Joaquim

Members
  • Content Count

    228
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

119 Excellent

About Joaquim

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

850 profile views
  1. En même temps, tant que Navalny sera le seul opposant crédible à Vladimir Poutine, ce dernier et sa clique auront de belles années devant eux encore. Le gouvernement russe fait tout pour le hisser au rang d'opposant numéro 1. S'il n'a que peu de crédibilité, ils lui ont au moins bâti une légitimité. On peut les comprendre quoi, vaut mieux avoir pour principal opposant un pro-américain avec un penchant xénophobe plutôt qu'un démocrate dans l'âme.
  2. J'imagine qu'ils feront une exception cette fois-ci, surtout si les russes insistent. Ces derniers n'ont certainement pas envie que la situation s'éternise et un accord est bénéfique pour tous. HTS = Hayat Tahrir al Sham : organisation djihadiste formée par l'alliance de plusieurs groupes dont les anciens d'al Nosra qui ont rompu avec al Qaida. JTS = Jabhat Tahrir Souriya : salafiste pour la plus grande partie, formée par l'alliance entre Ahrar al Sham et Zinki, probablement soutenue par la Turquie.
  3. Plusieurs choses : Jaish al Islam ne sera jamais déporté vers Idlib, sachant qu'ils se feront immédiatement attaquer par HTS voire par certains groupes de l'ASL aussi. Ils vont très certainement demander à être évacués vers Daraa Faylaq al Rahman va être déporté vers Idlib et ses combattants (+ son commandement) vont rallier Faylaq al Sham pour bénéficier de la protection et du soutien des turcs les combattants de HTS et d'Ahrar al Sham auront eux le choix entre Idlib et Daraa mais je pense qu'ils vont opter pour la première option Les rebelles dans la Ghouta orientale se sont entre-tués à de nombreuses reprises ; le manque de cohésion entre les différents groupes est l'une des raisons de leur échec face à l'offensive loyaliste. La bataille est de toute manière déjà perdue avec en plus un début de contestation au sein des villes toujours tenues par les rebelles.
  4. Au contraire :) HTS s'est simplement retiré de certaines localités loin de son fief historique (la frontière turque) afin de se réorganiser pour lancer une contre-attaque. Celle-ci semble avoir débuté aujourd'hui puisque HTS a repris de nombreuses localités importantes, coupant une nouvelle fois les forces pro-turques d'un accès à la frontière turque. Honnêtement, les forces pro-turques (Ahrar al Sham et Zenki notamment) n'ont aucune chance face à HTS qui visiblement dispose en plus du soutien des ouïghours du PIT. Reste à savoir si les turcs vont réagir en voyant leurs amis se faire prendre leurs fiefs un par un ou encore de savoir si HTS a la volonté d'anéantir une bonne fois pour toute ces groupes rebelles gênants.
  5. Certains combattants de la poche de Beit Jinn ont été évacués vers Daraa il me semble.
  6. L'Etat Islamique s'est implanté dans cette zone sans que les loyalistes ne fassent grand chose, c'est vrai. Mais en même temps, ils n'avaient rien à gagner en s'ingéreant dans une bataille inter-djihadistes (EI vs HTS principalement). En revanche, la poche de l'EI n'a jamais servi de prétexte aux loyalistes pour lancer leur offensive. Sinon, ils auraient avancé en direction des villages tenus par l'EI et non ceux contrôlés par les rebelles. Abou Douhour et sa base aérienne ont toujours été l'objectif majeur car leurs prises vont permettre à la fois de sécuriser la route menant à Alep et aussi mettre les loyalistes en (très) bonne position pour la future offensive dont l'objectif sera certainement de briser le siège de Fuah et Kafraya. Quoi qu'il en soit, l'EI n'est (pour le moment) pas une menace pour les loyalistes. Visiblement, ils ne sont que quelques centaines de combattants et ne disposent ni de véhicules blindés ni d'ATGM. A voir si les rebelles ne vont pas leur laisser quelques cadeaux avant de partir. A chaque fois qu'une poche était conquise (principalement autour de Damas), les rebelles présents avaient le choix entre se réconcilier avec le gouvernement ou alors partir vers une zone contrôlée par les rebelles. La majorité ont choisi de partir à Idlib mais les plus modérés ont préféré être transportés à Daraa.
  7. Quand même pas mal d'erreurs dans cet article qui nuisent à sa crédibilité. Non l'EI ne contrôle pas encore le district de Darzab (grâce/à cause des talibans) et encore moins une " dizaine de districts de la province de Jowzjan " lol. Ils ont certes une présence non négligeable dans cette province où ils combattent principalement les talibans mais ils n'ont mis la main sur aucun de ses districts pour le moment. Concernant l'information selon laquelle des français auraient rejoint l'Etat Islamique dans la province de Jowzjan, c'est quand même à prendre avec des pincettes. Il n'y a eu strictement aucune preuve si ce n'est des témoignages d'officiels et de villageois sortis de nul part. Ce tweet résume assez bien ma pensée :
  8. Je ne pense pas, sachant qu'il le fait " officiellement " pour de bonnes raisons : mettre fin à la guerre, lever le blocus et restaurer la paix dans la région. S'il avait réussi, il se serait refait une belle réputation et pas seulement dans le nord du pays.
  9. C'est ce qui arrive quand on tente quelque chose d'absurde comme attaquer son seul allié, qui plus est un allié de circonstance, alors que celui-ci s'attend forcément à être attaqué dans le dos tôt ou tard... Mais bon, tout n'est pas fini pour Saleh. Hier encore, ses forces avaient largement l'avantage à Sanaa donc à voir comment les choses vont évoluer.
  10. Cette attaque contre une mosquée appartenant à la confrérie soufie démontre surtout la frustration de la wilayat Sinai qui a échoué à s'implanter territorialement. Cette mosquée était aussi fréquentée par des sunnites et les djihadistes le savaient forcément avant de planifier et d'exécuter cette attaque ; c'est d'ailleurs sûrement la raison pour laquelle l'EI-central ne la revendiquera jamais. Regrouper une trentaine de combattants pour massacrer des civils en pleine prière n'a absolument rien de glorieux.. La wilayat Sinai n'a jamais réussi à avoir le soutien des tribus bédouines qui, contrairement aux tribus syriennes et irakiennes, ont vite compris qu'elles avaient bien plus à gagner en se rangeant derrière le gouvernement plutôt qu'en lui faisant la guerre. Bref, cette attaque marque pour moi la fin de la wilayat Sinai qui va évidemment rester une menace dans la région mais qui n'a plus aucune chance d'administrer un territoire. Il ne faut pas oublier non plus le retour d'al Qaida dans le Sinai (Ansar al Islam) qui risque de séduire les déçus de l'ultra-violente wilayat Sinai.
  11. Pour ceux qui suivent (encore) ce conflit : http://taskandpurpose.com/taliban-red-unit-commandos-m4s-killed-scores-afghan-troops-week/?utm_content=buffer0e3e5&utm_medium=social&utm_source=twitter&utm_campaign=tp-buffer Développement intéressant mais très inquiétant.
  12. Et même une invasion terrestre sur le territoire syrien n'anéantirait pas le Hezbollah puisque celui-ci replierait immédiatement quasiment toutes ses troupes en territoire libanais. Attention quand même à ne pas surestimer la présence du Hezbollah en Syrie, ceux-ci étant simplement actifs sur quelques fronts (est de la Syrie et sud-ouest d'Alep notamment) et aussi dans quelques villages à la frontière syro-libanaise. D'ailleurs, depuis que cette frontière a été nettoyée de HTS et de l'EI, le nombre de combattants du Hezbollah présents en Syrie aurait même diminué.
  13. Quand l'armée russe ne fait quasiment rien (voire ne fait rien du tout) pour empêcher l'aviation israélienne de bombarder ici et là le Hezbollah ou l'armée syrienne, je pense que ça veut dire beaucoup de choses :) Malgré tout ce qui a été dit, non la Russie ne fait pas partie du fameux axe de résistance (Iran, Irak, Syrie, Hezbollah/Liban) et beaucoup de syriens l'ont compris suite aux bombardements israéliens. Les russes ne sont pas les gardes du corps du gouvernement syrien ni des chiites de la région ; ils protègent simplement leurs intérêts sur le territoire syrien face à des rebelles qui étaient trop tournés vers l'occident (au début du conflit). En revanche, je vois mal la Russie tourner le dos à Israël pour les beaux yeux de Nasrallah et de ses camarades.
  14. (je pensais avoir envoyé le message mais non, donc vaut mieux tard que jamais.. ) Israël a aussi strictement aucun intérêt à attaquer le Hezbollah en territoire libanais. D'une part ce serait un désastre politique et je ne pense pas que les occidentaux (en particulier les français) resteraient aussi silencieux/compréhensifs qu'en 2014 et les bombardements sur la bande de Gaza ; et d'autre part (soyons honnêtes) une opération terrestre contre les combattants du Hezbollah serait un désastre militaire. Ils ont acquis une expérience monstre grâce au conflit syrien et ils auront très certainement le soutien de quasiment toute la population libanaise en cas de conflit direct avec Israël. Vu la détermination des combattants et des commandants du Hezbollah à combattre et à être prêt à mourir à des centaines de km de chez eux (bataille d'al Bukamal), je n'imagine même pas avec quelle force il serait prêt à se battre pour défendre leurs terres. Bref, je comptais poster ce message il y a un moment et les choses se sont bien calmées depuis... tout ça pour dire que nous sommes (heureusement) encore très loin de voir éclater un conflit direct entre le Hezbollah (+ alliés) et Israël sur le territoire libanais pour la simple et bonne raison qu'aucun des deux camps n'est prêt à en assumer les conséquences.
  15. C'est l'inverse :) Hader est contrôlé par les soldats de l'AAS et des miliciens locaux (druzes). Ce sont les rebelles qui ont lancé une offensive (qui a déjà été repoussée) dans l'objectif de briser le siège sur Beit Jin, un peu plus au nord. Israël a " gentillement " fait comprendre aux rebelles de ne pas attaquer ce village druze, étant donné que les israéliens se posent en protecteurs de cette minorité.