Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Espadon

Members
  • Posts

    634
  • Joined

  • Last visited

Reputation

319 Excellent

About Espadon

  • Birthday 04/04/1967

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Interests
    Wargames
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Tenez voilà un beau projet: https://totalenergies.com/fr/en-ouganda Et les conséquence:https://www.france24.com/fr/afrique/20211216-revers-judiciaire-pour-total-et-son-projet-d-oléoduc-géant-en-ouganda-et-en-tanzanie
  2. Je ne sais pas si je dois me marrer ou pleurer face à une tel ineptie, "à titre personnel". Non le fond du problème n'est pas là. Ce n'est pas rentable de décarboner l'économie dans notre système économique actuel, il est là le problème. https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/crise-climatique/climat-soit-on-essaie-de-reguler-la-natalite-nous-meme-soit-les-pandemies-les-famines-et-les-conflits-s-en-chargeront-previent-jean-marc-jancovici_5154121.html?fbclid=IwAR3bPH3otPs2mFp6Jp2UNgKTkc0EYHaow4XA2A9Sr33GoPGMsAAPco-selY
  3. N'importe comment c'est foutu, tant que l'humanité n'apprendra pas à donner de son nécessaire, la crise climatique ira en s'aggravant. Elle n'est que la conséquence de la boulimie d'argent qu'à l'occident et qui a fait des émules dans le monde. Bref, sans une remise en question non pas économique, mais bien politique de ce que l'on veut pour le futur de la terre, le phénomène va aller en empirant, jusqu'à ce qu'il n'y est plus une seule émission de CO2 d'origine humaine. Et si vous croyez que l'humanité comme nous la connaissons va y survivre, vous vous mettez le doigt dans l’œil. Tiens un exemple https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/pakistan-mexique-egypte-le-monde-suffoque-sous-des-temperatures-extremes-150791.html?fbclid=IwAR31t8FGeO35tb3AXAYNYnDv6MR5J7Ci41SZZ1QQrgGVevygIEDV69oQ_Jo
  4. N'importe quoi, si les russes veulent encore perdre la face, c'est le genre d'opérations qu'il faut mener. Pour débarquer, il faut avant tout assurer le ravitaillement des troupes. Il faut donc qu'il capture le port d'Odessa et qu'ils sécurise tout le cordon littoral et que cela soit fait rapidement. Chose impossible en l'état, ils n'ont pas assez de moyens pour réaliser ça. Par contre, s'ils veulent se suicider, c'est la solution.
  5. N'importe comment, on peut dire ce qu'on veut de l'armée russe, celle-ci n'était pas dimensionné pour la mission qu'on lui a confiée. Défaillance du commandement, de l'encadrement, du renseignement, de l'entrainement, de la logistique, sans compter les effectifs insuffisants, bref à ce niveau là, s'en est gênant. La guerre ça se prépare, là on a l'impression d'une aventure militaire qu'y a mal tourné. On nous a vendu une armée russe redoutable, moi le premier j'y ai cru. Mais je me rends compte que la structure de l'armée n'a pas changé depuis l'ère soviétique, je me rappelle une conversation que j'avais eu fin des années 80-début des années 90 avec un officier qui me rappelait que le plus important dans une armée, ce sont les sous off, dans mon cas les officier-marinier. Sans eux, vous pouvez avoir tout l’équipement du monde à forte valeurs ajoutés, si vous ne savez pas comment l’utiliser à bon escient, cela revient à pisser dans un violon bout au vent. Ce sont les hommes qui font les armée pas les armes et avec notre vision techno-centré, on l'oublie trop souvent.
