Bat

Members
  • Content Count

    3,996
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    18

Bat last won the day on October 25 2018

Bat had the most liked content!

Community Reputation

3,026 Excellent

About Bat

Profile Information

  • Pays
    Belgium

Recent Profile Visitors

2,407 profile views
  1. Source: https://www.theguardian.com/commentisfree/2019/aug/19/weaponisation-of-information-mutating-privacy (Désolé, pas le temps de traduire, j'ai un boulot de fou)
  2. Bat

    Innovation Défense Lab

    Ce serait chouette, effectivement, mais attention: si l'armée de l'air demande à Razbam toute la gamme des appareils en service et que la boîte développe d'abord ces appareils-là, on peut déjà faire une croix (du moins dans ce cadre) sur le Mirage F1, le 2000N, le Jaguar, et le Super-Etendard, tous aujourd'hui retirés du service.
  3. Non, pas d'alternative au F-35: celui-ci entre en service actuellement (y compris en Europe: UK, Italie, Pays-Bas...), alors que le SCAF ou le Tempest sont attendus pour 2040... si tout va bien. La question va se poser, par contre, à mi-vie opérationnelle du F-35 dans les armées européennes qui en sont (ou seront) équipées pour savoir ce qu'on fait après.
  4. Suite: https://www.franceculture.fr/emissions/conversations-secretes-le-monde-des-espions/les-espions-qui-aimaient-trop-le-business-la-chine?fbclid=IwAR3mwHqdCKabO9ZZ3u_CdDTsTIetk8hQVCd4HBaeCyqVMEQy7wzFnJOX1Zw
  5. Bat

