Toratoratora

Members
  • Compteur de contenus

    361
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

108 Excellent

À propos de Toratoratora

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

421 visualisations du profil
  1. Bonsoir, quel serait aujourd'hui le cahier des charges réaliste d'un PA2? 290m, 70/75 000 t, Capacité pour 40 rafales, 2 Hawkeye (mini) + 6 à 10 hélicos. ? (des drones ?). 2x plus de kéro et d'armes pour les Rafale. Un coût entre 2 et 3 milliards. On est dans l'utopie totale avec une telle liste de courses ou bien on se rapproche de ce qui serait un minima pour la MN avec une vision réaliste des missions à remplir? Pour la propulsion, j'imagine qu'au delà du coût, le nucléaire permet un gain de place et la génération simplifiée de vapeur pour les catas (non?), ainsi qu'un déplacement stratégique beaucoup plus rapide.. Enfin combien d'unités, 2 mini, 3 pour être sûrs d'avoir toujours un bâtiment en mer? Mais de toutes façons un seul GAE (renforcé) pour limiter les couts (genre 50/60 Rafales/ 4 Hawkeye/ 12 hélicos variés)?
  2. Le gaufrage sur la coque donne une impression (fausse j'imagine) de trop grande finesse des plaques.
  3. Tu donnes un sens qui n'en a pas à l'évolution, si on doit retourner à l'age pierre on y retournera et si on est assez cons pour nous auto détruire on laissera la place à lézardo-sapiens. Considère simplement que nous sommes les dinosaures MAIS que nous avons la grosse météorite dans les mains. Après pour les anglais je plaisantais bien sur... un peu.
  4. C'est un cycle, intérêt/désintérêt. La perception du danger et du risque s'estompe en Europe, le spectre de la guerre semble très lointain en comparaison de celui du chômage et de la misère. Populisme => guerre => reconstruction => croissance => récession => populisme. Le "peuple" est intelligent et courageux pendant la guerre et la reconstruction, il se ramollit en croissance, perd du QI en récession et devient con en phase populiste. C'est très résumé évidement, mais ça se confirme. Moralité profitons du brexit pour attaquer la grande Bretagne.... et repartons sur une phase 30 glorieuses yeaaaah
  5. Quelle découverte... la main invisible du marché n'est que la meilleure façon d'appliquer la doctrine Don Salluste.
  6. C'est énorme, cette vidéo est une tuerie. Déjà pas de notes, pas de prompteur, pas d'anti sèches. Un discours limpide pour ne pas dire cristallin, pas d'hésitation, de bafouillement, de heuuuu... ça c'est pour la forme. Sur le fond ce discours aurait parfaitement pu servir à expliquer le Brexit...les arguments développés par De Gaulle pour refuser l'entrée de la GB sont les mêmes que ceux qui expliquent la sortie (la monnaie, la structure économique, la vision géopolitique), aujourd'hui. C'est classe quand même, quand on compare à nombre de nos politiciens actuels qui tweetent de la merde...
  7. Je ne comprends pas le sens de ta remarque, sincèrement. Je ne vois où tu veux en venir.
  8. Au delà du prix, j'ai toujours cru que la France voulait dès le départ un avion multi roles et en particulier navalisé dès la conception. Ce qui posait problème puisque les autres voulaient un intercepteur pur jus pour dégommer du bombardier Russe. Nous ne sommes donc pas dans une situation de désengagement pour raisons fumeuses... Après je ne tomberai pas dans la facilité de juger du bon choix français de l'époque en voyant la situation actuelle du Rafale et de l'EF (ce serait trop facile), ça aurait pu mal tourner aussi pour le Rafale.
  9. Merci, j'avais loupé cette info... Donc, le Rafale pourrait dans un premier temps équiper les PA STOBAR actuels (sans modifs), puis lorsque le PA CATOBAR sera opé être basculés en partie sur ce dernier pour exploiter à 100% les capacités de l'avion et remplir bien plus de missions. Quel autre appareil pourrait ainsi basculer de STOBAR à CATOBAR sans modifs et avec le gain de charge qui va avec? Le F18 à priori... Sur le papier ça semble jouable. Maintenant c'est l'Inde, ça peut trainer.. un peu...
  10. Bonsoir, les Rafales pour l'IN devront ils être qualifiés STOBAR? Ou bien l'Inde envisage t-elle de se lancer dans le CATOBAR pour l'occasion?
