Toratoratora

Members
  • Compteur de contenus

    306
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

74 Excellent

À propos de Toratoratora

  • Rang
    Connaisseur
  • Date de naissance 02/09/1967

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

366 visualisations du profil
  1. Dans quel conflit actuel? Pour quelle mission que ne pourraient effectuer F16 ou F15? Parce que j'imagine que le cout de l'heure de vol et la logistique engagée sont autrement différentes que pour d'autres avions. Donc à part le coup de pub j'ai du mal à voir la plus valu apportée par le F22 pour taper sur l'EI. Le F22 c'est comme le Seawolf, un truc très cher conçu pour contrer les soviétiques. Les deux ont été mis de coté après l'effondrement de l'URSS. La différence c'est que coté sous marin ils sont passés au Virginia qui semble être un bon compromis, mais pour l'aviation c'est le F35... le gros fail.
  2. Le domaine de vol, les contraintes et les efforts demandés à l'avion ne cessent d'être revus à la baisse en particulier pendant les tests. Si vraiment tout ces protos de f35 étaient poussés à fond (ce qui est le principe d'un proto) on aurait de la casse, mais niveau marketing ce serait terrible, donc on les chouchoute et on repousse les problèmes à plus tard. Un ou plusieurs crash de F35, violents, pourraient signer l'arrêt de mort du programme.
  3. Ce concept me fait penser à un avion pas cher, léger, simple, destiné a agir en masse au profit d'avions plus sophistiqués à l'arrière et SURTOUT sacrifiable, bon courage pour trouver des pilotes. Le rush zerg quoi.
  4. Ai je dis le contraire? Relis mon message. Il n'en reste pas moins qu'un AIP bon marché est un ennemi redoutable pour un SNA bien plus couteux. Quand à la vitesse c'est secondaire en interdiction, l'AIP patrouille dans le silence absolu près de ses cotes. Et si ton groupe aéronaval s'approche d'un pays ayant pré positionné des AIP à distance, ton SNA ne sera pas une garantie absolue, à 5 ou 30 nœuds.
  5. Les données physiques du problème sont connues et invariables (aérodynamique, propulsion, détection...) donc si une cellule est bonne elle le restera (principe f16). Sur le Rafale on peut changer les réacteurs, le radar,l'électronique, le logiciel... donc dans 30 ans le Rafale sera toujours aussi performant. Si des avancées sont faites dans les matériaux, qu'il s'agisse d'améliorer la cellule ou des composants ce sera possible. Et de la même manière que le premier proto de Rafale est incomparable avec le F3 actuel, il y a de fortes chances que le Rafale qui sortira de la chaine d'assemblage dans 15 ans sera très supérieur au F3 actuel (s'il sort bien sûr).
  6. Le F45 existe déjà effectivement, c'est le Rafale
  7. Concernant cette collision, j'avais lu que les profondeurs optimales (et les directions) pour avoir la meilleure discrétion dépendent de paramètres physiques bien connus (température, salinité, pression...) et que, étant donné que nombre de décisions à bord dépendent d'algorithmes qui se généralisent il n'est pas étonnant que deux soums se trouvent exactement à la même profondeur (ce qui n'enlève rien au hasard d'une collision sur un simple plan en 2D), même si je pense qu'en mer il y a aussi des "autoroutes", à cause des courants marins, du trafic maritime ou des "raccourcis". Mais évidemment comme tu le soulignes si ça concerne deux SNLE qui par définition sont les plus discrets et adoptent des vitesses de transit lente donc très discrètes aussi... boum. Mais l'AIP semble quand même poser des problèmes aux grandes marines, un AIP bien moins couteux qu'un SNA peut être un outil d'interdiction assez redoutable en zone cotière du fait de sa discrétion et de sa récente capacité à rester immergé très longtemps grâce aux technos intégrées (piles à combustible, MESMA, stirling..).
  8. Je comprends mieux maintenant les craintes que provoquent les soum AIP, potentiellement plus discret que les SNA, donc plus dangereux, mais limités en terme de déploiement lointain. Une pile à combustible c'est zéro décibels ou presque, le tueur embusqué parfait.
  9. Ok donc aujourd'hui contre les torpilles on monte le volume à fond à un tel niveau que la torpille ne peut plus rien distinguer, c'est ça? La torpille est assourdie. Les leurres sont désormais totalement inefficaces, c'est impressionnant les progrès réalisés sur les torpilles. Donc pour un SNA c'est d'abord la discrétion puis la fuite, l'auto défense n'est plus de mise?
