Nicks

Members
  • Content Count

    453
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

437 Excellent

About Nicks

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,025 profile views
  1. La flux tendu quoi. Et quand la surprise arrive, on est mal. Par ailleurs, ça pose quand même la question de l'aménagement du territoire, qui n'est pas le sujet, mais qui a un lien fort malgré tout avec l'offre de santé et la crise sanitaire. On ne peut pas continuer cette gestion comptable à courte vu ad vitam eternam...
  2. Ah non pardon, c'est la lutte anti-drogue suis-je bête... Et sinon, la crise pétrolière en cours est un peu liée au Covid. Ca va comme justificatif ? http://www.opex360.com/2020/04/02/les-etats-unis-renforcent-leurs-operations-anti-drogues-en-amerique-du-sud-avec-le-venezuela-dans-le-viseur/ https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/donald-trump-envoie-ses-batiments-de-guerre-dans-la-caraibe-819430.html
  3. Autre nouvelle de l'ARS, Grand est, cette fois-ci. Les fermetures de lits et le dégraissage est toujours d'actualité en pleine crise sanitaire. Inertie ou idéologie ? https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-chru-de-nancy-denonce-les-suppressions-de-postes-prevues-apres-lepidemie_fr_5e89cfecc5b6cc1e47770e62?ncid=other_twitter_cooo9wqtham&utm_campaign=share_twitter
  4. A propos de pétrole, il semble que les troupes américaines s'agitent près du Venezuela. Mais ça n'a peut-être aucun rapport
  5. Au sujet de l'Allemagne et de ses chiffres de mortalité, ne pourrait-on pas penser qu'entre autres facteurs (le nombre de tests etc...) , le nombre de lits en réanimation plus élevé fait que le tri n'est pour le moment pas nécessaire et qu'il y a peu de "débranchés", ce qui entraine moins de décès ? Je n'ai pas regardé les chiffres de saturation des services de réa, mais ça pourrait éventuellement être un élément d'explication. Sinon une source hospitalière a priori fiable (deuxième main en ce qui me concerne) laisse entendre que l'ARS des Hauts de France réquisitionne les réactifs pour les confier à un gros opérateur privé, plutôt qu'à tous les labos qui se proposent pour effectuer les tests. Pas de preuve à donner, je me contente de relayer au cas où d'autres auraient eu vent de cela et pourraient confirmer ou pas.
  6. Non par définition, ça n'existe pas à l'intérieur du service public. Des jean foutre hauts fonctionnaires avec des missions fictives et des petites mains planquées, oui, il y en a, des corrompus aussi (qui souvent pantouflent juste après). Mais ça n'a rien à voir avec le pantouflage. Personne ne vends son carnet d'adresse au privé après une petite carrière politique ou dans les cabinets ? Je dois vraiment avoir l'esprit mal tourné... Je peux l'entendre. De là à penser qu'il dit la vérité, il y a un monde, que les dernières semaines (pour être honnête les dernières années ) ne me confortent pas à franchir. La situation s'améliore. Tant mieux, je le répète.
  7. Ce n'est pas moi qui dit pénurie, c'est l'Académie de Médecine :) (et quand même des soignants encore un peu, mais tant mieux si ça s'améliore) En parlant de ça et en vue du déconfinement, un jour: https://www.bfmtv.com/sante/coronavirus-olivier-veran-reevalue-la-doctrine-pour-equiper-les-francais-de-masques-1888743.html
  8. Je ne sais plus si celui-ci a été posté ou non. Dans le doute... http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-l-academie-de-medecine-preconise-le-port-obligatoire-du-masque-pour-tous-03-04-2020-8293632.php?utm_campaign=twitter_partage&utm_medium=social « Il est établi que des personnes en période d'incubation ou en état de portage asymptomatique excrètent le virus et entretiennent la transmission de l'infection. En France, dans ce contexte, le port généralisé d'un masque par la population constituerait une addition logique aux mesures barrières actuellement en vigueur », estime l'Académie. Or, en situation de « pénurie de