Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

FAFA

Members
  • Posts

    1,622
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by FAFA

  1. FAFA

    Gripen

    Le choix de l'EJ200 m'aurait également paru être le plus approprié. Il me semble qu'il est même un peu plus léger et un légèrement plus compact que le RM12 qui équipe le Gripen C tout en ayant près d'un tonne de poussée supplémentaire. Ce choix aurait permis d'augmenter les performances de l'avion sans grandes modification de la cellule. La modernisation du Gripen C aurait ainsi pu se concentrer sur une nouvelle avionique et l'intégration de nouveaux armements tout en évitant que les prix ne prennent trop l'ascenseur.
  2. FAFA

    Armée Suisse

    En raison de la guerre en Ukraine la Commission de la politique de sécurité du Conseil des États avait discuté, le 3 mai 2022, d’acquisitions supplémentaires et proposé une augmentation des dépenses de l’armée de 300 millions de francs pour le programme d'armement 2022. Ainsi l'acquisition de matériel supplémentaire comprenait 175 millions de francs pour l'acquisition de la 2e tranche de Piranha avec mortiers de 12 cm ainsi que 110 millions de francs pour l'augmentation de l'autoprotection dans le cyberespace et l'espace électromagnétique (mise en place d’un centre de suivi de la situation cyber et d’un site de remplacement ; acquisition de moyens de cyberdéfense supplémentaires mobiles installés sur des véhicules ; amélioration du degré de protection du réseau de conduite suisse). @Paschi, @Crys79, @EricH ou d'autres, savez vous si ces achats ont été validé par les parlementaires et combien de Piranha dotés de mortier seraient acquis dans cette deuxième tranche?
  3. Un pied de nez pour les Américains "Vladimir Poutine accorde la nationalité russe au lanceur d'alerte Edward Snowden Pas concerné par la mobilisation Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a précisé à l'agence Ria Novosti que la nationalité russe avait été accordée à Edward Snowden à sa propre demande. L'avocat russe du lanceur d'alerte, Anatoli Koutcherena, a pour sa part précisé qu'Edward Snowden ne serait pas concerné par l'ordre de mobilisation pour l'offensive en Ukraine, décrété par Vladimir Poutine la semaine dernière pour certaines catégories de Russes." https://www.rts.ch/info/monde/13417099-vladimir-poutine-accorde-la-nationalite-russe-au-lanceur-dalerte-edward-snowden.html
  4. Ankara a dénoncé dimanche le déploiement de véhicules blindés sur les îles de Samos Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé lundi la "politique aux relents de provocation" de la Grèce en mer Egée et le "jeu dangereux" d'Athènes après un déploiement militaire grec sur deux d'entre elles. "Nous surveillons la politique aux relents de provocation de la Grèce", a déclaré le chef de l'Etat après une réunion de son cabinet. Ankara a dénoncé dimanche le déploiement de véhicules blindés sur les îles de Samos - la plus proche de la Turquie, à 1,3 km - et de Lesbos (15 km des côtes turques). "C'est un jeu dangereux pour le peuple grec qui est utilisé comme une marionnette", a jugé Erdogan, pour qui cette "accumulation de moyens militaires, semblable à une invasion, doit inquiéter les Grecs plus que nous" - les Turcs. "Ces faux pas ne font que repousser la Grèce dans la fange", a-t-il encore dénoncé en prévenant qu'il "utilisera tous les moyens dont (il) dispose" pour défendre la Turquie. Pour Erdogan, dont l'armée est la deuxième de l'Alliance atlantique en effectifs, "ces efforts ne permettront jamais à la Grèce de se mettre au niveau de la Turquie". Le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué lundi l'ambassadeur de Grèce à Ankara pour dénoncer des "violations" du statut des îles de la mer Egée. Selon l'agence officielle Anadolu, le représentant grec "a été prié de mettre fin aux violations dans les îles et de rétablir leur statut non militaire", a rapporté l'agence. Simultanément, une "note de protestation" a été remise aux États-Unis, dans laquelle "la Turquie