Vietnamien

Members
  • Content Count

    194
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Vietnamien

  • Rank
    Débutant
  1. La vidéo de l'exécution de l'agent m'a anéanti. J'en suis malade. Il se murmure qu'il s'agit de la pire attaque en France depuis le massacre du 17 octobre 1961, à Paris.
  2. Bonjour, Quelqu'un aurait plus d'informations sur le groupe "Qaddaf al-Dam" ? Il semble qu'il s'agisse d'un groupes de loyalistes kadhafistes, mais je n'ai pas plus d'informations à ce sujet (à l'exception du fait qu'ils affrontent actuellement l'Armée Nationale Libyenne à Benghazi). Par ailleurs, que s'est-il passé à Koufra en 2012 ? http://www.youtube.com/watch?v=Uf20QvjZ5x0 Ce sont des Toubous ou des Zouwayas ?
  3. Un jeu "indie" sur la Première Guerre Mondiale. C'est pas du niveau des grosses productions actuelles, certes, mais l'effort est à saluer : le jeu est développé par une toute petite boîte indépendante française (Gallica Game Studio) avec très peu de moyens. "The Trench" sera apparemment un mix entre FPS et RPG, et est actuellement en pré-alpha. Le site officiel : http://www.prophecyresurection.com/
  4. Bigre. Je savais déjà que les tchadiens utilisaient des Bastion PATSAS et des ALTV, mais je m'étonne de plus en plus de la modernité de leur parc d'IMV/APC (à moins que ces derniers ne soient exclusivement utilisés par la DGSSIE). Quoiqu'il en soit, merci beaucoup ! ;)
  5. Euronews publie une vidéo montrant des corps jetés du haut d'un immeuble. http://fr.euronews.com/2012/08/12/syrie-des-corps-jetes-du-haut-d-un-immeuble-par-des-rebelles/
  6. Un avion syrien a ciblé quatre bases rebelle à Tel Rifaat, à 35km au Nord d'Alep. http://photoblog.nbcnews.com/_news/2012/08/09/13196052-syrian-fighter-jet-strafes-farming-village Et l'armée syrienne pilonne sans relâche les quartiers rebelles d'Alep. Selon ces derniers, les loyalistes ont utilisés des armes thermobariques. http://www.nowlebanon.com/NewsArticleDetails.aspx?ID=426342 D'après les dires d'un commandant rebelle, les forces de l'armée régulière progressent en utilisant la tactique du "mouse-holing", et en s'appuyant sur un nombre conséquent de snipers déployés dans la ville. Il semblerait que les rebelles se retirent de Salaheddine pour se recentrer sur les quartiers de Seif al-Dawla et de Machhad, afin d'y ouvrir deux nouveaux fronts. http://www.lepoint.fr/monde/retrait-total-des-rebelles-syriens-de-salaheddine-a-alep-09-08-2012-1494430_24.php En ce qui concerne les agences de presse gouvernementales, elles indiquent que l'armée à "nettoyé" les quartiers d'al-Asiyleh et de Bab al-Nassr de toute présence rebelle. Et elles ajoutent que l'armée a attaqué un groupe de rebelles dans la zone de Hritan, et que ces derniers auraient essuyés "de lourdes pertes". Il y'aurait des combattant libyens, afghans et yéménites dans le lot. http://www.syriaonline.sy/?f=Details&catid=12&pageid=3271
  7. Bon. Et bien, fin de l’opération. En ce qui me concerne, j’ai un point de vue assez mitigé sur la situation. Premièrement, je regrette que Mohamed Merah soit mort (même si c’était inévitable à ce stade de l’affaire). Pas simplement par pure question d’éthique, ou de morale. J’entends beaucoup de gens autour de moi affirmer que « oui, mais c’était un sale tueur d’enfants, il l’a mérité », ou « de toutes façons, il serait ressorti de prison et aurait recommencé ». Sérieusement, est-ce que les gens pensent sincèrement qu’il aurait pu être libéré ? Après avoir tué trois enfants, trois soldats, et un enseignant ? Personnellement, j’ai du mal à le croire. Je pense que c’était surtout la perpétuité incompressible qui lui pendait au nez. En outre, est-ce que les gens pensent aux familles des victimes ? Je veux dire, la majorité des français s’en « foutent » (entre guillemets) de ce Mohamed Merah. Ils réagissent avec impulsivité, réclament la mort du coupable par pure colère, mais au final, quelques mois plus tard c’est à peine s’ils n’auront pas oubliés l’évènement (je grossis le trait, oui). Mais les familles des victimes, elles ? Elles devront vivre tout le restant de leurs jours sans pouvoir mettre un nom sur l’individu qui a tué leurs proches (à part un document vidéo filmé avec une patate – tellement la qualité est mauvaise – en train de montrer l’agresseur en train de faire du rodéo dans sa voiture) ? Sans pouvoir entendre les motivations du gars ? Sans avoir le droit d’assister à un procès, comme pour la plupart des autres affaires