Wallaby

Members
  • Content Count

    12,051
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    36

Posts posted by Wallaby


  1. Le 01/07/2020 à 09:11, ARPA a dit :

    Et suivant le rendement qu'on pourrait avoir entre électricité + CO2 -> carburant -> CO2 + électricité, on pourrait même avoir des centrales thermiques utilisées comme réserve d'énergie au même titre que certains barrages hydrauliques qui fonctionnent dans les 2 sens suivant l'heure de la journée.

    C'est une idée qui est quelquefois évoquée en utilisant l'hydrogène à la place du carbone et l'eau à la place du CO2 :

    électricité + H20 --> H2 (carburant) --> H2O + électricité

    Pour l'instant le rendement n'est pas bon :

    https://www.usinenouvelle.com/article/le-stockage-par-production-d-hydrogene-solution-aux-intermittences-saisonnieres-des-energies-renouvelables.N869320 (27 juillet 2019)

    Le faible rendement énergétique de cette solution de stockage est un autre enjeu majeur de cette filière. Une grande partie des technologies en circulation aujourd’hui offre un rendement compris entre 40% et 55% (Ineris - Etude comparative des règlementations, guides et normes concernant les électrolyseurs et le stockage d’hydrogène), contre un rendement proche de 100% pour les batteries lithium-ion.


  2. Le 30/06/2020 à 22:52, seb24 a dit :

    Sinon quelques trucs que j'avais raté:

    Le découplage PIB/Émissions de CO2:

    https://www.carbonbrief.org/the-35-countries-cutting-the-link-between-economic-growth-and-emissions

    Je note que ce texte date de 2016, et je rappelle la critique de cette notion de découplage carbone faite ici : 

    Le 26/08/2019 à 22:09, Wallaby a dit :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Découplage_(écologie)

    Le découplage est un terme d'économie et d'écologie qui désigne l'objectif de séparer la prospérité économique (génération de revenu, croissance économique) de la consommation de ressources et d'énergie (impact environnemental négatif, émissions de gaz à effet de serre, etc.). Réussir à croître sans augmenter les atteintes à l’environnement est un enjeu du développement durable.

    En 2016, le Groupe international d'experts sur les ressources a publié un rapport indiquant que la productivité matérielle mondiale a diminué depuis l'an 2000. Depuis, la croissance des flux de matières est plus forte que la croissance du produit intérieur brut. C'est le contraire du découplage, situation que certains qualifient de surcouplage.

    http://theconversation.com/the-decoupling-delusion-rethinking-growth-and-sustainability-71996 (12 mars 2017)

    Même l'ex-président américain Barack Obama, dans un article publié récemment dans Science, a affirmé que l'économie américaine pouvait continuer à croître sans augmenter ses émissions de carbone grâce au déploiement des énergies renouvelables.

    Mais il y a beaucoup de problèmes avec cette idée. Lors d'une récente conférence de l'Australia-New Zealand Society for Ecological Economics (ANZSEE), nous nous sommes penchés sur les raisons pour lesquelles le découplage pourrait être une illusion.

    S'appuyant sur les données du rapport économique de 600 pages présenté au président, M. Obama a évoqué les tendances observées au cours de sa présidence, qui montrent que l'économie a progressé de plus de 10 % malgré une baisse de 9,5 % des émissions de dioxyde de carbone du secteur de l'énergie. Selon ses mots :

        ...ce "découplage" des émissions du secteur de l'énergie et de la croissance économique devrait mettre un terme à l'argument selon lequel la lutte contre le changement climatique exige d'accepter une croissance moindre ou un niveau de vie inférieur.

    Mais nous voudrions faire observer que ce que les gens identifient comme un découplage n'est qu'en partie dû à de véritables gains d'efficacité. Le reste est une combinaison de trois effets illusoires : substitution, financiarisation et transfert des coûts.

    Substitution :

    Si vous pensez que nous disposons d'une énergie solaire illimitée pour alimenter une croissance propre et verte illimitée, repensez-y. Pour que le PIB continue de croître, nous aurions besoin d'un nombre sans cesse croissant d'éoliennes, de fermes solaires, de puits géothermiques, de plantations bioénergétiques, etc. qui nécessitent toutes des quantités toujours plus importantes de matériaux et de terres.

    L'efficacité (accroître l'activité économique de chaque unité d'énergie et de matériaux) n'est pas non plus la réponse à une croissance sans fin. Comme certains d'entre nous l'ont fait remarquer dans un document récent, les gains d'efficacité pourraient prolonger la croissance économique et pourraient même ressembler à un découplage (pour un certain temps), mais nous atteindrons inévitablement des limites.

    Transfert des coût :

    Dans leur article de 2012, Thomas Wiedmann et ses co-auteurs ont analysé en détail les matériaux nationaux et importés pour 186 pays. Ils ont montré que les pays riches ont semblé dissocier leur PIB de la consommation intérieure de matières premières, mais dès que les matières importées sont incluses, ils n'observent "aucune amélioration de la productivité des ressources". Absolument Aucune.