a exigé que soit respecté le statut des îles de la mer Égée orientale" et demandant à Washington de "prendre des mesures pour empêcher l'utilisation d'armes" américaines dans la zone. Après un bref rapprochement en mars, la tension monte régulièrement entre les deux voisins depuis plusieurs mois. Mi-septembre, Recep Tayyip Erdogan avait accusé la Grèce - également membre de l'Otan - d'"occuper" les îles de la mer Égée, qui sont revenues à la Grèce après le démantèlement de l'Empire ottoman, mais sur lesquelles des soldats grecs ne peuvent être stationnés. Il avait averti que l'armée turque pourrait "arriver du jour au lendemain" et "faire le nécessaire" pour faire respecter ce statut. En retour, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis avait affirmé que son pays était "prêt à affronter" toute menace contre sa souveraineté. https://www.i24news.tv/fr/actu/international/1664207460-erdogan-denonce-le-jeu-dangereux-de-la-grece-en-mer-egee
  5. En matière de défense, les analyses du TEMPS sont un vrai désastre. En voici un exemple concret: En mai 2021 un F-5E s'écrasait dans les Alpes. Voici ce que disait le brillant analyste du "Temps" dans un article: https://www.letemps.ch/suisse/nouveau-crash-militaire-anciennes-questions Un peu échaudé par cet article j'avais fait par de quelques remarques à ce journal,. Voir ci-dessous: Pour en revenir à l’article, voici ce qui est écrit : « Ces dix dernières années, l’armée suisse a perdu trois F/A-18: en 2013 (2 morts), 2015 (éjection du pilote) et 2016 (1 mort) et, toujours en 2016, un Tiger F-5 de la Patrouille suisse en démonstration aux Pays-Bas (éjection du pilote). Un nouvel appareil rejoint le compte. Si rien ne permet encore d’expliquer les causes de l’accident, le résultat de précédentes enquêtes donne quelques pistes de réflexion. La plupart des incidents sont le résultat de trois facteurs: la montagne, le mauvais temps et la vitesse. » Le F/A-18 perdu en 2013 est effectivement dû à une erreur de pilotage et le relief montagneux n’a certainement pas arrangé les choses. Par contre, en 2015 l’accident s’est produit en France, plus précisément en Franche Comté. Cette région est plutôt plate, il me semble qu’il faisait beau et l’appareil n’évoluait pas à grande vitesse. D’autre part, en 2016, le contrôle aérien a induit le pilote en erreur en lui donnant une mauvaise altitude. Un avion civil décollant de Belp, de Sion ou de Lugano qui serait victime d’une erreur du contrôle aérien pourrait percuter la montagne de la même façon. Pour ce qui est de l’accident du Tiger de la Patrouille suisse, au Pays-Bas il n’y a pas de montagne, la Patrouille ne vole jamais à haute vitesse et il faisait beau sinon elle n’aurait pas pu faire la démonstration. Pour le dernier crash de F-5, les images prises par un photographe amateur montre que l’avion volait bien au-dessus du relief et qu’il faisait beau. Donc, sur les cinq accidents mentionnés seul le premier a vraiment été influencé par la présence d’un massif montagneux et une mauvaise visibilité ! Si les avions tombent en montagne, c’est qu’une grande partie de la Suisse est recouverte de montagnes et que les secteurs d’entraînement se trouvent principalement au-dessus du relief afin de ne pas perturber les couloirs aériens du trafic civil. Suite de l’article : « Au manche à balai de machines extrêmement puissantes (les F/A-18 peuvent voler à plus de 2000 km/h, les F-5 Tiger à plus de 1500 km/h)… » Les avions peuvent effectivement voler très vite, toutefois, si un F/A-18 peut voler à 2000 km/h à 10 000 mètres d’altitude, à basse altitude sa vitesse maximale dépassera de peu le mur du son, soit environ 1250 km/h (cela est dû à une densité de l’air différente). D’autre part, les avions Suisses s’entraînent généralement bien plus haut que le sommet des montagnes et s’ils volent tout de même en zones montagneuses ils ne le font jamais à grande vitesse. Passer le mur du son en-dessous de 10 000 mètres est interdit car cela occasionnerait des dégâts matériels (vitres cassées et autres…), sauf en cas d’urgence, par exemple s’il faut assister un avion de ligne en détresse. Ce qu’il faut également savoir, c’est que malgré le fait qu’ils soient beaucoup plus complexes que les appareils de la génération précédente, les avions de chasse actuels sont plus faciles à piloter, donc beaucoup plus sûrs, ce qui facilite le vol dans une zone montagneuse. Qu’elles volent au-dessus de la mer, du désert ou de prairies, toute les forces aériennes du monde connaissent des accidents. Alors oui, le métier de pilote militaire est un métier comportant certains risques, mais faire du parapente est plus dangereux que de conduire une voiture et conduire une voiture est plus dangereux que de rester dans son canapé. Suite de l’article : « les pilotes des avions détruits ces dernières décennies n’ont généralement pas eu le temps de s’éjecter une fois l’obstacle en vue. » Dans les exemples que vous donnez, les pilotes ont pu s’éjecter trois fois sur cinq et dans un des cas, si le contrôle aérien donne une mauvaise altitude ce n’est pas une question de temps disponible pour s’éjecter qu’il faut prendre en compte. L’avion étant en montée juste après son décollage, il ne volait certainement pas très vite et le pilote a probablement percuté le relief sans s’en apercevoir (de nuit cela se serait passé de la même façon). Suite de l’article : « La question a été posée de nombreuses fois: la géographie suisse permet-elle vraiment l’emploi d’avions de chasse? Lors de la campagne de votation sur le renouvellement des F/A-18, beaucoup y ont répondu par la négative. » Je n’ai pas l’impression que la géographie de la Suisse ait été un élément significatif de la campagne de votation ! En résumé, je trouve que l’article mentionné manque de précision et invoque des éléments erronés. Que l’on soit de ceux qui ne souhaitaient pas d’avions de chasse peut se comprendre mais cela ne doit pas empêcher de faire preuve de plus d’objectivité. Je comprends qu’un journaliste n’a que peu de temps pour traiter un sujet et qu’il ne peut pas tout connaître, mais dans ce cas il pourrait peut-être demander conseil à un connaisseur (pas forcément à un militaire) avant sa publication. Suite à cet accident il y aurait eu tellement de choses intéressantes à dire. L’annonce très prochaine du Conseil fédéral sur le choix du nouvel avion va certainement générer beaucoup de commentaires dans la presse. J’espère que ceux-ci seront basés sur des faits plutôt que sur des impressions. Le "Temps" n'a pas pris la peine de me répondre, mais depuis, sur des problématiques de défense il a publié des articles du même acabit. Depuis, je suis devenu plus que sceptique sur les brillantes analyse du Temps
  6. J'espère que tu ne vas pas refaire tout le débat sur le F-35. Sur ce fil il doit y avoir près d'une centaine de pages de bashing contre le F-35 et je ne compte même pas celle du fil "Achat suisse". Si tu veux réellement te faire une idée relis les pages de ce fil. Ce que je remarque, c'est que les attaques contre cet appareil sont de moins en moins virulente. Que les certitudes que certains avaient à son encontre s'estompent de plus en plus à mesure qu'il entre en service chez les différents utilisateurs. Si on excepte le problème du moteur (qui reste un élément important à résoudre), la situation s'améliore et les qualités propres de cet avion commencent à être démontrées sur le terrain. Pour ton information, les vidéos que tu as posté l'ont déjà été sur ce fil en juillet 2021 et en septembre 2021 (ainsi que sur le fil "Achat suisses" à de nombreuses reprises).
  7. Un bloc inédit réunissant la droite et l'extrême droite a remporté mercredi de justesse les élections législatives en Suède, chassant du pouvoir la gauche aux commandes depuis huit ans. https://www.rts.ch/info/monde/13385071-victoire-inedite-de-la-droite-et-de-lextremedroite-aux-elections-en-suede.html
  8. Il me semble que la mise à la retraite définitive des F-5 a également été décidé. Les derniers devraient être retirés du service en 2025.
  9. Ce voisin a tout de même arrêté de faire la police du ciel avec cet avion en 1985. Le cas autrichien est un peu spécial car depuis 1955 ce pays n’avait pas le droit de posséder des missiles air-air et sol-air. Cette interdiction a été levé en 1993. Pour ce qui est du Saab 105, il n’est pas armé de missile, n’a pas de radar et il dispose d’une vitesse maximale de moins de 800 km/h, sans parler d'une vitesse ascensionnelle très faible. Si je ne me trompe pas, un avion de ligne a une vitesse de croisière d’environ 900 km/h lorsqu’il se déplace à environ 10'000 mètres. Donc autant dire que le Saab 105 est incapable d’assurer une mission consistant à intercepter ne serait-ce qu'un avion de ligne et je pense que même dans les années 70 il n'en était pas capable. Au final, ceux qui y ont trouvé à redire ce sont les Autrichiens eux-mêmes. Constatant leur totale incapacité de faire quoi que ce soit dans ce domaine et après de longues tergiversations, ils se sont dotés en 1985 de Saab Draken d’occasion pour effectuer cette mission. En Suisse il y a même des cas de Venom et de Hunter pilotés par des miliciens qui ont « abattu » en dogfight des Mirage IIIS piloté par des professionnels. Plus tard, dans cet exercice le Hawk s’en sortait pas mal non plus. A faible distance les F-5E étaient également toujours de redoutables adversaires contre les Hornet. Depuis l'apparition des viseurs de casque, les dogfight ont radicalement changé et les F-5E n'ont désormais plus beaucoup de chance de s'en sortir face aux F-18. Je sais que beaucoup pensent que je fabule, mais lorsque la Suisse voulait acheter le Gripen, c'était pour remplacer les F-5E. Le but était de constituer deux escadrilles en achetant 22 appareils. Toutefois, certains (dont l'un des plus hauts responsables de l'aviation militaire dont j'avais surpris une conversation) envisageaient sérieusement la possibilité d'acheter un autre type d'appareil pour remplacer les F-18. Est-ce que cela se serait fait ? Etant donné tous les problèmes de formation du personnel, de logistique et de coûts que cela aurait engendré, je n'en sais rien, mais c'était envisagé.
  10. A ce stade, je préfère te laisser à tes certitudes.
  11. Honni soit qui Mali y pense. Oups c'est pas vendredi.
  12. Ce n'est pas une question d'enthousiasme. Tu dis que le F-35 est un bombardier et je te répond qu'il fait la police aérienne en Norvège, qu'il participe à des exercices de défense aérienne dans de nombreux pays et qu'il s'en tire mieux que très bien. Maintenant tu viens me parler d'avion de 4.5 ou 5 gen alors que cette histoire de génération n'est qu'un argument publicitaire claironné notamment par LM et que dans les faits on s'en tape le coquillard. Pour ce qui est de l'électronique, on pourrait penser que tu as participé à l'évaluation tellement tu en sais plus que tout le monde sur le sujet. Pour les coûts qui seront générés en Suisse, le calcul a été fait depuis longtemps et si le sujet t'intéresse vraiment, je t'invite à lire les très nombreuses pages de ce fil ainsi que celui s'appelant "Achat suisse". Pour finir une dispo de 75% à long terme est vraiment quelque chose d'exceptionnelle. Ben voilà, tout s'explique ! Le politiciens voulaient un avion européens et ils se sont retrouvés coincés faute de s'être laissé une marge suffisante (je suis assez d'accord avec ça). Par contre les militaires par effet de mode ont décidé d'acheter un avion nul pour leur propre armée. C'est vraiment une évidence et je me demande comment je n'y ai pas pensé plus tôt .
  13. Le F-35 était moins cher à l'achat que les autres concurrents encore en lice, donc s'il est moins cher cela signifie que c'est faux de dire qu'il est coûteux. Le F-35 n'est pas un bombardier et je dirais même qu'il est omnirôle. Les Norvégiens font désormais leur police aérienne uniquement avec cet appareil. Singapour est très intéressé par le F-35 car ils en ont acheté quelques exemplaires mais ne les ont pas encore reçu. Ils s'informent donc régulièrement de ce qui se passe avec cet appareil. Dernièrement durant l'exercice "Pitch Black" ils ont eu l'occasion de tester leurs F-15 récents contre les F-35 australiens. Voici ce qu'en dit un pilote de F-15: "Il n'y a guère de meilleure occasion de se rapprocher du F-35 que de l'engager dans une mission aérienne, et c'est ce qu'a fait le pilote du F-15SG de la RSAF, le major (MAJ) Arumugam Sivaraj, lors de l'exercice Pitch Black. Le MAJ Sivaraj, 36 ans, a piloté son jet en tant qu'"ennemi" contre des F-35 de la RAAF dans un "scénario très difficile", et a déclaré que ses adversaires s'en sont "très bien sortis". "Grâce à cela, nous pouvons réellement voir à quel point les F-35 sont capables de travailler en équipe. La façon dont les avions volent, la façon dont ils ciblent les adversaires et la façon dont ils travaillent ensemble en tant qu'équipe étaient assez impressionnantes à voir", a-t-il déclaré. Le colonel Tan a déclaré que les F-35 ont volé contre une équipe adverse dévouée disposant de deux fois plus de jets, mais qu'ils ont tout de même été capables de "cibler et d'éliminer efficacement tous les ennemis". Tu pourra rétorquer que c'est de la propagande mais il s'agissait tout de même de missions air-air. https://www.channelnewsasia.com/singapore/mindef-rsaf-f35-fighter-jet-australia-exercise-pitch-black-darwin-2909146 Regarde la vidéo d'Ate Chuet qui parle du F-35 tu changeras peut-être d'avis. Dans une autre vidéo consacrée au porte-avions chinois ce même Ate Chuet estime que le F-35 est supérieur au J-15 chinois et je pense qu'il parlait d'une confrontation avions contre avions. Pour le domaine aérien il est vrai que ces dernières décennies le choix s'est porté sur des appareils américains mais dans le domaine terrestre ce n'est pas du tout le cas. Il ne s'agit pas de s'offusquer. Comme je le répète depuis longtemps, la Suisse est un pays occidental et a des valeurs occidentales. Acheter un autre appareil occidental que le F-35 ne changerait rien à l'affaire.
  14. Il serait sympa de te présenter avant d'intervenir. C'est faux. C'est également faux.
  15. Ce nombrilisme comme tu le dis est aussi exprimé par des gens qui étaient dans le camp de Poutine, qui ont travaillé pour lui durant de nombreuses années et qui ont démissionné en annonçant avoir honte du régime en place à Moscou. Pour information ce monsieur est désormais sous protection policière 24 heures sur 24. Je pense que ses fonction lui ont permis de comprendre le monde. J'avais déjà posté son intervention et voici ce qu'il disait: "Boris Bondarev a démissionné de son poste le 23 mai dernier. Dans une lettre ouverte, le fonctionnaire diplomatique, en poste à Genève depuis 2019, a réglé ses comptes après vingt ans carrière, dénonçant un système russe dysfonctionnel et s'opposant à la guerre en Ukraine. "Ceux qui ont conçu cette guerre ne veulent qu'une chose: rester au pouvoir pour toujours", dit-il notamment dans sa lettre. "Je ne peux tout simplement plus partager cette ignominie sanglante, sans esprit et absolument inutile", poursuit-il." Libre à toi de le prendre pour un illuminé. https://www.rts.ch/info/monde/13363438-lexdiplomate-russe-boris-bondarev-il-en-allait-de-mon-devoir-moral-de-mexprimer.html
  16. Une Ukraine occidentalisée n'était pas une menace existentielle pour la Russie, mais elle était une menace existentielle pour Poutine. Toute la différence est là.
