Rufus Shinra

Members
  • Content Count

    2,124
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    29

Everything posted by Rufus Shinra

  1. Rufus Shinra

    Achat suisse

    C'est pas assez pour ce type d'ambition. Rajoute deux zéros au moins.
  2. De mon côté, j'irai me marrer en jour 1 sur la page Wiki pour lire le résumé du "scénario" et n'irai pas voir le film. Le VIII a tué mon intérêt pour la saga.
  3. Oui, et c'était son but stratégique (visant à compenser les différences industrielles et démographiques flagrantes). L'échec de la seconde phase n'y change rien, mais ce n'est pas le sujet de ce fil, il me semble.
  4. Ah mais je ne persifle pas, c'était le plan Français, dont la première étape a fonctionné comme prévu. La seconde, en revanche, a subi quelques désagréments passagers et occasionnels ayant eu des conséquences fâcheuses pour la fonction publique militaire mais heureuses pour l'industrie touristique.
  5. Comme la ligne Maginot, qui a canalisé l'invasion Allemande vers le Nord, comme initialement prévu.
  6. SABRE est soutenu à fond par les US et l'UE, avec confirmations régulières de l'ESA et de la DARPA que les challenges techniques sont relevés avec brio par des tests faits par ces agences. L'un des plus gros soucis était de pouvoir faire passer le système des températures turboréacteur à celles cryogéniques en une fraction de seconde, ce qui a été réussi il y a quelques années par la boite.
  7. Si tu fais référence à SpaceX, ils n'ont pas fondamentalement fait baisser les prix, ils ont surtout joué à fond sur les subventions fédérales US pour proposer des prix cassés aux autres clients (et les lanceurs en mode réutilisable envoient beaucoup moins en orbite qu'un lanceur à usage unique, attention). La seule initiative vraiment sérieuse pour faire baisser ces prix, c'est le moteur SABRE.
  8. Un jour, @Patrick a défié Superman au bras de fer dans une compétition amicale. Le perdant devait porter son slip par-dessus son pantalon.
  9. https://www.escapistmagazine.com/v2/john-boyega-says-the-choices-in-star-wars-the-last-jedi-were-a-bit-iffy/ With Mark Hamill out of the marketing picture, it seemed like the run-up to Star Wars: The Rise of Skywalker was going to come out without dredging up too much controversy over its predecessor, The Last Jedi. But John Boyega just told everyone to hold his Fuzzy Tauntaun. Boyega, in an interview with Hypebeast, came out as another actor who wasn’t so sure about director Rian Johnson’s choices in the film. “The Force Awakens I think was the beginning of something quite solid, The Last Jedi if I’m being honest I’d say that was feeling a bit iffy for me,” Boyega said. “I didn’t necessarily agree with a lot of the choices in that and that’s something that I spoke to Mark [Hamill] a lot about and we had conversations about it. And it was hard for all of us, because we were separated.”
  10. Je dois admette, Tancrède, si tu ne nous le rappelais pas toutes les huit secondes, on pourrait penser que tu es obsédé par la justice sociale. Est-ce que tu répètes aussi régulièrement à tes proches que tu n'es pas homo ?
  11. N'oublie pas de prendre en compte le facteur multiplicateur du carburant Panoramix pour les missions de guerre avec M88.
  12. Je ne suis pas d'accord avec un élément de cette liste ! On n'est pas sûr que la Colombie puisse payer.
  13. Être entendu à 180 km, ça ne veut rien dire, si ce n'est que le journaliste ne comprend rien à la guerre acoustique et aux notions de zones de convergence. Si ta frégate est à la bonne distance dans des conditions océaniques spécifiques, oui, un sous-marin pourra l'entendre, mais un peu plus près ou un peu plus loin, et il ne l'entendra plus. En outre, même s'il l'entend, il ne connaitra pas sa distance vu le nombre de zones de convergence. Bref, ça sent surtout l'article sensas'.
