BPCs

Members
  • Compteur de contenus

    10222
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    4

BPCs last won the day on March 23 2015

BPCs had the most liked content!

Réputation sur la communauté

634 Excellent

À propos de BPCs

  • Rang
    Héros

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Scotland

Visiteurs récents du profil

3179 visualisations du profil
  1. On retombe grosso modo sur un Enforcer 13000 mais à pont continu pour mon UCAV Sans la survivabilité d'une coque mili : Si on regarde le LPD-17 par exemple, on joue dans une autre gamme : https://en.m.wikipedia.org/wiki/San_Antonio-class_amphibious_transport_dock C'est d'ailleurs pour cela que le chantier a pu proposer d'en faire un croiseur Et ce que nous en dit Armen c'est qu'on peut alors multiplier par 4 le coût pour passer aux standards mili. Édit : Le BPC 140 a déjà le pont matériel roulant en moins, si on compare avec la vue écorché du BPC 210 qui montre l'espace d'un pont entre le radier et l'ascenseur arrière. Si on compare avec l'ecorché du LPD 17 on a l'exemple d'un pont en moins encore : Si on veut garder le caractère flushdeck du BPC 140, il faut alors descendre la pont avia à la place du radier et adopter un Flexdeck sans radier à la place. Une autre façon de la présentèrent de descendre le pont d'envol au niveau encoignures des tourelles : Et de décaler le spot 1 vers Bâbord pour pouvoir implanter les Sylver et le 76 mm Le volume du château est retraité sur une mode plus Furtif et accueille l'électronique d'une FTI et les 8 Xo7 On obtient bien alors un “croiseur porte-helicoptères" apte à des opérations HLO mais avec des capacités de frégate. Un tel navire permet de continuer la série des navires de 1er rang jusqu'à 18 tout en remplaçant la fonction PH des BPC. La présence d'un Flush deck permet d'envisager un accueil plus raisonnable d'UCAV furtifs que sur l'UXV combattant La fonction LPD des BPCs étant réattribuée à des LPD purs au retrait des BPCs.
  2. L'augmentation du nombre de cibles atteintes par avion ne vaut pas uniquement pour une base à terre
  3. Et l'évolution du nombre de targets potentiellement détruites par détachement? Jusqu'au BGL il fallait une escadrille pour détruire un objectif. En Bosnie il fallait 4 SuE pour une BGL (2 nounous, un designateur et un tireur) Actuellement 2 Rafales emportent plus d'armes guidées que 4 diesels et sans nécessiter 2 C pour l'AA. Un détachement de 10 Rafales a l'efficacité de 30 M2k.,, et en nombre de SEM ?
  4. Il manque juste l'emport d'aéronefs à voilure fixe, ce qui n'est ni le cas du Cavour ou du Juan Carlos 1er Et ce "coût aujourd'hui imbattable de 500 m€" signifierait aussi 1500 m€ à trouver entre 2035 et 2038 si il s'agit de les remplacer.
  5. Regarde en face des houtis ce que les Youesses se sont pris (ou les seouds avec de la barcasse occidentale) : Rien que ce contexte justifie d'un "surface combattant" et pas un navire pouvant avoir du mal à encaisser /éviter les coups. Et dans un contexte comme cela tu peux quand même être amené à envoyer des FS pour un coups. Autre cas de figure, face à une côte avec capacité d'interdiction avec des soum, tu ne vas pas toujours prépositionner ton GAN ni une escadre de plusieurs navires mais inversement une seule frégate avec un seul HLO risque d'être insuffisant pour assurer une couverture permanente. Si même le prepositionnement à la mer n'est plus un argument ... Je dis échec car un PA2 pourrait faire la fonction de PH voire gérer aussi le prepositionnement en mer et un peu d'amphibie comme feront les CVF. Mais les BPC ne peuvent pas faire PA2. Justement c'est cela qui est juste dommage : devoir déployer un PA simplement pour faire de l'ISR face à une côte avec qq moyens d'interdiction.
  6. Sauf à postuler que : La capacité à s'approcher d'une côte hostile va devenir de plus en plus délicate nécessitant une coque aux standards mili en cas de coups au but. Que le concept de BPC est un échec : les remplacer par des LPD type Bay class à 100.m€ pièce et refiler la fonction PHA au PA2. Reste la question d'un UAV suffisamment discret pour aller là où le cabri automatique ne pourra pas aller
