Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Salverius

Members
  • Posts

    1,149
  • Joined

  • Last visited

Reputation

897 Excellent

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

3,048 profile views
  1. Trouvé sur le wiki espagnol du Airbus Future Jet Trainet: En décembre 2022, des doutes s'élèvent sur l'avenir du projet : le 17 novembre, le PDG d' Airbus Defence and Space , Michael Schoellhorn, rencontre le ministre sud-coréen de l'industrie , Lee Chang-yang, pour proposer une collaboration dans le secteur aérospatial. avec la société coréenne KAI, à commencer par la commercialisation conjointe en Europe de l' avion de combat léger FA-50 7 , au profil comparable à celui de l'AFJT. Certains médias associent cette annonce au désintérêt de la maison mère Airbus DS pour le projet promu par la filiale espagnole . Il n'y a également aucune référence au projet parmi les initiatives de R&D du ministère espagnol de la Défense pour 2023 .
  2. Il me semble que c'est avant tout une question de rapport poids puissance. Par exemple, le F5 Freedom Fighter a assuré avec succès la police du ciel de plusieurs pays. Le F5 est un appareil d'une masse de 4,4 tonnes à vide avec une poussée moteur de 45 kN (après postcombustion). Si l'avion de combat léger fait moins de 5 tonnes à vide, il devrait voler suffisamment vite pour assurer la police du ciel.
  3. https://www.opex360.com/2021/07/05/aux-cotes-du-scaf-et-du-rafale-larmee-de-lair-de-lespace-aura-sans-doute-besoin-dun-avion-de-combat-leger/#google_vignette Je cite opex360: Pour le colonel Pappalardo, un tel avion aurait donc la forme « d’un monoréacteur léger, ravitaillable en vol, disposant d’une interface homme-machine similaire au NGF pour faciliter le passage d’un vecteur à un autre » et il « pourrait être développé en coopération, le besoin de génération de force aérienne étant largement partagé en Europe ». Pour ma part, je verrais un avion pas furtif, de la taille d'un Mirage III. Pour m'avancer: un unique M88, possiblement sans post combustion pour réduire les coûts de maintenance. Un radar searchmaster Thalès. Un coûte de moins de 30 millions pièce. Une MCO inférieure à 6.000 € l'heure de vol.
  4. Il y a toujours la tentation de l'avion de combat léger. https://www.irsem.fr/media/logos-partenaires-portail/12-la-tentation-de-l-avion-de-combat-l-ger.pdf Le Rafale est un super appareil mais nous n'en disposerons jamais de plus de 300, soit moins de 500 pilotes de combat en tout et pour tout. C'est un nombre très faible incompatible avec une "prise de masse" appelée par l'armée. Le projet de NGF risque d'être encore plus impactant et nous n'en aurons encore moins. Un avion de combat léger permettrait d'augmenter le nombre d'avions de l'AAE et le nombre de pilotes et ainsi reprendre de la masse.
  5. La France ne limite pas les capacités des avions qu'elle vend. C'est l'une des différences notables avec les US. Si nous décidons de vendre des Rafale à la Serbie, elle aura les meilleurs avions qu'elle peut se payer.
  6. Pour l'instant, les résultats obtenus par les lasers portent sur des drones situés à seulement 1km, ce qui est trop court pour abattre un drone TB2 (par exemple). https://www.lefigaro.fr/international/test-reussi-pour-le-dragonfire-la-premiere-arme-laser-du-royaume-uni-20240121
  7. Depuis le temps que je dis que le "Barjot" irait comme un gant au PANG.
  8. D'après l'appel à projet du LARINAE : "Le coût récurrent objectif de la partie consommable visé est inférieur à 200k€." https://www.defense.gouv.fr/aid/appels-a-projets/clotures/appels-a-projets-larinae-colibri-cloture La "munition" doit être capable de détruire un blindé à 50 km, ce qui à mon avis justifie ce coût. Pour faire simple, LARINAE c'est un Akeron MP dronisé.
  9. C'est plus un conflit Serbie/ Bosnie-Herzégovine qu'il faut craindre. Là, il n'y aura pas d'OTAN, même si la Croatie pourrait avoir son mot à dire (mais en dehors du Pacte puisque son territoire ne serait pas touché). Je suis d'accord avec @Ciders, cela fait plus d'un siècle que la région est source d'emmerdement. Il vaut mieux se tenir à l'écart que de tenter d'agir comme "médiateur". Après, le vendeur d'armes qu'est la France est pragmatique, avec une dose de cynisme: les Pays qui ont l'argent auront leurs Rafale. A part la Russie (et les ventes de Mistral pou mémoire), je n'ai pas d'exemples en tête d'une France n'honorant pas ces contrats d'armement. Je ne suis même convaincu que Dassault étudierait une demande du Pakistan pour acquérir des Rafale.
  10. Trois fois le même message! On dirait une vieille pub pour Juvamine! Pub Juvamine
  11. Le concept Vampire ne doit pas être cher à produire: Un panier de roquette, une boule optronique, un radar... Que des équipements sur étagère et dont la France dispose Cela ne remplacera jamais une batterie mamba, mais pour assurer une bulle de protection anti drone de 5km2 autour d'une cible stratégique, ou autour d'un groupe de blindés (je pense à l'Arménie), cela peut être intéressant. Vivement un retex sur ces Vampire.
  12. La Serbie pourrait soutenir militairement les volontés séparatistes des Serbes de Bosnie. Pas trop envie de voir des Rafale bombarder Sarajevo.
  13. Tu as raison. Il n'a jamais été démontré que les roquettes à induction laser pouvaient être efficaces contre des cibles mobiles aériennes. J'aimerais bien savoir seulement si cela a été testé.
  14. Tu vas potentiellement vers des subtilités que je n'ai pas. C'est pas un Volvo D11 dans l'ERBC JAGUAR? Un moteur qui équipe une gamme de camions Volvo? https://www.volvotrucks.ca/fr-ca/trucks Nexter a utilisé une version maritime de ce moteur?
  15. Theatrum Belli avait sorti un article détaillé sur cette nouvelle capacité. https://theatrum-belli.com/les-roquettes-guidees-laser-activees-par-induction-de-thales-pourront-etre-utilisees-dans-la-capacite-de-tir-au-dela-de-la-vue-directe-tavd/ Je ne l'ai pas vu relayé, alors je me permets de le mettre.
×
×
  • Create New...