     

     


  3. https://www.lenouvelespritpublic.fr/badas/98 (7 juin 2020)

    Témoignage (audio, 30 minutes) d'un naturaliste français vivant au Vanuatu. Formé de 80 îles où l'on parle 130 langues, sans aéroport, ce pays n'est pas intégré à la mondialisation, il ne subit pas les crises économiques mondiales et n'a pas un seul cas de coronavirus.

    Il possède une communauté chinoise ancienne. Les Chinois investissent, construisent des infrastructures et endettent le pays. L'influence diplomatique chinoise s'accroît, celle de l'Australie diminue. La vente de passeports aux Chinois principalement, est la première source de revenus du pays, paradis fiscal.

    • Upvote 2

  4. Le 27/10/2017 à 20:19, Wallaby a dit :

    https://www.zdf.de/nachrichten/heute/menschenrechtler-steudtner-zurueck-in-berlin-102.html (26 octobre 2017)

    Peter Steudner est de retour à Berlin, mais il reste 10 Allemands emprisonnés en Turquie.

    Aussi :

    http://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/turquie-maintien-en-detention-d-un-responsable-d-amnesty-59f1f530cd703cdd75171c2f (26 octobre 2017)

    Un tribunal turc a ordonné jeudi le maintien en détention du président d'Amnesty International en Turquie.

    https://www.spiegel.de/politik/ausland/peter-steudtner-gericht-in-der-tuerkei-spricht-deutschen-menschenrechtler-frei-a-03ec0d77-6e1b-4b94-8223-c95c919ef3e7 (3 juillet 2020)

    Le militant allemand des droits de l'homme Peter Steudtner a été acquitté des accusations de terrorisme en Turquie. Son collègue suédois Ali Gharavi a également été acquitté, selon le tribunal d'Istanbul vendredi, d'après l'agence de presse dpa et Amnesty International.

    Cependant, Taner Kilic, président honoraire de l'organisation des droits de l'homme Amnesty International en Turquie, a été condamné à six ans et trois mois de prison pour appartenance à une organisation terroriste. Il en va de même pour l'ancienne directrice turque d'Amnesty, Idil Eser, comme l'a annoncé Amnesty International. Trois des onze accusés ont été condamnés pour soutien au terrorisme. Outre Steudtner et Gharavi, cinq autres militants des droits de l'homme ont été acquittés.

    • Thanks 2
    • Sad 2
    • Upvote 1

  5. https://www.scmp.com/news/world/americas/article/3091757/earlier-signs-coronavirus-sewage-samples-brazil (3 juillet 2020)

    Des chercheurs au Brésil affirment avoir détecté le coronavirus qui cause le Covid-19 dans des eaux usées prélevées en novembre [le 27 novembre 2019, à Florianopolis]. Cette conclusion intervient quelques jours après que des scientifiques espagnols aient trouvé le virus dans des échantillons d'eaux usées prélevés en mars 2019, et vient s'ajouter aux indications selon lesquelles le virus s'est répandu tranquillement avant que l'alarme ne soit donnée en Chine fin décembre.

    "[Le virus] s'est répandu au sein de la communauté pendant plusieurs mois avant que les premiers cas ne soient signalés par les autorités régionales, nationales ou panaméricaines", a déclaré Gislaine Fongaro, de l'Université fédérale de Santa Catarina, dans un document non soumis à l'examen des pairs, publié lundi sur le serveur de préimpression medRxiv.org.

    https://www.leparisien.fr/societe/des-traces-du-coronavirus-retrouvees-en-mars-2019-dans-les-eaux-usees-de-barcelone-27-06-2020-8342982.php (27 juin 2020)

    Des virologues espagnols ont découvert des traces du nouveau coronavirus dans des échantillons d'eaux usées de Barcelone, collectées en mars 2019, a indiqué vendredi l'Université de Barcelone, rapporte Reuters dans une dépêche.

    Il convient toutefois de rester prudent, cette étude n'ayant été, pour l'heure, publiée dans aucune revue scientifique.


  6. https://www.lopinion.fr/edition/international/ferule-pekin-hong-kong-n-est-plus-hong-kong-219507 (1er juillet 2020)

    Microscopique et miraculeux territoire, sorte de havre de libertés dans un environnement hostile, Hong Kong n’est désormais plus Hong Kong. Quatre crimes passibles d’enfermement à vie sont devenus les quatre murs de sa nouvelle prison. Sécession, subversion, terrorisme et collusion pourront être pourchassés dans l’arbitraire le plus total. Les procès à huis clos seront autorisés, comme la détention sans possibilité de recours à un avocat.

    • Sad 1

  7. https://www.latimes.com/california/story/2020-07-02/imperial-county-coronavirus-restrictions-retail-stores-religious-services

    Le comté d'Imperial (Californie) ferme les magasins de détail non essentiels et les offices religieux d'intérieur. Les chants sont interdits dans les services religieux en plein air.

