NUBEALTIUS

Members
  • Content Count

    1,377
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

NUBEALTIUS last won the day on April 11 2018

NUBEALTIUS had the most liked content!

Community Reputation

1,135 Excellent

About NUBEALTIUS

  • Rank
    Vétéran
  • Birthday 12/21/1974

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Savoie
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,914 profile views
  1. "Erdogan annonce un plan de 14 milliards d'euros pour soutenir l'économie turque" : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/erdogan-annonce-un-plan-de-14-milliards-d-euros-pour-soutenir-l-economie-turque-20200318
  2. Lol...... "La Turquie ferme ses frontières avec la Grèce et la Bulgarie" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-turquie-ferme-ses-frontieres-avec-la-grece-et-la-bulgarie-20200318
  3. https://www.google.fr/amp/s/mobile.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/coronavirus-l-allemagne-confirme-que-donald-trump-a-tente-d-acheter-une-entreprise-travaillant-sur-un-vaccin_3868493.amp
  4. "Pas de hausse de retraits de billets, approvisionnement en espèces assuré (Banque de France)" : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/pas-de-hausse-de-retraits-de-billets-approvisionnement-en-especes-assure-banque-de-france-20200316 "USA: premier essai clinique en cours pour un vaccin contre le coronavirus" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/usa-premier-essai-clinique-en-cours-pour-un-vaccin-contre-le-coronavirus-20200316
  5. Effectivement.... Merkel détiens en grande partie la clef du problème. A côté de ça visiblement la dette italienne est fortement surveillée par la BCE, qui a les outils pour limiter les spead de taux.
  6. C'est l'effervescence dans les banques en terme de soutien aux entreprises. Pour l'instant c'est la gestion de l'urgence avec accroissement des lignes de trésorerie et report d'Echeance de remboursement de MT/LT. Les capacités d'intervention dépendront fortement d'un desserrement des obligations de respect des critères Bâlois et d'injection de liquidités à moindre coût. En parallelle va falloir aussi qu'au niveau UE que l'on fasse l'impasse sur le critère des 3% de déficit .... sinon ça va être tressssssss compliqué Vidéo datant de 2011 .... va falloir te remettre à la page ....
  7. "Frontex déployée à la frontière terrestre gréco-turque" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/frontex-deployee-a-la-frontiere-terrestre-greco-turque-20200313
  8. "Syrie: la trêve à Idleb violée, Moscou doit «prendre des mesures» pour Erdogan" : http://www.lefigaro.fr/international/syrie-la-treve-a-idleb-violee-moscou-doit-prendre-des-mesures-pour-erdogan-20200311
  9. "Macron et Merkel à Istanbul le 17 mars pour parler migrants et Syrie avec Erdogan" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/macron-et-merkel-a-istanbul-le-17-mars-pour-parler-migrants-et-syrie-avec-erdogan-20200310
  10. "Syrie: le président turc demande le «soutien concret» de l'Otan" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/syrie-le-president-turc-demande-le-soutien-concret-de-l-otan-20200309 «Nous attendons un soutien concret de la part de tous nos alliés», a lancé le dirigeant après une rencontre avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg. «L'Otan est dans un processus critique dans lequel elle doit clairement montrer sa solidarité d'alliance» avec la Turquie, a ajouté M. Erdogan. Ankara souhaite que l'Otan applique pleinement ses décisions prises entre 2012 et 2015 de soutenir la défense aérienne turque, a-t-il expliqué. La visite de M. Erdogan dans la capitale de l'UE intervient après sa décision d'ouvrir les frontières turques au passage des migrants et des réfugiés qui se trouvent sur son territoire, pour forcer les pays européens à «apporter leur soutien aux solutions politiques et humanitaires turques en Syrie».
