BPCs

Members
  • Content Count

    10,928
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

BPCs last won the day on November 17 2018

BPCs had the most liked content!

Community Reputation

975 Excellent

About BPCs

  • Rank
    Héros

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Scotland

Recent Profile Visitors

4,438 profile views
  1. BPCs

    Les FREMM de la Marine Nationale

    Pourtant cette assertion, je l'ai entendue de vive voix
  2. BPCs

    Les FREMM de la Marine Nationale

    Cette vitesse finale "réduite" des AShM chinois est l'élément principal de la réflexion de l'Amiral Prazuck permettant de qualifier de carabistouilles la croyance en une menace invulnérable.
  3. BPCs

    Le plus beau chant militaire français ?

    La Marseillaise dans the Voice
  4. Le Tom Nuke c'est 80 kg de charge utile pour 2500 km d'autonomie : Bref un bon exemple (avec une charge conventionnelle) pour une munition persistante sur zone pour choper le TEL ou la batterie SAM qui se dévoile mais avec l'allonge nécessaire à de l'A2DA. Reste le coût
  5. Je veux bien du jetable mais à un coût soutenable... Ce qu'il faudrait alors c'est une munition rodeuse pouvant emporter l'équivalent d'un-e SdB/ Spear3 mais pouvant opérer avec la distance de sécurité d'un cruise missile pour être en limite d'A2DA (300-400 Nm ???) et sa furtivité. A un coût soutenable financièrement, c'est la quadrature du cercle Après pour le stockage, je m'étais fixé en hypothèse basse 4 lancements/6 h de cruise missile récupérables emportant 2 mun en soute pendant 7 j : cela ferait 112 sylver si deux mun interne et 224 si mun unitaire et a priori pas quadpackée ( vu l'autonomie demandée) : Donc du jetable en VLS, cela impliquerait alors un tout nouveau navire plutôt que l'adaptation de la tranche optionnelle de 9m de la FDI
  6. Si on lit le document, il me semble que 300 t de surpoids sont liées à la détection. On peut supposer qu'une partie importante de la masse résiduelle est liée au lanceur double qui devait être apte à supporter dans ses rotations 2 missiles de 2t chaque. Pour la complexité du système il devait en outre être apte au tir de missiles AA successifs d'où cette structure en barillet automatique : Comme le suggérait le document, une forme semi-automatique avec missile en container serait plus simple à manager. Ce serait de toutes façons suffisant des cruise missile/UAV devant voler toutes les 6h environ. Après tout système mécanique peut tomber en panne : certains PA anglais prévoyaient, je crois, un mode manuel, "à l'huile de coude" des ascenseurs...
  7. BPCs

    Les FREMM de la Marine Nationale

    Ça y est , l'absinthe lui monte déjà à la tête : ce n'est que de 127 mm et pas du 129
  8. Mais si on rentre dans une logique d'AVT, cela voudra dire beaucoup de VLS, bref un Frappeur. Et justement la MN n'a pas le moyen d'opter pour un navire hyperspecialisé. Cela permet d'alimenter des tirs successifs dans le temps alors que les VLS serviraient à l'entrée de théâtre et à une immédiateté. Cela ne nécessite plus un navire dédié mais une portion de tranche dédiée au sein d'une frégate polyvalente. L'autre revers du côté près à l'emploi, c'est que tout doit tenir dans le silo...et formaté pour un usage défini. Dans mon optique de MdCN récupérable pour contexte d'A2DA, je souhaiterais une longue durée de vol, et ainsi idéalement des ailes plus longues qu'il serait possible de fixer lors d'une préparation de l'engin au sortir de sa soute. (Un ex à 30 sec de la préparation d'un Delilah) Si il s'agit d'un MdCN récupéré ayant consommé ses sous-munitions, il faudra le réarmer et le refiouler. De toute façon, le rechargement à la mer d'un VLS est compliqué, alors le rechargement d'un lanceur semi-horizontal a été effectif (ex Malafon). Certes ces MdCN-drones pourraient être cantonnés dans le hangar avia et traités comme les futurs VSR-700, voire se substituer à eux dans un contexte de milieu non permissif. Mais justement, ce dernier contexte va rendre des pertes probables, d'où l'intérêt d'un stockage en soute de réserves.. En ce sens le terme "attritable" utilisé pour le projet XQ-58A est judicieux...
  9. Merci d'avoir pris le temps de répondre, mais il ne s'agit pas d'un rechargement de VLS â la mer (qui est ineffectif mais plutôt d'un approvisionnement de lanceur à partir d'un local encin comme pour les Masurca ou les Malafon. Je dirais plutôt l'absence de rationalité à un tel besoin qui irait de toute façon buter contre le mur de la réalité budgétaire, s'il devait s'agir de MdCN unitaires, J'avais l'arrière pensée de MDCN récupérables comme base à un UAV pouvant évoluer en zone contestée. A ce moment la soute à fond de cale devient surplombée par un local de préparation d'engin située sur le même pont que le flight deck, ce qui permet aussi de remettre en condition les mdcn récupérés, avant de pouvoir les acheminer via le monte charge sur le pont de lancement. (Celui des MM40 actuels).
  10. Perso, je trouve frappant qu'une pointure comme Leibniz, un contemporain de Voltaire, écrive encore des textes en Latin. Car on est sur la période du Switch où la France tend à imposer son leadership aussi par sa domination culturelle et donc linguistique (some similarity with present Times?) : Comme ce concours européen dont le thème était:" dites en quoi le Français est naturellement la langue européenne" remporté par un Allemand... Surtout qu'une langue peut être modernisée et simplifiée Il n'y a qu'à voir l'orthographe espagnole. Oui à un latin vivant simplifié comme étendard culturel européen
  11. Pour les dubitatifs : oui BAe a vendu ses parts dans sAab Pour la première partie des parts vendues : https://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/industry/defence/7378771/BAE-Systems-sells-10pc-stake-in-Saab.html Pour le restant : https://www.bloomberg.com/news/articles/2011-06-08/bae-sells-remaining-stake-in-saab-ending-13-year-investment-1-
  12. Bae n'a-t-il pas vendu ses parts dans Bae depuis plusieurs années?
  13. Les latinistes ont été plus élégants que les québécois qui ont traduit mot à mot WWW par Monde Vaste Toile (quand ils auraient pu dire : tentaculaire Toile Terrestre par exemple) Tela Totius Terrae ça jette ! Personnellement dans les néologismes j'en étais resté à la quadrirota ignifera... bref, la bagnole
  14. Bof... Ya mieux Le roumain (la langue de la provincia romana) est quasi lisible sans traducteur tellement c'est similaire, à qqn mots slaves perdus dans la sauce). En ce sens, l'espagnol est aussi nettement plus proche : les verbes du premier groupe ont par exemple un imparfait décalqué de l'imparfait Latin. "Ok" se dit "Vale"... tu sais comme pour terminer une lettre ! Vale ! Post Scriptum : notre collègue faisait référence au Latin moderne ou vivant : https://www.arretetonchar.fr/decouvrir-le-latin-moderne-la-creation-de-neologismes/