    Pour 100 000 personnes dans le comté d'Imperial, plus de 3 700 ont été infectées par le coronavirus. Dans l'ensemble de l'État, environ 600 personnes sur 100 000 ont été infectées.

    Le décompte du coronavirus dans le comté d'Imperial est un peu une énigme.

    Ce comté rural de 181 000 habitants situé le long des frontières de l'État avec l'Arizona et le Mexique ne semble pas être un lieu privilégié de propagation du virus. Et M. Newsom a déclaré que le comté "n'avait jamais avancé [avec la réouverture] aussi loin que d'autres parties de l'État", bien que le conseil de surveillance et une association d'entreprises aient insisté pour qu'il soit réouvert en juin.

    Néanmoins, les facteurs économiques et sanitaires défavorables ont placé le comté d'Imperial dans une situation très désavantageuse en matière de contagion et de soins de santé.

    Selon les données du recensement, environ un quart de ses habitants vivent dans la pauvreté, ce qui représente l'un des pires pourcentages de tous les comtés de Californie. Et alors que la Californie compte en moyenne un médecin de soins primaires pour 1 260 habitants, le comté d'Imperial n'en compte qu'un pour 4 250 habitants.

    Les deux seuls hôpitaux du comté d'Imperial - le centre médical régional El Centro et le centre de santé Pioneers - ont été débordés depuis l'apparition du coronavirus. Au cours des cinq dernières semaines seulement, le comté d'Imperial a transféré plus de 500 patients atteints de coronavirus vers d'autres comtés pour y être traités - soit une moyenne de 15 à 17 personnes par jour, a déclaré M. Newsom.

    Une partie du débordement a été attribuée à un nombre inhabituellement élevé d'admissions à l'hôpital liées au trafic transfrontalier de Mexicali. Lors de la conférence de presse de vendredi, M. Newsom a déclaré que l'État "travaille avec les douanes et la protection des frontières en raison de problèmes" liés à la frontière entre Mexicali et Calexico.

    Les hôpitaux ne divulguent pas l'origine de leurs patients, mais ils traitent régulièrement les voyageurs transfrontaliers, a déclaré Karina Lopez, chargée des affaires publiques au centre de santé Pioneers. La population du comté d'Imperial est composée à 85 % de Latinos, et de nombreux résidents sont des agriculteurs immigrés ou des immigrants récents.

    Bien que l'hôpital n'ait rempli que 68 de ses 107 lits de soins intensifs, il a refusé certains patients.

    "Notre principale préoccupation est que nous n'avons pas assez d'infirmières de soins intensifs pour s'occuper des patients qui arrivent. Bien que nous ayons des lits pour eux, et que nous ayons de la place pour eux, nous n'avons pas assez de personnel", a déclaré M. Lopez.

    • Upvote 1

  8. il y a 1 minute, true_cricket a dit :

    C'était une ville sur le chemin de Benghazi qui avait été remise dans le droit chemin par la même colonne qui allait vers Benghazi. J'ai plus des rapports de renseignement en tête.

    Imaginer une rébellion anti-Khadafi à Syrte, c'est imaginer une rébellion anti-Chirac à Sarran, ou une rébellion anti-Giscard à Chamalières.


  9. Il y a 8 heures, true_cricket a dit :

    Oh pardon, les colonnes des chars Libyens vers Bengazi c'était de la propagande. Pas des chars qui venaient d'écraser Syrte.

    Je ne comprends pas cette allusion à Syrte. Syrte était une ville a priori pro-Khadafi où tout était calme à l'époque de Khadafi. Khadafi n'avait rien à écraser à Syrte, puisque - en première approximation - tous les syrtois (c'est comme ça qu'on dit ?) étaient pro-Khadafi.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Syrte

    Mouammar Kadhafi, est né à Qasr Bou Hadi, à quelques kilomètres au sud de Syrte. Lorsqu'il accède au pouvoir en 1969, ce n'est plus qu'une petite ville endormie en bord de mer. Kadhafi va y entreprendre des grands travaux, pour en faire une vitrine de sa révolution. Des immeubles de style soviétique sont érigés et de grandes avenues tirées aux cordeaux tracées. En son centre à côté d'une caserne, un grand centre de conférence est construit : le complexe de Ougadougou, pour accueillir les sommets de l'Union africaine et servir la politique africaine du régime. Réparti sur 5 hectares, il comprend de nombreuses salles de conférence ornées de marbre. De grands hôtels sont construits sur le bord de mer. Une rivière artificielle est creusée pour irriguer la ville et ses environs. Un quartier dit "quartier Dollar" abrite de luxueuses villas pour l'oligarchie du régime, bordée par « l'avenue Dubaï », l'avenue principale nommée ainsi pour ses magasins où l'on trouve des produits importés difficilement trouvables dans le reste du pays. En 1999, la déclaration de Syrte donne naissance à l'Union africaine.