masques » comme actuellement en France, la priorité d'attribution des masques chirurgicaux ou FFP2, plus protecteurs, doit aller aux professionnels et structures de santé, souligne l'Académie. Qui « recommande que le port d'un masque grand public, aussi dit alternatif, soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement ». « L'Académie nationale de Médecine recommande que les indications pratiques pour la fabrication d'un tel masque soient largement portées à la connaissance de la population », poursuit-elle, en renvoyant vers des tutoriels en ligne, comme celui de la Société française des sciences de la stérilisation. L'Académie estime également que lors de la future levée du confinement de la population, « le port obligatoire d'un masque […] devrait être maintenu », dans le cadre du « maintien des mesures barrières actuellement préconisées jusqu'au contrôle de la circulation du virus attesté par l'absence de nouveau cas déclaré pendant une période de 14 jours ». J'ai cru lire sur ce fil quelqu'un qui disait à peu près la même chose.... (C'est sur l'Académie de médecine qu'il faut taper, pas sur moi, merci )
  9. Le problème avec Bachelot, qui perdure encore avec les gens actuellement au pouvoir, c'est la suspicion forte de conflits d'intérêts et de la puissance des lobbys pharmaceutiques, qui fait que les gens en viennent parfois jusqu'à remettre en cause l'utilité des vaccins (ce qui est bien sûr globalement stupide) et prédispose à penser qu'il y a eu gaspillage pour enrichir quelques pontes de l'industrie. Je ne pense pas qu'un citoyen informé fustige l'anticipation si elle est bien expliquée et que la confiance règne. Outre la reconstitution d'une industrie pharmaceutique d'Etat qui produise sur place, au moins pour ce qui est stratégique (avec un contrôle citoyen pour éviter les dérives qui peuvent bien entendu arriver aussi dans un système public), il faudra également lutter contre la porosité politique-industrie et le pantouflage. La perte de lien avec les citoyens et leur défiance vient aussi de là.
  10. Oui, je crois que ça avait déjà été dit en fait. Le virus peut bien voyager plus loin que prévu initialement, mais sans doute en charge trop faible pour une contamination, si j'ai bien compris. Mais rien n'est vraiment sûr a priori.
  11. Les valeurs bancaires ont pris un sérieux coup de bambou aujourd'hui. Je suppose que le gouvernement a l'oeil dessus. Il y a de bonnes affaires à réaliser, comme ils disent. Et plus sérieusement, les intérêts français à préserver.
  12. Tiens, on dirait qu'on va mettre un jeton de plus dans la machine : https://www.letemps.ch/sciences/coronavirus-pourrait-finalement-se-transmettre-lair
  13. L'Europe est la solution, bien entendu. Quand vous en parlez, je n'entends que des comptables. C'est peut-être pour cela que ça ne fonctionne pas allez savoir...
  14. On ne va pas rentrer dans des considérations macro-économiques, ce n'est pas le sujet. Après relocaliser, ça ne veut pas dire vivre en autarcie non plus.
  15. Il est évident que dire que les chinois ont menti pour couvrir un manque d'anticipation flagrant, c'est petit. Après, la Chine est aussi à la manoeuvre pour à la fois, montrer ses capacités d'action et susciter un intérêt diplomatique positif, et également pour faire oublier que le virus est, pour ce qu'on connaît aujourd'hui, sorti de chez eux. Avant de réagir énergiquement, ils ont cafouillé un peu, juste ce qu'il faut pour qu'une pandémie se crée. Tous les autres pays ont fait le reste, dans un contexte d'hyper-mobilité et d'hyper-dépendance. Deux aspects qui devront intégrer les réflexions de l'après-crise si on veut "progresser" un peu... En attendant, nous n'avons toujours pas assez de masques, entre autres, et bientôt plus de médicaments. Oui, il faudra vraiment réfléchir à produire un peu plus chez nous (plutôt que de favoriser les traités de libre-change comme l'Europe vient encore de le faire avec le Viet-Nam)