Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Janmary

Members
  • Posts

    1,370
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Posts posted by Janmary

  1. Le 26/04/2024 à 17:05, Pol a dit :

    Au bout d'un temps, concentrons nous sur ce qu'on voit, si l'industrie militaire russe sortirait des T-90M rutilants par centaines tous les mois, ça se verrait, sur le front et ailleurs. S'il y avait des BMP3, des BTR80 neufs par centaines, là aussi ça se verrait. Des aéronefs plus nombreux, ça aussi. Mais nous ne le voyons pas. Il n'y a pas de productions neuves qui arrivent pour remplacer de vieux blindés détruits, il n'y a pas de productions neuves qui viennent augmenter le potentiel sur le front, il n'y a pas non plus de productions neuves qui arment secrètement des armées cachées au fond de la Sibérie. Les russes cherchent à exploiter (et préserver) au maximum ce qu'ils ont de côté, du blindé aux bombes aériennes. Ce n'est pas un choix de raison ou de besoins, c'est un choix contraint. Si les russes envisageraient d'affronter l'Otan après l'Ukraine, ils investiraient dans la production neuve, massive quitte à ce que ça mette 2 ou 3 ans avant d'avoir un bon rendement. Faire comme ils le font avec leurs vieux stocks, c'est courir le risque d'être dans un creux capacitaire. Plus le temps passe, plus on va piocher dans des véhicules anciens, plus difficile et long ils seront à restaurer, moins ils dureront sur le champ des opérations.

     

    D'après des informations issus des plateaux de télévision ce jour, il semblerait (avec reportages de visites d'entreprises Russe à l'appui) que les Russes fabriquent en grande quantités du matériel , lequel est stocké pour la plus grande partie.

    Informations qui vaut ce qu'elle vaut dans le contexte actuel de guerres des communiqués et de la propagande.

    Bien à vous Pol.

  2. Il y a 2 heures, Phacochère a dit :

    J'ai lu récemment que tout les M-1 Abrams on été remisés en Ukraine, je sais pas si c'est cela à un lien et si vérifié mais Marc Chassillan dans le podcast dans la rubrique MTB parle de l'enfer logistique du M-1 et de sa turbine lourde et complexe à maintenir"

    En effet Phacochère.

    Le M-1 Abrams est retiré suite, d'une part, d'attaques de drones sur le haut de la tourelle, et, d'autre part à cause de la maintenance.

    Il semble que les M1 furent envoyés en Ukraine sans une formation approfondie ET des équipages ET des ateliers de maintenance.

    La turbine effectivement (dixit g4lly = Je suis un peu surpris parce qu'une turbine c'est un objet simple ... qui ne nécessite pas beaucoup de pièce ... et donc est d'une maintenance assez basique. Il y a pas de refroidissement, très peu d'accessoire etc. etc. C'est tout l’intérêt de la turbine c'est simplissime. ) est de principe simple et sans trop d'accessoires. Par ailleurs elle tourne à 3.000 tours / mn.

    Il semble que le souci - outre la très forte consommation de carburant - est surtout qu'il est complexe à mettre en œuvre et à entretenir. L'Ukraine doit faire face à de multiples matériels avec autant d'ateliers appropriés de maintenance.

    Bien à vous.

    • Upvote 3
  3. il y a 3 minutes, olivier lsb a dit :

    Je veux dire par là qu'il ne faut pas se satisfaire d'une telle situation, surtout quand lesdites étoiles de général sont mis au service d'un programme politique pour lui asseoir une légitimité, voir plus.

    J'avais bien saisi olivier lsb.

    C'était uniquement une note d'humour et de jeu de mots....pour une fois, dans le cadre de la gravité de ce problème que vous soulevait.

    Merci à vous. Au plaisir.

    • Haha 1
  4. Il y a 16 heures, olivier lsb a dit :

    Gomart encore, dont les interventions laissent de moins en moins de doute sur sa duplicité. Il n'y a pas à dire, le SVR a bien bossé et ça interroge sur la sécurité interne chez nous. 

     

    Que voulez-vous olivier Isb. Ce n'est pas parce que l'on porte des étoiles sur ses épaules, que l'on est soit même une étoile !

    Du reste, par ailleurs, il est assez passionnant de lire certains historiens, l'œuvre des Grands Capitaines dans l'l'Histoire, pour s'apercevoir que nombre d'entre eux ne furent pas "honorés"  ou "reconnus" de leurs vivants.