      

      

    Le 03/12/2015 à 11:38, Wallaby a dit :

    Je rappelle la thèse d'Alan Kuperman : 

    Le 26/09/2013 à 00:14, Wallaby a dit :

    On peut aussi trouver quelques extraits dans http://bosco.foreignpolicy.com/posts/2013/07/18/did_nato_intervention_make_libyas_war_bloodier (18 juillet 2013)

    Bien que le gouvernement ait effectivement répondu par la force aux rebelles, il n'a jamais visé de civils ou eu recours à une force "indiscriminée", comme ont pu le dire les médias occidentaux. En effet, les premiers compte-rendus de presse ont exagéré le nombre de morts par un facteur dix... Du 5 mars au 15 mars, les forces du gouvernement libyen ont repris toutes les grandes villes prises par les rebelles, sauf une, ce qui inclut Ajdabiya, Bani Walid, Brega, Ras Lanuf, Zawiya, et la majeure partie de Misrata. Le régime n'a visé des civils en représailles dans aucune de ces villes, et a fortiori il n'y a pas commis de bain de sang.

    On trouve un plus long résumé de l'article sur http://belfercenter.ksg.harvard.edu/publication/23387/lessons_from_libya.html

    Ainsi, le conflit était sur le point de se terminer, à peine six semaines après avoir commencé, avec un bilan d'environ 1000 morts, ce qui comprend des soldats, des rebelles et des civils pris entre les tirs. En intervenant, l'OTAN a permis aux rebelles de reprendre leur attaque, ce qui a prolongé la guerre pour sept autres mois et a causé au moins 7000 morts de plus.

    Le récit conventionnel est faux. Le soulèvement libyen de 2011 n'a jamais été pacifique, mais fut au contraire violent dès le début. Muammar Kadhafi n'a pas visé de civils ni n'a fait usage indiscriminé de la force.

     


  10. Il y a 1 heure, cracou a dit :

    Bon, il ne faut qu'enfoncer des portes ouvertes: tous les dictateurs du monde veulent que Trump soit réélu. Il a paralysé l'action US dans le monde et flingué ses propres alliances. On ne peut pas rêver de mieux. Et en plus c'est un faible.

    "L'action US", quel bien grand mot.

    Une série d'échecs plus pitoyables les uns que les autres. Faut-il égrener la litanie ? Vietnam, Somalie, Afghanistan, Irak, Libye, Syrie...


  11. https://www.ft.com/content/aee759d4-8495-4203-8dd7-83531af64f03 (UK to begin dismantling its quarantine policy, 2 juillet 2020)

    Les Britanniques pourront visiter plus de 70 destinations à l'étranger à partir de lundi sans avoir à s'isoler pendant 14 jours à leur retour - alors que les ministres démantèlent leur politique de quarantaine.

    Le gouvernement de Boris Johnson devrait annoncer d'ici vendredi son nouveau "système de feux de circulation", en vertu duquel les citoyens peuvent rentrer d'un ensemble de pays sans quarantaine s'ils sont désignés comme étant verts ou orange dans le cadre du système.

    La quasi-totalité de l'Europe sera concernée, à l'exception peut-être du Portugal et de la Suède, ainsi que les 14 territoires britanniques d'outre-mer et une douzaine d'autres pays, dont l'Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud et la Thaïlande.

    https://www.theguardian.com/uk-news/2020/jul/01/leicester-outbreak-driven-by-infection-rise-in-under-19s-says-phe-report (1er juillet 2020)

    Une enquête rapide sur l'épidémie de Covid-19 à Leicester menée par la santé publique anglaise a révélé qu'elle était due à une augmentation des infections chez les moins de 19 ans et les personnes en âge de travailler, alors que l'âge moyen des personnes infectées est d'environ 40 ans.

    La proportion d'infections chez les moins de 19 ans était tombée à environ 5 % à la mi-mai après le pic initial de l'épidémie, a révélé le rapport publié mercredi. Mais elle est depuis passée à 15 % et la proportion de tests positifs chez les personnes en âge de travailler a également augmenté pour atteindre le même niveau.

    Cette constatation a incité les épidémiologistes qui ont réalisé l'étude à demander des recherches complémentaires afin de déterminer si le retour des enfants à l'école est lié à la croissance des infections, bien qu'il n'y ait pas encore de lien analytique. Ces tendances n'ont pas été observées dans d'autres parties des East Midlands ou dans des zones de voyage connexes.

    Le taux d'infection enregistré dans la communauté à la suite des tests dits du pilier 2 - des tests par écouvillonnage effectués en dehors des hôpitaux du NHS et des laboratoires de Public Health England - était plus de quatre fois supérieur à la moyenne anglaise. Sur les 3 216 cas recensés dans la ville, près d'un tiers, soit 944, sont survenus au cours des 14 derniers jours, selon l'étude.

    Elle a montré comment les épidémies se sont installées dans les quartiers de North Evington et de Belgrave de la ville, ces deux quartiers représentant plus d'un quart des infections entre le 11 et le 25 juin. Les cas étaient liés à des usines alimentaires, des magasins d'alimentation, des boutiques et des supermarchés.