  17. Eclairage intéressant du "dessous des cartes". On y voit la façon dont dont la Chine procède, n'hésitant pas à ignorer le droit international pour prendre gentiment possession de la Mer de Chine. La situation de Taïwan est évoquée dans cette émission. https://www.youtube.com/watch?v=KMkQkOKPCJ0
  18. FAFA

    Armée Suisse

    Après le retrait du BB77 Dragon (portée environ 800 mètres) et des Piranha Tow (portée 3700 mètres), pour l'attaque de blindés il ne restait que le Panzerfaust 90 dont la portée avoisine les 300 mètres. Ce dernier arrivant également au terme de son utilisation, trois systèmes ont été commandés dans le cadre du programme d’armement 2016 : - Le système léger M72 Law Mk2 de 200 mètres de portée et destiné à combatte des objectifs faiblement blindés. Une faible quantité de M72 sont acquis car ils sont destinés aux forces spéciales. - Le Matador dont la portée est de 300 mètres, qui est destiné à combattre des chars ou des infrastructures de bâtiments. - Le NLAW de 800 mètres de portée, destiné à combattre des chars ou des bâtiments. La Suisse a accepté que le fournisseur retarde la livraison de cette arme afin que ce dernier puisse en livrer rapidement à l’Ukraine. Ces nouvelles armes vont nettement améliorer la situation mais il est vrai que dans le domaine des missiles sol-sol il n'y a rien qui va plus loin que 800 mètres. Ayant été tireur de Dragon durant mon service militaire, au-delà de 800 mètres il y avait souvent des arbres, des bâtiments ou des collines qui auraient empêchés un tir mais il est vrai que nous opérions généralement en montagne si bien que sur le plateau c’est peut-être différent. De plus, les missiles d’aujourd’hui ont fait d'énormes progrès et ils ne nécessitent plus forcément d’avoir l’ennemi dans son viseur. Comme l’a mentionné Crys79, un missile à plus longue portée est prévu pour l’année 2024 et je me demande quel modèle sera sélectionné. Celui qui me vient à l’esprit est l’AKERON mais je ne connais pas les autres systèmes modernes qui sont sur le marché. Par contre, si les munitions Strix de 120 mm sont encore opérationnelles, les nouveaux Piranha mortier permettront d’attaquer des unités blindées à des distances respectables. Il me semble que la Suisse s'était dotée d'une grande quantité de ces munitions. https://www.youtube.com/watch?v=lhd1d2sW_3I Je trouve qu’il serait également intéressant d’acquérir des mines anti char (aussi bien des mines légèrement enfouies dans le sol que des mines à action horizontale). Je n’y connais pas grand-chose dans ce domaine, mais je pense que pour désorganiser l’ennemi et l’empêcher de manœuvrer comme il le souhaite, ces armes restent des éléments très importants.
  19. Témoignage intéressant de Boris Bondarev. Il était conseiller à la mission russe auprès de l'ONU à Genève et après 20 ans de carrière il avait claqué la porte du Kremelin en dénonçant un système russe dysfonctionnel et en s'opposant à la guerre en Ukraine. Depuis il vit sous protection policière H24 en Suisse. "En mai dernier, Boris Bondarev démissionnait de son poste de conseiller à la mission russe auprès de l'ONU à Genève, devenant le plus haut diplomate à claquer la porte du Kremlin depuis le début de la guerre. Dans une interview accordée au 19h30, il revient sur les raisons qui ont mené à sa défection et livre son analyse sur l'issue de la guerre. L'ancien représentant russe ne croit plus à une issue diplomatique au conflit. "La Russie semble vouloir dicter ses conditions à l'Ukraine (...) L'unique intérêt de (Vladimir) Poutine est de rester au pouvoir le plus longtemps possible", témoigne-t-il mardi dans le 19h30. Vers une escalade militaire? Pour Boris Bondarev, qui est également spécialiste en désarmement, la Russie a déjà perdu cette guerre d'un point de vue stratégique. Par ailleurs, d'un point de vue militaire, il estime que l'armée ukrainienne a tout à fait les moyens de battre la Russie. Selon lui, le risque d'une déflagration nucléaire mondiale existe, même s'il n'est pas très grand. "J'ai l'espoir que nous pourrons éviter toute escalade militaire, à condition que l'Occident stipule - sans équivoque - que toute utilisation d'arme nucléaire aura des conséquences rapides et proportionnées", analyse-t-il. Lettre ouverte en mai dernier Boris Bondarev a démissionné de son poste le 23 mai dernier. Dans une lettre ouverte, le fonctionnaire diplomatique, en poste à Genève depuis 2019, a réglé ses comptes après vingt ans carrière, dénonçant un système russe dysfonctionnel et s'opposant à la guerre en Ukraine. "Ceux qui ont conçu cette guerre ne veulent qu'une chose: rester au pouvoir pour toujours", dit-il notamment dans sa lettre. "Je ne peux tout simplement plus partager cette ignominie sanglante, sans esprit et absolument inutile", poursuit-il. "Un devoir moral" La dénonciation, couchée par écrit, aboutit à sa démission. L'histoire fait alors le tour des médias suisses et internationaux. Et pour cause: Boris Bondarev est jusqu'à présent le plus haut diplomate russe à avoir quitté son poste depuis le début de la guerre. Si cet acte est perçu par certains comme un geste courageux, Boris Bondarev le voit autrement. "Il en allait de mon devoir moral de m'exprimer", confie-t-il à la RTS. Comme son comportement est considéré comme un crime en Russie, Boris Bondarev bénéficie désormais d’une protection rapprochée 24h sur 24, quelque part en Suisse." Dans ce lien on trouve en haut de page le résumé de son interview durant 4 minutes et en bas de page l’interview complet de 13 minutes. https://www.rts.ch/info/monde/13363438-lexdiplomate-russe-boris-bondarev-il-en-allait-de-mon-devoir-moral-de-mexprimer.html
