Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Deconfine82

Members
  • Posts

    226
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Deconfine82

  1. disons que la défense s'adapte . Répondre à un argumentaire complet (qu'on peut résumer ainsi: les porteurs de l'initiative anti-F35 sont contre l'achat de tout avion de "luxe", et que l'allusion sur l'adaptation du budget porte à mon sens l'idée de ne plus réserver d'argent à l'achat d'un autre avion ) par un simple "pinaillage" sur 3 points secondaires de l'argumentaire, ça ne m'a pas aidé à me lancer dans une partie stérile de ping-pong sur 3 petits points à 2 balles. J'en profite pour ajouter que le secteur bancaire suisse (entre autres) a eu surement plus peur d'une administration US mal lunée, que d'une occasion manquée de mieux "coopérer avec Bercy". En prenant le F35, avions qui sera très répandus chez ses voisins, je ne trouve pas l'argument du danger de l'isolement européen de la Suisse très percutant. En attendant, le choix de l'Allemagne pour remplacer ses Tornados !
  2. je ne parle pas de ton euphorie sur le "Rafale en Suisse". Je parle en général, ici tu serais plutôt en mode revancharde vu qu'il a perdu ;) Ben c'était pas clair que tu avais admis la rectification de @FAFA enveloppe à part, incluse, dans le budget , ça change rien , en tout cas, si ils achètent pas les avions prévus, et que le budget est adapté , je doute qu'il sera maintenu ou augmenté ;) tu n'as contesté que 3 points de mon post, j'en déduis que tout le reste est validé sur le principe ;)
  3. @Teenytoon l'euphorie "Saint RaFale" que tu manifestes ici (avec d'autres) est probablement liée je suppose à la victoire obtenue après tant de souffrance en particulier sur les pro EF mais bon, elle confine souvent à l'aveuglement. Les suisses n'attendent pas le Rafale comme le "sauveur". Il est évident que les promoteurs de la nouvelle votation qui sont contre le F35, le seront aussi contre n'importe quel avion de "luxe". Ils étaient pour la plupart déjà contre la votation qui en a autorisé l'appel d'offre. Là où je rejoins @FAFA, c'est que je ne suis pas sûr à 100% que cette initiative anti-F35 sera "valide" au final. En effet, les suisses avaient bien voté pour l'achat d'un avion "moderne" pour un budget maximal de 6 Milliards, et ils ont donc (à mon sens) implicitement validé un processus d'acquisition conforme à cette enveloppe. Ce qui est apparemment le cas pour le F35. Pour moi, cette votation était un "parade juridique" contre le risque évident du précédent "Gripen" . Sinon cela veut dire que leur votation initiale n'a aucune valeur, et que le peuple suisse s'invite à postériori dans le processus de sélection alors qu'il n'a même pas à sa connaissance les informations techniques confidentielles ( au delà même de la question de la compétence) nécessaire à ce choix. Autant inclure le choix de l'avion (ou pas d'avion) dans la votation sinon ils peuvent jouer à cela très longtemps Au passage, les termes (point 2) de la nouvelle votation veulent bien dire que le rejet du F35 conduit à la disparition de l'enveloppe d'achat de 6M. ça s'est imparable. Donc pour choisir un autre avion , et il faudra une nouvelle votation car il n'y aura plus de budget dédié, ou autrement dit que la première votation (celle à 51% oui) qui a donné l'accord d'achat d'un avion de "luxe" est rendue obsolète. Donc il faudrait revoter pour obtenir une nouvelle enveloppe. Si victoire, il faudra ensuite choisir un nouveau coucou en fonction de nouvelles conditions fixées par la nouvelle votation, (plausiblement avec moins de 6M), avec la quasi certitude que celui-ci se prendra au final lui aussi une votation dans la "tronche" . D'ailleurs, pour moi le point 3, qui semble exclure le F35 jusqu'à 2040, pourrait aussi porter sur l'adaptation du budget : pas de nouvelle enveloppe jusqu'en 2040.
