Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Rescator

Members
  • Posts

    925
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Rescator last won the day on November 21 2020

Rescator had the most liked content!

3 Followers

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Rescator's Achievements

Explorer

Explorer (4/14)

  • Reacting Well Rare
  • Dedicated Rare
  • First Post Rare
  • Collaborator Rare
  • Posting Machine Rare

Recent Badges

1.4k

Reputation

  1. en effet ça se regarde, et pas que pour le VCI, l'automoteur 155-62 calibres aussi
  2. réponse non. C'est forcément le même. Arrêtons de se disperser.
  3. si si Renk sait concevoir une boite de vitesses sans problème et en a fabriqué pour les PT91 malaisiens
  4. oui c'est une TML facilement reconnaissable au viseur de toit à deux voies jour et thermique. Et le canon 105 standard Otan différent du 105 de l'amx10RC
  5. ça a failli être le cas il y a quelques années. L'achat d'otomelara a beaucoup de sens d'un point de vue gamme de produits. KMW ne fait pas de tourelles, Nexter oui. Les tourelles italiennes ne sont pas en concurrence avec celles de Nexter mais complémentaires. Pour le MGCS, une tourelle franco-italienne permet de faire masse face à Rheinmetall qui veut virer Nexter du business. ça permettrait aussi d'imposer le 40CTA sur la tourelle du futur VCI italien. Le joyau est bien sûr la gamme navale avec le 76 mm dont Nexter fabrique certaines munitions. La seule question qui vaille est qui au sein de KNDS mène le bal et comment d'un point de vue capitalistique l'achat se ferait. KMW et Nexter mettent chacun 50% ou abondent-ils le capital de KNDS pour qu'oto deviennent une pure filiale de la holding KNDS? Les conséquences ne pas minces. Faut bien rélféchir.
  6. sur ce post plus stratégique je vous rejoins à 100%, sur le précédent tactico-technique j'avais quelques réserves que j'ai indiquées. Tout va bien !
  7. démarche salutaire. Le point que je voulais soulever était que en l'absence d'appui feu massif, l'adt doit maintenir une solide puissance de feu devant, or la conversion Scorpion n'amène pas grand chose de ce côté-là. On va se retrouver avec plein de mitrailleuses, quelques canons de 40 mm et des missiles mis en défaut par les systèmes de protections actives adverses qui vont se généraliser. J'ai assisté aux journées "combat aéroterrestre 2035" cette semaine et la présentation de MBDA portait sur les systèmes qui permettront de déjouer les APS. Conclusion il faut un MHV, missile hypervéloce ! J'ai eu aussi une grande inquiétude quand MBDA a présenté "l'artillerie du futur", un concept qui rappelle le MLRS Phase 3 de 1988 ! Mais soigneusement présenté comme un concept disruptif ! Je maintiens donc notre adt se perd dans des concepts intellectuellement élégants mais oublie certains basiques. Mais ces basiques ne sont surtout pas des obstacles pour explorer des voies nouvelles en matière de doctrine, d'équipements et de technologies. Tout le monde reste les bras ballants en observant ce que les TB-2 ont réalisé. Je rappelle que le TB-2, que j'ai observé de près, c'est 5 bouts de plastique collés, un moteur de tondeuse et des mini-bombes fabriquées avec des composants sur étagère (autodirecteur, charge militaire, asservissement de guidage ultra-simples) et une boule optro canadienne. Aucune rupture techno mais au bilan un moyen d'agression que personne n'attendait et surtout pas les systèmes sol-air.
  8. le manque global de puissance de feu de l'adt aurait pu être en partie compensé par une version musclée du VBAE qui aurait pu remplir ainsi le rôle de la Sagaie en opex pas trop agressive car je ne vois pas bien le Jaguar faire le boulot. Ne jamais oublier que l'on va perdre 260 canons de 105 et 140 canons de 90 mm en première ligne. Comme on dit dans la marine, le poids de la salve ça compte. Dès que nos ennemis potentiels auront eux aussi adopté le combat collaboratif ou un truc équivalent, la différence se fera ailleurs: mobilité tactique, puissance de feu, appuis, et on sera largués.
  9. je l'ai lu. Très belle construction intellectuelle pour camoufler notre manque de moyens, la réduction de notre puissance de feu et la mobilité tactique toute relative de nos unités Scorpion.
  10. L'éditeur annonce que la suite et fin de l'histoire (piège à Kamienka) sera disponible en mai 2022. Un troisième tome est en préparation.
  11. question posé par M. Bastien Lachaud député au CEMAT. "Enfin, dans le programme 146, la sous-action 09.80 consacrée au financement du programme MGCS (Main Ground Combat System) est créditée de 0 euro, contre 36 millions, l’an passé. Vous n’avez pas évoqué ce projet : est-il à l’arrêt ou bien, étonnamment, les industriels n’ont-ils pas besoin cette année de financement pour avancer ?" réponse du CEMAT "Enfin, s’agissant du MGCS, les crédits de ce programme proviennent cette année du P144 au titre des études amont. Nous sommes suspendus à la formation du gouvernement allemand mais, à mes yeux de chef d’état-major de l’armée de Terre, dès que la situation politique sera stabilisée dans ce pays, nous devrons absolument relancer notre coopération. Nous avons besoin du MGCS pour succéder au Leclerc. Nous ne sommes pas en retard mais nous devons progresser." voilà voilà
  12. c'est exactement ça. non, traitement d'obsolescence de la turbine uniquement
  13. Rescator

    VBCI

    il y a deux utilisation possible de l'hydrogène. La première est la pile à combustible qui consiste à générer de l'énergie électrique injectée dans des moteurs électriques. Donc c'est une transmission électrique avec tous les avantages et inconvénients connus que l'on connaît pour les blindés et qui font qu'on n'est pas prêts de voir un char électrique. L'autre utilisation consiste à brûler de l'hydrogène dans un moteur thermique comme on brûle du gasoil. C'est plus accessible techniquement mais se pose le problème de la logistique de guerre de l'hydrogène. En outre pour une même autonomie le volume des réservoirs d'hydrogène seront toujours plus gros que ceux de gasoil, d'où conséquences sur le volume et la masse de la plateforme blindée. L'autre gros souci est celui de la vulnérabilité de la plateforme face aux agressions. L'hydrogène est une bombe qui n'attend qu'une allumette. Je monte sans problème dans un char à gasoil, je ne monterai jamais dans un char à hydrogène.
  14. au moins c'est clair. Notre président peut remballer son Europe de la défense chimérique et enfin se concentrer sur le seul boulot pour lequel il a été élu et qu'il ne fait pas, défendre les intérêts de la France. Première mesure : se barrer vite fait des programmes franco-allemands, chercher des partenaires hors d'Europe, et avoir une stratégie de développement de nouveaux produits réclamés par les marchés export. Pour ça il faut des stratèges pas des gestionnaires.
×
×
  • Create New...