Julien

Members
  • Content Count

    1,697
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

254 Excellent

About Julien

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Qui meurt de faim en Europe du fait de la guerre commerciale ? Par contre quand il y a une vraie guerre armée très souvent les civils finissent par crever de faim c'est assez fréquent en effet. Et puis bon au niveau mondial c'est encore notre odieux système capitaliste et son corollaire de guerre commerciale entre Etats qui a sorti le plus de monde de la misère la plus abjecte, même s'il en reste encore trop.
  2. Anticor fait de la gesticulation médiatique dans bien des cas (notamment ceux que j'ai cité), voire du moralisme faute de pouvoir faire condamner ceux qu'il accuse par la justice. Ils ont toutes les compétences en interne pour savoir que leurs actions n'ont parfois aucune substance juridique. Pourquoi pas faire du moralisme remarque, mais alors qui reste-t-il pour vérifier que le moralisateur en chef est lui même au dessus de tout critique ? Mais je m'éloigne un peu du sujet. Je pense qu'il va y avoir un test intéressant sur les actions ATOS de Breton https://www.capital.fr/economie-politique/pour-devenir-commissaire-europeen-thierry-breton-devra-ceder-34-millions-deuros-dactions-1354018 https://www.lefigaro.fr/flash-eco/atos-montchalin-salue-les-choix-tres-clairs-de-thierry-breton-20191103 J'avais lu d'autres articles qui disaient qu'il pensait d'abord les placer chez un gestionnaire sans qu'il puisse lui même les gérer - ce qui pour moi n'aurait pas été suffisant au regard de son poste futur. Si l'article de Capital et du Fig sont confirmés alors c'est une bonne nouvelle.
  3. Merci pour cette contribution très intéressante. Sur ton premier point, je ne suis pas du tout favorable à ce que le droit cherche à se rapprocher de la définition que tu appelles "sociétale". Il y a dans cette définition sociétale une bonne dose de "tous pourris" qui fleure bon le populisme et les propos de comptoirs. Ou alors il faut m'expliquer précisément quels sont les cas de figure concrets qui seraient dans un angle mort juridique et qu'il convient de corriger. Le fait est que les histoires de conflit d'intérêt ne sont pas des affaires où c'est tout noir ou tout blanc. Chaque cas doit être soupesé en tenant compte du la capacité réelle du mis en cause à avoir un impact sur le secteur où il peut avoir des intérêts. Par exemple, un simple conseiller technique à Bercy ca ne pose pas de problème à priori s'il a des actions de boites de CAC40 comme des milliers de français. Par contre, pour Breton par exemple, en tant que commissaire européen au numérique, il conviendra de vérifier ce qu'il va advenir de ses actions ATOS car il y en a probablement pour un sacré paquet et pour le coup son nouveau poste peut l'amener à prendre des décisions qui vont avoir un vrai impact réel sur la valeur des ses actions. A contrario, Anticor dépose moultes plaintes pour conflits d'intérêts sur la base de dossiers vides juste pour exister médiatiquement. Exemple: Alexis Kohler et MSC: classé sans suite. Exemple: Thierry Breton et l'histoire des radars automatiques: classé sans suite mais Anticor a re-déposé une autre plainte histoire de remettre une pièce dans le juke box. Lamentable. Je ne suis pas sûr que ces deux cas par exemple serait classés sans suite si l'on étendait la notion de conflit d'intérêt à celle communément utilisé au bar PMU "le Balto" ou sur facebook. Pour la deuxième partie de ton post rien à ajouter 100% d'accord avec ce que tu dis.