  7. En tout cas, on a les 4 spots HLO pour envisager une OPS de FS avec couverture de Tigre(s) Ou de l'ASM renforcé. Et sinon un hangar qui pourrait aussi avoir une capacité multifonction dont une capacité amphibie Light pour peu qu'il soit possible de mettre à l'eau des LCVP via une grue comme sur le Damen crossOver. Reste la question de l'opérabilité d'un UCAV à partir d'une telle piste oblique...
  8. Si on prenait l'option du développement d'un tel destroyer aviation capable parce que l'on a un UCAV comme le FCAS sous la main et aucune ligne budgétaire pour une version UAV du Scalp à la sauce du projet dassault Sagem slowfast de 2004 ... ...Et bien, cela va être chaud à faire entrer dans le budget par rapport aux options prioritaires à ce moment (second PA, achat de 3 nouvelles FTI). L'une des pistes serait de se greffer sur les 3 hypothétiques FTI et de partir d'une dimension de coque de Forbin avec une électronique de FTI avec une seule piste oblique plus longue comme l'Air Spruance et non pas deux courtes de 50 m comme l'UVX combattant Et en priant très fort pour que les surcoûts de développement ne tuent pas le projet comme cela a été le cas pour la version air capable du Spruance qui a finalement été construite à l'identique des précédentes.
  9. Je vois que cela a fait réagir Mais c'est au sens propre, ce n'est pas un jugement de valeur : le MdCN apporte à une frégate une capacité de frappe dans la profondeur qui auparavant n'était envisageable qu'au moyen d'une action aéronavale. L'exemple récent de la Syrie le montre : Rafale AdA + scalp EG d'un côté mais pas Rafale M +scalp du côté de la MN qui a opté forcée contrainte pour Fremm + MdCN. Mais "c'est au " rabais" dans le sens que ce n'est envisageable que ponctuellement vu le peu de MDCN et son coût unitaire. Dans cette logique un MdC réutilisable comme le Kratos, emportant une sous-munition rendrait la solution plus utilisable financièrement. Et par voie de conséquence, d'un usage plus soutenu, un peu moins au rabais.
  10. C'était ainsi/aussi la conclusion de @g4lly mais avec en plus l'option de la réutilisation qui va diminuer le cout du système car la munition terminale coutera encore moins cher que le missile à usage unique L'autre avantage, c'est qu'on reste grosso modo dans un schéma de batiment qu'on connait avec tout au plus la problématique d'un lanceur type malafon Et celle de l'espace de stockage nécessaire pour déployer utiliser et récupérer tout ce petit monde.
  11. Mon post devait ne pas être assez clair (comme souvent...) : Si on voulait rajouter une capacité UCAV comme l'UXV combattant il y a au choix : Soit le "croiseur porte drone" à base de "Forbin-Aviation-Capable" qu'il faudra développer-budgéter-etc... pour une fonctionnalité pas gagnée et un coût pas modeste Soit l'option d'une Missile de croisière réutilisable comme le Kratos Mais qui permettrait de jouer dans un contexte d'intensité plus élevé que le Cabri automatique Entre la première option et la seconde, les couts de développement sont pas les mêmes... Et en plus on voit très bien que l'achat même de 3 nouvelles Frégates pour arriver aux 18 voulues n'est pas au programme avant longtemps, surtout si la MN arrive à développer des frégates légères bien équipées. A l'inverse l'option du Missile de croisière réemployable permet d'utiliser le disponible, à savoir le flight deck des frégates actuelles. La seule chose qui faudrait c'est de la place pour en stocker quelqu'uns à bord. Ce qui m'ennuyait pendant longtemps c'était la phase de récupération à la mer , mais les techniques de récupération en vol par hélicoptère ont été largement utilisées par les Youesses https://books.google.fr/books?id=zxgFCAAAQBAJ&pg=PA96&lpg=PA96&dq=hélicopter+aircraft+recovery+VTOL&source=bl&ots=-Iv49xb98P&sig=oP4luVDNof_Fn_6hy83YSfCx_BM&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwipvYP87o_bAhXGWxQKHX0LDFYQ6AEwDXoFCAEQgAE#v=onepage&q=hélicopter aircraft recovery VTOL&f=false