Bat

Members
  • Compteur de contenus

    3284
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    12

Bat last won the day on November 13

Bat had the most liked content!

Réputation sur la communauté

1919 Excellent

À propos de Bat

  • Rang
    Vétéran

Profile Information

  • Pays
    Belgium

Visiteurs récents du profil

1252 visualisations du profil
  1. Suite: http://www.lalibre.be/actu/international/l-union-europeenne-est-ambitieuse-sur-la-defense-mais-pas-trop-5a318224cd70c7358c46a0dc
  2. [OTAN/NATO]

    L'ambiguïté/la difficulté, c'est que les assurances données verbalement (mais sanctionnées par aucun traité) ont été suivies de l'éclatement de l'URSS et sa disparition. Ce fait —incontestable— a permis à nombre des acteurs de l'époque de considérer ces assurances verbales caduques, la Russie n'étant pas l'URSS (même si son principal "débris"), et certains pays nouvellement indépendants s'étant empressés de demander qu'on ne considère pas la Russie comme l'URSS. Inversement, la Russie s'est (en grande partie rétrospectivement) construit un imaginaire national de continuité de l'URSS (ce qui n'est pas faux non plus, même si cela pose quelques problèmes juridiques en ce qui concerne des engagements non formalisés dans des traités) et réinterprète des discussions pays occidentaux-URSS comme s'il s'était agi de discussions pays occidentaux-Russie. Ceux qui défendent l'idée que les engagements verbaux conclus avec l'URSS n'engagent pas la Russie ont juridiquement raison (au moins par absence de texte permettant de soutenir le contraire, comme un traité), ceux qui considèrent que ces élargissement ont été des trahisons ont également raison d'un certain point de vue, et malheureusement on ne pourra jamais les mettre d'accord tout simplement parce qu'ils raisonnent à partir de bases radicalement différentes, et parce qu'entretemps les pays pour lesquels on prétendait décider se sont émancipés et ont eux-mêmes demandé ces adhésions.
  3. La Composante Air belge