    Bien à vous. 

    • Like 2
  5. Bonjour Aure-Asia

    Bienvenue sur le forum. C'est un plaisir de se retrouver ainsi.

    Nous nous sommes connus (et apprécié de par tes posts) sur un autre forum, à savoir le forum-militaire.fr, mystérieusement disparu il y a quelques semaines.

    Je suis bien entendu heureux de ta présence sur ce forum ou nombres de débatteurs sont de haut niveau technique et certains débats de grandes qualités. 

    J'ai longtemps écrit, il y a une dizaine d'années sur ce forum, plus spécifiquement dans Histoire, aujourd'hui au ralenti. Je fus absents pour des raison de santé et j'ai repris il y a quelques temps en postant sur les sujets d'actualités (Russie Ukraine, Israël Bande de Gaza, etc.) mais en "puissance réduite".

    Dans le sujet "Remarques et Idées", il y a une rubrique "Des nouvelles de  Janmary",  comme suite de mon absence de deux ans sur le forum. C'est quand même sympathique de la part de mes amis de ce forum  et j'ai apprécié la démarche.

    Au plaisir de se croiser Aure-Asia et encore Bienvenue à toi.

    Bonne route sur notre forum.

    Janmary

     

    Note = Des nouvelles de Janmary ? - Remarques et idées - AIR-DEFENSE.NET

    • Like 4
  6. Le 05/01/2023 à 21:44, denis11 a dit :

    Cette solution était parfaite. L'Algérie n'aurait pas fait le poids. On pouvait également la séparer en deux états, berbère et arabe et céder les 2 parties frontalières a la Tunisie et au Maroc, trop contents et alliés contraints de la France et de la région Française Oran-Alger-Sahara... Le Sahara aurait été une richesse fabuleuse pour la France,. qui serait devenue la 3 -ème puissance mondiale.

     

    En fait, personne ne voulait de cette solution comme indiqué dans mon post précédent.

    D'autant que la population Française commençait à être lasse de cette guerre (bien qu'officiellement elle était désignée comme une opération de Police). Les cercueils qui revenaient en métropole ainsi que les commentaires des appelés (28 mois de service), ou rappelés (32 mois de services) commençaient sérieusement - malgré les censures télévisuelles (une seule chaine de télévision d'Etat avec un ministre de l'Information) et des médias journalistes, à alimenter les informations diverses et variées. Les philosophes prirent partis dans des tracts et des journaux d'oppositions. L'affaire été entendue.

    Les accords d'Evian stipulés que les pieds noirs pouvaient rester sous réserve de prendre la Nationalité Algérienne. Quelque uns le firent. Mais l'OAS (Organisation de l'Armée Secrète), très, très favorable et sans conditions à l'Algérie Française commencèrent une offensive contre la population dite musulmane, les pieds noirs (partir ou le cercueil), à quoi, le FLN (forces de Libération Nationale) riposta et ce fut des massacres organisés. Et les pieds noirs quittèrent le pays (leurs pays ou ils étaient nés). Nous pûmes conserver la partie Saharienne pour nos essais nucléaires pendant 5 ans si ma mémoire est exact, avant que les installations de la Polynésie soient disponible. De même le plan de Constantine (plan économique appliquée à l'Algérie) fut prolongé d'autant en contrepartie je suppose.

    Genèse d'un mauvais confit qui aurait pu être différent. Tout comme l'Indochine précédemment. Nous avions oubliés que ces populations ont servis la France pendant deux guerres  mondiales et qu'ils désiraient et voulaient l'indépendance. Le plus curieux fut le nombre considérables d'auteurs, militaires pour certains, ayant servis pendant le second conflit et qui refusaient cette indépendance au nom de la France, alors que nous mêmes avions étét sous la botte Nazis.

    Aujourd'hui ce pays est peuplé de 44,9 millions d'habitants (2022). Il manque de céréales. Les bénéfices pétroliers sont limites pour faire vivre ces populations. Et pourtant ! Lors de mon passage pendant un an à l'Université de tours pour une formation de Master en informatique, j'ai acquit deux livres de cours qui étaient édités en Algérie. Et récemment, j'ai téléchargé des cours d'informatique sur divers sujets sur des sites universitaires Algériens. Les professeurs sont des virtuoses pédagogiques. Clarté et explications bien développées.