  11. Si tu veux je suis un agneau, c'est plus flatteur, la dernière fois j'avais trop picolé selon toi... en attendant on va se débarrasser d'un "concurrent" particulièrement nuisible pour que l'Europe devienne plus collective, au final les choses vont dans ton sens. Tenter d'avoir de bonne relation y compris dans la concurrence ce n'est pas péter plus haut que son cul, l'embrouille des Caracal en Pologne ce n'est pas parce que la France a été naïve ou je ne sais quoi... ça aussi ça se soldera un jour ou l'autre. Et les leçons on verra rapidement avec le brexit si elles sont apprises ou pas. Si la GB part sans payer la note et continue à accéder au marché UE, alors oui, l'Europe est un ramassis de crétins faibles.
  12. Sans rentrer dans des considérations politiques/économiques qui tendraient à nous mettre rapidement HS et lancer un débat qui n'a pas lieu d'être sur ce forum, je vais rester sur le domaine militaire. Défendre son bout gras est une chose, utiliser des méthodes déloyales avec ses propres partenaires UE en est une autre. Je pourrai prendre l'exemple du contrat MMRCA indien qui a vu gagner le Rafale et je te renverrai aux méthodes utilisées par les GB qui ont été abondamment commentées sur le fil qui va bien. Également le fiasco du CVF conjoint avec les mêmes Britanniques, déjà nous avons été un peu tendres (doux euphémisme), mais en plus aucun scrupule coté GB pour nous éreinter en profitant a fond de la situation. Le projet Horizon, tient encore un projet dont ils se retirent comme des princes en plantant Français et Italiens, pour construire leurs propres T45 soit disant moins chères... Du coup, forcément, on met des conditions : Je ne sais pas où en est cette histoire vu que les GB penchaient finalement vers un achat gré a gré pour le Boxer... après avoir fait miroiter un appel d'offres. Après je ne piste pas tous les coups tordus des GB, mais globalement je considère que leur comportement dépasse souvent largement ce que l'on peut appeler "défendre son bout de gras" en particulier envers des partenaires européens (et là je n'aborde que le volet de la défense pour éviter que le sujet ne parte en vrille sur des sujets politiques). Donc maintenant pour la négociation du brexit, nous aussi européens nous allons "défendre notre bout de gras", tout simplement, si lorsqu'ils étaient membres de l'UE ils appliquaient la loi de la jungle sans scrupules, pourquoi s'étonneraient ils qu'on se place dans le même éco système pour négocier leur départ? Cela explique peut être leurs manœuvres et leur attitude dès le départ, ainsi que la victimisation qu'ils mettent en avant, présentant l'UE comme d'affreux rancuniers décidés à se venger. Ce que les GB craignent le plus c'est que l'UE se comporte avec eux, comme ils l'ont fait pendant les années où ils étaient membres, pas de pitié (ou "défendre son bout de gras" comme tu le dis si joliment). Mais quoi qu'il arrive, on leur serrera la main en leur disant "Good game", l'important sera sauf, n'est ce pas?
  13. Leur statut de membre leur conférait une certaine immunité ou tout du moins provoquait une certaine retenue dans les attaques potentielles (un peu comme le Luxembourg). Mais maintenant qu'ils ne sont plus membres, il n'y aura plus de retenue. Crois tu qu'un pays comme la Grèce va laisser la GB continuer sont petit jeu? Simple principe de réciprocité, ni plus ni moins.
  14. Le départ de la GB et donc la mise sur la touche de la City, pourrait permettre à l'Europe de se doter d'une place financière qui ne soit plus une lessiveuse à optimisation fiscale. Sans compter les nombreux satellites financiers de la GB : L'union Jack est assez présent. Donc espérons que tout cela dégage aussi, car ça n'apporte rien à l'économie, aux emplois et au financement des besoins des états. (Liste 2015). Là pour l'Europe on pourrait avoir clairement un effet bénéfique du brexit. Même si on peut malheureusement supposer que d'autres circuits se mettront en place. http://www.paradisfiscaux20.com
  15. Le problème du dumping social/fiscal intra UE pratiqué par certains pays est un problème crucial à régler. C'est la base de nombreux problèmes qui nourrissent les populismes et les extrêmes. L'usine Whirlpool qui passe de la France à la Pologne avec au passage un salaire mini qui passe à 500€ et peu de charges est un exemple concret de ce véritable cancer. Mais bon c'est un peu compliqué de demander à Junker de régler ce problème, alors qu'il est à l'origine/approbateur du système de siphonnage fiscal des revenus de nombre de multinationales via des sociétés boite aux lettres au Luxembourg. Déjà avec le départ de la GB, la City va perdre une source de revenus importante. Mais bon c'est HS.