  4. Oui si ça ne dit rien pourquoi le préciser ? Fin de la discussion pour moi, tu es trop fanboy ... Au fait, j'ai lu qu'il y avait bien quelques Tejas en service....
  5. Ben le point 2, cache pas mal de limitation. Quel serait l'intérêt d'apporter un tel point? si cela n'était pas de bloquer d'autres possibilités d'achats
  6. je n'ai pas trouvé le point 4 comme non négociable dans ces propos (pour lui cela semble acté et au passif de l'OTAN pour expliquer que l'Ukraine est leur toute dernière frontière). pour le point 3 j'ai du mal avec la traduction n'est pas très claire : "ils disent : non, l'Ukraine sera aussi dans l'OTAN. Cela signifie qu'il y aura des systèmes là aussi. Ou par Dieu, elle n'est pas dans l'OTAN - il y aura des bases et des systèmes de frappe d'armements sur une base bilatérale" On pourrait interprété que les installations et le matériel autorisé en Ukraine doivent faire l'objet d'accord bilatéraux entre l'Ukraine et la Russie. Ou bien, plus probablement, cela souligne, que les russes n'acceptent pas non plus d'équipements de l'OTAN installés sur des bases bilatérales (entre l'Ukraine et des membres de l'OTAN. C'est une menace directe envers les pays qui se lancent dans de telles manœuvres jugées hostiles. De toutes façons qu'avons nous à échanger avec la Russie à part de nouvelles sanctions et des leçons de démocratie ? A ce stade, on se dirige vers une intervention russe plus ou moins limitée, en vue de 'l'installation" de bases russes qui seront en mesure de faire face à des potentielles installations occidentales. Les USA n'ont pas besoin du gaz russe, c'est une bonne occasion pour eux d'isoler "définitivement" la Russie ( boucher le nouveau tuyaux) . qui se chauffe au gaz ici ? ça tombe mal avec nos centrales nucléaires en révision et la fermeture d'un de 2 tuyaux algériens
  7. https://actu.orange.fr/monde/poutine-satisfait-de-la-reaction-americaine-a-ses-exigences-CNT000001HOYJV/photos/le-president-russe-vladimir-poutine-pendant-la-conference-annuelle-du-ministere-de-la-defense-a-moscou-le-21-decembre-2021-e0027c5fe85b14146d4fb400c12faae8.html "Il ne doit y avoir aucune avancée de l'Otan vers l'Est, la balle est dans leur camp, ils doivent nous répondre", a-t-il noté. "J'espère que la première réaction positive (des Etats-Unis), avec l'annonce du début des négociations (à Genève) en janvier, va nous permettre d'aller de l'avant", a-t-il dit. Il a répété que la Russie ne tolèrera aucun système d'armements occidentaux "sur le pas de (sa) porte". Mardi, M. Poutine avait menacé ses rivaux de "mesures militaires et techniques" si ses revendications n'étaient pas acceptées.
