Julien

Members
  • Content Count

    1,658
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

234 Excellent

About Julien

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Traduction: pas de gros contrats en vue pour les 6 prochains mois de toute façon
  2. Julien

    Achat suisse

    Oui sauf si la Suisse considère que ses radars actuels restent dans le coup, vu que le système peut aussi se "brancher" sur le réseau de radar existant. https://www.thalesgroup.com/fr/worldwide/defense/skyview
  3. Peut être qu'il n'y avait juste pas de clauses contractuelles la dessus à ce stade. On ne sait même pas si l'avion de Textron était au stade de rentrer vraiment dans la phase onéreuse de son développement ou pas. Le 5X lui était bien dans le dur. Bref ca ne veut rien dire. Si le développement s'était poursuivi peut etre alors y aurait il eu un contrat avec des clauses précises sur les perf et les délais. Textron et Dassault en étaient pas au même stade. C'est le journaliste qui dit que Safran n'a pas capitalisé sur l'expérience de Turboméca, pas Trappier.
  4. C'est sans aucun doute ce que pense réellement la majorité des Chinois de Chine, même si évidemment ils n'ont pas accès à une information contradictoire et libre. C'est aussi ce que pensent beaucoup de Chinois de la diaspora en Asie (Singapour, Malaisie, etc...), qui eux ont accès à des médias libres. Le syndrôme de l'humiliation de la Chine par les diverses occupations étrangère au 20e siècle est encore très vivace. Les théories sur le rôle d'agitateurs étrangers sont populaires, y compris hors de Chine. Par contre, il est toujours bon de leur rétorquer que la Chine n'honore pas sa parole dans cette affaire, car si personne ne peut légitimement remettre en cause la souveraineté de la Chine sur HK, cette souveraineté a été accordée avec certains garde fous sur le statut de HK. Garde fous sur lesquels Péking s’assoit totalement. Et cet argument là est perçu comme beaucoup plus embarrassant par les Chinois dans mon expérience.
  5. Pas comparable. Aux US un President qui aurait les approval rating de Flanby ca n'existe même pas. Question de mentalité je suppose. https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_presidential_approval_rating Tu remontes à Roosevel, y en a pas un à moins de 40% en moyenne, et le plus bas c'est Trump justement
  6. La démonstration censée prouver que Safran n'aura aucun souci à développer le nouveau moteur du SCAF par ses perspectives de croissance à court terme et son cours de bourse n'est pas très convaincante. Après il est assez évident que Safran est l'un des mieux placé pour réussir vu qu'il n'y a personne d'autre en France pour le faire et qu'il faut être Français pour des raisons légitimes de souveraineté nationale.
  7. J'ai pas trouvé les raisons pour l'abandon du Citation Hemisphere donc on ne peut pas exclure totalement que le moteur a quelque chose à voir dans l'abandon du projet (bien sûr si qqun trouve un article expliquant les raisons je peux changer d'avis) Pour ce qui est de l'accord de développement avec MTU, ca ne prouve malheureusement pas que Safran sera à la hauteur d'un tel projet... ca illustre juste le fait que MTU est encore moins expérimenté que Safran dans la conception d'un moteur militaire moderne. La vraie question est Safran peut il mener à bien un tel projet sans Rolls Royce ? Enfin avis perso le management de Safran est inepte mais ca ne veut rien dire sur la qualité des ingénieurs.
  8. Ce qui ne leur sert à absolument rien vu la structure des droits de vote de DA. Même à 49% ca leur servait à rien (c'est d'ailleurs notamment pour ca qu'ils ont fini par le vendre), alors à 11.7%...
  9. Pas du tout, je suis très satisfait de la façon dont, pour l'instant, l'UE négocie le Brexit.
  10. Merci J'ai pour ma part regardé sur : https://ec.europa.eu/commission/sites/beta-political/files/the_withdrawal_agreement_explained.pdf slides 43 à 47 Le backstop c'est un mini union douanière. Pas de hard stop entre GB et NI. Donc je maintient que le backstop limite totalement le UK dans ses négociations avec un pays tiers. Par exemple si le UK veut signer pour des quotas de boeuf aux hormones Brésiliens ca posera un problème avec cet accord On voit aussi slide 43 la notion de level playing field: bye bye les states aid de la GB si pas en règle avec les règles de l'UE. Je précise mon point de vue car je me rend compte que je n'ai pas vraiment utilisé les bons termes... Le gouvernement UK peut parfaitement retirer sa demande de brexit comme cela a été confirmé par le CJUE https://brexit.hypotheses.org/3051 Quitte à re-déposer la demande quelques semaines plus tard. (Sauf à ce que ce ne soit pas possible en droit Anglais, là honnêtement je n'en sais rien donc si qqun sait...) Du coup un report semble à portée du UK car ils peuvent utiliser ce stratagème de toute façon.
  11. Peux-tu partager la source de ce schéma ? Je suis vraiment interressé par la signification des pointillés et des légendes des couleurs. J'étais persuadé qu'il n'y avait aucun contrôle douanier entre la GB et l'Irlande du Nord.
  12. Le backstop c'est entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande, qui est dans le marché commun, donc il y a accès puisque pas de frontière entre ce que tu appelles la grande ile et l'Irlande du Nord, et encore pas de frontière entre l'Irlande du Nord et la Republique d'Irlande grâce au backstop. https://www.lemonde.fr/international/article/2019/01/30/qu-est-ce-que-le-backstop-irlandais-au-c-ur-du-rejet-de-l-accord-sur-le-brexit_5416730_3210.html
  13. Oui et ce que je dis c'est que dans cette hypothèse là, le UK ne peut plus faire ce qu'il veut en terme de traités commerciaux avec des pays tiers. Il doit faire en sorte que tout traité commercial avec un pays tiers soit compatible avec le marché unique car le backstop lui donne cet accès sans contrôle douanier au marché unique par l'intermédiaire de l'Irlande du Nord.
  14. L'Irlande fait partie de l'UE ! Donc une frontière avec l'Irlande qui se voit aménagée des facilités douanières c'est un accès au marché commun, et donc il doit répondre aux critères fixés par l'UE, sinon c'est plus de back stop et retour à une frontière comme avec un pays tiers. Donc le UK ne peut absolument pas faire ce qu'il veut avec d'autres pays en terme d'accord commerciaux sauf à renoncer au backstop.
  15. Peux tu prouver cette affirmation ? Pour moi Il faut que le UK signe. Il ne s'agit pas d'une expulsion, mais d'un départ volontaire. Après je peux me tromper, surtout sur un sujet aussi complexe, mais j'aurai besoin de plus qu'une simple affirmation de ta part sans argumentation. De plus je rappelle que les parlementaires UK sont actuellement en train de préparer une loi empêchant Johnson d'approuver un no deal. https://www.thetimes.co.uk/article/pm-could-ignore-legislation-to-block-no-deal-9dgxf80mg Peux tu me dire quel serait l'objet d'un tel projet de la part des parlementaires si comme tu le dis le no deal est automatique au 31/10 en cas de non décision coté UK ?