Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

U235

Members
  • Posts

    237
  • Joined

  • Last visited

Reputation

771 Excellent

About U235

  • Birthday March 25

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    USA
  • Interests
    Engineering, Robotics, Automation, Aerospace, Ballistics, Long Range Shooting, Geopolitics.
  • Pays
    United States

Recent Profile Visitors

1,266 profile views
  1. Cela se fait sur le marché civil aux États-Unis depuis de nombreuses années en utilisant diverses méthodes. En fait, j'ai construit (et je possède toujours, voir la photo) un AR-15 qui fait exactement la même chose il y a plus de 10 ans. Les seules parties non standard de mon fusil se trouvent à l'endroit où le tube à gaz pénètre dans la partie supérieure de la carcasse et dans le tube à gaz lui-même. Normalement, le tube à gaz passe par un trou à l'avant de la boîte de culasse et se prolonge dans la clé de gaz sur le porte-boulon. Sur ma carabine, il y a un petit cylindre métallique qui agit comme une valve à l'endroit où le tube pénètre dans le récepteur supérieur. Il est contrôlé par un interrupteur situé sur le côté de la partie supérieure de la carcasse, qui permet de faire tourner le cylindre dans lequel sont percés des orifices de différentes tailles. Les réglages dont je dispose sont "normal" (par exemple, tir supersonique/subsonique en mode semi-automatique), "suppressed" (par exemple, tir avec un silencieux sur la bouche) et "manual" (par exemple, le gaz est complètement bloqué et l'action doit être déclenchée manuellement). Le tube à gaz est plus court car il se termine à l'ouverture de cette valve. De l'autre côté de la valve, il y a un petit tube de gaz fixé en permanence qui se connecte à la clé de gaz sur le porte-boulon. Il ne s'agit là que d'une possibilité de mise en œuvre (c'est la seule dont j'avais connaissance au moment où je l'ai construit). La plupart d'entre eux n'utilisent probablement pas un réglage entièrement bloqué pour le fonctionnement manuel. Il y a très peu de différence en termes de précision, si tant est qu'il y en ait, entre un fonctionnement manuel et un fonctionnement semi-automatique sur une plateforme de fusil moderne et précise. La seule raison pour laquelle j'ai voulu avoir l'option d'un fonctionnement manuel de la culasse était le bruit, qui n'est pas vraiment important, mais je voulais voir jusqu'à quel point je pouvais le rendre silencieux en utilisant des munitions subsoniques avec un silencieux. Je ne l'utilise presque jamais en mode manuel, la différence n'est pas assez importante.
  2. Il s'agit tout de même d'un succès. Toutes les grandes étapes que toutes les agences spatiales célèbrent ont été franchies (lancement, séparation du booster, déploiement de l'aile, MECO, séparation de l'étage, déploiement du satellite et rallumage du deuxième étage, tout en maintenant une trajectoire dans les limites nominales). Je pense qu'il suffira d'actions correctives relativement mineures pour résoudre ce problème mineur rencontré vers la fin). Pour un vol inaugural, les ingénieurs impliqués devraient se sentir fiers et mériter un bon cordial. J'oublie toujours la vitesse d'accélération des boosters solides par rapport à une fusée purement liquide lorsqu'il s'est écoulé un certain temps depuis le lancement d'une fusée avec SRB (Vega est encore plus fou à cet égard). Je n'ai pas remarqué le démarrage du moteur principal à l'avance, probablement parce que je regardais sur mon téléphone, savez-vous combien de temps à l'avance le moteur principal est allumé avant les SRB ? Au début, lorsqu'ils ont montré la caméra embarquée regardant vers le bas un SRB encore attaché au premier étage, après avoir montré la séparation du SRB à partir de la caméra de suivi au sol, j'ai été assez confus (je suis sûr que les adeptes de la terre plate disent déjà que c'est la preuve que les vols spatiaux sont faux). Je regardais un flux vidéo en anglais, et un peu plus tard, la femme a expliqué que cela était dû à un retard d'environ 20 secondes dans le flux vidéo de la caméra embarquée. Est-ce que c'est l'explication qu'ils ont donnée sur le flux vidéo français ?
  3. Jour 865 de la glorieuse et fructueuse opération militaire russe de 72 heures. Des regrets ?
  4. Je ne pense pas que même Musk serait assez impudique pour prétendre qu'une fusée sur un banc d'essai effectuant un test de tir statique, qui se détache ensuite pour s'envoler, est une partie saine et naturelle du processus de développement. Et ce n'est pas peu dire quand on considère que quelque chose dépasse les limites de la honte de Musk. Je doute que même les plus ardents fanboys de SpaceX défendent des procédures de test aussi manifestement négligentes ou incompétentes, ce qui est, encore une fois, une barre très haute.
