5 min, j'y crois moins. Je te raconte même pas le casse-tête d'avoir les pacs qualifiés etc. Actuellement le CDG a un bloc solide et cohérent, mais surtout polyvalent. Le CDS peut mixer ses effets en récupérant certaines billes (genre tout les LGI aux ordres du SOA pour tel effet, telle durée à tel endroit). Mais c'est ponctuel, quand y a le temps. C'est moi qui ai écrit ça ?! Oo
  3. 'sauf que... L'idée est bonne si on arrive à planifier et engager à l'initiative. Si le rythme de la manœuvre (...voir celle de la manœuvre ENI...) voit l'équipe appui se faire engager au contact avec imbrication, devant être appuyé par la voltige, c'est de suite moins idéal. Autre écueil, cela demanderait de sacrée préparation mission pour savoir qui va où le jour J. Les CDG devraient être aussi sacrément bien formé à pas avoir toujours le même dispo. sous leurs ordres (et donc pas les mêmes personnes). Reste aussi la problématique des répartitions dans les vecteurs roues...
  4. Ben ou pas...expérience de Benghazi montre qu'en terme de sécurité c'est pas con. De là-bas ils peuvent rayonner dans toutes l'Afrique "utile" (à leur politique). Quoique le canal du Mozambique est loin si un jour ils daignent se pencher dessus...non pour le coup c'est pas con. Et pis on peut monitorer les vols de leurs n'avions vers le Sud comme ça... :-p
  5. Les dinguies des pilotes ? ^^
  6. Du temps des Viet on avait pas un GTIA blindé pour appuyer la manœuvre de récup', avec du TOP IR et des espaces dégagés pour tirer... ...ni une arme appelé "jungle". Certes les forêts au Mali c'est pas rien, mais quand même. De plus pour l'adversaire, monter une manœuvre d'assaut, donc de concentration des forces au débottés, c'est pas simple. Franchement je suis convaincu que si ça l'attirerait, on le ferait plus souvent en les prévenant à l'avance (en étant déjà installé sur place). Mais il est pas con l'adversaire... Et je les envie pas pour la praticabilité... Oo
  7. Oups si. Je me suis laissé influencé parce que j'ai lu plus haut. Si si, ça doit-être ça.
  8. Régiment de Cavalerie Aéro-Mobile. J'imagine que l'appellation date de l'époque du béret ALAT/Insigne de Picardie.
  9. Je ne pense pas que la gamme de drones visés soit celle qui emporte de l'armement.
  10. Alors oui...mais pas si ancien hein... ^^ Juste je suis un auditeur attentif en popote. Et j'ai bénéficié des traditions décrites au-dessus (parce qu'il y a des restes).
  11. Je crois au contraire qu'on minore leur capacité. Le prisme français fait que l'on a ou du drone obsolète (DRAC) ou pas assez (Reaper). On s'imagine que c'est pareil pour tout le monde, apriori pour des armées de rangs inférieurs. Je pense que c'est une dangereuse erreur... Je sais plus où, mais j'avais vu un comptage précis des drones turcs. Ils en perdent pas mal, mais visiblement s'en branle. Ils marchent bien, et en plus ça se médiatise.
  12. J'ai lu, peut-être un peu vite, vos réminiscences du RCAM et idées... Quelques réflexions : - le RCAM bouchait des vides...de l'époque ! Les URH renseignaient et n'étaient pas encore à dominante "action". Les CRAPS eux avaient finalement le même rôle qu'aujourd'hui, le côté contre-terrorisme en moins. Mais léger. Le RCAM lui c'était un concept unique de combat commando...anti-char ! Mais son ennemi spécifique était bien le Pacte de Varsovie. A noter qu'en 90/91, on lui a aussi confié la mission IMEX. J'imagine que les CPA n'avait pas encore cette mission ; - les militaires de rang avait une délégation de compétences (et de confiance...) rare. Les 1er Cl étaient qualifiés corde-lisses dans certaines compagnie (la 1er si je ne dis pas de bêtise), et tous étaient formés appui-feu et posé hélico. Je peux me tromper, mais vu la durée de vie du corps de bataille prévue face au Pacte de Varsovie, et les pertes à prévoir, assumées, je doute qu'un tel concept soit aujourd'hui acceptable. A noter que l'Histoire du 1er RI dans le Golfe et au Rwanda est mal connu, et c'est bien dommage. Un jour peut-être, certains écriront... L’expérimentation du GCI sous divers format, ancêtre des SAED est à noter aussi. Comme le mandat expérimentation AZUR. L'aspect RENS a été effectivement très développé : QRCA, QRR 1 et 2. Voir même des modules assez inédit : rens. urbain ou rens. MO. Les binômes isolés ont pu permettre d'obtenir des scores ahurissant face à la FORAD. ^^ Aujourd'hui, il n'y a plus ni cette menace, ni les capacités 3D afférentes. Je comprend en revanche mal certaines choses...la 4 a déjà un régiment référent infanterie et aéromobilité, c'est le 16em BC (au grand dam du 1er RI, mais qui était passé BFA entre temps). Pourquoi vouloir "spécialiser" des régiments ? Ou laisser l'aéromobilité aux paras (ou alpins) ? Grosso modo, tout les cadres savent faire... Quand à l'idée des motos/quads...expérience montre que ça demande un soutien non-négligeable. Certaines procédures théâtres rendent complexes leurs utilisations. Agir loin et en autonomie ? Oui...si t'es pas FS (et encore, même si t'es FS à mon avis...) pas un pas sans un moyen 3D pour EVASAN à moins d'une heure. Donc, a-t'on les moyens de multiplier ce genre de format ? Personnellement, j'ai un doute qu'à l'heure du COS d'une part, des GC-X d'autres parts (voir des SAED), il reste un créneau comme celui du RCAM pour la conventionnelle. PS : dédicace au K-Way fourré "amibes" ! ^^
  13. Non mais même plus loin dans le détail : pièces communes etc. Mais c'était peut-être une exagération de néophyte.
  14. On a bien vu avec l'AIF que : - le modèle de l'arme n'indique rien de la qualité de ce qui est présenté ; - qu'une offre commerciale peut faire varier des prix au-delà du modèle de l'arme elle-même (qualité, matériaux utilisés) ; - qu'il faut prendre en considération l'ensemble de ce qui est demandé (munitions, environnement de l'arme, capacités industrielles) ; - etc. Je peux me tromper, mais des tireurs (civils) de Haenel 223 m'ont dit que c'était casi la même chose qu'un HK 416... ?!