Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

JeanPierre

Members
  • Posts

    169
  • Joined

  • Last visited

Reputation

401 Excellent

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Non, cette définition est fausse selon les textes internationaux (ratifiés par la Russie). La définition d'un mercenaire répond à des critères plus complets, et la notion de rémunération doit excéder celle du "trouffion ukrainien". Pour mémoire (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mercenaire#Définition_et_traitement_des_mercenaires): Donc un engagé volontaire français dans l'armée ukrainienne, se battant par idéologie, avec la même solde que ses frères d'armes, n'est pas un mercenaire.
  2. Ca c'est le deal affiché publiquement. Mais rien ne nous dit qu'en coulisses, les Ukrainiens n'ont pas une latitude plus large. Les pays ayant fournis les armes peuvent toujours faire les gros yeux pour la forme. Car ce serait un peu trop facile si Moscou pouvait se fier au contenu du deal affiché publiquement...
  3. Il y a l'autoroute T2206 qui passe à quelques kilomètres au sud de Krynky, donc il y a bien un axe de mobilité majeur à proximité, et l'un des objectif ukrainien peut être de couper cet axe justement.
  4. Absolument: en gros, cela aurait apporté une ressource énergétique et financière aux palestiniens, Israël imposant comme condition que cela se serve pas de rente gazière au Hamas. L'ensemble des conditions du deal ne sont pas publiques, et étaient certainement compliquées et contraignantes, mais les discussions avançaient clairement, donc les parties y trouvaient leur compte.
  5. Peut-être, mais en aucun cas Israël ne cherche à s'approprier les champs gaziers au large de Gaza, ce qui était ton point initial. Israël accepte une exploitation duale Egypte-Gaza, en échange de garanties de sécurité. C'est très différent. (Sur ce j'arrête le HS)
  6. C'est totalement faux : https://www.courrierinternational.com/article/energie-israel-et-l-autorite-palestinienne-negocient-l-exploitation-d-un-champ-gazier-au-large-de-gaza "Comme Israël considère que l’AP n’a pas les moyens d’exploiter ce champ, il était question qu’une société égyptienne chapeaute le projet en distribuant 55 % des bénéfices à l’Autorité palestinienne et 45 % à la compagnie égyptienne." Une autre source, alignée avec Courrier International: https://www.reuters.com/business/energy/israel-gives-nod-gaza-marine-gas-development-wants-security-assurances-2023-06-18/
  7. Comme source d'information francophone basée en Israël, il existe https://www.i24news.tv/fr. Certains journaux français comme Le Figaro reprennent d'ailleurs une partie de leur fil "live".
  8. Les spécialistes du sujet ne sont pas de ton avis https://www.capital.fr/economie-politique/les-investisseurs-sont-prets-a-inonder-lukraine-affirme-le-patron-de-blackrock-1457692
  9. Les M30 et suivantes sont guidées (https://en.wikipedia.org/wiki/M142_HIMARS#GMLRS), cf. https://man.fas.org/dod-101/sys/land/mlrs-g.htm: "After dispense, these munitions will use onboard sensors to detect and engage stationary or moving targets."
  10. Il me semble que les versions export de nos missiles ont une portée volontairement limitée, pour satisfaire à https://fr.wikipedia.org/wiki/Régime_de_contrôle_de_la_technologie_des_missiles
  11. Pas forcément, sachant que l'UE s'est engagée début 2023 à fournir à l'Ukraine 1 million d'obus sous 1 an, et que cette livraison ne va pas se faire d'un seul coup au bout de 12 mois. Les premières "tranches" seront probablement fournies avant. Cf. https://www.lefigaro.fr/flash-eco/guerre-en-ukraine-l-ue-debloque-deux-milliards-d-euros-pour-fournir-des-munitions-a-kiev-20230320
  12. Cette ressemblance avec du béton n'est pas particulièrement choquante: des céramiques entrent dans la composition du corps de ce genre de missile. Par exemple: https://www.onera.fr/fr/actualites/materiaux-extremes-pour-missiles-hyperveloces
  13. Si, la question a été tranchée ici https://www.icc-cpi.int/sites/default/files/CourtRecords/CR2017_05532.PDF La conclusion est que l'Afrique du Sud a failli à son devoir, mais ne sera cependant pas poursuivie.
  14. Non: si la CPI émet un mandat d'arrêt contre Poutine, les états ayant ratifié le Statut de Rome (https://fr.wikipedia.org/wiki/Statut_de_Rome) sont tenus de l'arrêter. Ils ne le feront peut-être pas, mais ils sont légalement tenus de le faire. Il existe un précédent avec Al-Bachir en Afrique du Sud: https://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/07/arrestation-d-al-bachir-la-cpi-juge-que-l-afrique-du-sud-a-manque-a-son-devoir-mais-s-abstient-de-sanction_5157268_3212.html
  15. La discussion a divergé depuis la pertinence d'utiliser des témoignages isolés pour l'analyse de tendances dans ce conflit (qui était mon point), vers l'information des échelons inférieurs (qui est le point de @gustave et @Akhilleus). Mais une chose m'échappe: informer les échelons inférieurs du plan au dernier moment semble faire parti de la culture russe d'après toi @gustave, l'invasion de l'Afghanistan n'ayant pas été organisée différemment. Mais dans ce cas, l'absence d'information des échelons inférieurs dans le présent conflit, si elle peut ressembler à de l'impréparation à nos yeux, est contraire l'application de la doctrine russe à la lettre, non ? Et comme le dit @CortoMaltese, plus le plan était éventé par les américains, plus l'application de la culture du secret se faisait importante. La désinformation maintenue par les russes sur leurs intentions (malgré le discours des US), et donc l'absence d'information aux échelons inférieurs, pour maintenir un effet de surprise maximal le jour de l'invasion, faisant justement partie de la maksimovka ?
×
×
  • Create New...