    LUFTWAFFE

    Chaque fois qu'il est question des B61, que ce soit sur l'ex-fil de la Composante Air Belge, ici ou sur d'autres fils, on relève la même erreur récurrente: un certain nombre de contributeurs semblent voir les B61 américaines comme des armes plus ou moins "prêtées" par les Etats-Unis et entrant dans l'arsenal du pays hôte, qui pourrait par conséquent la considérer comme faisant partie de son arsenal. Il ne me semble donc pas inutile de rappeler que dans le cas de l'Allemagne tout comme de la Belgique, des Pays-Bas et de l'Italie, il s'agit: De bombes de l'arsenal américain Stockées, gardées et manutentionnées par des unités (spécialisées) de l'USAF Sur des bases OTAN Dans le cadre à la fois de la posture nucléaire de l'OTAN et de traités bilatéraux entre les USA et le pays hôte (traités qui régissent les modalités pratiques liées au stockage et, dans une certaine mesure, à l'usage de ces armes) Pouvant par conséquent être, le cas échéant, emportées par des avions et pilotes spécialement formés du pays hôte dans le cadre de missions nucléaires OTAN Avec un système dit de "double-clé" qui signifie concrètement que l'armement des bombes n'est possible que sur ordre du président américain, mais que le pays hôte peut accepter ou refuser le décollage des appareils qui en seraient équipés. En d'autres termes, ces B61 ne sont d'aucune utilité pour les pays hôtes, qui ne conçoivent pas leur politique de défense au départ de celles-ci sauf en-dehors de la posture nucléaire OTAN dont ils sont membres, n'ont pour ainsi dire aucune influence dessus (en-dehors de l'autorisation de présence sur leur sol, et accord politique de leur utilisation en cas d'attaque nucléaire contre l'OTAN), et débattre sans fin de savoir si oui ou non l'Allemagne ou un autre pays devrait "garder" ou "abandonner" la bombe n'a pas beaucoup de sens. Tout au plus peuvent-ils se demander dans quelle mesure ils souhaitent avoir des avions capables d'emporter ces bombes, ce qui n'empêcherait pas de les monter sur des avions US qui seraient déployés sur ces mêmes bases. Je me permets de citer un extrait d'un article d'André Dumoulin et Quentin Michel, spécialistes de la question en Belgique, qui exposent bien l'idée (pour la Belgique, mais le cadre est globalement le même pour l'Allemagne): Source: https://www.cairn.info/revue-courrier-hebdomadaire-du-crisp-2005-6-page-6.htm
  6. Ce n'est pas la première fois, ils auraient effectué au moins un raid en Syrie l'an dernier: https://www.haaretz.com/israel-news/with-iran-in-syria-israel-launched-world-s-first-air-strike-using-f-35-stealth-fighters-1.6110706
  7. Comme on en avait parlé il y a quelques mois, je me permets de remettre mon commentaire à ce sujet:
  8. Suite: https://www.liberation.fr/planete/2019/07/09/propagande-comment-la-chine-s-infiltre-a-l-ouest_1739055
  9. Exactement. Voir par exemple cette analyse publiée fin de l'année dernière, juste après l'annonce du choix du gouvernement fédéral et du psychodrame médiatico-parlementaire qui l'avait précédée, en particulier autour de l'argument européen: http://www.revuenouvelle.be/Le-F-35-la-Belgique-et-la-defense-europeenne Après, ça fait 2 ans que ce fil tourne en rond autour de cette question sur laquelle il y a un dialogue de sourds, pour rester poli, donc il ne s'agit pas de remettre une pièce dans la machine et de recommencer ces débat sans fin (qui me fatiguent...), mais simplement de remettre les choses en perspective en les ramenant à une peut-être plus juste place que la symbolique irrationnelle dans laquelle tout le monde, ou presque, semble sombrer dès qu'on parle d'avions de combat.
  10. Je propose qu'on rebaptise ce fil "café du commerce", alors. Ça correspondrait mieux à son contenu...
  11. Bon, à part ça, quelqu'un a un truc pertinent à dire sur la Composante Air belge?
  12. Il faut quand même nuancer. Si la question est de savoir si ces crimes seront un jour jugés par une juridiction internationale ou les juridictions des pays dans lesquels ils ont été commis, la réponse est clairement non, les Etats-Unis ne reconnaissant pas la compétence de la CPI pour ses ressortissants, et ayant conclu des accords avec l'Irak ou l'Afghanistan pour empêcher le jugement de ses ressortissants dans ces pays. Si la question est de savoir si, de manière générale, les auteurs de crimes de guerre sont poursuivis en justice, la réponse est plutôt oui: les cours militaires américaines instruisent plusieurs dizaines d'affaires impliquant quelques centaines de soldats (et de contractors civils, mais je ne sais pas s'ils sont poursuivis par la justice militaire ou civile, ce n'est pas toujours clair), et des condamnations tombent régulièrement. Ce qui relativise l'impossibilité de mener ces poursuites au niveau de la CPI, par exemple, puisque ses statuts (imaginant que les USA la reconnaissent) spécifient que la Cour est compétente lorsque les justices nationales ne sont pas en mesure d'assurer ces poursuites elles-mêmes, ce qui n'est pas le cas de la justice américaine qui fonctionne plutôt bien. Je ne dis pas que c'est parfait, qu'on ne peut pas critiquer le choix des affaires jugées (il y a nécessairement un filtre), le fait qu'on poursuive surtout des lampistes plutôt que des décideurs ou encore les chefs d'accusation ou l'échelle des peines en regard des crimes, l'abandon des poursuites parfois discutable, ou encore l'usage parfois très large de du droit de grâce, mais il est assez faux de considérer qu'il y aurait une sorte d'impunité généralisée des forces américaines. Par contre, ce pour lequel il y a clairement une impunité de fait, c'est pour le haut commandement (à quelques exceptions: l'ex-chef des opérations spéciales des Navy Seals Edward Gallagher est par exemple sous le coup de poursuites pour sa responsabilité indirecte dans l'assassinat de plusieurs civils dont femme tuée au couteau par ses hommes en Irak) et la responsabilité politique.
  13. Suite de ce papier (long et fouillé): https://www.vanityfair.fr/pouvoir/medias/story/rt-la-chaine-russe-qui-bouscule-la-tele-francaise/5918?fbclid=IwAR2FMf08nC8W_jzfha6rMSRVzYjXkr1RupVzFs_wVlPLxoELsp94m0HlRu8#1
  14. Source: https://plus.lesoir.be/231491/article/2019-06-18/f-35-lindustrie-belge-refuse-detre-le-dindon-de-la-farce?fbclid=IwAR3W9vIFDzG6LM89y6V0h4FQtjalRKI-ekq_SGaFdjJS9N1JCCQXZFZNY6Q
  15. Non. La Belgique ne regrette rien du tout (ou pas encore). Les industriels belges de la défense et de l'aéronautique veulent, par contre, que ce choix du F-35 plutôt que de l'Eurofighter (ou du Rafale, même s'il était hors compétition) n'empêche pas la Belgique de "monter" dans un projet européen comme le SCAF, avec comme point de départ financier l'argent économisé sur l'achat des F-35 (le prix obtenu étant inférieur à ce qui était budgété, le gouvernement avait annoncé que cet argent serait investi dans le développement d'un successeur européen au F-35 en rejoignant le projet franco-allemand... du moins, je suppose, si les coûts réels pour l'acquisition du F-35 correspondent à ce qui a été annoncé au moment du choix). Bon, sinon, je constate qu'à la moindre non-info (car dans ce que j'ai posté il n'y a même pas d'info, rien de nouveau, juste des entreprises du secteur —essentiellement wallonnes— qui profitent du salon du Bourget pour dire qu'elles veulent que le gouvernement envisage les choses pour après 2040-50), ce fil part sur de la spéculation en roue libre. Donc, amis Français, une fois pour toutes (sauf rebondissement incroyable genre Trump quitte l'OTAN ou la Russie attaque la Pologne), cessez de rêver et fantasmer: Personne ne dit en Belgique qu'il y a des irrégularités dans la procédure, c'est une obsession franco-française qui ne mobilise ici que deux pelés et trois tondus qui ont dit tout et n'importe quoi pendant la procédure et n'ont pas été suivis, ni par les partis flamands ni par les partis wallons de la majorité et même par une partie de l'opposition; Suite aux législatives du 26 mai (et même avant, en fait, mais ne compliquons pas ), la Belgique a un gouvernement en affaires courantes le temps de voir la formation d'un nouveau gouvernement. Ce qui peut prendre un certains temps voire un temps certain (on parle de plusieurs mois à peut-être plus d'une année), donc pendant toute cette période, la remise en question de quoi que ce soit est impossible. Ensuite, on aura (j'espère!) un nouveau gouvernement fédéral, dans lequel il y a toutes les probabilités qu'on retrouve au moins 2 voire 3 ou 4 des partis de la coalition sortante qui a choisi le F-35, donc la probabilité que l'abandon du F-35 soit inscrit au programme des négociations puis de ce futur gouvernement est très faible.