  8. Il faut aussi essayer de comprendre les difficultés de gouverner (ici comme ailleurs) devant autant d'inconnues. Après c'est plus simple dans certains pays, où les consignes "sont appliquées" sans trop de tergiversation sans qu'il y ait besoin de trop convaincre la population. Coté des scientifiques et autres experts, on aura vraiment tout entendu, pour rappel au début pas mal voulaient miser sur l'immunité "collective naturelle". Cela dit, le principe de la nécessité de rappels est sur la table depuis le début, l'inconnu était la fréquence, la pérennité dans le temps de la formule face à l'imprévisibilité des variants. Les vaccins actuels ont été conçus sur la souche initiale, ils restaient très bons sur le variant Alpha, un peu moins sur le Delta ( premiers doutes sur la possibilité de stopper la pandémie avec "cette génération de vaccin"). Ils ont à priori juste un effet limiteur ( valable juste dans les premiers mois ) sur Omicron (études en cours) . Donc la situation a totalement changé depuis la fin de cet été, elle évolue sans cesse et pas souvent dans le bon sens. Mais pour revenir à la vague actuelle, si le Delta a rebondit c'est bien que les gens se sont relâchés sur les gestes barrières lorsque la situation c'est améliorée au début de l'automne (succès de la campagne de vaccination). Avec la promiscuité des comportements en "l'hiver", la présence d'un gros réservoir de personnes vierges de toute immunité, ça a finit par remonter les contaminations à des scores "britanniques" avec un impact relativement limité sur le système de santé (avec des non vaccinés massivement sur représentés dans les cas graves). Par exemple, l'usage des masques, c'est une catastrophe, pour certains c'est au mieux sous le nez, un masque qui "tient la semaine", qu'on manipule comme un chiffon. Alors bien sûr il reste un intérêt statistique global mais il s'est largement affaibli, alors qu'il aurait dû se renforcer face à des variants plus transmissibles et à la saison plus défavorable . Avec un meilleur comportement collectif ( vaccination et respect gestes barrières) nous aurions pu avoir une meilleur situation avant de prendre la vague Omicron, là on part de 3000 en soin intensif , reste plus qu'à espérer qu'il soit nettement moins virulent que le Delta ... Les formules ARN sont ajustables mais cela prend du temps et la principale difficulté à mes yeux sera de décider à quel moment basculer sur des nouvelles formules pour le "bon variant", comment les tester correctement mais assez rapidement. Avec Omicron, il apparait évident qu'il faut des nouvelles formules ( adaptées à plusieurs souches ?) c'est un nouveau challenge, qui sera très instructif pour la suite . Quid des autres type de vaccins ? Le dernières nouvelles ne sont pas favorables, on en a pour au moins 5 ans (et j'essaye de rester optimiste) de mesures de toutes sortes ( "ouvertures" et "fermetures"). A moins d'un mutation chanceuse qui le transformerait en simple "rhume", mais bon je vois pas pourquoi ce variant idéal serait stable dans le temps.
  9. Pas forcément obligé d'attaquer mais de montrer qu'on y est plus que prêt . Il n'est pas exclu que certaines puissances occidentales avaient prévu quelques opérations en sous mains pour aider l'Ukraine à reprendre le terrain dans l'Est ukrainien. Je pense que Poutine indiquent que ce jeu là; il est prêt à doubler plusieurs fois la mise, et il montre bien les jetons sur la table. Avec toutes ces déclarations, il se place dans la le rôle de l'agressé . Peut être que concrètement, les rebelles de l'Est sont trop en difficultés ( changement du rapport de force), et qu'il faut une "raison" pour engager un rééquilibrage qui ne pouvait plus passer inaperçu de toute façon. D'un autre coté, il y a bcp d'autres dossiers en cours, peut être qu'il espère obtenir des garanties sur d'autres tables de "jeux", pas auprès des USA mais d'une partie des Européens. C'est l'hiver, l'Europe a besoin du gaz russe et il y a un nouveau tuyaux qui tarde à s'ouvrir, et que les USA n'ont pas tout à fait renoncer à bloquer.