criminelles ? Il n’y a pas si longtemps, j’avais entendu l’interview du père d’un des soldats tués durant l’une des attaques. Le brave monsieur expliquait qu’il ne vouait aucune haine envers l’assassin de son fils (j’ai été marqué par les propos et la sagesse du vieil homme :O ), aucune rancœur, et qu’il souhaitait simplement obtenir les explications du tueur, de sa bouche même. Je crois qu’il ajoutait qu’il souhaitait au moins croiser son regard, mais je n’en suis plus très sûr. Quoiqu’il en soit, en repensant à ce père brisé de chagrin, j’ai vraiment un sentiment de malaise en écoutant mon entourage se réjouir de la mort de Merah. Je ne veux pas me mettre à la place des familles des victimes, mais je pense que leur deuil aurait pu être facilité par la mise en place d’un procès. Peut-être qu’elles n’auraient pas obtenus de réponses, peut-être que Mohamed Merah n’aurait pas desserré les mâchoires, mais je crois que le fait de voir l’individu à la barre du tribunal, face aux juges et à un jury, aurait peut-être pu contribuer à soulager leur peine. Actuellement, il y'a surtout un sentiment d'inachevé. Bref. Secundo, je ne veux pas paraître fleur bleue, mais je crois qu’il ne faut pas exclure que le problème de Mohamed Merah se situe également à un niveau pathologique. Le gars a apparemment eu une enfance difficile, il a commencé à faire de la taule à 18 ans, il a cumulé les peines d’emprisonnement, il a tenté de se suicider dans sa cellule, et il a été placé en hopital psychiatrique durant une quinzaine de jours. A mon avis, personne ne ressort intact d’un tel parcours ! :P Deux questions, donc : - Est-ce qu’il y’a eu un suivi psychologique après sa sortie de l’hôpital ? Si oui, pendant combien de temps ? Et si c’est le cas, comment expliquer le fait qu’il ai pu se dérober face aux médecins, en partant – sans rencontrer d’oppositions – au Pakistan et en Afghanistan, à peine un an après ? - Au terme de son hospitalisation, est ce qu’un traitement spécifique lui a été prescrit ? Pendant combien de temps ? Plus important encore, est-ce qu’il le respectait et y’avait il des personnes pour s’en assurer ? Je pense que s’il y’a eu des disfonctionnements, c’est probablement à ce niveau-là également, et j’espère que l’enquête s’y attardera, parce que je ne crois pas que ce soit anodin dans le comportement du bonhomme. Je ne cautionne pas l'acte en lui-même, je m'interroge seulement sur son parcours et les motivations qui l'ont fait basculer dans l'extremisme religieux. Le fait qu’il ai pu mettre la main sur autant d’armes et de munitions m’intrigue aussi. Est-ce que cela est aussi facile que ça en a l’air (je suis très candide à ce sujet, donc bon) ?! D’un autre coté (et pour nuancer le tout), je crois que l’intervention du RAID a été menée avec beaucoup de professionnalisme, quoiqu’en disent certaines personnes, et qu’a ce stade de l’affaire, la mort de Mohamed Merah était tout simplement inévitable, comme je l’ai dit plus haut. Et ce, quelque soit la manière de l’interpeller, j’ai envie de dire. Le fait qu’il ai pu résister pendant près de 35 heures, tout en faisant un tel carton (comment il a fait, d’ailleurs ?!), je crois que c’est assez éloquent. De toute façon, comment peut-on arrêter un individu vêtu d’un gilet pare-balles, retranché dans un tout petit espace, équipé de trois Colt. 45 et déterminé à mourir en martyr ? Ca relevait du miracle à ce moment-là. Le RAID a fait du très bon boulot, et je ne suis pas certain que d’autres unités anti-terroristes s’en seraient mieux sortis dans ce cas de figure (j’ai même tendance à croire que c’aurait pu être pire, avec peut-être un policier au tapis). Bref, way to go guys, vous avez fait ce qu’il fallait, et vous l’avez fait d’une façon exemplaire. Rien à redire à ce sujet. 8) Pour terminer, je crois que ce genre d’incidents va rapidement devenir un cas d’école, tout en restant assez atypique. On avait déjà eu Madrid, on vient d’avoir Toulouse. Pas seulement pour les unités anti-terroristes du monde, mais je pense également pour les combattants islamistes de tout poils. Il y’a un précédent qui vient d’être crée, c’est sur. Et il sera très certainement considéré comme un martyr, oui. Après tout, les terroristes qui ont orchestrés les tueries de Mercaz HaRav et de Shmuel HaNavi sont aussi considérés comme des martyrs, non ? Aucune raison pour que ce soit différent… :-[ Voilà donc. Beaucoup de "je crois", "je pense", mais globalement, ça résume ma pensée.
