nourdi

Projet de l'europe dans l'espace

Recommended Posts

c'est un démonstrateur pour vérifier la viabilité d'un tel lancement, il y en a pas eu d'autres pas à ma connaissance, mais c'est limité à a de petit satellite.

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

12 minutes de conférence de presse de Thomas Pesquet, avant-hier, sous l'égide de l'INSERM, à propos de son programme d'expériences médicales lors du long séjour dans l'ISS. Il y discute aussi de ces aspects par rapport à une éventuelle mission martienne ; bonne mise en perspective me semble-t-il !

  • J'aime (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le truc a tester, si cela était possible,  ca serait de d'aménager une roue en tant que module pour reproduire la gravité artificiel et limité les effets l 'apesanteur, 

peut être les modules gonflable donneront cette possibilité vu la complexité de mise en oeuvre.

 

Modifié par zx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, zx a dit :

Le truc a tester, si cela était possible,  ca serait de d'aménager une roue en tant que module pour reproduire la gravité artificiel et limité les effets l 'apesanteur, 

peut être les modules gonflable donneront cette possibilité vu la complexité de mise en oeuvre.

A priori, pas besoin d'une roue complète, même si c'est plus beau : une longue poutre tournant autour de son centre et permettant de résider à ses extrémités doit fournir le même service tout en étant plus simple à assembler.

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui, aussi, mais si on pouvait l'ajouter à l'ISS, cela permettrait de mesurer l'impact sur la santé et l'affaiblissement de l'être humain à moyen terme. sur 1 ou 2 ans.

Modifié par zx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, zx a dit :

oui, aussi, mais si on pouvait l'ajouter à l'ISS, cela permettrait de mesurer l'impact sur la santé et l'affaiblissement de l'être humain à moyen terme. sur 1 ou 2 ans.

Ca entraîne certainement des risques très spécifiques, surtout sur un assemblage de bric et de broc comme l'ISS, pour la "navigation" autour de la station et pour sa manœuvre du fait de l'effet gyroscopique. Et imagine que le bras devienne déséquilibré, pour une raison ou une autre (par exemple parce qu'on a rajouté un astronaute d'un côté, surtout un gros astronaute), ça ficherait la grouille au niveau de l'axe et ferait vibrer tout le reste. Il faudrait concevoir un système très massif ou un système d'équilibrage du bras en temps réel, et probablemenent un système d'amortissement. Il faut aussi concevoir des joints capable d'étanchéifier une grosse pièce en rotation sans trop freiner la dite rotation.

A mon avis ça sera testé ailleurs avant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi les Inuits s'inquiétent-ils du lancement d'un satellite européen ?

L'Agence spatiale européenne a lancé, vendredi, un satellite transportant Tropomi, un instrument chargé de traquer les polluants atmosphériques et de collecter des données.

http://www.francetvinfo.fr/sciences/espace/pourquoi-les-inuits-s-inquietent-ils-du-lancement-d-un-satellite-europeen_2417563.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PicSat, un nanosatellite français à l'assaut de l'étoile mystérieuse

Doté d'un petit télescope, l'engin mis au point en un temps record pour observer le transit d'une exoplanète a été lancé tôt vendredi matin.

http://www.lepoint.fr/astronomie/picsat-un-nanosatellite-francais-a-l-assaut-de-l-etoile-mysterieuse-12-01-2018-2185988_1925.php

 

 

Modifié par zx
  • Upvote (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'idée d'un village lunaire divise la filière spatiale

https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0301173885993-lidee-dun-village-lunaire-divise-la-filiere-spatiale-2146620.php

L'idée est pas mauvaise, on aurait un peu de pesanteur, on pourrait récolter l'helium 3 en guise de compensation, si il y a effectivement de l'eau qu'on puisse récupérer en suffisance ca peut être intérressant, mais tout seul, c'est trop dur financièrement.

 

si accès limité

 

ESA-AFP

Le patron de l'Agence spatiale européenne s'est fait l'ambassadeur du « village lunaire ». Un concept qui ne séduit guère son confrère du CNES.

Alors que la découverte de Mars mobilise la recherche spatiale, le patron de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) Jan Wörner a enfourché un cheval de bataille insolite : le retour sur la lune. « Nous avons recueilli 150 signatures pour le village lunaire, un chiffre qui va s'envoler cette année, j'en suis sûr », a-t-il déclaré le 17 janvier lors des voeux à la presse. Lancée en septembre, une « déclaration d'intérêt pour le village lunaire » plaide pour réunir les initiatives publiques et privées afin de créer sur la lune « un village », qui serait en quelque sorte une base intermédiaire entre la Terre et Mars.

