WizardOfLinn

Members
  • Content Count

    333
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

373 Excellent

About WizardOfLinn

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ca doit être profondément enfoui dans ma masse de docs, mais il y a quelques références. Allusion ici par exemple : https://www.osti.gov/biblio/793554-ZAQEpq/native/ Pour être objectif, il y a eu aussi quelques essais de fracturation nucléaire aux USA également, plutôt dans les années 60, les russes ont testé ça jusqu'au années 70, peut-être même 80. On peut jeter un oeil ici : https://thebigboardblog.wordpress.com/2016/09/16/nuclear-friday-fracking-with-the-bomb/
  2. Oui, bien sûr, et il peut avoir raison sur d'autres points (on ne peut pas se passer d'hydrocarbures maintenant). C'est surtout la dernière phrase qui m'a fait sourire. Et pour ce qui est des méthodes barbares, en d'autres temps, l'URSS a utilisé des explosions nucléaires pour stimuler la production de puits de pétrole, c'est des petits joueurs les américains avec leur fracturation hydraulique.
  3. Un morceau d'anthologie de la part de Vladimir https://www.connaissancedesenergies.org/afp/energie-poutine-tacle-lidee-etrange-de-se-passer-du-gaz-191120
  4. Une petite étude sur les bus et camions électriques : https://www.connaissancedesenergies.org/sites/default/files/pdf-pt-vue/note_de_conjoncture_bus_electrique.pdf Ca reste encore assez anecdotique, sauf en Chine, où j'apprends qu'en 2018, 381000 bus électriques circulaient déjà. J'ai cru que c'était une coquille, mais après quelques vérifications, ce chiffre parait crédible, et 99% des bus électriques en circulation dans le monde sont en Chine. En seulement 8 ans, la ville de Shenzen a converti ses 16359 bus en électrique. https://www.citylab.com/transportation/2018/05/how-china-charged-into-the-electric-bus-revolution/559571/ On peut objecter que l'électricité chinoise est pour l'instant surtout produite à partir du charbon, mais cette proportion tend à diminuer.
  5. A propos des petits oiseaux et du taux de retour énergétique : https://www.pseudo-sciences.org/Combien-d-energie-pour-produire-de-l-energie Pour les détails, on peut lire l'article cité ici : http://homepages.uc.edu/~becktl/shaka-eroi.pdf Rem: pour le TRE du nucléaire, la méthode d'enrichissement a son importance, l'enrichissement par diffusion gazeuse était assez gourmande en énergie. En France, l'usine George Besse II utilise des centrifugeuses.
  6. Et même si on se restreint à l'Europe, si le critère est seulement l'extension territoriale, l'empire carolingien était plus grand que la France des 130 départements sous Napoleon 1er. Sinon, de nos jours, si on veut prendre en compte la population, il suffit d'attendre une trentaine d'années, le temps que la population française repasse devant l'Allemagne (enfin, si l'Allemagne n'ouvre pas en grand les vannes de l'immigration pour enrayer son déclin démographique).
  7. C'est tout à fait dans le sujet (le nucléaire), parce que nos dirigeants devraient méditer ce type d'étude au moment d'envisager de démanteler notre système de production électrique et de couvrir le pays d'éoliennes et de panneaux solaires. A titre personnel, et comme beaucoup, je peux m'accommoder d'une électricité deux fois plus coûteuse, mais pour des millions d'autres, ce n'est pas anodin. En France, il y a bien le dispositif du chèque-énergie pour compenser, mais en cas d'augmentation importante, ça risque de devenir un gouffre financier.
  8. Il y a des prototypes qui ont fonctionné, et j'avais entendu parler d'un projet australien pour ce genre de chose, projet qui est d'ailleurs évoqué dans l'article wiki. Avantages, à vue de nez : * concept "low tech" * il doit y avoir de l'inertie thermique pour lisser des variations rapides d'ensoleillement * ne parait pas nécessiter de concentration puisqu'on ne cherche pas de hautes températures Pour le projet australien de centrale de 200 MWe, le collecteur fait 7 km de diamètre. Dans les déserts australiens, il y a de la place, mais sous nos cieux... Rem: ce ne serait pas mieux d'en discuter dans un sujet "énergie renouvelable" ?