  10. https://actu.orange.fr/economie/en-allemagne-haute-tension-sur-les-reseaux-d-electricite-verte-CNT000001HrVRs/photos/des-pylones-pour-des-lignes-de-380kv-d-et-g-pas-encore-installees-entourent-des-pylones-de-110-kv-pres-de-golzow-le-3-decembre-2021-en-allemagne-b3f48164cbe7870bf21b621617309e4f.html illustration concrète des nouveaux défis sur les réseaux de transport électrique qu'imposent la production d'électricité éolienne
  11. c'est sûr qu'une base OTAN en Crimée (par exemple) avec ou plus surement au lieu d'une base ruse, ça n'aurait aucune conséquence sur l'accès à la mer Noire pour la Russie
  12. avec cette "Analytic Hierarchy Process" , d'après ce que j'en ai compris, met en contraste les différences relatives, ce qui peut expliquer la grandeur de l'écart entre le vainqueur et ces malheureux concurrents. Quand on s'amuse un peu à "la tester", on comprend vite que l'avion le plus atypique sera grandement avantagé au global, car il ramassera un maximum de points sur ces points forts, alors que ces concurrents plus homogènes se neutraliseront sur les leurs . Exemple caricatural avec 4 concurrents A,B,C,D et 2 critères de même poids, avec les postulats suivants : - B,C et D sont strictement équivalents sur les 2 critères, et ils auront donc 1 points chacun sur chacune de leur opposition , et cela sur les 2 critères - A surclasse B,C et D sur le critère 1, il prend 9 contre 1 à chaque opposition sur le critère 1 - A est écrasé par B,C et D sur le critère 2, il concède un 1 contre 9 à chaque opposition sur le critère 2 B, C et D seront bien sûr à égalité au global, je vous laisse voir si A est à égalité , derrière ou devant eux et avec quel écart
  13. c'est ce récit national qui fonde l'Algérie moderne, personne ne le remettra vraiment en cause (à part certains nationalistes kabyles qui fondent leur récit sur des références ancestrales, mais excluante pour une bonne partie des algériens). Le "régime" pourrait tomber que ce récit subsisterait dans ces grandes lignes ( ajuster les chiffres même du simple ou double ne change rien au récit). Tout nouveau système devra s'appuyer sur ce récit, à moins que les circonstances fassent que le nouveau régime puisse inventer un nouveau récit national fondateur mais là j'ai du mal à imaginer quelles circonstances. Après cette vision d'un régime "FLN" immuable, constant et linéaire, c'est un peu simpliste. Comme le fait qu'il ne tient en place que grâce à ce récit "trafiqué". Par ailleurs, la guerre civile contre les islamistes (10 ans) a bien souvent oubliée/occultée des analyses franco/française.
  14. leur résistance héroïque à l’invasion coloniale française : c'est assez large pour inclure pas mal de situations et cela sur 132 ans, on ne résiste pas forcément qu'avec les armes. https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacres_de_Sétif,_Guelma_et_Kherrata même sur des événements étudiés, le décompte des morts n'est jamais évident.
  15. peut-être ceux de Verdun ou du chemin des Dames ? c'est toujours pareil, ce genre de décompte est impossible. Mon intervention était pour expliquer que coté algérien, ils appréhendent la période de colonisation dans son ensemble (1830-1962), pas que sur la période de la guerre d'indépendance, ce qui peut provoquer des incompréhensions. Surtout quand ces chiffres sont ensuite sortie de tout contexte, comme ici dans le but de les discréditer ... Par contre, ils s'entendent très bien avec les tunisiens, la Tunisie est la destination étrangères favorite des algériens (en bus). Pas de soucis avec la Mauritanie. Pour le sud Sahel, je pense qu'ils ont les mêmes soucis que nous. ils n'avaient pas de soucis avec les libyens, avant qu'un pays y intervienne ... Les rapports sont plutôt bon avec les italiens et les espagnols . Avec les russes bien sûr, il y a aussi pas mal de chinois, principalement dans le BTP mais jusqu'ici (méfiance sur l'attitude intrusive de la Chine en Afrique). la Turquie pour quoi faire ? c'est juste une destination touristique de standing "accessible" avec leur passeport.
  16. je crois qu'il y aussi un problème de référentiel, les "reproches" s'étalent sur toute la période de colonisation soit 132 ans (1830-1962), décomptes impossible à tenir au demeurant .