  11. https://www.challenges.fr/monde/la-turquie-se-comporte-comme-un-etat-voyou_701586 A la frontière syrienne comme à la frontière grecque, le président Erdogan se sert des migrants pour arriver à ses fins. Décryptage de l’expert Marc Pierini. Marc Pierini, chercheur associé à la Fondation Carnegie Europe, ancien ambas­sa­deur de l'Union européenne à Damas et à Ankara, est un spécialiste de la Turquie. Il décrypte les dessous du conflit militaire entre les deux pays, et les relations troubles avec la Russie, meilleur soutien du régime de Bachar Al-Assad. Challenges - Après l’affrontement entre la Turquie et la Syrie à Idlib, début mars, l’alliance entre Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan a-t-elle volé en éclats ? Marc Pierini - Les accords de Sotchi signés par les présidents russe et turc il y a plus d’un an étaient biaisés dès le départ. Mais ni l’un ni l’autre n’ont mesuré les réactions à leurs initiatives militaires. L’attaque de la Turquie sur la ville de Saraqeb, en Syrie, a provoqué une réaction très vive. Les avions syriens et russes ont riposté en bombardant un bataillon turc, ce qui a causé la mort d’au moins 33 soldats. L’espace aérien syrien a ensuite été fermé pour empêcher la Turquie d’évacuer ses blessés par hélicoptère et augmenter l’impact de l’attaque. Mais des deux côtés, on ne s’accuse pas : Ankara ne parle pas de la responsabilité russe. Pour le moment, c’est à qui tordra le bras de l’autre. Quels sont leurs objectifs ? La stratégie russe demeure de laisser à Bachar Al-Assad le contrôle des routes qui se croisent à Saraqeb. Mais un accord pourrait garantir à la Turquie une bande de territoire pour gérer l’urgence humanitaire. Ankara, qui a déjà accueilli 3,6 millions de réfugiés syriens, est en effet dans une posture humanitaire : la vingtaine de camps de réfugiés qui s’étalent au nord d’Idlib sont collés au mur turc édifié pour empêcher de nouvelles entrées. Tout ceci relève aussi de la politique intérieure : le président Erdogan est persuadé d’avoir perdu les dernières élections municipales, en juin 2019, à cause des réfugiés syriens. Il veut donc « une zone de sécurité ». Et cela, c’est avec la Russie qu’il doit le négocier. L’Union européenne a les capacités de mener une opération humanitaire transfrontalière d’envergure. Si l’Europe saisit l’opportunité, elle peut retrouver là un levier. Une autre crise se développe à la frontière grecque, où Erdogan a décidé d’envoyer des migrants pour forcer le passage… Ce qui se passe est un outrage à l’Union europénne et une manipulation des migrants – beaucoup ne sont d’ailleurs pas Syriens –, à qui on a dit que la frontière était ouverte. C’est un désastre créé par la Turquie et un piège médiatique extraordinaire de la part d’Erdogan. On ne voit que la police grecque, des barbelés et des gaz lacrymogènes. On retrouve la stratégie disruptive d’Erdogan : plus on fait de dégâts, plus on est visible. La carte publiée par la chaîne étatique TRT avec les routes migratoires, c’est la méthode de l’Etat-voyou. Rechercher la conciliation avec Erdogan n’apporte rien pour le moment. L’Europe n’est-elle pas responsable d’avoir sous-traité le problème ? Les accords migratoires de 2016 signés avec la Turquie ont été le pire épisode d’une diplomatie de bazar, un ersatz de politique étrangère européenne. Depuis lors, l’état de droit s’est détérioré en Turquie. On voit aussi que l’option humaniste d’Angela Merkel, en 2015, lui a coûté politiquement. Jusqu’alors, elle a été très accommodante avec Erdogan alors qu’à Ankara, cette attitude est perçue comme une faiblesse. L’Europe n’a jamais voulu se projeter politiquement, donc elle paye aujourd’hui ce refus, mais elle dispose des outils militaires et civils pour le faire. Elle doit retrouver un langage de puissance. Il faut combiner la fermeté et la solidarité envers les Etats-membres, avec les principes humanitaires. Le passage est étroit.
  12. "Erdogan attendu à Bruxelles, l'Europe envisage d'accueillir jusqu'à 1500 enfants migrants" : http://www.lefigaro.fr/international/l-europe-envisage-d-accueillir-jusqu-a-1500-migrants-mineurs-arrives-en-grece-20200309
  13. "Erdogan ordonne aux garde-côtes de stopper les migrants en mer Egée" : http://www.lefigaro.fr/international/erdogan-ordonne-aux-garde-cotes-de-stopper-les-migrants-en-mer-egee-20200307 "L'accord entre l'UE et la Turquie sur les migrants est «mort»" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/l-accord-entre-l-ue-et-la-turquie-sur-les-migrants-est-mort-20200306
  14. "Syrie: Washington s'oppose à une déclaration de l'ONU soutenant l'accord turco-russe" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/syrie-washington-s-oppose-a-une-declaration-de-l-onu-soutenant-l-accord-turco-russe-20200306