Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

true_cricket

Members
  • Content Count

    2,699
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

true_cricket last won the day on July 24 2015

true_cricket had the most liked content!

Community Reputation

2,010 Excellent

About true_cricket

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Pays
    Zimbabwe

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Attention, car on conçoit aussi un navire en fonction des mers qu'il va rencontrer. C'est déjà compliqué de faire un navire de petite taille qui aille dans des zones aussi variées que les outre-mers français, mais s'il faut rajouter la mer du Nord et ses houles très cambrées et courtes, cela devient un gageure voire un insuccès qui rendrait le navire inexploitable en pratique dans ces zones : un patrouilleur qui ne peut aps mettre à l'eau ses embarcations n'est pas utile dans la doctrine française. L'EMM a fait sess arbitrages : les outre-mers n'ont plus de patrouilleurs depuis des
  2. Remlancez-moi si j'oublie, pour que je vous fasse un topo plus complet sur ces inspections. Que mon temps aux affaires maritimes n'ait pas été inutile ici.
  3. Tout à fait. Il y a deux régimes d'inspection : le contrôle de l'état du pavillon, et le contrôle de l'état du port. Le premier consiste en les inspections réalisées par l'état dont le navire arbore le pavillon. Que ce soit lors de la construction, lors des changement de pavillon, ou lors de l'exploitation. Par exemple, actuellement, en France, pour les navires à passager, c'est une inspection annuelle par les inspecteurs étatiques, sans délégation aux sociétés de classification. Oui, lorsqu'il fait escale chez lui. C'est le contrôle par l'état du port.
  4. Je ne pense pas que cela soit vraiment un facteur déterminant. Un surcoût peut-être, mais pas au point de bloquer le système. On parle de pauvres préfabriquées pour mettre les bureaux de l'équipage qui n'est pas embarqué, ça va pas non plus chercher Byzance. A mon avis, c'est surtout qu'il n'a pas été identifié de besoin d'avoir beaucoup de jours de mer pour ces navires, tandis qu'il fallait une permanence d'alerte (d'où 2 navires). Pour les Horizons, je n'en ai jamais entendu parler. Mais les FREMM DA étaient envsagées dans le plan initial, pour autant que je sache.
  5. Le simple ait pour la République de CHine de ne plus revendiquer l'intégralité de la Chine en serait-il pas perçu par la RPC comme une déclaration d'indépendance?
  6. Je ne vois pas quel texte international l'interdit, en fait.
  7. Développez votre idée? Le droit à la guerre, ou le droit dans la guerre? En quoi consisterait-il et surtout en quoi la Grèce en sortirait?
  8. Oui. C'est clairement pas clair. Du coup pour l'instant on suppute sur les intentions des uns et des autres.
  9. Comprendre les souhaits russes ne signifie pas les relayer ou les endosser. Or ce que vous faites c'est juste textuellement répéter les rêves les plus humides de Moscou.
  10. Historiquement, Saint-Louis est la capitale de la colonie française de Mauritanie. Aujourd'hui elle n'est ni française, ni mauritanienne mais sénégalaise. Et bien c'est exactement pareil pour Odessa. Le fondateur importe peu quand on est une paire de siècles plus tard. Parceque l'Histoire on peut remonter autant qu'on veut. Et on y découvre alors que la Crimée est historiquement Turque, Italienne, Grecque. Mais non, il va encore et toujours revenir à l'histoire russe. Pas le présent ukrainien. Pas le passé trop ancien. Juste la période russe.
  11. Odessa serait russe? Dans le récit peut être, mais pas dans les faits. Souvenez-vous de l'incident avec les hooligans d'Odessa brûlant -avec ses occupants- l'immeuble des pro-russes : https://en.wikipedia.org/wiki/2014_Odessa_clashes
  12. Elle a longtemps été à l'entrée du BEC (bassin d'essai de carènes de Val-de-Reuil), aujourd'hui DGA-TH. Aujourd'hui je ne sais pas.
  13. Il y a à mon sens une grosse différence entre "penser son outil comme capable d'évoluer" et "faire des choix radicaux sans savoir si cela va se concrétiser".
  14. Hein? Jamais entendu parler de lettre de commandement émise par le Ministre (mais mon savoir n'est pas exhaustif). Ce qui est certain, c'est qu'un "patron" d'embarcation n'a pas du tout les mêmes prérogatives. SI en mer il assure en effet la fonction de commander l'unité, ce n'est pas du tout le cas à terre. Un patron, à al différence d'un commandant titulaire d'une lettre de commandement, il ne signe pas la notation du personnel sous ses ordres, il n'est pas chef d'organisme avec toutes les fonctions de prévention( HSCT) associées, etc. Comme l'a écrit Born t
  15. Il n'y a rien de mal à ne pas connaître ces mots. Après plusieurs années de navigation je ne comprenais pas tout cela. J'ai surtout découvert ces choses ultérieurement, à l'ENSTA (Paris, bien sûr !). Un livre qui explique très bien les bases mais qui peut aussi servir après : https://www.dunod.com/sciences-techniques/architecture-navale-connaissance-et-pratique-0 et que j'ai lu juste avant d'entrer à ladite ENSTA (spoiler : j'étais quand même aux fraises au début). Quelques pages en sont disponibles ici :https://www.dunod.com/sites/default/files/atoms/files/Feuilletage_525.pd
×
×
  • Create New...