    Il y a également eu des infections sur l'un des sites des hôpitaux universitaires du NHS trust de Leicester. Dans un service, cinq patients qui avaient été dépistés négatifs au coronavirus lors de leur admission ont ensuite été détectés positifs au coronavirus mais étaient susceptibles d'incuber le virus lors de leur admission. Tous les autres patients et membres du personnel ont été soumis à un dépistage et une douzaine de membres du personnel ont été trouvés infectés mais ne présentaient aucun symptôme.

    L'origine ethnique des personnes infectées reflète largement la composition de la population, qui est composée à environ 50 % de noirs, d'asiatiques et de minorités ethniques. L'augmentation des infections a été attribuée, en partie du moins, à une augmentation des tests. Il y a eu une croissance linéaire des infections plutôt qu'une accélération exponentielle qui serait caractéristique de la propagation incontrôlée du virus, a déclaré PHE.

    Le rapport a montré que, parmi les régions d'Angleterre où les infections ont dépassé les attentes des épidémiologistes de PHE entre le 13 et le 22 juin, Leicester était en tête.

    L'origine ethnique des personnes infectées reflète largement la composition de la population, qui est composée à environ 50 % de noirs, d'asiatiques et de minorités ethniques. L'augmentation des infections a été attribuée, en partie du moins, à une augmentation des tests. Il y a eu une croissance linéaire des infections plutôt qu'une accélération exponentielle qui serait caractéristique de la propagation incontrôlée du virus, a déclaré PHE.

    Le rapport a montré que, parmi les régions d'Angleterre où les infections ont dépassé les attentes des épidémiologistes de PHE entre le 13 et le 22 juin, Leicester était en tête.

    Les scientifiques s'attendaient à 582 infections, mais 711 ont été enregistrées. Les sites de Bradford, Sheffield, Leeds, Barnsley et Kirklees, dans le Yorkshire, ont également surpris les chercheurs avec des épidémies beaucoup plus graves que prévu.

    La nature très localisée de l'épidémie a été révélée en la comparant à la situation des villes voisines. Du début juin au 22 juin, le taux d'infection à Leicester était presque dix fois plus élevé que celui de la ville voisine la plus proche, Nottingham, et vingt fois plus élevé que celui de Coventry.

    https://www.theguardian.com/uk-news/2020/jun/30/some-leicester-factories-stayed-open-and-forced-staff-to-come-in (30 juin 2020)

    Certaines usines de confection de Leicester sont restées ouvertes comme d'habitude pendant toute la crise du coronavirus et ont ordonné aux travailleurs de continuer à se présenter au travail même lorsqu'ils étaient malades, a affirmé un rapport d'un groupe de campagne.

    Les conclusions de Labour Behind the Label comprennent des allégations selon lesquelles des travailleurs ont été forcés de travailler malgré les niveaux élevés d'infection dans les usines et des allégations de "fraude au chômage technique".

    Après que Leicester soit devenue la première ville du Royaume-Uni à se voir imposer un deuxième confinement lundi soir, des experts et des organisateurs communautaires ont déclaré que le secteur notoire de la confection de la ville semblait avoir joué un rôle clé dans la résurgence de la maladie.

    Un travailleur anonyme cité dans le rapport a déclaré avoir dit à son employeur qu'il était malade mais qu'on lui avait dit de venir travailler quand même - même après avoir été testé positif. Le rapport indique qu'on lui a dit de ne pas parler du résultat à d'autres travailleurs. Dans une usine de 80 personnes, une quinzaine d'entre elles ont eu la coronavirose 19 en même temps, a déclaré un autre travailleur aux auteurs du rapport.

    Les travailleurs de plusieurs usines ont déclaré au groupe qu'aucune mesure d'éloignement physique n'avait été mise en place et que leurs employeurs n'avaient fermé que pour quelques jours, voire pas du tout.

    Le rapport est arrivé au moment où il est apparu que la santé publique anglaise avait trouvé des preuves que les jeunes hommes entre 20 et 40 ans qui travaillent dans les usines de vêtements et les usines de transformation alimentaire de la ville étaient des vecteurs importants de transmission.

    Les usines de confection de Leicester sont un sujet de préoccupation depuis des années. L'année dernière, un rapport de la commission parlementaire d'audit environnemental a constaté que l'exploitation des salaires était florissante dans la ville et dans le secteur en général. Les députés à l'origine de ce rapport ont entendu dire que c'était un "secret de polichinelle" que beaucoup des quelque 1 000 usines et ateliers de la ville payaient moins que le salaire minimum.

    Les travailleurs, pour la plupart immigrés, dont beaucoup ont un anglais limité, ne sont payés que 3 livres sterling de l'heure dans certains cas. L'absence de communication des règles de confinement à ces communautés a également été considérée comme jouant un rôle dans la résurgence du virus à Leicester.

    Le rapport "Labour Behind the Label" a également mis en évidence la "fraude au chômage technique", notamment en demandant aux travailleurs de cacher leurs feuilles de paie afin que la direction puisse réclamer davantage de fonds publics et en leur disant de venir travailler s'ils souhaitaient toucher le chômage technique.

    • Sad 1

  12. https://www.latimes.com/california/story/2020-07-02/coronavirus-hospitalizations-soar

    Le comté de Los Angeles n'a pas éclipsé son plus haut total quotidien d'hospitalisations confirmées par le COVID-19, qui a culminé le 28 avril avec 1 962 patients, mais il s'en rapproche : Mardi, on comptait 1 893 patients atteints d'infections confirmées dans les hôpitaux du comté de Los Angeles ; deux semaines plus tôt, ils étaient 1 429.

    Le 4 juillet, Newport Beach va fermer ses plages de façon stricte après que deux maîtres nageurs aient été testés positifs au COVID-19. Vingt-trois collègues sont en quarantaine. L'un d'eux présente des symptômes et n'a pas encore été testé.

    • Upvote 1

  13. https://www.lesinrocks.com/2016/11/news/simpsons-avaient-predit-victoire-de-donald-trump-y-a-16-ans/

    Cet épisode intitulé "Bart in the Future", référence au film Retour vers le futur (Back in the Future en anglais), se déroule en partie en 2030. Bart se rend chez un oracle natif américain, et celui-ci lui permet de voir son avenir. Un avenir où il arbore une petite queue de cheval, une chemise Hawaïenne, des tongues et où il passe ses journées à boire des bières vautré dans son canapé et jouer de la musique inaudible dans un groupe. Pendant que Lisa, sa petite sœur, est devenue "la première femme hétérosexuelle présidente", non sans une pointe de ressemblance avec Hillary Clinton.

    Alors que Bart lui rend visite à la Maison-Blanche, elle explique qu’elle a hérité "de problèmes d’endettement de la part du président Trump".  Elle demande à son secrétaire, qui n’est autre que Milhouse Van Houten, à quel point la situation est grave, celui-ci lui montre un graphique et lâche: "On est ruinés".


  14. https://www.lemonde.fr/international/article/2020/07/01/russie-l-image-ecornee-de-vladimir-poutine-ne-jouera-sans-doute-qu-a-la-marge-sur-le-resultat-du-vote_6044838_3210.html

    On a coutume de dire, chez nous, qu’un référendum sur n’importe quel sujet se déporte inexorablement sur la personne de son organisateur. Ici, c’est l’inverse qui s’est produit, et c’est ce que voulait le Kremlin. La question des mandats du président ne figure même pas sur le prospectus remis aux électeurs, pas plus qu’elle n’a figuré sur les innombrables affiches électorales installées dans les rues. Tout a été fait pour dissimuler le principal sujet du vote.

    A la place, la communication a insisté sur tous les autres sujets, et chaque électeur a pu retenir ce qu’il voulait. Il y avait en tout 46 amendements constitutionnels modifiés… mais soumis au vote d’un bloc. Les mesures dites sociales ont eu un grand succès, je l’ai constaté dans mes reportages. Particulièrement la question de l’indexation des retraites, même si cette mesure existait déjà dans une loi fédérale et qu’elle ne comporte aucune obligation pour l’Etat.

    Les questions symboliques, d’inspiration conservatrice, ont aussi leur poids : mention de « Dieu » dans la loi fondamentale, définition du mariage comme institution hétérosexuelle, défense de la « vérité historique », protection de la langue russe, des frontières russes… Il y en avait pour tous les goûts, jusqu’à la « défense des droits des animaux », proclamés en termes très vagues !

    • Upvote 3

  15. https://www.air-journal.fr/2020-07-01-pakistan-international-airlines-bannie-par-leurope-5221182.html

    L’Agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA) a annoncé pour ce 1er juillet 2020 l’interdiction totale et pour six mois des avions de la compagnie nationale pakistanaise dans son espace aérien. Pakistan International Airlines est au cœur d’un scandale de fausses licences de pilotage, révélé après un rapport intérimaire sur le crash de son vol PK8303 à l’aéroport de Karachi le 22 mai dernier.

    https://www.nytimes.com/2020/07/01/world/asia/pakistan-airline-european-union.html

    A titre d'exemple, M. Alam a cité la règle selon laquelle lorsqu'un avion descend en dessous de 10 000 pieds, un "poste de pilotage stérile" est requis, ce qui signifie qu'il ne doit y avoir aucun échange d'informations ou discussion entre les membres de l'équipage et avec les contrôleurs autre que celle liée au profil d'atterrissage.

    "Pensez-vous qu'un pilote pakistanais respecte cette règle ?" a-t-il demandé.

    L'enquête a révélé que les pilotes du crash du 22 mai discutaient du coronavirus pendant l'approche.

    • Haha 1

  16. https://www.theguardian.com/world/2020/jul/01/brazil-education-minister-carlos-decotelli-resigns

    Le dernier choix du Brésil pour le poste de ministre de l'éducation a été contraint de démissionner après seulement cinq jours, suite à des informations selon lesquelles il aurait menti à plusieurs reprises sur ses qualifications, le plus récent d'une série de coups embarrassants pour le président d'extrême droite, Jair Bolsonaro.

