Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Julien

Members
  • Posts

    2,426
  • Joined

  • Last visited

Reputation

1,021 Excellent

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. A choisir, je trouve que ca aurait plus de sens de quitter le SCAF que MGCS, mais de toute façon les deux sont probablement liés, et je préfère aussi que ces 2 programmes se fassent en coopération européenne sous réserve d'un fonctionnement qui nous convienne. Qui vivra verra.
  2. Ce n'est pas à la France de dire quelle société Allemande doit représenter les intérêts Allemands, la France doit juste veiller à ce que les workshares soient conformes à ce qui est convenu au niveau politique, à savoir 50-50 pour SCAF et MGCS avec maitrise d'oeuvre Fr sur SCAF et maitrise d'oeuvre All sur MGCS. Si MGCS foire parce que le ménage à trois rend impossible de se conformer à ces principes, alors la responsabilité sera du coté Allemand, tout comme sur SCAF la maitrise d'oeuvre de DA doit être acceptée par le coté Allemand, sinon ils porteront la responsabilité d'un éventuel échec. Oui mais ce programme est stratégique, Rheinmettal jour une partie de son avenir dessus.
  3. Les workshare des workpackages sont négociés il n'y a à ma connaissance même pas de société ad-hoc pour le programme MGCS donc ces histoires de % ne veulent rien dire pour le MGCS. Jusqu'à présent les contrats déjà passés sur ce programme sont fait sur une base de 50-50 entre France et Allemagne (contrat MGCS System Architecture Definition Study – Part 1). Perso je n'ai jamais lu quoi que ce soit qui indique que l'irruption de Rheinmettal remettait en cause cet équilibre, je veux bien qu'on me corrige si je me trompe avec de la littérature trouvée sur le net.
  4. C'est surtout une tentative de Rheinmettal de ne pas se retrouver exclu du plus important programme terrestre européen, bref c'est un peu un ca ou finir racheté un jour par KMW. Ensuite l'arrivée de Rheinmettal n'a pas remis en cause le partage 50/50 à ma connaissance... Oui ca je suis d'accord, l'irruption de Rheinmettal met en danger le projet dans sa totalité, mais c'est un autre débat.
  5. Tu trouves qu'ils se serrent les coudes vis à vis de l'extérieur sur le MGCS par exemple ? C'est plutôt le contraire. Ensuite l'industrie Française de défense est maintenant assez concentrée, il n'y a plus beaucoup de secteurs où l'on trouve une concurrence franco-française. Il ne doit rester guère que Thales et Safran sur l'IR et l'inertiel, pour le reste c'est chacun dans son rôle, alors qu'en Allemagne ils se tirent encore dans les pattes dans le terrestre, et dans le naval ce n'est que depuis très récemment qu'ils ont finit la concentration de leurs acteurs.
  6. Oui c'est clair qu'en hiver se tester au moindre début de nez qui coule, notamment quand on est tri-dosé, ca demande un peu de volonté.
  7. Ni plus ni moins qu'ailleurs c'est du pur fantasme. Y a qu'à voir les guerres homériques qu'ils se livrent entre eux, c'est pas les exemples qui manquent: HDW et Thyssenkrupp pendant des décennies avant finalement que le premier soit avalé par le second, et plus récemment la guerre de tranchée entre Rheinmettal et KMW sur le MGCS.
  8. La position de DA c’est que le partage sur le SCAF doit reposer sur la notion de Best athlete, donc ça me paraît cohérent de laisser les industriels négocier entre eux sans intervention politique permanente une fois ce principe posé. Celui qui joue la carte de la pression politique prend le risque que cela se retourne contre lui car ce serait un aveu de faiblesse sur le plan technique.
  9. C'est pas le Ground control station tel qu'indiqué dans le slide ?
  10. Je parlais juste du nombre de MICA acheté à la faveur du contrat de rétrofit des F1.
  11. Tu peux déjà partir du principe que tous les helicos civils d’Airbus motorisés par turbomeca sont largement plus Français qu’Allemand, même ceux assemblés en Allemagne.
  12. Livré de France je pense que pour un journaliste lambda ça suffit pour le qualifier de Français.
  13. Article assez fourni en chiffres, sur les projections de Pasteur avec Omicron. On est vraiment dans un cas d'école de difficulté de prendre les bonnes décisions, et avec le bon timing https://www.lesechos.fr/economie-france/social/omicron-les-nouveaux-scenarios-quitte-ou-double-de-linstitut-pasteur-1375373
×
×
  • Create New...