  14. Le souci est qu'il semble vraiment y avoir ce doublethink Orwellien aux États-Unis, où tout le monde sait que c'est faux mais semble vraiment croire à ce qui est su comme étant faux. Un peu comme si le consensus était que c'est la réalité qui a tort et qu'elle finira tôt ou tard par s'adapter elle aussi. Une doctrine qui fonctionnait plus ou moins quand les US bénéficiaient de l'avantage comparatif colossal d'après-guerre, mais qui se pète la figure de tous les côtés maintenant qu'il y a des concurrents sérieux qui ne jouent pas ce jeu : il faut imaginer un instant 1984 si seule une des trois superpuissances agissait comme elles le font toutes dans le livre, en gaspillant délibérément des ressources sans autre but que de créer de la pénurie interne, en éliminant toute forme de méthodologie et de respect de la réalité... en fait, ce que les Allemands ont fait pendant la Guerre avec les résultats que l'on sait (sauf que je ne veut pas comparer les USA actuels avec les Allemands de la Guerre, loin de là). Mais ce doublethink ? Il est là, et de façon très répandue.
  15. On a une astuce pour ne pas gaspiller autant que les US en Afghanistan : on n'a pas le budget pour ça, et si on l'avait, on l'utiliserait déjà pour nos propres troupes. C'est con, mais ça fonctionne très bien.
  16. C'est kotai. On l'utiliserait bien pour le quota handicapés, mais les vrais handicapés se sentiraient insultés.
  17. Je viens de me rendre compte d'un truc : vu le fric qu'ils ont balancé dans la société Afghane, il y a sûrement des producteurs d'opium ici et là qui doivent dormir sur un énorme matelas de billet verts, alors j'ai une idée de bon deal. Lockheed-Martin pourrait vendre à ces exploitants agricoles des F-35 modifiés pour l'épandage. Tout le monde y gagne : * Les "alliés" et les forces US se débarrassent des pigeons ; * Les US récupèrent une partie de leur fric ; * La production d'opium s'effondre soit parce que les paysans meurent dans les crash, soit parce qu'ils sont en train de hurler vengeance après deux heures à lutter contre ALIS. Bonus : s'ils apprennent à piloter sur F-35, les barbus ne sont pas près de faire un nouveau 11 septembre. Notons que ça ne risque pas non plus d'arriver avec le 737 MAX, l'avion s'écrasant de lui-même loin avant d'arriver sur sa cible.
  18. Le lien direct : https://www.washingtonpost.com/graphics/2019/investigations/afghanistan-papers/afghanistan-war-confidential-documents/ C'est absolument hilarant (sauf pour le nombre de victimes, bien sûr). "Mais c'est qui, les méchants ? Où c'est qu'ils sont ?!" "Tout le monde fait un super travail ! Bon, on est en train de perdre, mais tout le monde fait un super travail, ça compte, hein ?" “The history of military conflict in Afghanistan [has] been one of initial success, followed by long years of floundering and ultimate failure. We’re not going to repeat that mistake.” — President George W. Bush, au Virginia Military Institute, le 17 avril 2002 "L'Histoire des conflits militaires en Afghanistan a été parsemées de succès initiaux suivis de longues années passées à chanceler pour finalement échouer. Nous ne répèterons pas cette erreur." Bon, après, ces conneries nous ont coûté du monde à nous aussi, mais au moins, on peut se dire que les US ont été pires. Les dépenses de reconstruction de l'Afghanistan ont été supérieures, inflation prise en compte... à l'ensemble du Plan Marshall. 157 000 morts... bande d'ahuris.
  19. Rufus Shinra

    Achat suisse

    Moi, ça me fait davantage craindre l'haleine.
  20. Un autre point important est que les missiles à moyenne et longue portée n'arrivent pas par le secteur frontal de la cible mais par le haut, donc illuminent une surface beaucoup plus importante et moins optimisée.
  21. Rufus Shinra

    [Rafale]

    De ce que j'ai compris, dans le cas du F-16, les US se sont rendu compte que l'AMRAAM en bout d'aile était meilleur aérodynamiquement que le Sidewinder.
  22. Rufus Shinra

    [Rafale]

    C'était la version F1. Maintenant, on fait du 14 G avec une Ariane 5 en bout d'aile en charge asymétrique dans un Rafale B pendant que l'équipage fait une partie de Jenga (pour le modèle C, le pilote s'occupe avec un château de cartes pendant ses manœuvres tournoyantes, tellement le cockpit est confortable).
  23. Il prend combien, le point d'emport ventral, parce que j'ai une idée...