    Non, pas nécessairement, parce que ce Typhoon modernisé sera là pour couvrir le gap 2025-2040. L'avion franco-allemand devrait succéder au Rafale, soit après 2035-2040. Les calendriers coïncident. Et comme il a été dit, les calendriers allemand et belge coïncindent assez bien de ce côté-là: tous deux ont un appareil qui a 40 ans et plusieurs fois modernisé (le F-16 et le Tornado) en fin de potentiel, qu'ils doivent impérativement remplacer dans les 5 à 7 ans. Ni l'un ni l'autre ne vont développer un nouvel avion dans cet intervalle (en imaginant qu'ils en aient les moyens), donc ils vont nécessairement acheter de l'existant (avec plus ou moins de possibilités d'évolution/modernisation - un Typhoon nouvelle version est finalement comparable de ce point de vue à un Rafale 4 ou un Gripen NG > on prend la plateforme existante et en la bricolant on dit que c'est un "nouvel" avion), et la question de l'avion à développer ab initio se pose pour le successeur de cet appareil existant déjà, et entrera progressivement en service dans 20 ou 25 ans.
  4. Oui, c'est juste. C'est parce que j'avais vu le message précédent sur les "méthodes chinoises", qui m'a fait penser à cet article que je venais de voir, mais effectivement il n'est pas à sa place sur ce fil. C'est une question complexe, qui tient à la définition du concept de "propagande" (la "propagande" est toujours celle de l'autre, pour la sienne propre on parle de communication, de relations publiques, etc., ce qui explique qu'on parle peu d'elle dans la presse française, par exemple, ce qui ne signifie pas qu'on ne parle pas des actions de communication), à l'état de droit et à la situation de concurrence démocratique (qui empêchent de faire une série de choses, ou en tout cas qui oblige de ne pas se faire prendre si on les fait), mais aussi à la nature de cette "propagande" américaine. Les USA ont quelques outils de propagande extérieure (type VoA, RFE ou RFA, ils commencent avec des vidéos youtube —du reste assez mauvaises— produites par le département d'état pour contrer la propagande de DAESH), mais finalement assez peu en tant que telle (on va par contre avoir beaucoup d'actions dirigées vers leur propre population pour "vendre" une politique, une guerre ou autre: on revient à la question des "relations publiques". C'est d'ailleurs en grande partie là-dessus que se centrent nombre d'intellectuels (le plus connu étant peut-être Chomsky): la manière dont les valeurs "américaines" sont à la fois totalement intégrées et diffusées, de leur plein gré (par adhésion, finalement) par les médias américains (dimension idéologique des discours culturels). Ce qui a un effet extérieur: la principale propagande américaine est très peu politique (sauf cas exceptionnels), elle est culturelle. C'est l'attraction de "l'American Way of life", dont les productions (fictions, films, TV, etc.) peuvent être considérées comme des vecteurs, donc des instruments de propagande, à ceci près qu'ils ne sont pas ou peu créés dans ce but (mais en tant que discours culturels) par des organes étatiques (mais par des industries culturelles), à l'inverse par exemple de la propagande russe ou chinoise, qui sont bien plus pensées de manière instrumentales (produites par des organes étatiques en vue d'influencer des segments de publics bien déterminés dans le cadre de stratégies plus ou moins pensées en amont). EDIT: Par ailleurs, il ne faut pas oublier que si les services américains ont beaucoup investi, en argent et en personnel, pour quadriller les réseaux sociaux, il s'agit avant tout à des fins de surveillance: on déploie de gigantesques filets pour repérer des signaux suspects, identifier des "bad guys" potentiels, retracer les contacts, etc. (exemple: les multiples révélations dans la presse sur ECHELON ou l'utilisation de "backdoors" dans différents logiciels à des fins de surveillance et d'espionnage), ils ont par contre très peu investi dans des stratégies d'influence (ce qui est même parfois critiqué par diverses commissions). Ils disposent de moyens considérables pour surveiller de manière large, mais très peu pour influencer en-dehors des grands médias traditionnels. Inversement, la Chine a toute une batterie de mesure actives pour orienter les échanges sur l'Internet chinois, par ailleurs cadenassé, pour créer des effets d'unanimité et étouffer toute velléité critique envers le Parti, et la Russie a industrialisé l'intervention dans des forums à l'étranger dans un but d'influence et de décrédibilisation des dirigeants. (Dans les deux cas, je ne dis pas que le système est infaillible et fonctionne nécessairement avec les effets qu'on leur prête, mais les stratégies sont là et les moyens derrière, ce qui est très loin d'être le cas pour les Etats-Unis ou la France - le pays occidental qui pousse cette logique le plus loin me semble actuellement le Royaume-Uni, mais avec quelques balises et des moyens d'amateur en regard de ceux déployés par les dictatures russe et chinoise.)
  5. Prends toutes les pincettes si tu veux, mais ce qu'on pourrait globalement désigner comme la propagande américaine un sujet relativement connu et largement étudié, en long, en large et en travers et souvent en temps presque réel ce qui explique l'intérêt particulier pour les méthodes des états autoritaires ou totalitaires comme la Russie ou la Chine, plus fermés et aux sources et ressources plus difficilement accessibles aux journalistes et chercheurs que les actions américaines. (En fait, cette déferlante relative de papiers sur la propagande russe ou chinoise, mis à part que ces deux pays sont aujourd'hui particulièrement actifs dans la recherche de moyens d'influence et de pression syr la politique interne de différents pays tiers, ne témoignent pas d'une négligence de la propagande américaine, mais plutôt de la possibilité qu'ont enfin chercheurs et journalistes d'étudier autre chose que la propagande américaine, cas d'étude quasi unique de deux générations depuis les années 70). Sur les méthodes d'influence américaine, voir par exemple (faisant abstraction de la considérable masse de littérature portant sur la propagande américaine dans ses différentes formes de la période de la guerre civile à la fin des années 1990): Altheide D.L., & Grimes J.N. (2005). WAR PROGRAMMING: The Propaganda Project and the Iraq War. The Sociological Quarterly, 46(4): 617-643. DOI: 10.1111/j.1533-8525.2005.00029.x Eibert H.E. (2003). Public relations and propaganda in framing the Iraq war: a preliminary review. Public Relations Review, 29(3): 249-255. DOI: 10.1016/S0363-8111(03)00047-X Graber D.1. & Dunaway J. (2014, 9è édition). Mass Media and American Politics. London: SAGE. Snow N. (2003). Information War. American Propaganda, Free Speech and Opinion Control since 9-11. New York: Seven Stories Press. Snow N. & Taylor P. M. (2006). The Revival of the Propaganda State. US Propaganda at Home and Abroad since 9/11. International Communication Gazette, 68(5-6): 389-407. DOI: 10.1177/1748048506068718
  6. Toujours sur les méthodes chinoises, Le Monde avait justement fait un papier hier: Suite: http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/12/11/la-chine-accusee-d-utiliser-de-faux-profils-linkedin-pour-espionner-des-politiciens-allemands_5227964_4408996.html#kTxb5EgLYETDSeTX.99
  7. Rien de nouveau, mais article intéressant quand même: Suite: http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2017/12/06/rt-france-la-voix-de-son-maitre_5225259_3236.html#YydKX5cyL5lDkuBU.99
  8. Ukraine 3

    Oui, on est dans le grand n'importe quoi! Mais bon, son arrestation est une info en soi.
  9. Ukraine 3

    Suite: http://www.lalibre.be/actu/international/apres-une-tentative-ratee-l-ukraine-a-arrete-mikhail-saakashvili-5a2b1046cd70b488fb173835
  10. On sort un peu du sujet du fil, mais il y a des liens. Les travaux derrière sont assez intéressants en termes de (tentatives de) cartographie: Suite: http://www.lemonde.fr/le-blog-du-decodex/article/2017/12/04/comment-des-chercheurs-ont-utilise-les-donnees-du-decodex-pour-analyser-la-presidentielle_5224376_5095029.html
  11. Vol MH17

    Suite: http://www.lalibre.be/actu/international/un-colonel-general-russe-identifie-comme-une-figure-cle-du-crash-mh17-5a2a555ecd70b488fb1483dd
  12. Bien sûr, je suis d'accord. Mais ils devront bien vivre dans cette société, minoritaires ou non, et le constat que je fais est que tout est interprété par cette petite frange de population (ou une partie radicalisée de celle-ci) comme des "humiliations" (bien sûr "délibérées") mises en place par Madrid, comme des "atteintes à la liberté", comme des "pratiques dignes de dictatures", etc., qui à leurs yeux constituent autant de "preuves" de leur vision du monde, dans laquelle ils élèvent leurs enfants. De mon point de vue, le problème n'est pas de savoir si ces gens sont plus ou moins nombreux, mais de savoir comment les ramener à la réalité dès lors qu'ils vivent dans un monde fictionnel et fantasmagorique (ce que je désignais par "sécession mentale"). Il y a quelque chose de similaire à l'adhésion à un complotisme radical (et, en un certain sens, cela en relève en lisant la réalité comme téléguidée par une caste animée d'intentions inavouables qui organiserait sciemment tous les événements problématiques de la vie des Catalans dans le seul but de leur nuire) ou à des sectes, avec la différence notoire que cela contribue à structurer fortement le champ du politique en catalogne (ou en tout cas, plus fortement que n'y contribuent des sectes ou des théories complotistes radicales).
  13. Quand je leur envoie cet article du Soir posté plus haut, le journal est traité au mieux de "idiot utile victime de la propagande de Madrid", au pire de "propagande franquiste habituelle", alors même qu'on peut difficilement dire que ce papier soit très critique envers les indépendantistes. Réalité(s) parallèle(s)... Cela m'a frappé en voyant certaines pancartes des manifestants croisés hier à Bruxelles: j'avais parfois l'impression qu'ils s'imaginaient manifester contre quelque chose s'approchant du Chili de Pinochet en 1974. C'est la chose qui m'inquiète le plus: il va être difficile de recréer du lien social signifiant dans un contexte où une partie relativement importante de la population a fait une sécession mentale totale.
  14. Je pense que j'ai trouvé l'explication: Article complet: http://www.lesoir.be/128282/article/2017-12-07/catalogne-peu-decho-pour-la-manifestation-bruxelles-aupres-des-medias-publics
  15. Ukraine 3

    Suite: http://www.lalibre.be/actu/international/ukraine-plongee-dans-une-nouvelle-guerre-de-tranchees-en-europe-5a2826c2cd70b488fb0d90de