  6. Depuis le début de cette crise, j'avais du mal à saisir les objectifs politiques de la Russie. Et cette vision, comme vous le dites, embrasse beaucoup trop d'objectif pour le volume actuel de l'armée russe. Si on part du principe, qu'il faut un ratio de 3 contre un, en attaque pour l'emporter, on en est loin. Alors que reste-t-il, pas grand chose, peut-être que VP s'est illusionné sur la capacité de l'armée russe à décapiter l'Ukraine et de miser là-dessus. C'est ce que je pense, à tort peut-être? Mais la tentative de la prise de l'aérodrome d'Hostomel dès le début du conflit, en dit long sur cette option. Comme certain d'entre vous l'on dit:"Ont-ils voulus rééditer la manœuvre de l'invasion d' l’Afghanistan?". Peut-être, mais tenter de capturer un objectif situé à une centaine de kilomètres de votre ligne de front,sans véritable soutient, cela ressemble à du suicide, "Market Garden" cela vous dit quelque chose? En Afghanistan en 79, il y avait déjà du monde sur place, en plus la légitimité du gouvernement afghan était vacillante, il a suffit d'une opération commando pour éliminer les dirigeants. Les conditions politiques et opérationnels n'étaient pas du tout les même. Sur ce coup là, volontaire ou pas, il y a eu une sacré faillite du renseignement russe. À l'aune de la lecture d'un article, écrit par Benoist Bihan sur Guerre et Histoire qui s'intitule:"La Force sans l'endurance ,n'est que ruine d'un plan de guerre", qui prend l'exemple des premiers mois de la guerre 14-18. On se rend compte que la logistique est une donnée essentielle de tout conflit, qu'il soit symétrique ou asymétrique, sans munition plus de puissance de feu. Tant que l'OTAN alimentera l’Ukraine, celle-ci tiendra c'est aussi simple que cela. Quant aux Russes la dispersion de leur force n'aide pas à la concentration pour remporter la décision sur un point du champs de bataille. À courir trop de lièvres à la fois, on en attrape aucun. Si sur le papier, l'armée russe pouvait être redoutable, on se rend compte qu'elle a de grave lacune, une chaine de commandement déplorable(voir le nombre de généraux qui sont morts), un encadrement à l'avenant et une logistique défaillante bref tout ce qui ne se voit pas, mais qui fait fonctionner une armée pour quelle avance. Après l'échec de la première journée, qui visait vraisemblablement le renversement du gouvernement. Les russes ont poussé leur force en espérant que les gains territoriaux suffiraient à faire plier l'Ukraine. Chose qui ne s'est pas produite. VP doit être comme AH après l'échec de Barbarossa, il sait qu'il a perdu, mais il continu quand même la lutte. Bien sure, après la chute de Marioupol, il pourra libérer des forces, mais certainement pas assez pour réaliser le plan initial, à part aller vers Dnipro, pour isoler l’armée ukrainienne, les choix qui s’offre à la Russie ne sont pas nombreux, pour limiter la casse. Quant à Odessa, ils peuvent faire une croix dessus. Les russes ont perdu, non pas par ce que les ukrainiens étaient les plus forts, mais par ce qu'ils n'ont jamais pris la mesure et l'ampleur de la tache qu'ils ont imposé à leur armée. Ce n'est qu'un avis parmi tant d’autres.
  7. Ne vous fiez pas au titre de la vidéo vraiment racoleur. Un petit documentaire sur le centre d'entrainement aux combats urbains de l'armée de terre, que je trouve intéressant à plus d'un point et qui dépeint la difficulté des prises des villes et les pertes humaines qui y sont liées, quand vous y êtes confrontés pour la première fois. Ce qui explique l'utilisation massive de l'artillerie par les russes contre les villes.
  8. Ballade dans le passé, si les jeux vidéo ne reflète pas du tout le stress lié au combat, il peut néanmoins en simuler quelques aspects. J'ai retrouvé ici, quelques vidéos, auxquels j'ai participé en tant que joueurs au sein d'une communauté qui jouait sur ARMA3 en semi milsim, à savoir une seule vie et des procédures à respecter, pour terminer les missions que nous faisions. Et puis quelques moments de franches rigolades:
  9. J'ai dit cela car je m'attendais à un film un peu plus rythmé, trop habitué au m.... hollywoodienne.
  10. Pour moi un vrai film de guerre, c'est comme le dit Fanch: la 317ème section. C'est chiant à mourir, car c'est à l'opposer des canons d'Hollywood, mais c'est réaliste, c'est l'histoire de personnes qui veulent sauver leurs peaux avant tout. Quant au chant du loup, j'ai trouvé le film guignolesque.
  11. Si vous voulez vous faire une idée des exactions commis en Ukraine, depuis 2014, voici un lien: https://search.ohchr.org/results.aspx?k=azov#k=azov battalion (Je cherchais celles perpétrer par le bataillon Azov, mais à la lecture des ces documents, tout les belligérants sont à mettre dans le même panier, russes comme ukrainiens.)
  12. Oui, ils sont devenus complétement cons, car s'ils avaient été intelligents ce qui se passe en ce moment en Ukraine n'auraient jamais dû avoir lieux. L'Occident a laissé pourrir une situation, qui aurait dû être résolu au moment ou Poutine à annexer la Crimée. Là, il aurait fallut négocier l'avenir de l'Ukraine, au lieu de cela, on a brandi des sanctions économiques qui n'ont eu aucun effet. La preuve, Poutine lui fait la guerre. Et on ne peut même pas intervenir sans risquer un échange perdant perdant. Bref,si les occidentaux étaient un peu moins émotifs et plus réfléchis, et à s'intéresser à la Russie plutôt qu'à son porte feuille, tout cela aurait pu être résolu de manière intelligente. Maintenant, je crois que Poutine se fout de de la réaction de l'Occident, comme l'a dit Akhilleus, on a usé toutes les cartouches stratégiques pour le faire plier pour un résultat nul. Plus personne en occident ne contrôle le court de cette guerre. À part un enlisement militaire et une révolution de palais lié à celui-ci, je ne vois pas comment Poutine pourrais échouer à conquérir l'Ukraine. Quant au fantasme d'une intervention militaire occidentale en Ukraine, c'est s'aventurer dans le fameux brouillard de guerre que mentionnait Clauswitz, qu'on pourrait résumer par:" on sait comment ça commence, mais pas comment ça finit." Le seul truc que n'a pas prévu VP, c'est la résilience des instances gouvernementales ukrainiennes et qu'un comique troupier(par ce que c'est comme ça qu'il le perçoit) devienne le symbole de la résistance de l'Ukraine. Il n'y a pas eu d'effet 1940, lors de la première journée.
  13. La force amphibie n'est peut-être là que pour fixer les défenseur d'Odessa et favoriser une remonté du Dniepr par la rive droite? Avec deux axes (l'autre à gauche)de progression le long du fleuve on coupe l'Ukraine en deux.
  14. Pas que, elle permet de sécuriser le flanc droit d'une poussée vers Zaporijia puis vers Dnipropetrovosk.
  15. Je regarde la carte de l'Ukraine, et on peut se rendre compte qu'au sud de l'axe Kharkiv - Kirohvorad, le pays est plat et rempli de terres agricoles. Ensuite, il est coupé en deux par le Dniepr. Et la clé de la victoire pour le contrôle de l'Ukraine va être le contrôle du fleuve et des villes clé qui permettent la communication entre les deux rives. Au vu des distances à parcourir, cela ne va pas se faire en 1 semaine, y en a au moins pour 3 semaines en étant optimiste et au moins deux mois pour les pessimistes sans compter la contrainte politique d'épargner au maximum les civils. L'inconnue dans tout ça c'est la résilience de l'armée Ukrainienne et la campagne va certainement se jouer la dessus. Après pour une une éventuel guérilla, ce n'est pas dans le sud que cela va se faire trop plat à l'ouest ou au nord c'est possible mais ce n'est visiblement pas cette Ukraine que vise la politique de Poutine.
×
×
  • Create New...