Une terre d'innovations

Dans le magazine « Espace et Exploration », l'astronaute Claudie Haigneré, conseillère auprès de Jan Wörner, explique que la lune mérite de devenir « un lieu expérimental, d'innovation, pour avoir des idées complètement nouvelles, disruptives, par exemple pour le béton, la communication ou la mobilité de demain ». Jan Wörner défend son concept de « village lunaire » pour stimuler, rassembler et abriter toutes sortes d'initiatives : du tourisme spatial à l'exploitation des ressources minières de la lune, en passant par toutes les expériences possibles sur la manière de vivre en orbite extraterrestre.

« L'espace, ce n'est pas que Mars », proteste-t-il, en soulignant qu'avant d'envoyer des hommes sur Mars, un voyage qui pourrait durer jusqu'à deux ans, le satellite naturel de la Terre, situé à 3 jours de navigation, a encore des choses à apprendre à l'humanité. Même s'il le nie, Jan Wörner prépare ainsi à sa façon un projet diplomatique « mondial » pour remplacer  la Station spatiale internationale , dont la fin de vie est programmée vers la fin de la décennie.

Remplacer la Station spatiale internationale

Bientôt cinquante ans après la fin du programme Apollo de la Nasa, pour envoyer des hommes sur la lune, il s'agit d'un nouveau projet de dimension internationale pour réunir tous les pays, Chine comprise, sur une exploration « au bénéfice et dans l'intérêt de tous les pays », comme le plaide la déclaration d'intérêt pour le village lunaire.

Ce projet utopique laisse le président du CNES, Jean-Yves Le Gall, perplexe. Pour lui l'aventure spatiale doit voir bien plus loin. Cette année, l'agence spatiale française alignera trois missions ambitieuses : le lancement de la mission franco-américaine InSight vers Mars « pour aller écouter battre le coeur de Mars », puis la mission nippo-européenne BepiColombo vers Mercure pour mieux comprendre l'astre solaire et enfin le lancement du premier satellite franco chinois, CFOSat chargé de mesurer les liens entre les vents et les vagues.

Cinq missions internationales pour Mars

« D'accord, c'est plus facile de voyager sur la Lune que sur Mars, mais je connais nombre de scientifiques qui travaillent sur Mars et aucun chercheur qui s'intéresse encore à la Lune, affirme-t-il avec impatience. On y est déjà allé, on a ramené des centaines de kilos de roches lunaires et on n'a rien trouvé d'intéressant ». Pas moins de cinq missions sont en préparation pour Mars, là où il faut comprendre pourquoi la vie a disparu, rappelle-t-il. Au-delà des Etats-Unis, de la France, et de l'Europe, la Chine , l'Inde et même les Emirats arabes unis veulent explorer la planète rouge.

Il n'est nul besoin d'opposer les projets, plaide-t-on à l'Agence spatiale européenne, en rappelant que la  Nasa pousse aussi un projet lunaire, le « Deep Space Gateway », sorte de station spatiale internationale en orbite cis-lunaire. Officiellement, l'agence américaine souhaite toujours embarquer des astronautes dans la capsule Orion, en direction de la lune à partir de 2021, une échéance assez peu réaliste. Au sein de la communauté spatiale, le débat est loin d'être clos. Il reprendra avec vigueur en octobre à Brême lors du 69ème congrès international d'astronomie.

Modifié par zx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

"L'Europe spatiale prend du retard", Arthur Sauzay auteur pour l'Institut Montaigne

ENTRETIEN Selon Arthur Sauzay, le leadership d’ArianeGroup sur le marché commercial est menacé par la montée en puissance de SpaceX. L'auteur de la note “Espace : l’Europe contre-attaque ?” publiée par l’Institut Montaigne , appelle à une accélération de l’Europe dans la maîtrise des technologies liées à la réutilisation des lanceurs, et à une plus forte implication du secteur privé sur le modèle des partenariats public-privé mis en place aux Etats-Un

https://www.usinenouvelle.com/article/l-europe-spatiale-prend-du-retard-arthur-sauzay-auteur-pour-l-institut-montaigne.N651499

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, il va falloir chercher des infos, en plus détaillées

Un nouveau type de moteur ionique pourrait rendre les satellites «éternels»

http://www.lefigaro.fr/sciences/2018/03/06/01008-20180306ARTFIG00121-un-nouveau-type-de-moteur-ionique-pourrait-rendre-les-satellites-eternels.php

edit 

 

https://www.esa.int/Our_Activities/Space_Engineering_Technology/World-first_firing_of_air-breathing_electric_thruster

 

Modifié par zx
  • J'aime (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 252
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    mayce
    Membre le plus récent
    mayce
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 391
    Total des sujets
    1 164 023
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets