Sign in to follow this  
Shorr kan

Limites de la dissuasion

Recommended Posts

En 2006 J.Chirac  décide que la dissuasion couvre désormais les actes de terrorisme et les approvisionnement stratégiques (le pétrole quoi) . Ça avait en son temps suscité de vives critiques.

 

Un article du Nouvel Obs de l’époque :  http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20060119.OBS2800/chirac-se-reserve-le-droitd-une-risposte-nucleaire.html

 

 

Ça m’a inspiré et le sujet d’aujourd’hui est un wargame dont le but est de tâter comme le dit le titre les limites de la dissuasion.

 

Les scenarii sont tous basés sur l’idée qu’il n’y a pas d’attaque menaçant le territoire du pays détenteur de l’Arme, mais que celui-ci fait l’objet de manœuvres indirects, mais aux effets très concrets.

 

Je vais vous présenter une série de cas, et on va turbiner pour essayer de voir jusqu’où l'on peut légitiment brandir l’usage de l’arme nucléaire pour se protéger et sur la réalité effective de cette assurance vie.

 

Pour commencer on a l'Iran : les relations entre occidentaux et iraniens, se dégradent, le gouvernement américain est tenu par une administration belliciste qui fait voter des sanctions de plus en plus dure et menace régulièrement d’user de la force pour renverser les régimes des Mollahs.  Téhéran prend la décision de se doter de l’arme nucléaire,  10 à 20 têtes vectorisés sur leur meilleurs missiles, les premier essais ont lieu au bout d’un à 3 ans. Stupéfaction, et surtout fureur américaines et de ses alliés.

 

L’invasion est écarté, mais un blocus sur les marchandises et le pétrole est décidés, l’US Navy s’en charge épaulé par l’Air Force, idem pour les flux financiers ; l’Iran comme la plupart des pays pétroliers est un pays très dépendant dans ses approvisionnements et des devises obtenus contre ses hydrocarbures. Plus rien de significatifs ne sort ni ne rentre, et la contrebande n’y suppléais pas.

 

Téhéran joue son vas tout et menace d’utiliser l’arme nucléaire. Mais je pose la question : comment sera perçu cet acte par la communauté international ? Les américains seront-ils dissuadés et  poussé à baisser la pression ? Enfin, contre quelle cible pour maximiser la menace ?

 

 

 

Cas numéro deux avec Israël.  Ces voisins finissent par se liguer contre ce pays, mais conscient de la supériorité conventionnelle de Tsahal ils s’abstiennent de mener une confrontation direct pour mener un « blocus lointain » comme la Home Fleet vis-à-vis de l’Allemagne durant la WWI. Le but est de dévitaliser Israël et rendre la vie à proprement parler intenable forçant les forces vives à émigrer ; l’existence du pays n’est pas explicitement menacé mais "c’est comme si" ; le but étant de réduire les forces du pays à rien quitte à l’achever physiquement plus tard.  Le blocus est terrestre bien sûr, mais aussi aérien et naval, seul des corridors humanitaires sont concédés.

 

Les dirigeants israéliens décident face à cette menaces existentielles qui ne dit pas son nom, de menacer à son tour de représailles, mais cette fois ci de façon très direct, en révélant l’existence officiel de son stock d’armes nucléaires et  en indiquant qu’il sera utilisé à brève échéance si le blocus n’est pas levé.

 

Un détail : les alliés occidentaux ne sont pas partie prenante, pour une raison ou une autre.

 

Pour moi, ce scénario est celui où il est le plus facile, dans le sens de plus légitime, de menacer d’utiliser voir d’utiliser l’arme nucléaire. Et vous ?

 

 

 

Troisième et dernier cas. La Chine ! Les revendications territoriales dégénèrent en guerre ouverte entre ce pays et ses voisins, le conflit prend les formes de batailles navals. Les EU s’abstiennent d’un conflit direct, mais en coordination avec leurs alliés de restreignent les approvisionnements en pétrole et matières première minérales de la Chine. Les produits alimentaires ou médicaux continues à circuler eux par contre ; le but n’est pas d’affamer les chinois.