On se trouve devant une option de développement qui revient à investir dans un MdC Récupérable avec plus d'autonomie, une charge ISR voire de l'armement à la place de la charge militaire, mais qui de ce fait risque de ne plus tenir dans un A-70... surtout si comme le Kratos, on lui met de l'armement sous les ailes... Bref il faudrait plus de Hangar de stockage... Retour au flexdeck Absalon-like dans l'absolu, mais avec un seul HLO, il y aurait de la place au droit du Hangar des Fremm. D'ailleurs, il reste un espace libre sous le pont avia ou bien c'est utilisé par des logements commando ??? Cela pourrait être quand même mieux avec (liste à la prévert) : plus d'hélico d'une part pour une ops commando pas seulement en Ecume mais aussi héliportée Et puis une capacité de frappe AVT plus conséquente Et puis une capacité d'UAV adaptée pour la désignation mais restant encore adaptée si cela risque de chauffer, voire un UAV armé si cible d'opportunité...
  12. Non pas se substituer car quand on a besoin du GAN ou groupe amphibie on envoie l'un ou l'autre. Mon idée est plutôt de voir comment on pourrait amplifier de manière raisonnable les capacités de l'épine dorsale de la MN, la frégate, pour lui faire remplir des missions jusque là inenvisageable sauf justement à disposer d'un groupe amphibie ou aeronaval qui peuvent être too much pour une petite ops, ou pas disponible sur zone. Si on y réfléchit l'utilisation du MdCN par des FREMM relève déjà d'une "force aéronavale au rabais" .
  13.  UCAV ca veut tout dire et rien dire ... c'est juste un truc qui vole avec un arme ... même les drone de Daesh sont des UCAV.  Je pense que le distinguo est dans la réutilisation de l'UCAV alors que le MdC est à usage unique. A partir de là comme tu le dis : Soit on utilise The UCAV à la sauce Neuron/ FCAS qu'on aura un jour et on développe une plate-forme sur coque Forbin dans l'esprit UXV combattant mais avec une piste unique plus longue comme le concept air capable sur base CGN Virginia Mk2 Soit on utilise une base existante, une FREMM par exemple et on développe une version UCAV réutilisable de quelque chose (MdCN???). Dans l'esprit des Kratos UTAP 22 ou Valkyrie que l'on sait pouvoir récupérer sur un fly deck de frégate. https://www.airforce-technology.com/news/newskratos-to-launch-xq-222-valkyrie-utap-22-mako-at-paris-air-show-2017-5845491/ En effet l'UTAP 22 est à la base un drone cible modifié pour pouvoir emporter de l'armement. https://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1754 Or ce type de drone peut être récupéré soit à la mer Soit en l'air suivant le concept MARS : Mid Air Retrieval System Ce système a été utilisé pendant la guerre du Vietnam pour récupérer les drones firebee lancés par C-130
  14. L'autre fonction intéressante dans le concept UXV combattant est l'option d'embarquer un UCAV : Un article du Rusi pointait le dilemme entre un UCAV qui consommerait une partie de son potentiel en venant de très loin et un MdC qui a une capacité d'utilisation unique mais partirait de plus près mais avec des capacités moindres. http://www.123seminarsonly.com/Seminar-Reports/037/Curise-Missile.PDF En ce sens l'UXV permet à l'UCAV de partir de plus près. Après ... Je suis un peu perplexe sur la capacité à faire décoller un UCAV sur une piste de 50 m , sauf catapulte mais surtout à l'y faire apponter On est bien d'accord que la dotation en HLO nécessite d'être remontée, comme élément crucial, après des années de disette. Comme tu le disais, quand cela chauffe en ASM, il est logique de disposer de plus d'un HLO pour avoir une permanence. En attendant cela, le déploiement au Mali de TTH montre qu'on pourrait envoyer un HLO additionnel pour peu que l'on puisse ralier la frégate à moins de 1400 km.
  15. D'où l'idée de disposer d'une frégate avec 2 spots HLO et 2 HLO en dotation. Il me semble que le NFH à rampe peut avoir une fonction TTH annexe ? (à vérifier) : avec cela on pourrait monter une OPS commando optionnelle héliportée aussitôt des commandos présents à bord (tarponnés ou déjà embarqués)