Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Non inultus premor

Members
  • Posts

    258
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Non inultus premor

  1. Il y a 18 heures, Ciders a dit :

    Certes. Mais le MINDEF ou le MINAE pouvaient venir. On n'a envoyé personne, ou alors un second couteau bien discret.

    Guerre en Ukraine, en direct : la nouvelle ministre des affaires étrangères française, Catherine Colonna, se rend à Kiev

    La ministre a réservé à l’Ukraine son premier déplacement pour « témoigner de la solidarité de la France à l’égard du peuple ukrainien (...) face à l’agression russe ». Elle se rendra aussi à Boutcha et s’entretiendra avec le président Volodymyr Zelensky.

    https://www.lemonde.fr/international/live/2022/05/30/guerre-en-ukraine-en-direct-l-armee-ukrainienne-affirme-reprendre-du-terrain-dans-la-region-de-kherson-au-sud-du-pays_6128144_3210.html

     

     

    • Upvote 2
  2. Le 24/05/2022 à 08:27, Niafron a dit :

    secundo, de disposer de systèmes d'armes en orbite capable de frappes massives sur les infrastructures stratégiques d'un pays adverse.

    Article IV du Traité de l'espace, dont la France est signataire :

    « Les États parties au Traité s’engagent à ne mettre sur orbite autour de la Terre aucun objet porteur d’armes nucléaires ou de tout autre type d’armes de destruction massive, à ne pas installer de telles armes sur des corps célestes et à ne pas placer de telles armes, de toute autre manière, dans l’espace extra-atmosphérique ».

    https://www.unoosa.org/pdf/publications/STSPACE11F.pdf

    Bref, cette proposition semble fortement illégale. 

    • Like 1
    • Upvote 1
  3. La fuite en avant des autorités maliennes continue. Le Mali accuse désormais la France d'espionnage et de subversion "en publiant [de] fausses images montées de toutes pièces afin d’accuser les soldats des FAMa d’être les auteurs de tueries de civils, dans le but de ternir [leur] image".

    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/04/27/mali-la-junte-au-pouvoir-accuse-l-armee-francaise-d-espionnage-et-de-subversion_6123802_3212.html

     

    Édit : le communiqué en question

     

     

    • Sad 1
  4. il y a 41 minutes, Manuel77 a dit :

    La France ne fait pas partie du groupe de planification nucléaire. Nous aurions des débats dans les talk-shows du dimanche soir pour savoir qui est assis sur le bouton rouge

    C'est un point que j'ai du mal à comprendre, car à priori, il n'y a pas de débat dans les talk-show allemands pour savoir qui est assis sur le bouton rouge pour l'utilisation des B61.

    Donc pourquoi y aurait-il plus de débats en cas de dissuasion partagée avec la France (hormis le fait que l'ASMP-A pourrait être perçu comme plus offensif que les B61)?

    • Upvote 1
  5. il y a 19 minutes, Manuel77 a dit :

    L'anti-américanisme français me fascine absolument

    Sérieusement, on en est encore à ce stade ?

    Donc promouvoir une autonomie stratégique européenne = anti-américanisme ?

    • Upvote 1
  6. il y a 44 minutes, Manuel77 a dit :

    Eh bien, on n'est probablement pas tout à fait sûr de pouvoir compter sur la dissuasion germano-américaine (B61).

    Je me suis permis de corriger, car le partage nucléaire de l'OTAN n'a de partage que le nom. Le pouvoir décisionnaire de l'utilisation des B61 est exclusivement américain.

    Les allemands (tout comme les belges, les italiens, les néerlandais et les turcs) ne sont que des "sous-traitants" de la dissuasion nucléaire américaine, dont le rôle serait, le cas échéant, d'acheminer les bombes jusqu'aux cibles désignées par les Etats-Unis.

    Et du coup, vous avez effectivement raison de vous interroger sur la pertinence de cette dissuasion.

    • Like 2
    • Upvote 1
  7. Selon le journal italien Il Foglio, il y aurait un rapprochement entre l'Allemagne et l'Italie suite à la décision d'achat des F-35 pour remplacer les Panavia Tornado.

    Les allemands pousseraient pour un rapprochement SCAF/Tempest.

    Plus étonnant, dans le domaine des hélicoptères, les allemands chercheraient à se rapprocher de Leonardo pour acquérir des AW249.

    @gianks peux-tu nous renseigner sur la crédibilité de ce journal ?

     

    • Haha 1
    • Confused 1
    • Sad 1
  8. il y a 30 minutes, herciv a dit :

    Au-delà de l'aviation de combat, se joue donc à travers de grands programmes de défense européens comme le SCAF notamment, l'autonomie tactique et stratégique de l'Europe. Les grands pays européens doivent lancer de façon urgente le développement d'un cloud de combat pour conserver une autonomie dans leurs prises de décision. Et seul un cloud de combat "Made in Europe" le lui permettra. D'où l'importance du SCAF, système de systèmes, doté d'un cloud de combat européen utilisé par tous les pays membres du programme, pour contrebalancer la volonté hégémonique des Américains.