 

Les huiles du PC se réunissent. Leur économie fondée sur un modèle productiviste, à base d’industrie et d’exportation est menacé de ruine. Même si dans l’immédiat il n’y a pas de menace de nature existentielle, le chaos économique qui guette pèsera certainement sur la stabilité déjà bien fragile du pays et par là, la pérennité du régime.

 

Pékin lance un ultimatum à base d’armes nucléaires.

 

J’avoue que c’est le cas limite le plus difficile à traiter : c’est plus la continuité du système politique qui est menacé que l’intégrité du pays (même si elle l’est quand même, disons moyennement). Menacer d’atomiser ses adversaires dans ce cas me semble difficile à justifier, avec beaucoup d’incompréhension et donc de dialogue de sourd au final ; avec le risque que sa dégénère pour de vrai. Comment une telle crise pourrait évoluer ?

 

 

A vos claviers ! Schnell !!

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une démonstration de force nucléaire au dessus de la mer ou d'une zone désertique en face de ces voisins du Golfe persique pour indiqué que l'on est sérieux peut, pour l'Iran, être efficace en faisant littéralement exploser les cours du pétrole et causé d’énormes troubles financiers dans les pétromonarchies, les conduisant à interdire aux infidèles l'utilisation des bases sur leur sol.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour commencer on a l'Iran : les relations entre occidentaux et iraniens, se dégradent, le gouvernement américain est tenu par une administration belliciste qui fait voter des sanctions de plus en plus dure et menace régulièrement d’user de la force pour renverser les régimes des Mollahs.  Téhéran prend la décision de se doter de l’arme nucléaire,  10 à 20 têtes vectorisés sur leur meilleurs missiles, les premier essais ont lieu au bout d’un à 3 ans. Stupéfaction, et surtout fureur américaines et de ses alliés.

 

L’invasion est écarté, mais un blocus sur les marchandises et le pétrole est décidés, l’US Navy s’en charge épaulé par l’Air Force, idem pour les flux financiers ; l’Iran comme la plupart des pays pétroliers est un pays très dépendant dans ses approvisionnements et des devises obtenus contre ses hydrocarbures. Plus rien de significatifs ne sort ni ne rentre, et la contrebande n’y suppléais pas.

 

Téhéran joue son vas tout et menace d’utiliser l’arme nucléaire. Mais je pose la question : comment sera perçu cet acte par la communauté international ? Les américains seront-ils dissuadés et  poussé à baisser la pression ? Enfin, contre quelle cible pour maximiser la menace ?

 

Je préconise une solution modérée, à base de donnant / donnant :

- Une partie plus bienveillante : toutes les mesures de blocus sur quelque produit que ce soit sont annulées. L'Iran peut commercer librement avec quelque pays que ce soit

- Une partie plus ferme : bombardement nucléaire de l'ensemble des installations gazières et pétrolières iraniennes, avec une préférence pour les bombes sales de façon à condamner définitivement les gisements. Ceci afin de limiter les exportations iraniennes aux seuls biens de l'industrie manufacturière, à l'exclusion des matières premières

- Une partie "bienveillante mais ferme" à base d'avertissement calme comme quoi tout tir nucléaire effectué par l'Iran donnera lieu à extermination totale de la population civile

 

 

Cas numéro deux avec Israël.  Ces voisins finissent par se liguer contre ce pays, mais conscient de la supériorité conventionnelle de Tsahal ils s’abstiennent de mener une confrontation direct pour mener un « blocus lointain » comme la Home Fleet vis-à-vis de l’Allemagne durant la WWI. Le but est de dévitaliser Israël et rendre la vie à proprement parler intenable forçant les forces vives à émigrer ; l’existence du pays n’est pas explicitement menacé mais "c’est comme si" ; le but étant de réduire les forces du pays à rien quitte à l’achever physiquement plus tard.  Le blocus est terrestre bien sûr, mais aussi aérien et naval, seul des corridors humanitaires sont concédés.

 

Les dirigeants israéliens décident face à cette menaces existentielles qui ne dit pas son nom, de menacer à son tour de représailles, mais cette fois ci de façon très direct, en révélant l’existence officiel de son stock d’armes nucléaires et  en indiquant qu’il sera utilisé à brève échéance si le blocus n’est pas levé.