  8. Aucune idée. Qui sait ? Peut-être le drapeau du défunt Emirat de Cyrénaïque... :P Apparemment c'est un membre de l'ancienne famille royale libyenne qui est aux commandes du Conseil de Transition de Cyrénaïque. Ahmed al-Senussi.
  9. Non, mais ce sont ce genre de commentaires qui me font tiquer en fait, du genre : "We hope they don't force us to a new war and new bloodshed. This is the last thing we look for." Ou encore “Even if we had to take over the oil fields by deploying our forces there or risk another war, we will not hesitate for the sake of Barqa” D'un coté on a un gouvernement d'interim qui ne veut pas entendre parler d'autonomie régionale, et de l'autre, un gouvernement régional justement qui forme déjà sa propre armée (le Conseil Militaire Suprême de Barqa) et qui se dit prêt à défendre bec et ongles son autonomie. Et au final, chacun reste campé sur ses positions. Bonjour la situation explosive... :P
  10. L'Est de la Libye déclare son autonomie. http://rt.com/news/libya-split-cyrenaica-autonomy-971/ Vers une somalisation de la Libye ?
  11. C’est bien beau de vouloir punir les pirates, mais si l’on ne s’attaque pas au cœur du problème, on ne résoudra rien… Le fait est que l’apparition de la piraterie en Somalie n’a rien d’anodin. Je ne tente ni de cautionner, ni d’excuser les actes des pirates, mais force est de constater que la plupart d’entre eux sont d’anciens pêcheurs, dont le business s’est fait pourrir par la surpêche illégale menée par des chalutiers étrangers, et par les rejets toxiques de certains gros porteurs qui n’hésitaient pas dans le passé à déverser leurs cochonneries dans les eaux territoriales somaliennes, profitant ainsi de l’absence totale d’autorité maritime dans ces eaux-là. Et ce sont principalement ces deux facteurs qui ont motivés les somaliens à prendre les armes pour défendre leur gagne-pain. Lorsqu’ils se sont aperçus que, finalement ils gagnaient plus de thunes en demandant des rançons pour les équipages capturés, qu’en taquinant un goujon qui n’existait déjà plus, le choix a été vite fait… :-[ D’ailleurs, ironiquement la piraterie a eu un effet positif sur l’économie locale : étrangement, les chalutiers étrangers évitent maintenant de pêcher dans les zones concernées, ce qui permet au poisson de repeupler peu à peu les mers. :P Bref, la décision la plus judicieuse serait d’abord : De 1) D’équiper conséquemment la marine somalienne pour que le pays puisse enfin contrôler correctement ses zones maritimes. Et de 2) De régler le problème du manque de cohésion entre garde-côtes somaliens et gardes-côtes somalilandais. Mine de rien, les luttes intestines et les conflits internes n’arrangent rien au problème. Peut-être qu’à partir de ce moment-là, on pourra espérer mettre un sérieux coup de frein aux opérations des pirates dans la région, qui ne cessent d’élargir leur zone d’activité (jusqu’en mer d’Oman, en 2010…) :O
  12. Bel effet Jack-in-the-box sur la dernière photo. http://en.wikipedia.org/wiki/Jack-in-the-box_effect
  13. Les forces d'autodéfense japonaises arrosent d'eau le réacteur n°3. Ils sont régulièrement relayés par les pompiers de Tokyo, qui s'occupent aussi du réacteur n°1. Et pendant ce temps, l'AIEA passe du niveau 4, sur l'echelle INES, au niveau 5. Radiations à 1km du réacteur n°2 : 292.2 µSv/heure . http://english.kyodonews.jp/news/2011/03/79294.html