    Janmary

    • Thanks 1
  7. Le 14/03/2019 à 13:23, Carl a dit :

    Ce qui a motivé le choix de de Gaulle, c'est que le système colonial était intenable dans la durée, que le maintien de l’Algérie française impliquait forcément de donner la citoyenneté française et 100% des droits à tout les algériens de souche (qui allaient forcément passer de déjà plus de 10 millions à plusieurs dizaines de millions), et d'investir des sommes considérables pour mettre a niveau l'Algérie et ses habitants, sommes qui auraient manqué pour développer la métropole et surtout pour les grands plans de de Gaulle. Et le tout sans que ça calme quantité d'algériens qui voulaient absolument l'indépendance, et avec un cout diplomatique très fort et embêtant pour les plans de de Gaulle.

    Absolument exacte Carl.

    D'autant qui le Sahara, lors des accords d'Evian, devait revenir à l'Algérie. C'était sans appel.

    Déjà, précédemment, le premier Ministre, Michel Debré, avait proposé une partition ou la région d'Alger devait rester aux "Pieds noirs" Français et le reste du territoire aux algériens. On peur deviner à l'époque, les résultats d'une telle proposition de la part des pieds noirs, du GPRA (Gouvernement provisoire de la République Algérienne), du général de Gaulle, sans parler des pays neutre ou "non engagés".

    • Thanks 1
  8. Bonjour krach

    C'est bien de se croire l'équivalent d'une mine d'or !

    Encore faut-il en extraire les pépites ! 

    Aurions nous l'honneur d'une présentation de votre personne ?

    Janmary

     

    • Haha 1
  9. Il y a 2 heures, Phacochère a dit :

    C'est la réponse du berger à la bergère, attendue depuis plus d'une semaine par Israël.

    L'Iran aurait pu saturer de vecteurs outrement plus létaux mais ne l'a pas fait. Les américains ne souhaitent pas de représailles, les pays du Golfe soutiennent Israël face à leur rue alors que Gaza est massacré. Il semblerait que tout le monde maîtrise la realpolitique. D'abord l'Iran qui sait très bien son poids dans la région, Irak, Syrie, au risque de prendre une praline qd elle avance ses pions trop grossièrement. L'Égypte, la Jordanie, ne bougeront pas...

    A noter la réflexion D'un commentateur qui soulignait la réaction Iranienne face à l'attaque Israélienne d'une possession diplomatique quand on connaît le rapport de l'Iran et aux ambassades (Téhéran. Buenos Aires)... 

    Oui, Phacochère. Sans parler de celle de l'Ambassade américaine à Téhéran...mais c'était il y  longtemps !  Avec Khomeini, ce vieux fou.

    • Upvote 1
  10. il y a 4 minutes, Am39Exocet a dit :

    J'ai un peu suivi la situation aérienne au dessus du Golfe , ras pour l'instant , je retient les propos d'Harold Hyman sur Cnews sur la possibilité pour Israël d'utiliser toutes ses armes et compris le nucléaire , mais aussi autre chose que les Usa pourraient directement intervenir , si des navires sont dans le golfe ils pourraient attaquer l'infra iranienne , plateformes , bases aériennes , bases navales etc . Les iraniens sont a mon sens coincés , leur mollah ayant parlé de riposte ils ne peuvent plus reculer maintenant ;;

     

    il y a une heure, Ciders a dit :

    Le moindre pétrolier qui pète, la moindre raffinerie qui brûle et tout le monde panique et le cours explose, ou redescend dans la foulée, ou fait des mouvements que personne ne pouvait prévoir. Ici, avec une Russie bombardée, un Iran qui hurle et des missiles qui attendent, ça pourrait fort bien augmenter... mais combien de temps ? Et à quel niveau ? Parce que bloquer Ormuz c'est bien mais qui remplit la marmite en Iran si ce n'est le pétrole ?

    Je pense qu'une partie de la réponse est donnée par Ciders. Jusqu'à présent, l'Iran s'est montré prudent quand à ses actions au Moyen-Orient, tant contre Israël que vis à vis des USA. Ses problèmes internes l'incite à la modération autant que la future acquisition de l'arme nucléaire vont également dans ce sens. En fait, c'est une phase délicate que traverse ce pays qui n'a pas besoin de se projeter en intervention directe. Tirer les ficelles par le biais de mouvements pro-islamiste est plus aisée pour l'instant. 