    Voilà. Le problème, c'est qu'en acquérant des F-35, même en quantité limitée, les Allemands rejoignent le "cloud" américain.

    De fait, le développement d'un "cloud de combat" européen indépendant ne leur est plus aussi nécessaire, puisqu'ils auront l'alternative américaine.

    • Like 2
    • Upvote 1
  9. Le 14/03/2022 à 19:01, Patrick a dit :

    Je veux dire... On cherche quoi? L'indépendance stratégique, ou le suivisme des américains? Est-ce que la prochaine fois qu'une administration US décidera d'aller en Irak pour le plaisir de provoquer directement ou indirectement la mort de 100.000 soldats et vétérans américains dont le patriotisme aura été manipulé à dessin, il faudra qu'on y aille également?

    Si c'est juste pour le plaisir d'aller faire les kékés à Red Flag, je ne vois pas l'intérêt, désolé. Surtout quand de simples Rafale F2 suffisaient déjà à y mettre le boxon (cf: les accusations d'espionnage électronique en 2008).

     

    Le 14/03/2022 à 19:08, Kelkin a dit :

    demain l'Amérique demande aux Granbritons, Danois, Belges, Allemands, Norvégiens et Finlandais de venir mourir glorieusement pour l'Empire Américain en mer de Chine, ça me paraîtra très bien que les Français aient une dispense pour non-lockmartisme.

    Je n'ai jamais compris l'intérêt qu'il y a à s'engager dans des coalitions menées par les Américains. Même si ça vexe nos galonnés.

    Je me suis peut-être mal exprimé.

    Il ne s'agit pas d'être "F-35 compatible" pour suivre les USA dans toutes leurs aventures mais au contraire de créer un système concurrent en Europe, ce qui faciliterait (du moins en théorie) la formation de coalitions entre européens.

    Imaginons que l'on doive refaire une opération type Harmattan en Libye et que les USA disent : ça ne nous concerne pas, c'est un problème européen. Si tous nos voisins européens sont équipés de F-35 et que les problèmes d'interopérabilité qui existent aujourd'hui ne sont pas résolus, il sera compliqué d'embarquer d'autres pays à nos côtés.

    C'est pour cela que le SCAF avait un intérêt pour la France.

    Mais bon, de toute façon, puisque les allemands achètent du F-35 (et que les espagnols feront probablement de même), le débat est clos. Il faut ne compter que sur nous même.

    • Like 1
    • Upvote 1
  10. Il y a un élément à ne pas oublier :

    Si la France souhaite faire le SCAF en coopération européenne, ce n'est pas uniquement pour des questions financières ou par volonté "européiste" de nos dirigeants.

    C'est aussi par "crainte", comme l'avait exprimé le général Lanata en 2017, que la France se retrouve isolée au sein de l'UE/OTAN comme l'un des seuls pays non utilisateur du F-35, avec le risque que nos aviateurs se retrouvent exclus de certains types de missions lors d'opération en coalition car nos avions ne seront pas intégrés au réseau F-35.

    D'où l'idée de faire un avion avec nos voisins afin d'avoir plusieurs pays européens utilisant un même système qui ne soit pas le F-35.

    Mais si nos partenaires achètent tout de même du F-35, alors il n'y a plus vraiment d'intérêt à faire le SCAF en coopération.

    • Upvote 3
  11. Dans le cas d'une mission de pénétration à très basse altitude, il y a contre-mesures spécifiques prévues sur le Rafale contre des armements sol-air de type manpad/stinger etc ?

  12. Selon la chaine d'information N-TV, sur les 100 milliards promis par le chancelier Olaf Scholz, il y aurait 15 milliards affectés pour le successeur du Tornado et 2,5 milliards pour la poursuite du développement de l'Eurofighter.

    La décision d'achat de F-35 semble se préciser, la député Marie-Agnès Strack-Zimmermann, présidente de la commission de défense, a plaidé en sa faveur « La première étape aujourd'hui est le successeur du Tornado. Maintenant, nous avons besoin du F-35, l'avion de combat le plus moderne au monde et utilisé par nombre de nos partenaires ».

    https://www.n-tv.de/politik/Wofuer-werden-die-100-Milliarden-Euro-ausgegeben-article23161637.html

    • Like 1
    • Haha 2
  13. Il y a 18 heures, Kelkin a dit :

    En Allemagne, environ 30 000 emplois sont actuellement liés au développement et à la construction de l'Eurofighter chez les constructeurs et les fournisseurs

    Il n'y a que moi qui est étonné par ce chiffre ? Si je ne m'abuse, le Rafale, c'est environ 7000 emplois en France. Comment se fait-il que les allemands emploient 4 fois plus de monde ?

