Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

LePetitCharles

Members
  • Content Count

    362
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

167 Excellent

About LePetitCharles

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Si peut-être. Voir sans doute. C'est d'ailleurs une des sous questions qui ressort. Je ne sais même pas à ce stade si l'utilisation est possible en 2000-5 (est ce que l'interface le gère ?). C'est le cas en Rafale mais rien ne me permet de le penser sur le 2000-5. D'où ma question
  2. Je dois m'exprimer de façon obscure, donc je reformule : Dans la vidéo, les Mirage 2000-5 n'emportent que 2 MICA (comme dans la majorité des configurations - PO/ light). Avec a priori (je n'arrive pas bien voir le cône du MICA arrière) : - Soit 2 MICA IM : Ce qui est en contradiction avec ce qui est régulièrement rappelé sur ce forum (à savoir un mix IR/ IM pour la PO) - Soit 1 MICA IM en emport avant et un MICA IR en emport arrière. Dès lors, le seul MICA IR étant en point arrière et donc assez masqué, il devient beaucoup plus difficile de l'utiliser comme capteur IR de v
  3. Comme je n'arrive pas à retrouver les discussions/ fils sur lesquels étaient discuté les emports en PO des Mirage 2000 (avec la question du manque de disponibilité des LM 2066), je poste cette video ici. C'est assez difficile à voir mais soit les Mirage 2000-5 emportent 2 MICA EM soit ils emportent leur MICA IR en point de fuselage arrière droit. Or cette hypothèse m'étonne car dans ce cas, il semble difficile d'utiliser au mieux le capteur IR pour la SA. Est ce cette utilisation est uniquement possible sur Rafale compte tenu de sa capacité à fusionner les données ?
  4. De sources internes (avec un S parce qu'interne à Airbus et ses sous-traitants), la mauvaise surprise, pour Airbus, de la stratégie précédente - et donc une des grosses motivations du nouveau plan - a été de voir des Sous-traitants de Rang 1 constituer des groupes transversaux aux quatre filières d'aérostructures. Avec 2 dangers : Le premier une dépendance (clairement mal anticipée) à des sous-traitants devenus incontournables et, le second une exposition à des fournisseurs trop importants en masse mais trop fragiles financièrement. Ce diagnostic avait été posé pre-COVID en interne et n'a évid
  5. Ca voudrait dire que 2 petites pilonnes ruinent L'INTEGRALITE de la furtivité d'un F35 ? Je veux croire que l'impact soit plus modeste (j'ai aucune base solide pour le dire cependant).
  6. Avec (a priori mais pas sûr) ou sans lentilles ?
  7. Je ne comprends pas en quoi intégrer des sous-ensembles critiques étrangers rend moins compétent SAAB ? Alors évidemment on peut imager que les échanges soient moins itératifs entre SAAB et GE qu'entre DA et SNECMA mais a priori DA intègre autant de sous-ensembles que SAAB: D'ailleurs on parle souvent de "Team Rafale" dans les contrats exports pour bien mettre en avant SAFRAN (i.e. THALES et SNECMA). A mon sens SAAB est justement le seul "autre" avionneur européen ayant gardé la compétence globale de concevoir un avion de combat.
  8. Techniquement seuls les français pouvaient participer à HARMATTAN ... puisque qu'HARMATTAN était le volet français (plus ou moins d'ailleurs) de UNIFIED PROTECTOR (OTAN). Pour les anglais c'était ELLAMY et ODYSSEY DAWN pour les US. Et les règles d'engagement de ces différentes opérations n'étaient pas équivalentes. Pour une fois les règles françaises et anglaises étaient les plus permissives.
  9. Une petite question : Pourquoi n'a-t-on historiquement pas plus de coopération avec l'Italie ? Nos PIB sont proches (i.e. nos budgets de la Défense hors nucléaire aussi), nos compétences et bases industrielles comparables, nos armées de taille équivalente, nos doctrines d'intervention assez proches, nos centres de gravité pas trop dissonant (OTAN et Med) .... En regardant rapidement mais objectivement je nous sens plus de points communs qu'avec les allemands qui ont pour eux les ressources financières, le sacro-saint axe franco-allemand et .... et c'est tout.
  10. LePetitCharles

    [Rafale]

    Ca fait quand même beaucoup de données à récupérer ... et à envoyer discrètement. J'imagine qu'un flux de données aussi lourd ne sort pas incognito d'un Rafale. Or justement je ne fais qu'imaginer. Est ce que quelqu'un en sait un peu plus ? par exemple et pour commencer, est ce qu'il est possible d'envoyer en vol des données sans passer par les outils de com de l'avion ?
  11. LePetitCharles

    [Rafale]

    On a sans doute aussi un peu à apprendre des clients (ou de certains d'entre eux). L'Inde a a priori une connaissance intime du Su-30 MKI et est en mesure de collecter des données que les Français n'ont pas. Idem pour les Egyptiens avec les MiG 29M. Et les Mig 29 et Su-27 (et déclinaisons) sont quand même le genre de jouet que la France a le plus de chance de retrouver en face. Plus qu'un F-22 par exemple. De plus les indiens doivent avoir largement plus d'opportunités que nous de renifler les chinois (au sens aéronautique du terme s'il vous plait) ... Bref, on doit peut être aussi e
  12. LePetitCharles

    [Rafale]

    Ca j'avais bien en tête mais ma question était de savoir si des premiers détails étaient sortis : par exemple la taille des leurres, leur durée de vie en vol, etc.
  13. LePetitCharles

    [Rafale]

    Toujours aussi intéressant la lecture de ces documents : - Page 11 de ce document il est indiqué "Le standard F4 devra ainsi intégrer des évolutions du système de guerre électronique SPECTRA – extension de bandes, localisation multiplateformes, leurrage éjecté actif". A quoi correspondent le second point et est ce que quelqu'un sait où en est le troisième point ? - Page 20 : "Par ailleurs, compte tenu du manque de pièces, des indisponibilités et des pannes qui surviennent, les mécaniciens sont contraints d’enchaîner les opérations de pose et de dépose d’équipements, afin de garantir
×
×
  • Create New...