    Des répliques locales par Hamas ou/et Hoballah interposés très certainement. Des attentats contre les représentations diverses et variées israélienne à l'International également. Mais je ne pense pas à une action principale qui pourrait s'assimiler à l'équivalent de l'intervention Russe en Ukraine ou nombreux sont ceux qui n'y croyait pas malgré les avertissements américains. Mais tout peut arriver.

    • Upvote 2
  11. Il y a 15 heures, FAFA a dit :

    "L'Irlande, l'Espagne et la Norvège sont prêtes à reconnaître un Etat palestinien, en lien avec d'autres pays, ont déclaré vendredi les premiers ministres de ces trois pays."

    En effet, FAFA, ce sujet est de plus en plus évoqué avec le conflit actuel. Nombre d'Etats ne s'exprimait plus sur ce sujet depuis des années....mis à part les principaux intéressés.

    Je crains que la guerre actuelle dans la bande de Gaza avec des actions ponctuelles d'Israël sur la Syrie soit synonyme de conflit de longue durée d'une part, de haine absolue entre les belligérants, d'autre part, qui vont durablement entraver cette possibilité de deux Etats souverains dans cette région. Possibilité attendue depuis 1948.

    Le problème posé est la possibilité la reconnaissance d'un Etat palestinien par un certain nombre de pays occidentaux qui fait l'objet actuellement de débats sur certain plateaux de télévisions. 

    Et au niveau des Chancelleries ?

  12. Il y a 9 heures, Ciders a dit :

    C'est le moment ou jamais pour les Ukrainiens de taper les raffineries russes. Dans le chaos environnant et avec des prix du pétrole qui vont de toute façon augmenter, personne ne s'en souciera.

    Et non, ce message est à quart d'ironie seulement.

    A titre personnel, Ciders, je trouvais de bon ton de répondre aux destructions engendrées en Ukraine par la Russie par des frappes sur les raffineries. A plus d'un titre, ce sont des cibles stratégiques dont les cours pétroliers à l'international sont sensibles à de multiples motifs. Il semble que la Russie ait manifestée "sa méchante humeur" devant ces actions dont elle est en difficultés de réponses, autre que de frapper les sites énergétiques Ukrainiens. Par le biais des relations toujours en cours avec les USA, ces derniers ont intimés une demande ou un ordre de stopper les frappes sur ces centrales afin d'éviter, probablement, une escalade pouvant dégénérer dans des directions non métrisables.

    Il à donc une relation dans les conflits Russo-Urkainien et Israëlo-Hamas/Palestine quand au cours des produits pétroliers, contraire à nos intérêts les plus vitaux.

     

    Il y a 4 heures, krach a dit :

    Comme tu n'es qu'à un quart ironique, comment perçois-tu ta rationalité ? Parce que, si le pétrole est déjà cher, si une guerre éclate au Moyen-Orient, réduire la production russe serait illogique, voire inintelligent. Il est impossible que l'Ukraine réduise de façon majeure la production russe. Mais dans l'optique que ce serait le cas, les premiers à en subir le coût seraient l'Occident, qui ne produit presque rien. En cas de conflit avec l'Iran, ce dernier a le moyen de bloquer ou de réduire gravement le flux de matières premières venant du Moyen-Orient. L'Europe n'aura ni assez de gaz ni de pétrole pour survivre tout court, avec une énergie dont les coûts dépasseraient largement ceux de 2022. Alors, si tu n'es qu'à un quart ironique, es-tu pour la défaite totale et destructrice de l'Occident ?

     Malheureusement dans ce contexte, krach, nous ne pouvons que souscrire à vos propos.

    Bien à vous deux.

  13. Le 12/04/2024 à 14:23, Clairon a dit :

    On ne peut pas comparer la conscription de 1958 avec une "hypothétique" conscription de 2024 ... La société française de 1958 est 10x plus proche de la société française de 1848 que de celle de 2024, la France a 10x plus changé/évolué ces 70 dernières années que les 300 années avant, c'est sans doute ce qui explique aussi ce sentiment de "mal-être" occidental très fort en France.