  9. En parlant de Ségo et des pôles, ça devait être une allusion à ça : https://www.contrepoints.org/2019/09/23/353970-segolene-royal-invisible-reine-des-neiges-au-conseil-de-larctique Pour le reste, les politiciens me font plus flipper que le réchauffement, parce que je les pense tout à fait capables de saboter notre système de production énergétique et notre industrie pour des objectifs électoraux à court terme et par suivisme. J'ai déjà expliqué plusieurs fois que l'éclatement de la bulle spéculative allemande devenait urgent mais je pense qu'il y en a encore pour 2 ou 3 ans.
  10. D'un autre côté, JP Levy s'exposait un peu à ce type de réponse. Politiquement, sa déclaration était une provocation. Je ne vois pas d'objection à ce que Mme Borne étudie un scénario 100% renouvelable avec l'AIE (qui soutient plutôt le développement de l'énergie nucléaire dans le monde) et s'informe des retours d'expérience réels à grande échelle dans des pays comparables à la France, de l'autre côté du Rhin par exemple. Ce n'est pas parce qu'une étude (honnête!) aboutit à une infaisabilité financière et/ou technique que c'est du temps perdu et de l'argent gaspillé.
  11. Ma dernière visite en Suède remonte au début des années 90, et je me rends compte que je me fais une idée complètement fausse de l'état présent de ce pays. J'en étais resté à un pays tranquille, peuplé de gens pacifiques. Que se passe-t-il donc là bas ? A lire les nouvelles, on dirait les Etats-Unis. https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/05/la-colere-des-suedois-face-a-la-criminalite-organisee_6018139_3210.html
  12. On sent quand même que les délais de construction annoncé ont peu de rapport avec la technique... Sachant que les réacteurs de palier N4 ont nécessité 100 mois de construction (et même 142 pour la tête de série N4), le délai de 54 mois annoncé pour l'EPR ne pouvait être que commercial et/ou politique pour un réacteur plus complexe et tête de série, il est un peu difficile de croire que tout le monde ait été dupe. Mais peut-être que si on avait annoncé directement 100 mois pour construire l'EPR finlandais, Areva aurait perdu face aux concurrents, et il était difficile de promettre 48 mois aux finlandais et d'annoncer ensuite 100 mois pour Flamanville, ça revenait à reconnaitre un peu trop ouvertement qu'on aurait délibérément menti aux finlandais pour emporter l'affaire. Ah ces vendeurs...
  13. Il y a quelques exceptions, dont la bière. Sinon, pour le reste, les prix doivent être affichés pour les quantités exprimées en unités métriques chez les commerçants, sous peine d'amende.
  14. Parmi les conséquences méconnues du Brexit, n'oublions pas le retour au système de mesures impérial, contre l'infâme système métrique imposé par Bruxelles. Ca fait longtemps que l'UK est passé au système métrique, mais jusqu'à une époque plus récente, les unités impériales restaient tolérées. Les commerçants n'ont jamais bien digéré que les règlements européens aient rendu les "pounds" et les "pints" illégales : https://www.conservativehome.com/platform/2019/05/anthony-browne-policy-gains-from-brexit-9-allowing-grocers-to-sell-apples-by-the-pound.html Mais il y a d'autres secteurs, même dans l'industrie (agroalimentaire par exemple) qui font pression pour le retour du système impérial. https://www.theedinburghreporter.co.uk/2018/04/brexit-measures-will-be-worth-the-weight/
  15. J'ai trouvé ce blog très intéressant, parce qu'écrit par un ingénieur allemand qui a 35 ans d'expérience dans le secteur de l'électricité. https://allemagne-energies.com/introduction/ Quelques articles à méditer (entre autres) : https://allemagne-energies.com/2019/06/14/le-developpement-deolien-terrestre-senlise/ https://allemagne-energies.com/2019/07/09/allemagne-turbulences-de-lequilibrage-du-systeme-electrique-en-juin-2019/ Par ailleurs, l'Allemagne est censée retirer du service 22 GW de capacités de production pilotable d'ici fin 2022 (dont 9.5 GW de nucléaire).