  5. Ok. C'est bien. Peut-être que je ne savais pas vraiment comment dire en français ce qui serait une plaisanterie relativement légère pour d'autres Américains. Je ne sais vraiment pas. Est-il légal ou relativement courant pour les citoyens français d'acheter et d'utiliser des feux d'artifice aériens ? Il est assez courant aux États-Unis, surtout à cette époque de l'année, que n'importe quel Américain se retrouve dans un magasin de feux d'artifice pour acheter ces explosifs, sans doute pour les transporter et les utiliser ensuite de manière irresponsable (cette tâche figure d'ailleurs sur ma liste de choses à faire demain). Bien entendu, TOUS ces feux d'artifice/explosifs sont fabriqués en Chine, et ce depuis mon enfance. Alors oui, la Chine est un artisan de feux d'artifice par excellence (pour utiliser une expression que nous avons volée aux Français). Ne prétendons pas non plus que ce SNAFU est inhabituel pour les Chinois. Quelques jours auparavant, des gens fuyaient un étage central de Longue Marche 2C, crachant des propergols hypergoliques, alors qu'il tombait près d'un village (il y a des vidéos de cela, vous pouvez facilement les trouver en tapant sur Google "Long March 2C SVOM" du 22 juin et vous verrez la traînée orange d'hypergoliques toxiques s'étendant sur des civils chinois terrifiés). C'est formidable les échantillons de lune, les premiers provenant de la face cachée du satellite de notre planète. Nous, les humains, en sommes encore aux premiers jours de l'exploration spatiale, et il ne se passe guère de mission sans qu'une grande annonce ne soit faite : "C'est la première fois dans l'histoire de l'humanité qu'une femme noire, juive et lesbienne utilise une clé de 20 mm pour serrer un boulon lors d'une sortie extravéhiculaire, alors qu'elle porte une combinaison spatiale bleue et des gants rouges". J'enjolive, bien sûr, mais cela n'a rien à voir avec le fait qu'un test de tir statique devienne plutôt un test dynamique. Cheers! ;)
  6. Personne ne fabrique des feux d'artifice aussi bien que les Chinois.
  7. Si je devais deviner, il y a beaucoup de choses derrière la scène qui n'ont pas été portées à l'attention des médias non spécialisés et de certaines des voix les plus indignées. A6 a un manifeste de lancement très encombré et un taux de production limité pour les propulseurs d'appoint à poudre. La production annuelle de P120 est fortement limitée sans un investissement colossal dans des installations de production supplémentaires. Il y a des spéculations sur le fait qu'ArianeSpace voulait retarder le lancement de MTG-S1 (EUMETSAT) afin de trouver une charge utile lourde/principale pour partager le trajet, actuellement il n'y a pas de charge utile évidente pour remplir ce rôle. Ironiquement, EUMETSAT pourrait en fait faire une faveur à ArianeSpace en détournant MTG-S1 vers Falcon 9, au lieu de "gaspiller" un précieux lanceur A6.2 pour un seul petit satellite météorologique GEO. Remarquez que les articles sur ce sujet ne contiennent aucun commentaire officiel de la part d'EUMETSAT ou d'ArianeSpace, tout ce qui est dit l'est par des fonctionnaires réactionnaires ou par la presse non spécialisée. Cela me fait soupçonner qu'il ne s'agissait pas d'une sorte de "coup de poignard dans le dos" unilatéral de l'Allemagne au profit de ces méchants Anglo-Saxons, comme certains semblent le croire sans disposer de faits réels. Il serait sage de s'asseoir et d'attendre, de laisser les faits et les déclarations officielles émerger.
  8. Xi et Biden ont conspiré ensemble pour forcer Poutine à envahir l'Ukraine. Les avertissements bruyants de Biden sur l'invasion imminente, répétés pendant des semaines avant le 24 février 2024, étaient un moyen particulièrement habile de dissimuler les motivations américaines et chinoises. Ce vilain Biden et Xi, ils font vraiment un travail merveilleux pour tromper tout le monde qu'ils ne s'aiment pas, tout en travaillant ensemble en secret pour réaliser leur rêve ultime de détruire l'UE et la Russie. Un génie sans précédent de la part de Biden. Les historiens en parleront pendant des siècles, Biden sera considéré comme l'un des plus grands tacticiens, au même titre qu'Hannibal. Je n'arrive pas à croire que Poutine, malgré sa bonne nature et son meilleur jugement, ait succombé à la ruse et ait été complètement forcé d'ordonner à ses armées d'aller de l'avant et de tuer.