    C'est comme parler de l'adoption d'orphelins Coréens en 1958 et aujourd'hui .... La situation n'a strictement plus rien à voir, la Corée est devenue l'un des pays les plus riches et développés au Monde et il n'y a plus ce phénomène d'adoptions d'enfants pauvres et abandonnés.

    Clairon

    Post effacé  par problème  technique involontaire.

    Dommage. Nous aurons l'opportunité de se recroiser Clairon.

    Vous aviez de l'humour à revendre aujourd'hui. :smile: 

  14. Il y a 6 heures, g4lly a dit :

    Ce qui est étonnant c'est qu'il n'y ai pas de mobilisation systématique ... j'avoue ne pas bien comprendre comment les recruteurs choisissent ceux qui vont dans l'armée ou pas.

    Normalement dans un pays envahis, tu mobilises tout le monde ... une fois tout le monde mobilisé tu affectes certains aux combats, d'autre à l'usine, d'autre à leur études pour poursuivre la lutte après etc.

    Or ici ça ne semble pas tout à fait comme cela ... sans que je ne comprenne bien ni pourquoi ni comment.

    C'est ce que l'on appelle,  "l'Ame slave", g4lly :biggrin:. Actions et décisions incompréhensible bien souvent pour nous occidentaux qui sommes - parait-il - cartésien.

    Les Nazis ont eu le temps de le constater.....à leurs dépens pendant "La grande guerre patriotique". Moi aussi, incidemment. Mais je n'étais pas obligé de me marier avec une de nos consœur de parents immigrés Russes, nés à Kiev, 

     alors Russe. Cela ne s'invente pas :wacko:.

    • Upvote 2
  15. Le 09/04/2024 à 21:54, Boule75 a dit :

    Décision de l'état, c'est très vite dit : c'était un groupe privé, brièvement nationalisé jusqu'en 1987, et qui a multiplié les débilités manageriales lourdes ; c'est l'entreprise sans usines voulue par Serge Tchuruk, qui emploie ses cadres à fermer des sites et ses techniciens à former des chinois, celle qui sur la fin rachète Matracom, puis Nortel, puis Lucent, cette dernière sans se préoccuper de savoir si elle pourra récupérer quoi que ce soit ou devra se contenter de renflouer sans fin le fond de pension US en vendant ses propriétés en France, en laissant bouffer tout son top mangement par des cadres US qui n'auront de cesse de dépouiller la boîte.

    En clair : entrisme US, traitrise en France. Dans une boîte privée. La prochaine sur le même modèle ? Sanofi peut-être. Stérile, dirigée par des guignols depuis le bord de leur piscine californienne, peut-être toujours déchirée de l'intérieur par les combats entre ex-aventis et les autres.

     

    Parfaitement exact Boule75.

    Le soucis, est le fait que l'Etat à donné implicitement son feu vert (pour ne pas dire plus) à une époque, en souhaitant que Serge Tchuruk fasse un travail de démantèlement positif (le terme est d'un député) des grandes industries Française. Alors que le même Etat passait commande des matériels pour les télécommunications en France et pour l'armée (Fac similé, télégraphie harmonique, etc. etc. et, en coopération tel le STICAR ou d'autres systèmes). Alcatel avec son système numérique E10, remplaçait les auto-commutateurs analogique, pour l'implantation du téléphone numérique avec le réseau TRANSMIC (Transmission MIC ou Modulation, Impulsion et Codage, technique d'échantillonnage numérique d'un signal vocal analogique) sur toute la France. Par la suite ce fut Strauss Kahn qui à poursuivi dans cette voie de refus de grandes entreprises (Le pays à pour vocation de développer son attractivité dans le tertiaire). Puis notre Président avec la vente d'Alstom (nucléaire) aux USA pour la racheter....mais sans les brevets conservés par les américains.

    Avec les américains, ce fut pire. Car c'est Alcatel qui développa les premiers réseaux numérique aux USA. En effet, les distances étant très grandes, il y avait un problème de dysfonctionnement. Les MODEM (Modulateur-démodulateur) qui sont les interfaces entre numériques d'un coté (Les systèmes binaire) et analogique de l'autre ( transposition des bits "zéros" et bit "un") en fréquences analogiques sur câbles, posaient soucis.  Quand on envoie deux fréquences sur ligne téléphonique (1300 Hz et 1700 Hz par exemple qui sont celles d'un MODEM aux normes V24), une fréquence arrive à destination avant l'autre. C'est le phénomène dit "de programmation du temps de groupe". Donc au niveau binaire dans la chaine de transmission qui suit, c'est une confusion dans la réception binaire puisque chaque fréquence émise représente un UN ou un 0. Le système utilisé par Alcatel était un dispositif automatique de remise en phase des données fréquentiels (ce fut l'objet de mon mémoire d'ingénieur par la suite sur les transmissions de données et les MODEM) . Les USA ne pouvaient pas accepter qu'un pays tiers puisse être apte à implanter ces systèmes chez eux. D'où  la mainmise du système par des voies peu recommandables sur le plan commercial et un coup dur pour Alcatel.

    Il est vrai que j'ai simplifié mon post précédent....au point d'être à la limite erronée.

    Merci pour votre intervention claire et précise, Boule75.

    Bien à vous.

     

    Nota = Le STICAR ou Système de Transmission et d’Information par Codage des Armées.

    Voulu par le Président de la République, le général de Gaulle, suite aux grèves de 1968, permettant au Chef de l’Etat de se passer des télécommunications publiques ou semi-officiel bloquées par lesdites grèves. Le reste  de ce thème est confidentiel.

     

    • Like 1
    • Thanks 1
    • Upvote 1
  16. Il y a 23 heures, MrSpirou a dit :

    Pour moi, ce genre de réflexion est plutôt problématique. Il prône la libéralisation de l'industrie de la défense au lieu de prôner l'interventionnisme économique de la part des états alors que c'est la seule façon de revigorer cette industrie.

    Si l'industrie des Pays-Bas est tombée aussi bas, c'est justement parce qu'elle a été soumise aux lois du marché.

     

    Il y a 22 heures, ksimodo a dit :

    Pas seulement le marché. Ca va avec des carrières à top niveau très courte à gros turn over, et une vision court termiste ultime ( satisfaire le rendement actionnaire ). On est bien au delà du marché, les comportements des individus houent bcp à ce stade. 

    Il y avait par exemple en Allemagne ( si @Manuel77 passe par là....j'écouterai son avis avec attention ) pas mal de boites à actionnariat familial il y a 20 ou 30 ans, ça sort complètement du paysage. A un moment, au changement de génération, les enfants dans la succession  ont 2 choix: prendre un gros chèque pour vivre sans rien faire, ou travailler beaucoup pour revenu mensuel ( même sur 40 ans ) possiblement inférieur......je te laisse imaginer ce qui se passe. Pourtant jusque là, il existe des société à actionnariat familial, à vision très long terme, et pourtant compétitives et durables  en situation "de marché". 

    Je ne sais pas si un état ouest occidental est une meilleure solution, car sa vision est souvent encore plus courte, et assurément encore plus déconnectée de la réalité du monde industriel. 

     

    Il y a 20 heures, g4lly a dit :

    Correctement placé tu prends 8% annuel sûr ... placé de manière un peu agressive ça peut aller bien au delà.

    Diriger l'entreprise t'apportera pas nécessairement plus, revenus et plus-values compris.

    Exemple une entreprise valorisé 10M€ a peu de chance de sortir beaucoup plus de 800k€ à son dirigeant.

     

    Si il y a de grandes vérités dans vos propos, il n'en reste pas moins qu'il y a quelques points à apporter. Je généralise un peu, profitant du sujet.

    L'étude des USA, Union Soviétique et France avant 1939-1941, voir des Nazis,  en matière de la mise en œuvre de l'industrie de guerres est caractéristique.

    1° - Aux USA, pays dit libéral à souhait, n'ayant que peu d'armée et peu de fabrications de guerres,  se lancèrent avec Pearl Harbor dans une mobilisation sans précédent ou la majeure partie de l'industrie civile fut concernée par la reconversion militaire avec le succès que l'on connait et qu'il est difficile de nier. Ils furent même le fournisseur - outre aux forces de leur propre pays - de l'Union Soviétique, de la Grande-Bretagne, de la Chine, etc.

    2° - L'URSS, avec un système étatique des plus prononcées et de manière totalement différente, se mobilisèrent totalement pour les fabrications en très grande séries de matériels de bases (comme les USA sur ce point du reste), d'usines dans l'Oural par déplacement forcées d'entreprises avec un travail quasi total sur toute la semaine. Même les gardes pour enfants fut prévues pour que les mères puissent travailler au maximum. Tout était planifiés.

    3° - La France, pour sa part, s'était imposée la défensive. La ligne Maginot - du reste fut construite dans ce sens avec une efficacité bien étudiée - mais qui engloutissait "l'Armée dans le béton et non dans la Légion"  Citation de l'époque avec "Mieux vaut Hitler que le front populaire") qui fut le résultat d'un pacifisme sans faille....et on le comprend après la guerre 1914-1918. Les fabrications de chars et d'avions furent presque un fiasco. Pourtant nous eûmes le Dewoitine 520 pour l'un et le Soma avec un canon de 47 mm qui perforait tous les blindés allemands. Pourtant ledit Front populaire avait nationalisé les entreprises aéronautiques, mais les pièces composants ces fabrications n'étaient pas disponible au moment "T". Donc les Allemands récupèreront bien des appareils manquants, qui de mitrailleuses, qui de leurs immatriculations, etc. Le procès de Riom (à lire) qui à démontré ce grand désarroi dans les fabrications de matériels de guerres. Et je ne parle pas de stratégie ou de tactiques lors de ce procès. 

    4° - L'Allemagne Nazie, quand à elle était industriellement supérieur à la France et même la Grande Bretagne suivant les aspects étudiés. Alors que les USA étaient des adeptes du principe de Taylor ou chaque employé avait une tache précise et répétitive (Nous avons étudiés cela au Collège technique à mon époque), l'industrie Allemande firent du matériel d'excellence (jusqu'à la fin du conflit pratiquement sur certains matériels) avec des employés qui s'attachaient a accomplir la gamme complète du travail de leurs spécifications. Quand les hommes partirent à la guerre, difficile de les remplacer au pied levés. D'où le STO (Service du Travail Obligatoire Français en Allemagne), puis les hordes misérable des camps de concentration pour effectuer les fabrications. Nous savons et connaissons les suites.

    L'une des conclusions en ce qui nous concerne est la dualité....opposée politique et des armement sous une République de concept libéral (Liberté, Egalité, Fraternité). "La logistique suivra" pour employer un terme combien utilisé. Il y a un "antagonisme" de fait entre les décisions de l'exécutif ministériels et parlementaires avec les budgets incompatible avec des entreprises de droits privés qui se doivent de gérer des plans de fabrications continus et sans interruptions pour leurs survies. Or, nous sommes complétement dans ce schéma depuis bientôt 30 années. Des budgets parfois reportés, parfois annulés. Aucune gestion continue par plan quinquennaux ou autres. D'où fermeture d'entreprises. Achat extérieur. Bien souvent, petites séries aux coûts prohibitifs (J'avais cité la baïonnette du Famas par exemple).

    Il n'y a pas que l'industrie d'armement. Le groupe Alcatel de télécommunications (les marchés en France des PTT puis de France Télécom et nombre de réalisations à l'International y compris aux USA) qui exportait est devenu Nokia par la décision de l'Etat tout comme Thomson qui fut revendu un franc symbolique après que son département "Scanner et imagerie médical" fut vendus aux USA. De grands groupes industriels furent amenés à la faillite par l'Etat. Citons le payement des commandes passées par l'Etat, non pas à 30 jours, ni 60 jours, ni même 90 jours, mais à 90 jours le vingt du mois suivant (120 jours de fait). D'où avance par Banques. puis refus des Banques de poursuivre. Dépôt de bilan. Nous étions en avance dans les domaines nucléaires, des télécommunications (via satellite avec Pleumeur-Boudou), aéronautique (Concorde), etc. etc. Bref, une désindustrialisation.

    En préalable, je postais = Si il y a de grandes vérités dans vos propos, il n'en reste pas moins qu'il y a quelques points à apporter. En effet, car, dans le langage commun, et je n'en débattrais pas sur ce sujet, car un peu délicat, il est bien connu que le privé "S'en met plein les poches". Images un peu trop répandues d'entreprises dites privées qui sont le fruit d'un secteur marchand qui sont montrés du doigt du fait d'individus corrompus qui  jettent la désapprobation par leurs agissements sur des millions de personnes qui travaillent...et perdent leurs emplois. Je fus dans ce cas.

    Intéressant. à plus d'un titre.