  10. Bonsoir, pour leurs auto protection les soums utilisent des leurres, mais y a-t-il d'autres mesures? Par exemple des contre mesures acoustiques (comme les avions qui émettent des contre mesures électromagnétiques) ou des torpilles équipées d'hydrophone pour attirer (mais ça reste un leurre). D'autres part j'avais lu que la torpille MU90 allait être dérivée en une version IMPACT, destinée à intercepter d'autres torpilles (lourdes cette fois), cette torpille de défense est à priori destinée aux navires , a t-il été envisagée de la déployer sur un le Suffren? D'ailleurs existe t-il un soum équipé de torpilles défensives pour intercepter une autre torpille en approche? En fait pourrait on envisager de placer des containers externes (des packs hydrodynamiques) avec des MU90 IMPACT pour l'auto défense? Ou bien d'inclure dans le château des tubes avant/arrière à tir unique (chargement par l'extérieur au départ).
  11. Clairement la terraformation de mars c'est de la SF, j'abonde dans le sens de alpacks. Mars est désormais une planète morte, son noyau est inerte, il n'y a plus de champ magnétique protecteur, l'atmosphère est partie, l'eau n'est plus liquide et le rayonnement solaire et cosmique est partout. C'est la lune en plus gros. On arrive déjà pas sur terre à fournir de l'énergie pour tout le monde alors créer un bouclier magnétique autour de Mars.... Il y aura toujours des groupes de travail qui s'ingénieront à trouver des financements pour toutes les conneries possibles et imaginables. Avant qu'ont soit en mesure de créer un bouclier magnétique autour de mars il faudrait déjà avoir des centrales solaires autour de la terre, or nous en sommes loin. C'est comme les voyages stellaires, il "suffit" de mettre au point un warp drive, là on crée "une magnétosphère artificielle", bah tient on reproduit l'effet du noyau terrestre avec nos petite bras... rien que ça. La NASA a besoin d'argent et les projet alacon, ça ramène aussi de l'oseille, parce que ça paye le tout venant, les charges et la cantine et tous les escrocs qui gravitent autour de l'organisation. Il n'y a pas le début du commencement pratique pour créer un champ magnétique autour d'une planète et de comment l'alimenter en énergie, c'est aussi farfelu que la gravité artificielle hors effet centrifuge.
  12. Du peu que j'en sais l'avenir est aux missions robotisées. Un voyage habité vers Mars c'est cher, dangereux et cela va consommer beaucoup temps et de moyens humains. L'avenir ce sont les sondes de plus en plus autonomes. Dans ce domaine il y a nivellement entre l'Europe et les USA car les besoins financiers sont bien moindres, les compétences sont présentes des deux cotés et un lanceur comme Ariane permet une totale autonomie. Après on est dans la découverte pure, il n'y a pas, ou peu, de retour sur investissement, donc soit on trouve un business model, soit on reste sur un créneau de recherche et de leadership scientifique. J'ai du mal à voir des projets rentables, ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas le faire, tout comme le LHC.
  13. Merci elannion pour cette barre de rire. Je me demande jusqu'à quel point cette vidéo est vraie pour le F35? Mais il y a forcément un morceau véridique là dedans.
  14. C'est récent ça? Ou c'est dans la montagne de problèmes accumulés qui seront résolus "plus tard"? Après on s'étonne que ça rigole, donc quand il fait trop chaud, il faut mettre à l'ombre le kérosène/avion ou dans des camions blancs (à moins que cela ait été réglé) et quand il fait trop froid le système de dégivrage se court-circuite. Cet avion a quand même un problème pour gérer les températures. C'est toujours d'actualité le problème de surchauffe dans les soutes qui oblige à les ouvrir en vol ou c'est réglé? Le problème c'est que si plusieurs dysfonctionnements sont liés, la correction de l'un risque d'en aggraver un autre, on rafraichit ici, ça surchauffe de l'autre coté. Franchement bon courage aux ingénieurs de LM qui ne sont pour rien certainement dans cette situation si on avait demandé leur avis dès le début plutôt qu'aux services comm/marketing. L'ambiance doit être tendue chez certains ingés, enfin j'imagine, certains doivent l'avoir mauvaises et tourner en boucle dans leur têtes "je les avais prévenus", "pourquoi ils ne m'ont pas écouté?", "ils voulaient un mouton à 5 pattes"... Je me trompe peut être mais d'une façon générale dans l'industrie j'ai l'impression que les ingés sont coincés entre les financiers/marketeux/commerciaux et que leur rôle de conseils et d'alerte est de plus en plus souvent mis au second plan. Des limites à atteindre sont fixées, des objectifs financiers planifiés, sans qu'on leur demande la faisabilité du truc.
  15. Rafale

    En fait il y a autant de rapport entre les premiers M88 et les actuels qu'entre la première renault clio et celle qu'on trouve actuellement, ça s'appelle toujours une clio, mais ça n'a plus grand chose a voir technologiquement.