  14. Un rapport parlementaire évoque l’idée de porter le budget de la Défense à 2,5% du PIB :

    Citation

    Si la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25 a été pour le moment – et globalement – respectée [ce qui est assez rare pour être soulignée], avec une hausse annuelle du budget de la mission « Défense » de 1,7 milliard d’euros, qu’en sera-t-il durant le prochain quinquennat, alors que la trajectoire financière prévoit une progression de 3 milliards d’euros en 2023 et que la Cour des comptes vient d’appeler à un « effort sans précédent » pour remettre d’aplomb les comptes publics, mis à mal par la pandémie et la politique du « quoi qu’il en coûte »?

    En tout cas, dans un contexte où un conflit de haute intensité n’est plus considéré comme une hypothèse d’école, les députés Jean-Louis Thiériot et Patricia Mirallès ont estimé que la remontée en puissance des forces françaises doit évidemment se poursuivre et que, par conséquent, la hausse annuelle prévue de +3 milliards jusqu’en 2025 est « absolument vitale ». Et encore, il ne s’agit que du minimum.

    « Sous réserves de rester avec les mêmes ambitions, il y a effectivement un besoin complémentaire de 20 à 30 milliards sur la prochain LPM. Ce qui mène, grosso modo, au doigt mouillé, à un effort de 2,5% du PIB. Ce qui nous permettra, sans ambition excessive, d’avoir notre modèle d’armée complet », a expliqué M. Thiériot, lors de l’examen, en commission de la Défense, d’un rapport sur la préparation à la haute intensité, qu’il a co-écrit avec Patricia Mirallès.

    Pour rappel, l’objectif de la LPM 2019-25 est de porter le niveau des dépenses militaires à 2% du PIB, conformément aux engagements pris en 2014 auprès de l’Otan. Certes, cet objectif a été atteint l’an passé, en raison de la forte chute du PIB causée par les mesures sanitaires liées à la pandémie de covid-19. Mais, depuis, l’économie française est repartie de l’avant, son PIB ayant augmenté de +7% en 2021. Certes, elle n’a pas totalement retrouvé le niveau qui était le sien avant l’épidémie… Mais la tendance est tout de même positive. Reste toutefois l’épée de Damoclès que constitue la dégradation des comptes publics…

    Cela étant, lors de la présentation de leur rapport à leurs collègues, Mme Mirallès et M. Thiériot ont livré quelques déficits capacitaires dont souffrent actuellement les forces françaises. Et, pour la plupart, ils sont connus. Ainsi, l’armée de Terre manque de moyens en matière de frappe dans la profondeur et de défense sol-air dans la basse et la moyenne couche. En outre, elle doit renforcer son segment « lourd » [chars de combat, ndlr] ainsi que sa chaîne logistique. Quant à l’armée de l’Air & de l’Espace, le nombre de ses avions de combat est insuffisant. Et ses capacités en matière de transport aérien médian devront être renouvelées [les C-235 n’étant pas éternels]. Et la question des hélicoptères de transport lourd reste posée.

    Enfin, le format de la flotte de surface de la Marine nationale est insuffisant et au moins trois frégates de premier rang supplémentaires ne serait pas un luxe, d’autant plus que ses navires sont relativement sous armés.

    Quoi qu’il en soit, pour M. Thiérot, porter le budget des armées à 2,5% du PIB n’aurait rien d’extravagant. Et cela, pour au moins deux raisons. La première est que, par le passé, la France a consenti un effort beaucoup plus important pour sa défense, comme durant les années 1960, ou celui était équivalent à 4/4,5% du PIB, ou encore comme au début des années 1980 [environ 3%]. « On n’est pas dans des chiffres délirants » et cela « n’a pas empêché la croissance », a-t-il fait valoir.

    Et pour cause [et c’est la deuxième raison qu’il a avancée], « ‘l’industrie défense a un réel multiplicateur keynesien » car « on sait bien qu’un euro investi dans la défense rapporte davantage. Ce n’est pas de l’argent dépensé à fonds perdus d’autant plus que c’est un secteur industriel vital pour la France, […] réparti sur tout le territoire et en plus très fort de potentialités duales, c’est à dire permettant à la fois d’avoir l’outil de défense dont on a besoin mais aussi de développer des technologies qui nous servent sur d’autres marchés », a plaidé le député.

    http://www.opex360.com/2022/02/16/un-rapport-parlementaire-defend-lidee-de-porter-le-budget-de-la-defense-a-25-du-pib/

×
×
  • Create New...