 

Un détail : les alliés occidentaux ne sont pas partie prenante, pour une raison ou une autre.

 

Pour moi, ce scénario est celui où il est le plus facile, dans le sens de plus légitime, de menacer d’utiliser voir d’utiliser l’arme nucléaire. Et vous ?

 

Tout à fait d'accord. Dans ce cas, la menace à mon avis ne suffit pas, il faut directement passer à l'acte. Je propose un plan en trois parties :

- Bombardement nucléaire de l'ensemble des centres de population des voisins d'Israel, ainsi que d'Israel lui-même 

- Dans le même temps, frappe nucléaire surprise contre les forces nucléaire israéliennes : bases aériennes, bases de missiles sol-sol Jéricho et sous-marins au port

- A Jérusalem, déblayage de la colline du Temple et construction d'un nouveau Temple dédié à Odin

L'avantage principal de ce plan est que même si ce n'est pas le seul plan pour établir la paix au Moyen-Orient, c'est certainement le plus réaliste de tous.

 

On pourrait aussi envisager à titre de gage de bienveillance de dédier les futurs sacrifices au temple d'Odin non seulement aux victimes des tirs de riposte des sous-marins israéliens qui n'étaient pas au port, mais encore aux victimes du plan de pacification. Ceci afin que le bénéfice du festin dans le palais d'Odin réservé aux guerriers morts pour le dieu leur soit accordé.

 

Mais il est vrai que c'est peut-être inutile, après tout les habitants de cette région font déjà tous beaucoup de sacrifices à Odin, qui doit les avoir à la bonne.

 

 

Troisième et dernier cas. La Chine ! Les revendications territoriales dégénèrent en guerre ouverte entre ce pays et ses voisins, le conflit prend les formes de batailles navals. Les EU s’abstiennent d’un conflit direct, mais en coordination avec leurs alliés de restreignent les approvisionnements en pétrole et matières première minérales de la Chine. Les produits alimentaires ou médicaux continues à circuler eux par contre ; le but n’est pas d’affamer les chinois.

 

Les huiles du PC se réunissent. Leur économie fondée sur un modèle productiviste, à base d’industrie et d’exportation est menacé de ruine. Même si dans l’immédiat il n’y a pas de menace de nature existentielle, le chaos économique qui guette pèsera certainement sur la stabilité déjà bien fragile du pays et par là, la pérennité du régime.

 

Pékin lance un ultimatum à base d’armes nucléaires.

 

J’avoue que c’est le cas limite le plus difficile à traiter : c’est plus la continuité du système politique qui est menacé que l’intégrité du pays (même si elle l’est quand même, disons moyennement). Menacer d’atomiser ses adversaires dans ce cas me semble difficile à justifier, avec beaucoup d’incompréhension et donc de dialogue de sourd au final ; avec le risque que sa dégénère pour de vrai. Comment une telle crise pourrait évoluer ?

 

Là c'est le cas le plus délicat, celui où il faut de la finesse en plus d'une véritable volonté de contenter tous les protagonistes.

 

Le plan doit faire intervenir non seulement les forces nucléaires mais encore les services secrets afin de déterminer le moment idéal pour lancer un missile nucléaire sur le haut-commandement chinois depuis un sous-marin non identifié en mer de Chine. Ceci afin d'assurer une riposte adéquate de la Chine sur les Etats-Unis et sur ses voisins asiatiques, laquelle sera suivie de la riposte américaine sur la Chine.

 

Le plan permet d'assurer que tout le monde atteint son objectif de vaincre ceux d'en face. Je soutiens même que c'est la manière la plus élégante d'y parvenir.

 

En plus, l'Europe redevenant par défaut maîtresse du monde comme à la fin du XIXème siècle, nous aurons la possibilité de repartir comme en '14 et de refaire une guerre fraîche, joyeuse et victorieuse, bien entre nous.

 

Et est-ce qu'on se sent pas mieux entre Européens ?

Edited by Alexis

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime ta façon de penser... Seems legit.

 

Merci ! L'avis du Cimmérien est particulièrement important sur ces questions  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,349
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Zoby_Zoba
    Newest Member
    Zoby_Zoba
    Joined
  • Forum Statistics

    20,553
    Total Topics
    1,211,282
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries