Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Kelkin

Members
  • Posts

    6,454
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    62

Kelkin last won the day on November 1

Kelkin had the most liked content!

Reputation

11,594 Excellent

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Justement, ce n'est pas l'impression que nous avons, depuis notre côté de la frontière. C'est peut-être vrai pour tout un tas de domaines, mais en ce qui concerne la politique étrangère de l'Allemagne, il y a une grande distance entre la volonté du peuple et la volonté des élites allemandes. Notamment, justement : Les élites allemandes sont énormément plus atlantistes que le peuple allemand. On trouve la même mentalité dans la Bundeswehr, notamment quand les généraux de la Luftwaffe déclarent haut et fort qu'ils veulent du matériel américain plutôt que du matériel européen. Ou quand le Bundstag rajoute un préambule au Traité de l'Élyséee afin d'en changer complètement le sens. Et pour revenir sur les questions d'épuration, un exemple tout à fait parlant : 1946 : les forces d'occupations américaines en Allemagne recrutent Reinhard Gehlen, haut gradé Nazi et chef du renseignement militaire sur le front de l'Est, pour créer un service de renseignement en Allemagne pour l'US Army, nommé Gehlen Organization ou plus simplement "the Org". De nombreux autres ex-Nazis y sont recrutés. 1947 : l'Organisation Gehlen est transférée à la CIA et se concentre sur l'espionnage économique et politique. 1956 : l'Organisation Gehlen est transférée à l'Allemagne et devient le Bundesnachrichtendienst. Les personnel, les méthodes, et les relations avec la CIA ne changent pas. 2014 : on se rend compte que le BND espionne les politiciens européens, y compris la chancellière Merkel elle-même, et les entreprises européennes stratégique, y compris Airbus, pour le compte de la NSA, faisant passer les intérêts américains bien avant les intérêts européens et même les intérêts allemands. Parce que rien n'a changé depuis l'Organisation Gehlen et la loyauté des espions allemands va toujours à l'Amérique d'abord. Sauf que ce qui est bon pour l'Allemagne, c'est une Europe trop faible pour défendre ses intérêts quand ceux-ci ne s'alignent pas avec ceux de l'Allemagne... Le conflit entre la Turquie d'une part et la Grèce et Chypre de l'autre en est l'illustration criante ; l'Allemagne appelant la Grèce à faire des concessions et à trouver un compromis alors que la position de la Turquie piétine la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Sans oublier la livraison des sous-marins à Erdogan. Est-ce bon pour l'Europe que d'abandonner des pays membres à l'irrédentisme et l'expansionnisme de puissance autocratiques extérieures ? Plus précisemment, c'est "le nucléaire est mauvais et dangereux. C'est dommage que les Français ne le voient pas. Nous devons de toute urgence acheter tout plein de F-35 pour pouvoir remplir notre obligation d'employer l'arme nucléaire des Américains, car le nucléaire américain est bon et sécurisant".
  2. Je note le mot "redeviendrait", qui semble admettre à contre-coeur que l'Ukraine n'est pas en ce moment une oligarchie corrompue.
  3. Oui mais là tu assumes que les Indiens vont choisir "la seule option viable" au lieu de continuer dans leurs délires irrationnels. Ils auraient dû commander 36 autres Rafale en 2019 pour continuer les livraisons de 2022 à 2025 et (espérer) faire la jonction avec le MMRCA 2.0 comme ça. Ben non, ils ne l'ont pas fait.
  4. Je crois pas trop aux Indiens. J'ai l'impression qu'ils considèrent que 36 Rafale leur suffiront très largement et je ne pense pas qu'ils en prennent plus. Sauf si la Chine ou le Pakistan nous venait en aide en les humiliant un peu histoire de les faire paniquer, parce qu'il n'y a que ça qui marche pour triompher des lourdeurs bureaucratiques indiennes.
  5. Je pense que est la traduction (un peu maladroite, certes) de :
  6. C'est bien le principal, avec l'absence de victime au sol. La perte de l'avion, c'est dommage, mais c'est pas grave. En plus, le remplacement arrive bientôt !
  7. Kelkin

    LUFTWAFFE

    Il y a considérablement moins de fumée de charbon qu'en Allemagne, oui.
  8. Je serais favorable à une interdiction d'acheter à des pays avec lesquels notre déficit commercial est trop important. Si en valeur monétaire les importations depuis ce pays sont supérieures de, mettons, 3%, aux exportations vers ce pays, alors impossible d'alourdir encore plus ce déficit en sélectionnant une entreprise du pays concerné. (Il parait que 3% de déficit est le chiffre magique à ne jamais dépasser.)
  9. Ce qui est amusant, c'est que ce que font les Américains, c'est un peu la même chose que ce que font les Allemands.
  10. Aussi, la Suisse a dit "on a budget de 6 milliards, faites tenir votre offre dedans" tandis que l'Allemagne a dit "on a budget de 100 milliards".
  11. Pas forcément. C'est aussi un moyen de dire à l'Allemagne (et à l'Espagne) que nous avons un plan B qui ne nous cassera pas les pieds. Une participation de l'Arabie Saoudite au NGF signifierait en gros une duplication de la partie allemande de l'appareil, avec une version effectivement allemande mais l'autre version franco-saoudienne. Et la capacité donc pour la France d'exporter soit la version franco-allemano-hispanique, soit la version franco-hispano-saoudienne. Toute menace allemande de bloquer une exportation serait ainsi directement contrée.
  12. Sauf que quand A décide d'envahir B, la neutralité de C est oubliée ; et C n'a par elle-même aucun moyen de maintenir la stabilité parce que justement les pays ne sont pas des pierres statiques et immobiles. L'Allemagne est passée par la Belgique en 1914 et en 1939, et elle a essayé de passer par la Suisse aussi mais celle-ci a mieux pu se défendre. Et après l'agression russe, ce que l'Ukraine veux est une réelle garantie de sécurité, ce qui passe par l'appartenance à l'OTAN. C'est ce qu'à fait la Belgique après deux guerres mondiales où elle a été traitée par l'agresseur comme une simple autoroute pour chars d'assaut. Elle a décidé d'abandonner sa neutralité pour devenir membre fondatrice d'une alliance militaire avec les grandes puissances qui avaient vaincu son agresseur. C'est quand même rigolo à quel point les garanties de sécurité pour la Russie sont importantes, alors que celles pour l'Ukraine, bof, OSEF, qu'ils crèvent du moment que le maître du Kremlin est content.
  13. Et le récit comme quoi les Américains ont poussé l'extension de l'OTAN vers l'Est pour menacer la Russie n'est pas un conte pour enfants ? La réalité historique montre que ce sont les pays de l'Est qui ont fait beaucoup, beaucoup, beaucoup de lobbying pour intégrer le club. Effectivement, une fois le mouvement amorcé, l'Amérique s'y est ralliée avec enthousiasme, mais c'est surtout parce qu'entre temps l'OTAN était devenue le CAMA. C'est à dire le Club des Acheteurs de Matériel Américain. Au début il y a eu beaucoup de réticences. Même chose. L'extension de l'UE vers l'Est était mûe par l'idée de créer la plus grande zone de libre-échange possible. À la place il vont être colonisés par la Chine. Plutôt litéralement dans le cas de la Sibérie. Et il n'y a pas de cohérence à vouloir la "sécurité commerciale" tout en refusant l'intégration commerciale. À moins de vouloir l'autarcie complète. Pour ce qui est de l'inacceptabilité de cette supposée colonisation occidentale, j'aimerais en discuter avec tous les Russes qui envoient leurs enfants étudier en Europe ou en Amérique, qui ont des résidences secondaires en Europe, etc. quand ils sont assez riches pour ça. Ou, pour ceux qui ont moins de moyens, qui émigrent en Occident. Les migrations internes à la Russie vont vers les trois districts "européens" : Nord-Ouest (Saint-Petersbourg), Central (Moscou), et Sud (Rostov). Les autres se dépeuplent. Les migrations externes depuis la Russie vont aussi principalement vers l'Ouest, suivi de l'Asie Centrale. Selon les divisions de ce cartogramme, Europe de l'Est, suivi d'Asie Centrale, puis Europe de l'Ouest, Europe du Nord, Europe du Sud, et Amérique du Nord. Les statistiques migratoires montrent bien le contraire. Au point d'ailleurs que c'est devenu un thème de l'extrême droite occidentale comme quoi c'est "le cosmopolitisme américano-centré" qui veut disparaître sous tout un tas d'autres cultures...
  14. Il me semble que les décisions poutiniennes sont en train de positionner la Russie en jouet de la Chine. Si au lieu de se recroqueviller sur les deux mammelles de la Russie que sont autoritarisme et corruption, les Russes avaient continuer à s'ouvrir sur le monde et à s'intégrer au bloc européen -- je ne dis pas rejoindre l'UE, car le pays est trop grand pour que ça soit réaliste, ce qui est aussi le problème de la Turquie -- ils seraient maintenant dans une bien meilleure position économique. À la place ils ont préféré déclarer une guerre sainte à l'Occident sataniste et nazi, et déclarer l'amitié éternelle avec le Parti Communiste Chinois. Et lancer une guerre de haute intensité en Europe. Ils font comme ils veulent, hein, mais je ne vois pas comment ça leur donne des gages de sûreté ou de sécurité.
×
×
  • Create New...