    Carlos Decotelli, économiste et ancien marin, a démissionné hier après que l'école de commerce brésilienne de la Fondation Getúlio Vargas ait publiquement réfuté ses affirmations selon lesquelles il y avait travaillé comme enseignant.

    Ce fut la goutte d'eau qui a fait déborder le vase pour Bolsonaro, après que la même école eut accusé Decotelli de plagiat sur son mémoire de maîtrise, et qu'une université argentine et une université allemande eurent réfuté qu'il avait obtenu un doctorat et un postdoctorat.

    • Haha 1
    • Confused 1

  17. https://www.lemonde.fr/international/article/2020/07/01/a-hongkong-la-fin-brutale-d-une-exception_6044810_3210.html

    « Cette loi est faite pour terroriser, intimider, réduire Hongkong à néant, faire de Hongkong une ville dans laquelle il n’y aura plus de dissidence, plus de manifestations, plus d’opposition », déclare au Monde Claudia Mo, députée du camp prodémocratique.

    « Fondamentalement, Pékin va pouvoir arrêter n’importe qui, pour n’importe quel crime, puisque c’est Pékin qui a le pouvoir d’affirmer ce que vous avez fait de mal et en quoi c’est mal », affirme un grand juriste qui, comme la plupart des gens contactés mercredi matin, n’a accepté de parler qu’à la condition explicite de ne pas être cité, une nouveauté dans cette ville. Il affirme avoir conseillé à tous ses amis de ne pas accepter la moindre interview, car « même parler et donner son avis est désormais dangereux ».

    • Upvote 2

  18. il y a 9 minutes, Lordtemplar a dit :

    https://www.defensenews.com/congress/2020/06/30/congress-moves-to-block-trumps-germany-troop-withdrawal-plans/

    La messe n'est pas encore dite sur le souhait de Trump de relocaliser les troupes US en Allemagne vers la Pologne

    Un signe qui ne trompe pas, c'est qu'on n'a pas entendu les Russes se plaindre de la relocalisation alléguée en Pologne, alors qu'en général ils ne manquent pas une occasion de rappeler le traité de coopération OTAN-Russie de 1997 qui interdit le stationnement permanent de l'OTAN dans l'ex Europe de l'Est. Cela veut dire que les Russes pensent que cette relocalisation en Pologne n'aura pas lieu, ou sera symbolique.

    https://www.welt.de/politik/deutschland/article210761445/Nord-Stream-2-Gerhard-Schroeder-fordert-im-Bundestag-Gegensanktionen-gegen-USA.html (1er juillet 2020)

    Auditionné à la commission des affaires économiques du Bundestag, Gerhard Schröder a réclamé des contre-sanctions contre les États-Unis dans le cadre du gazoduc Nordstream 2.

    • Like 1
    • Thanks 1
    • Upvote 1

  19. https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/06/24/aujourd-hui-comme-sous-leopold-ii-le-congo-reste-la-facade-institutionnelle-d-un-voleur-erige-en-etat_6044021_3212.html (24 juin 2020)

    Ce qui est cependant surprenant c’est que le regard critique vis-à-vis de Léopold qui se développe en Belgique contraste fortement avec une attitude plus bienveillante sinon révérencielle vis-à-vis de la colonisation belge parmi les Congolais.

    Il est vrai que les symboles coloniaux imposés aux Congolais par les Belges eux-mêmes furent remplacés il y a belle lurette. La capitale Léopoldville devint Kinshasa en 1966 et, l’année suivante, une statue massive de Léopold II à cheval fut mise au placard.

    Quelle ne fut pas notre surprise, toutefois, de voir en 2018 les autorités de la riche province du Haut-Katanga ériger une nouvelle statue de Léopold II à Lubumbashi. Ce buste fait partie d’une galerie de personnages historiques (y compris le héros de l’indépendance Patrice Lumumba et celui qui facilita son meurtre, Mobutu Sese Seko) qui se trouve à l’extérieur de l’enceinte du nouveau gouvernorat de la province.

    Qu’est-ce qui peut motiver les Congolais à ériger la statue d’un homme dont on estime qu’il porte la responsabilité pour la mort de jusqu’à 10 millions de leurs aïeuls, alors que sa propre nation jette désormais un regard critique sur ses actions ?

    La réponse pourrait bien se trouver dans la genèse même du Congo et dans le refus ou l’incapacité des élites congolaises à mettre en cause leur propre héritage léopoldien.

    Comme les autorités de Lubumbashi, Kabila reconnut la généalogie de son pouvoir et sa dette à Léopold. Dans un discours au Sénat de Belgique en 2004, il rendit hommage à la mémoire des pionniers colonialistes du « rêve de Léopold II de bâtir, au centre de l’Afrique, un Etat ».

    https://www.lepoint.fr/afrique/statues-deboulonnees-et-pendant-ce-temps-la-a-kinshasa-12-06-2020-2379630_3826.php (12 juin 2020)

    « La statue de Léopold II, pour nous, ça reflète une histoire, une mémoire. C'est une référence pour nos enfants », avance José Batekele, directeur de collection au musée national.