  20. C'est bien pour cette raison que je te parle de la région où j'habite et pas des pays chauds.
  21. Je ne veux pas partir dans un HS à n'en plus finir et pour les pays chauds je n'en sais rien. Par contre, je peux te dire que dans la région où j'habite c'est un fait, je l'ai déjà expérimenté par moi-même et ça marche. Après il est certain qu'il faut faire preuve d'un minimum de bon sens et si en pleine canicule tu ouvres toutes les fenêtres en pleine journée, tu réchaufferas ton intérieur. Dans ces périodes, l'aération il faut plutôt la faire la nuit ou très tôt le matin. Fin de HS.
  22. Isoler un bâtiment l'hiver permet d'avoir plus chaud lorsqu'il fait froid, mais cela permet également de tempérer et de maintenir une certaine fraicheur dans le bâtiment en période de canicule. Je vais m'arrêter là car ça devient HS.
  23. FAFA

    Le F-35

    Il me semble que c'est un des revêtements expérimentaux testés par les US. https://www.thedrive.com/the-war-zone/navy-f-35c-surfaces-wearing-new-mirror-like-skin
  24. Capture et stockage du CO2 (CCS) en Norvège. Extrait: "Longtemps perçue comme une solution techniquement compliquée et coûteuse à l'utilité marginale, la piste de la capture et du stockage de carbone (CCS) est désormais en vogue sur une planète qui peine à réduire ses émissions malgré l'urgence climatique. Dans la localité d'Øygarden, sur une île toute proche de Bergen (ouest de la Norvège), un terminal en cours de construction réceptionnera d'ici quelques années des tonnes de CO2 liquéfié, acheminé du Vieux Continent par bateaux après avoir été capté à la sortie des cheminées d'usines. De là, le carbone sera injecté via un pipeline dans des cavités géologiques à 2.600 mètres sous les fonds marins. Avec l'ambition qu'il y reste indéfiniment..." "Deux jalons importants pour le CCS en Norvège ont été franchis ces derniers jours. Lundi, les partenaires de Northern Lights ont annoncé un premier accord commercial transfrontalier qui portera sur le transport - par bateaux spéciaux - et la séquestration, chaque année, de 800.000 tonnes de CO2 captées sur une usine néerlandaise du fabricant d'engrais Yara à compter de 2025. Le lendemain, Equinor a dévoilé avec l'allemand Wintershall Dea un projet de construction d'un pipeline de 900 kilomètres visant à transporter du CO2 d'Allemagne pour le stocker en Norvège. Un projet similaire avec la Belgique est déjà dans les tuyaux..." "Le CCS n'est cependant pas une solution miracle contre le réchauffement. Dans sa première phase, Northern Lights pourra traiter 1,5 million de tonnes de CO2 par an, une capacité qui sera ensuite portée à 5-6 millions de tonnes. A titre de comparaison, l'Union européenne a, selon l'Agence européenne pour l'environnement, émis 3,7 milliards de tonnes de gaz à effet de serre en 2020, une année plombée par la pandémie..." L'article complet est ici: https://information.tv5monde.com/info/la-norvege-futur-cimetiere-du-co2-europeen-470133
  25. Le Grèce «paiera un prix élevé» si elle viole encore l’espace aérien turc, prévient Erdogan https://www.leparisien.fr/international/le-grece-paiera-un-prix-eleve-si-elle-viole-encore-lespace-aerien-turc-previent-erdogan-03-09-2022-DOHGMUPMZBH3HPQV2MCNVZVQJM.php
×
×
  • Create New...