FAFA

Members
  • Content Count

    245
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

FAFA last won the day on May 27

FAFA had the most liked content!

Community Reputation

353 Excellent

About FAFA

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    Switzerland

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Que le F15X ne soit pas la meilleure option pour la Grèce, c’est possible. Mais cantonner cet avion à un rôle longue portée en Asie me parait assez réducteur. Le F-15X peut effectivement booster les possibilités US en Asie mais il est également capable de le faire partout dans le monde. Le fait qu’il dispose d’une grande autonomie et qu’il soit capable d’emporter de nombreux missiles air-air lui permet d’aller loin, mais surtout de faire preuve de persistance. Il peut décoller de bases situées assez loin d’un adversaire, voler plus longtemps que lui et lui envoyer des salves de missiles, des atouts certains pour un pays comme la Grèce et le rêve pour n’importe quel pilote de chasse. Non? Donc non, la taille du pays qui s’en procure, n’est pas un critère primordial. Les coûts d’achat et de possessions sont par contre beaucoup plus pertinents mais pas certain que ce soit pire qu’avec du F-35.
  2. C’est peut-être aussi et surtout un camion à missiles air-air.
  3. Oui, je connais toute cette histoire, mais si on excepte les gros problèmes liés aux dépassements des coûts, les modifications demandées ont permis de bénéficier d’un excellent avion. A ma connaissance, tant les pilotes que les personnels chargés de la maintenance étaient très satisfaits du Mirage. On peut également mentionner que si les coûts d’acquisitions étaient particulièrement élevés, ces appareils sont restés longtemps en service (de 1964 à 1999 pour les IIIS/BS et de 1968 à 2004 pour les IIIRS) ce qui compense en partie leur prix élevé. D’autre part si les Suisses n’avaient pas apprécié leur Mirage, je doute fort que dans les années 80 ils auraient entrepris un important programme de modernisation (adjonction de canards, détecteur d’émissions radar, lance-leurres, siège zéro-zéro, etc…). Il me semble que l’armée a toujours eu de bons contacts avec Dassault. Alors il est certain que la presse généraliste ressasse inlassablement « l’affaire des Mirage » mais pour ce qui est des opérationnels les souvenirs laissés par l’élégant delta sont excellents. Pour ce qui est des Finlandais, j’avais lu (il y a pas mal de temps je l’admets), qu’ils étaient enchantés de leur Fouga. Alors à mon avis tout les options restent ouvertes.
  4. Juste pour le plaisir: http://psk.blog.24heures.ch/archive/2020/10/25/vol-inaugural-pour-la-replique-d-un-nieuport-23c-1 -869953.html
  5. FAFA

    Achat suisse

    Je pense qu’il y en a eu bien d’autres, par contre les réseaux sociaux n’existaient pas et généralement les avions ne restaient pas en service aussi longtemps que maintenant. Je n’en suis pas certain, mais il me semble que le F-14 avait été passablement décrié au début de sa carrière, sans parler du Hunter, du F-102, du F-7U Cutlass... Le problème du F-35 est qu’il condense de très nombreuses innovations technologiques (ce qui deviendra peut-être sa force) qui ne sont pas maîtrisées et que la décision de lancer la production de l’appareil sans que les problèmes ne soient résolus conduit à l’apparition de situations ubuesques. Si la production n’avait pas débuté tant que les problèmes les plus sérieux n’étaient pas résolu, je suis persuadé que la plupart des défauts seraient corrigés depuis longtemps ou que le programme aurait cessé. Mais avec le mode de production choisi, LM tient le couteau par le manche.
  6. FAFA

    Achat suisse

    Je ne comprends pas pourquoi il faudrait l’éliminer car la procédure suit son cours tel qu’annoncé. S’il ne convient pas, au final il sera éliminé. A ma connaissance, les évaluations finlandaise et suisse sont les seules à avoir réellement testé le F-35 en « grandeur nature » (en tout cas partiellement). Je pense qu’aujourd’hui hormis les Américains (pas très impartial), seuls les pays acquéreurs, les experts suisses et finlandais et pourquoi pas certains services secrets sont réellement en mesure de dire de quoi est capable cet avion. Les avis des participants à ce forum sur ce sujet sont très intéressants, les documents officiels qui y sont partagés aussi, mais je pense tout de même qu’il faut rester prudent avant d’affirmer que cet appareil est totalement nul. Lorsqu’il répondait à une série de questions, Ate Chuet à grosso modo répondu au sujet du F-35 qu’actuellement celui-ci avait beaucoup de problèmes mais que d’ici une dizaine d’années il faudrait certainement en reparler (il est pilote de chasse, pas moi). Mon avis de passionné de l’aviation est que le F-35 ne serait de loin pas le mieux adapté à la Suisse mais je dois admettre que je ne suis pas un expert et qu’il me manque une multitude de données pour que mon avis soit pertinent. Pour ce qui est de redémarrer avec une évaluation du F-16, allé ! soyons fou ! on pourrait effectivement aussi évaluer le F-15EX, le J-17, le MiG-29SMT, le SU-30SM, le J-20, le Su-57… Mais oui, on peut facilement tout recommencer !
  7. FAFA

    Achat suisse

    Pour ce qui est des politiques, je doute fortement qu’actuellement ils bénéficient d’informations suffisantes leur permettant de se prononcer sur le sujet en connaissance de cause Pour ce qui est du CF et des évaluateurs en lien avec l’armée, je ne sais pas si leur choix est fait, mais je pense qu’ils seraient complètement idiots de dire que tel ou tel appareil ne sera de toute façon pas choisi car il a trop de lacunes. Les négociations actuelles avec les différents constructeurs doivent probablement en grande partie porter sur les aspects financiers (coûts d’acquisition, affaires compensatoires). Ce serait ni plus ni moins que de se tirer une balle dans le pied en écartant certains avionneurs, car la concurrence entre les différents constructeurs n’existerait plus et il n’y aurait plus aucune marge de manœuvre pour négocier quoi que ce soit.
  8. FAFA

    Achat suisse

    Et quelle est la position du CF, des autorités militaires et des politiciens de la formule magique ?
  9. FAFA

    Achat suisse

    Nous avions déjà parler du sujet et en page 268 de ce fil (le 25 mai), j’avais énuméré une partie des interventions d’Avia News concernant les faiblesses du F-35. D’autre part, la presse généraliste suisse bien que peu au fait du monde de l’aviation militaire en a fait mention à différentes occasions. Visiblement nous ne lisons pas les mêmes médias.
  10. FAFA

    Achat suisse

    Il me semble que c’est loin d’être la cas et l’article mentionné me parait plutôt défavorable au F-35.
  11. FAFA

    Achat suisse

    Je sais que certains d’entre vous n’apprécient pas particulièrement ce site, toutefois, je trouve que l’article suivant aborde de façon synthétique un des grands problèmes liés à l’acquisition possible des F-35 par des forces aériennes étrangères (problématique qui a déjà été abordé par Air Défense.net). Intéressant également de remarquer que ce site suisse aborde le sujet sans la moindre complaisance pour le protégé de LM et pose de bonnes questions. http://psk.blog.24heures.ch/archive/2020/10/11/les-f-35-exports-sont-moins-performants -869889.html
  12. FAFA

    Achat suisse

    Il me semble qu'en Suisse c'était l'ARL Piranha. https://fr.wikipedia.org/wiki/ALR_Piranha
  13. FAFA

    Achat suisse

    Il s’agissait du P-16. Une partie des militaires souhaitaient acheter des Hunter plus polyvalents alors que d’autres préféraient le P-16 national spécialisé dans l’attaque au sol. Après deux accidents et malgré le fait que les causes des crashs soient connues et facilement remédiables, le programme est abandonné. Toutefois, tout n’est pas perdu pour le constructeur car la voilure du P-16 deviendra celle du fameux jet d’affaire : le Learjet. Pour ceux que cela intéresse, voici à quoi il ressemble : https://www.youtube.com/watch?v=TCgNl7OuM50 Un autre projet d’avion de combat suisse était le N-20 Aiguillon. En fait, seul des démonstrateurs de petite taille ont été testé en vol. Le véritable prototype ne prendra jamais son envol car le programme est abandonné juste avant. https://aviationsmilitaires.net/v3/kb/aircraft/show/779/ffa-n-20 Tant le P-16 que le N-20 sont exposés au musée des forces aériennes de Dübendorf. D’ailleurs, le F-20 intéressait beaucoup la Suisse à la fin des années 80, mais si je me souviens bien, son constructeur avait besoin d’une commande minimale de 300 exemplaires pour mettre en place une chaîne de production. Les US n’en voulant pas, le programme s’arrêta de lui-même, faute de commandes à l’exportation suffisantes.
  14. Peut-être que c'est simplement parce qu'ils ont déjà des Amraam dans leur inventaire.