  9. Bien sûr, c'est la réalité, y a-t-il quelque chose à ajouter ? Le problème quand on est un menteur pathologique, c'est que les gens cessent de vous croire. Dans le cas présent, personne ne croit aux lignes rouges russes. C'est manifestement la prière d'un pauvre homme pour gagner à la loterie, il espère que ses paroles vides effrayeront magiquement tout le monde pour qu'il n'aide pas l'Ukraine et n'ose pas mettre ses menaces grandioses à l'épreuve. Il perd à chaque fois qu'il le fait, ses fausses lignes rouges sont piétinées, mais il persiste à le faire, sans jamais apprendre une leçon précieuse que la plupart des gens normaux apprennent dans leur enfance. En fait, la voie la plus rapide entre aujourd'hui et la destruction de ce glorieux état de rêve russe vieux de 1000 ans, serait que Poutine utilise une bombe atomique. Cela mettrait fin à toute trace de civilisation russe en quelques heures, et il vaut mieux tenter sa chance avec toutes les autres options.
  10. Il y a une odeur de désespoir qui semble suivre Poutine ces derniers temps, peut-être que c'est juste une coïncidence et que Medvedev se tient quelque part sous le vent, mais l'odeur est là, et elle est indubitable. Dans le domaine de la santé, c'est la troisième phase, après le déni et la colère. Mais les sanctions ne fonctionnent pas, n'avez-vous pas entendu ? Pourquoi Poutine se soucierait-il alors de questions aussi insignifiantes ? Il n'y a aucune raison de mettre fin aux sanctions ou de revenir aux relations économiques antérieures avec des menteurs aussi perfides qui ont travaillé dans l'ombre pour nuire à nos sociétés, ils recommenceront simplement à la prochaine occasion. Il y a un prix à payer pour être stupide sans honte, les Russes ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes ou à Poutine.
  11. J'imagine qu'il est difficile de se concentrer sur tous les aspects économiques et sociétaux alors que les bombes tombent autour de soi, que l'électricité n'est pas fiable et que l'on doit également faire face aux besoins du front de guerre et de la diplomatie étrangère. Il est un peu ridicule de critiquer chaque petite chose depuis le confort des confins de l'Europe occidentale, ou pire, depuis l'autre côté de l'Atlantique. La plupart des hommes, et même la plupart des dirigeants, auraient plié sous la même pression et dans les mêmes circonstances que celles dans lesquelles Zelensky s'est retrouvé. C'est du moins mon avis. N'oubliez pas la source (pour ce forum), un type qui a probablement mis en place des alertes automatiques pour toutes les nouvelles négatives (fausses ou autres) concernant l'Ukraine, cela amplifie des choses qui seraient autrement complètement oubliées ou hors de propos. L'Ukraine a un objectif singulier et un besoin ultime qui l'emporte sur tout le reste, simplement défendre ses vies et son territoire contre les envahisseurs. Tout le reste est secondaire et peut attendre qu'ils aient atteint la sécurité physique et existentielle, y compris les sujets des "Care Bears" sociaux, l'horaire de l'Orchestre de Kiev, les campagnes publicitaires anti-tabac, la "transition verte", etc...
  12. La situation n'est pas brillante pour Gazprom, ni pour la Russie. Extrait du Financial Times :
  13. Ridicule, j'ai de nombreux doutes sur l'identité de certains membres de ce site ou sur le pays dans lequel ils prétendent se reposer la nuit. Je n'ai aucun doute sur Ciders, il trouve clairement cette agression russe répugnante et certainement contraire aux valeurs et aux intérêts de son propre pays. Il est décevant de constater qu'il y a tant de gens qui ne voient pas aussi clairement ou qui sont simplement des trolls avec une longue laisse pour se promener dans l'AD.
  14. Voici la transcription d'une rencontre entre le président Clinton et Boris Eltsine qui a récemment été portée à mon attention via Twitter. Je la publie ici parce qu'elle est à la fois stupéfiante par le type de propos tenus par Eltsine (comme "donner l'Europe à la Russie") et instructive quant à la façon dont la Russie perçoit le monde/l'Europe. Je ne peux qu'imaginer ce qu'Eltsine dit le soir après une bouteille de vodka. J'ai traduit la partie que j'ai mentionnée ci-dessous, mais l'ensemble est assez intéressant à lire (il n'est pas trop long), alors voyez le lien si cela vous intéresse. Il y a une option pour voir une version OCR de la transcription qui facilite l'entrée dans un traducteur si la lecture de l'anglais est trop épouvantable pour vous. Transcript Source
×
×
  • Create New...