     

    • Thanks 1
    • Upvote 2
  17. Il y a 13 heures, gustave a dit :

    Je pense au contraire que c'est typiquement la fausse bonne idée, tout simplement parce que c'est inadapté aux moyens militaires européens. Le vrai défi est de trouver un système (je parle techniquement et concrètement: moyens SIC, structures d'EM...) qui permette d'utiliser au mieux nos moyens, pas de répliquer une copie boiteuse d'un modèle inatteignable.

    Certes Gustave.

    Je souscris à vos propos qui revient à la création d'une structure nouvelle Européenne. Le souci est de combien de temps cela prendra t-il ? Le temps me semble compter aujourd'hui.

    Reprendre les acquis, dans l'urgence d'un abandon des USA, est le plus rapide dans l'urgence qui se posera aux Européens. Nous avons eu certains de nos généraux qui ont participés aux plus hautes fonctions dans le cadre de l'OTAN, ce qui reste un atout.

    Le problème posé reste Cornélien. Nous avons vécus dans l'insouciance  et le réveil est brutal, tardif, et les solutions restent brouillonnes et désordonnées pour le moment, même si un semblant de cohérence commence à apparaitre.

    Bien à vous Gustave.

    • Upvote 3
  18. Il faut reconnaitre que les grands capitaines de l'industrie acceptent de se faire remonter les bretelles ....avec le sourire, mais les insultes ne passent pas.

    D'autant que certain Présidents précédent ont cassés en partie la machine militaire, dont notre Président actuel durant son premier mandat, et commandés nos armements, en partie, à l'international (Israël, RFA et même quelques pièces en Chine). Il est vrai que compte tenu des quantités de matériels commandés dont le FAMAS dont la Baïonnette qui fut un luxe tant le coût était élevé. Mais le marché Européen ne fut pas, pour autant à l'ordre du jour. Nous nous sommes contentés de supprimer des fabrications et d'acquérir le matériel en fonction des couts et de leurs qualités. 

    La guerre en Ukraine va peut-être faire réagir....enfin ?

    • Thanks 1
    • Upvote 1
  19. Site bloqué par les anti virus du fait de connections dangereuses avec nomination du virus. Dommage !

    Le Ministre exige beaucoup et il à raison. Il exige des stocks. Très bien. Sais t-il que l'état prélève des taxes sur les stocks non attribués par des commandes clients ?

    Dans ce cas il faut créer des stocks que la législation appelle " Stocks de produits finis" et qui sont dans des endroits clos.

    D'où, les entreprises tel Renault comme exemple,  font que les camions  de livraisons arrivent "pile et poil"  en temps voulus et précis pour que leurs produits livrés entre sur les chaines de production immédiatement.

    Il est bon qu'un ministre se bouge un peu. L'exemple d'un ministre de la marine (cela existait à l'époque) est intervenu bruyamment dans son domaine de la marine pour exiger et lancer les deux porte-avions qui allaient devenir le Foch et le Clemenceau. 

  20. Il y a 12 heures, CANDIDE a dit :

    En cas de retrait américain partiel ou total de l'Europe, évidemment que l'idéal serait une planification et une coordination commune ainsi qu'un délai de 5 à 10 ans. Malheureusement nous savons que Trump n'est pas un homme politique comme les autres. Il ne décide et n'agit pas en fonction d'une analyse politique ou stratégique mais par foucades. Donc, il vaut mieux à mon sens s'attendre au pire et s'y préparer dès maintenant.

    Oui, en effet, CANDIDE.

    Il s'agirait, je pense, de reprendre le commandement de la partie US laissé libre de l'Otan, avec les mêmes structures, par les européens. Les généraux Français sont aptes à ce commandement. Par contre la logistique Américaine serait absente et nous nous trouverions avec le même problème de manque de moyens assez rapidement. L'Europe doit s'investir vite, très vite. Toujours pas de commissaire à la défense de la part de la Commission Européenne. De l'inconscience frisant la trahison ou une solide stupidité. Les moyens financiers peuvent être rapidement envoyés à l'Ukraine qui serait à même d'acquérir le matériel et les munitions là ou il pourrait les acheter. C'est un choix stratégique. Les interventions du Président de la République ont quand même un effet de réactions des dirigeants de certains pays de l'Union.

    • Upvote 4
×
×
  • Create New...