  17. je m'étais promis de ne plus intervenir ici. mais bon je remets une pièce. Ce n'était pas au Président Macron, président en fonction, de commenter, analyser, décortiquer voire de déconstruire le "récit national fondateur" d'un autre pays souverain. Chaque nation comporte une part de mythe dans ces récits fondateurs nationaux. Par ailleurs, certains ont tendance à couper systématique le régime et sa population. Dans ces grandes lignes, le récit national algérien n'est pas uniquement celui du "régime", mais il est bien profondément ancré dans la population, et quelque part il est fondateur de la "nation algérienne moderne". C'est d'ailleurs pour cela que le régime s'y réfère si souvent. Je doute qu'on apprécierait en France qu'un Boris Johnson en fonction, disserte sur les mythes fondateurs de la libération française en 45, ou sur notre vision idéalisée de la révolution française, ou même sur la construction de notre nation. Il pourrait pointer comment la "nation française" a été imposée aux autres régions et aux autres cultures du territoire : parfois en les écrasant par les armes, par la discrimination, par la marginalisation etc ... Ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dit, il s'agit juste d'illustrations sur les sensibilités nationales sur les récits fondateurs. Il n'y a pas de parallèle, d'analogie , ni de comparaison directe avec l'affaire actuelle. Pour en revenir aux propos de Macron, bien sûr, il ne s'agissait pas de déclarations officielles, juste d'échanges informels lors de discussions. Comme parfois il lui arrive, notre PR s'est laissé entrainer à vouloir démontrer sa connaissance du sujet à l'auditoire du moment . (à mon goût, il s'est d'ailleurs vraiment largement égaré sur la partie turque de ses propos )... Sur sa connaissance de ces sujets, la suite lui sera instructive. Quand il ne sera plus en fonction (dans quelques mois, ou quelques années), il aura tout loisir de s'épancher sur ces sujets. Peut-être y arrivera-t-il avec plus de pertinence et de brio que tout ce qu'on a pu lire jusqu'ici ? Pour ce qui est de la suite de la coopération, je ne crois pas à la rupture, quelques échanges et clarifications de hauts niveaux devraient permettre un retour à la "normale". jusqu'à la prochaine poussée d'urticaire... D'ailleurs , cette affaire montre bien qu'il y a (avait) une coopération étroite sur le sujet primordial comme celui de la sécurité au Sahel.
  18. Merci pour ton ininteret assumé pour mes contributions. Du coup, ça explique que tu ne source pas les tiennes :) alors c'est juste une question de choix ? Le monde est donc simple à comprendre (juger?). Je saurai donc te rappeler (si l'occasion se présente dans d'autres domaines )que les situations des peuples ne sont due qu'à leurs choix . La natalité s'effondre partout en occident (sauf aux usa où c'est sûrement grâce aux aides de l'état ;) ). Quelques pays européens dont la France ont résisté un moment, mais dorénavant c'est insuffisant .. Décidément le nombre de pays qui ont fait le choix d'une forte décroissance est édifiant ;)
  19. ce n'est pas un choix tu n'as pas lu "mes" articles, ils ont fait plusieurs plans pour stimuler la natalité mais ça ne marche pas. le temps est passé, la population est de toute façon maintenant trop âgé pour redresser efficacement la natalité . Quand tu te retrouves dans une impasse, ce n'est pas forcément un choix. pour l'immigration massive, pas juste l'augmentation constatée actuellement, on verra quand ça deviendra critique s'ils sautent le pas culturel ou non.
  20. C'était peut être volontaire de leur part (et de leurs "occupants us") à la sortie de la 2eme guerre mondiale, mais jamais ils n'avaient souhaité descendre durablement à des taux aussi bas de natalité conduisant à un tel risque de dépeuplement . L'économie tient encore car les ("jeunes") vieux travaillent en masse ( 29% des hommes de plus de 65 ans), mais ça ne pourra pas durer longtemps. http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/japon/articles-scientifiques/depeuplement https://www.oldyssey.org/japon-vieillissement-1
  21. Nos militaires ne pourraient pas s'entrainer sans vous ? nous avons des intérêts dans cette zone, mais ils ne sont pas vitaux (contrairement à certains). apparemment, vous ne connaissez pas la France, quel est votre candidat mystère à l'élection française ? Macron était le "meilleur candidat pour vous". La réaction actuelle n'est pas une posture électorale, mais l'affaire a bien confirmé un problème dans notre relation avec les USA, c'est à rapprocher des déclarations antérieures sur la "mort cérébrale de l'OTAN". Je ne prendrais pas la déclaration de l'amiral Rob Bauer comme une assurance pour le maintient des "futurs exercices", de toute façon ce n'est pas lui qui décide .
  22. Quelle assurance ! on ne va pas tenir le pari, car de toutes façons, on sait maintenant que vous tenez pas vos engagements.
×
×
  • Create New...