    « Si, en Belgique, ils estiment qu'ils doivent détruire les monuments, parce qu'il y a une forte diaspora africaine, nous en prenons acte. C'est une affaire belgo-belge qui ne nous concerne pas directement », affirme l'historien Isidore Ndaywel. « Au Congo, nous avons nos priorités, qui sont autres pour le moment », ajoute cette voix respectée de la société civile, qui cite les tueries dans l'Est et la corruption.

    Le monument a été retiré en 1967 sur ordre du dictateur-maréchal Mobutu Sese Seko, au plus fort de sa politique du « retour à l'authenticité » africaine.

    Oubliée pendant près de quarante ans, la statue est réapparue en plein centre-ville, sur le boulevard du 30-Juin, un beau matin de février 2005. Cette statue « fait partie de notre patrimoine. J'ai décidé de la réhabiliter, comme je le ferai pour d'autres », avait déclaré le ministre de la Culture de l'époque, Christophe Muzungu.

    Mais la réhabilitation de la statue a été très brève : pour des raisons obscures, elle avait été redéboulonnée au bout de 24 heures.

    « Franchement, on a des problèmes plus urgents à régler au Congo que de se demander si oui ou non la statue de Léopold a sa place ici », ironisait alors un jeune avocat interrogé par l'AFP. La statue a finalement rejoint les hauteurs du parc, réhabilité en 2010 avec l'aide de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

    Les trois statues de Léopold II, Albert Ier et Stanley y voisinent avec une sculpture à la mémoire des soldats congolais de l'armée coloniale. « L'idée était de faire un musée en plein air », résume l'historien Isidore Ndaywel.

    • Like 1

  20. https://www.latimes.com/california/story/2020-06-30/california-returns-to-closures-as-coronavirus-hospitalizations-surge

    Californie

    Le gouverneur Gavin Newsom a déclaré que les hospitalisations ont augmenté de 43% au cours des deux dernières semaines, tandis que les admissions dans les unités de soins intensifs ont augmenté de 37%.

    Certaines des pires épidémies se situent dans les comtés d'Imperial [Est de San Diego] et de Riverside, [Sud de Los Angeles] où les lits des unités de soins intensifs sont presque pleins et où les infirmières d'un hôpital se sont mises en grève pour protester contre ce qu'elles disent être un manque de personnel et d'équipements de protection.

    https://www.latimes.com/california/story/2020-06-30/8000-california-daily-coronavirus-cases-breaks-record

    Le taux croissant d'infections et la hausse des hospitalisations sont la preuve que le virus se propage au sein des communautés. Les responsables de la santé ont attribué cette augmentation à une combinaison d'événements : la réouverture de nombreuses entreprises, les protestations de masse à la suite de la mort de George Floyd et les rassemblements privés.

    Le comté de Los Angeles est l'un des sept comtés à qui l'État a ordonné dimanche de fermer ses bars. Lundi, les autorités locales ont annoncé que les plages seraient fermées pendant le week-end du 4 juillet, un peu plus d'un mois après leur réouverture avant le week-end du Memorial Day. Le comté a également interdit les feux d'artifice pendant ce jour férié.

    • Thanks 1
    • Upvote 1

  21. Il y a 6 heures, Zalmox a dit :

    Plus des détails dans cet article d'Ouest-France

    https://www.ouest-france.fr/europe/allemagne/l-allemagne-dissout-son-unite-militaire-d-elite-en-raison-de-liens-avec-l-extreme-droite-6889024

    C'est bien, la 2ème compagnie des méchantspasbeauxestraimdroate sera peut-être remplacée par une 7ème compagnie à la française.

    Quand on lit le titre "l'Allemagne dissout", on prense que le KSK serait supprimé.

    Puis quand on lit plus loin, on lit "partiellement dissoute".  Puis "la deuxième compagnie (...) devra être dissoute".

    Donc de "l'Allemagne dissout le KSK" on passe à "l'Allemagne dissout une compagnie".

    C'est de la malfaçon journalistique.

    • Like 2
    • Upvote 1

  22. https://www.politico.eu/article/huawei-germany-court-case-privacy/ (29 juin 2020)

    Huawei condamnée :

    Un juge a statué le 5 mars que Huawei avait enfreint la législation européenne sur la protection de la vie privée en ne se conformant pas à la demande de l'ancien directeur de consulter les données que la société avait conservées sur lui.
    Le tribunal du travail a décidé que Huawei devait fournir les catégories de données qu'elle avait conservées sur lui dans le passé et les raisons pour lesquelles elle avait conservé ces données. L'entreprise n'a pas non plus respecté les délais obligatoires pour répondre à la demande, a constaté le juge, en lui imposant une amende minime de 5 000 euros.

     

    • Like 1