  4. Je trouve ca vraiment discriminatoire comme proposition. Et c'est à vie ce véto ? Pour travailler à Bercy par exemple, il faut interdire toute personne qui a eu un poste de cadre dirigeant dans le privé ? Quand à ce que tu appelles le pantouflage, tu proposes quoi concrètement ? Quand un gouvernement change tout un tas de collaborateurs de retrouvent sur le marché de l'emploi. Il faut aussi leur interdire d'aller dans le privé ? Il leur reste quoi pour avoir un boulot et des revenus ? L'expatriation ? Je suis bien plus choqué par des nominations de dernière minute par un pouvoir sur le départ que par des gens qui ont travaillé dans les ministères et qui savent qu'ils vont perdre leur poste dans quelques semaines ou mois et qui donc se trouvent un job dans le privé.
  5. Que faudrait il faire ou changer par rapport aux règles actuelles et/ou à la loi d'après toi ? Il faut interdire aux gens venant du privé de rejoindre tout poste public dans lequel ils pourraient avoir à faire des arbitrages impliquant leur ancien employeur ?
  6. Mais pourquoi dans ton exemple il y a un conflit d'intérêt ? Definition: "Le conflit d’intérêts désigne « toute situation d’interférence entre un intérêt public et des intérêts publics ou privés qui est de nature à influencer ou à paraître influencer l’exercice indépendant, impartial et objectif d’une fonction » Pour qu'il y ait conflit d'intérêt il faut donc qu'il y ait des fait précis, pas juste des procès d'intention comme vous faites. C'est pas parce que quelqu'un peut tirer profit de sa fonction pour en briguer une autre qu'il y a conflit d'intérêt, il faut des faits concrets qui montrent que pendant son mandat il a fait des arbitrages contraires aux intérêts de son employeur pour favoriser une autre entité qu'il voulait rejoindre. Je connais des gens qui ont travaillé dans l'industrie pendant longtemps et qui ont rejoint des organismes de régulation de cette industrie à un moment de leur carrière, ca n'implique pas qu'il y a eu des conflits d'intérêts C'est la suspicion généralisée j'ai l'impression vos histoires.
  7. Ca n'existe pas le "possiblement en conflit d'intérêt", soit il y a un conflit d'intérêt soit il n'y en a pas. J'ajoute que la notion de conflit d'intérêt suppose que la personne gère plusieurs liens d'intérêts qui s'opposent, notion donc qui suppose que c'est en même temps. Donc un banquier peut parfaitement aller à Bercy vu qu'il n'est de facto plus banquier dans le privé, il n'y a donc pas à priori de conflit. Argumenter le contraire c'est juste dire qu'il y a une caste ou une oligarchie qui dirige tout et qui place ses pions partout, que ce soit dans un banque privée ou à Bercy, et qu'au final ces individus ont tous prêté allegiance à cette oligarchie. On a l'impression que c'est de ce genre de chose dont tu parles.
  8. Tu as dit que leur salaire était "en chute libre". Que les chiffres soient un peu ardus à interpréter, qu'il y ait au sein de la FP des réalités sensiblement différentes, SOIT, mais non on ne peut pas honnêtement dire que le revenu des Fonctionnaires en France est en "chute libre" c'est de la désinformation totale là.
  9. Pas du tout https://www.europe1.fr/emissions/Le-vrai-faux-de-l-info2/le-pouvoir-dachat-des-fonctionnaires-recule-vrai-ou-faux-3699032
  10. Oui bien sûr le Leclerc n'est pas utilisé par l'AS mais mon commentaire reste le même ca ne change pas grand chose qu'il soit Emirati Ce "retex" succinct dont tu as mis le lien date de 2016, au début de ce conflit. A cette époque il n'y avait pas encore la pression que l'on a maintenant sur le ventes d'armes à l'AS ou à la coalition. L'affaire khashoggi est passée par là depuis.
  11. Le gouvernement a fait des déclarations bien imprudentes, pour ne pas dire sottes, sur le fait que les armes Françaises engagées au Yémen ne sont pas utilisées contre des civils, alors bon c'est pas demain qu'on va entendre un général expliquer que les retex des Saoud sur le Caesar ou le Leclerc au Yémen sont excellentes.