Recommended Posts

Article en effet très interressant, je ne savait pas que l'Italie était aussi dans le cercle décisionnel.

Edited by collectionneur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Kurdes du nord-est de la Syrie ont annoncé mardi l’établissement d’une administration autonome de transition, après avoir enregistré plusieurs avancées sur le terrain face aux groupes jihadistes.

 

Ce communiqué a été publié après des discussions dans la localité de Qamishli, à majorité kurde, et quatre mois après que des dirigeants kurdes de Syrie ont annoncé leur intention de mettre en place un gouvernement provisoire.

En vertu de cette décision, la région kurde de Syrie est divisée en trois zones, chacune dotée d’une assemblée locale ainsi que de représentants au sein d’un organe exécutif régional. Le communiqué annonce la «formation d’une administration civile transitoire pour la région du Kurdistan-Occidental/Syrie.»

 

Suite : http://fr.news.yahoo.com/kurdes-syrie-annoncent-administration-autonome-transition-173540747.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Kurdes du nord-est de la Syrie ont annoncé mardi l’établissement d’une administration autonome de transition, après avoir enregistré plusieurs avancées sur le terrain face aux groupes jihadistes.

 

Ce communiqué a été publié après des discussions dans la localité de Qamishli, à majorité kurde, et quatre mois après que des dirigeants kurdes de Syrie ont annoncé leur intention de mettre en place un gouvernement provisoire.

En vertu de cette décision, la région kurde de Syrie est divisée en trois zones, chacune dotée d’une assemblée locale ainsi que de représentants au sein d’un organe exécutif régional. Le communiqué annonce la «formation d’une administration civile transitoire pour la région du Kurdistan-Occidental/Syrie.»

 

Suite : http://fr.news.yahoo.com/kurdes-syrie-annoncent-administration-autonome-transition-173540747.html

 

Les Kurdes sont juste entrain de détruire la rebellion syrienne dans le nord, avec leurs volonté d'autonomie ils écraseront ou gêneront du fait de leur prédominance dans cette région les autres membres de l'opposition. Plus on avance dans le temps, plus on remarque que l'évacuation (l'année dernière) d'une trés grande partie de l'armée et ses forces dans cette partie du pays commence à porter ses fruits: Les kurdes commencent à se sentir pousser des ailles et n'ont jamais autant été détesté par (une assez grande partie de) leur ancien alliés.

 

D'ailleurs sur le terrain vers Alep on le ressent fortement pour l'armée qui à repris du terrain assez vite face à une rébellion affaiblie par les opération du PYD dans le nord et surtout a des chef rebelles qui n'ont font qu'a leur tête. Aujourd'hui l'armée à repris plusieurs position aux rebelles dans Alep même:

 

Selon les insurgés, les troupes d'Assad appuyées par des blindés ont pris le contrôle de deux grands immeubles dans les quartiers d'Achrafieh et de Bani Zeïd, dans le nord de la ville, et ont progressé dans ce secteur après des combats au corps à corps.

Les brigades Tawhid ont envoyé des renforts dans le quartier d'Al Nakkarine, dans l'est d'Alep, où des soldats d'Assad et des miliciens chiites ont fait une incursion.

Les rebelles contrôlent la majeure partie de l'est de la ville et plusieurs quartiers de l'ouest et du centre depuis juillet 2012.

"Heureusement, le régime paraît ignorer combien les dissensions internes ont affaibli les rebelles et les forces gouvernementales avancent avec beaucoup de précautions", a dit à Reuters Tarek Abdelhamid, un opposant bien informé sur l'état des forces dans la ville.

"Chaque chef de brigade à Alep veut devenir le président de la Syrie", a-t-il ajouté pour expliquer ces dissensions.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/industrie-lourde/actu/reuters-00563569-les-forces-pro-assad-accentuent-la-pression-sur-alep-628412.php?xtor=RSS-2053

Edited by Neikster

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'armée syrienne capture une banlieue de Damas

BEYROUTH – L’armée syrienne a capturé une banlieue contestée au sud de Damas, mercredi, dans le cadre d’une puissante offensive qui a déjà permis aux forces gouvernementales de reprendre quatre places-fortes de l’insurrection dans la région.

La ville de Hejeira est devenue mercredi la plus récente à repasser entre les mains du régime. L’agence de presse officielle SANA affirme que l’armée a repris le contrôle de la ville, mais que les combats se poursuivent en périphérie.

L’Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, a confirmé que l’armée contrôle presque la totalité de Hejeira, avant d’ajouter que certaines poches de résistance persistent.

La station de télévision libanaise Al-Mayadeen, dont un journaliste accompagnait les forces syriennes, a diffusé ce qui seraient des images en direct des rues de Hejeira. On a pu voir des vitrines défoncées, des sacs de sable empilés dans les rues et des édifices éventrés.

L’emprise de l’insurrection sur Hejeira était devenue intenable depuis que l’armée avait pris la ville voisine de Sabina au cours des derniers jours.

Des obus de mortier sont aussi tombés mercredi sur Bab Touma et Zablatani, deux autres banlieues de Damas, faisant deux morts et une vingtaine de blessés, selon l’agence SANA. L’Observatoire évoque plutôt trois morts.

Enfin, l’armée de l’air syrienne pilonnait les positions rebelles dans la ville de Tel Hasel, la seule que contrôlent encore les rebelles le long de l’autoroute qui mène à l’aéroport d’Alep, dans le nord du pays.

Des bombardements ont aussi fait entre six et huit victimes en banlieue d’Alep.

http://journalmetro.com/monde/402637/larmee-syrienne-capture-une-banlieue-de-damas/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Kurdes du nord-est de la Syrie ont annoncé mardi l’établissement d’une administration autonome de transition, après avoir enregistré plusieurs avancées sur le terrain face aux groupes jihadistes.

 

Ce communiqué a été publié après des discussions dans la localité de Qamishli, à majorité kurde, et quatre mois après que des dirigeants kurdes de Syrie ont annoncé leur intention de mettre en place un gouvernement provisoire.

En vertu de cette décision, la région kurde de Syrie est divisée en trois zones, chacune dotée d’une assemblée locale ainsi que de représentants au sein d’un organe exécutif régional. Le communiqué annonce la «formation d’une administration civile transitoire pour la région du Kurdistan-Occidental/Syrie.»

 

Suite : http://fr.news.yahoo.com/kurdes-syrie-annoncent-administration-autonome-transition-173540747.html

 

Sans surprise la CNS considère dans un communiqué que la déclaration Kurde va à l'encontre des principes révolutionnaires Syrienne et considèrent désormais que l'YPG  est allié au régime. 

 

 

Si non l'histoire gag du moment se passe à Alep. Des combattants de l'EIIS ont décapité ce qu'il pensait être un mercenaire irakien blessé à Alep et ont rendu publique la vidéo (qu'on peut trouver en deux cliques, je ne vous épargne un lien directe). Sauf que le pauvre mec décapité était en fait un combattant islamiste et notoire de la brigade d'Ahrar al Sham. Il avait été blessé lors des combats au tour de la base 80. Se pensant capturé par le régime et sous effet de l'anesthésie, il murmurait des slogans chiites. Manque de bol, des combattants EIIS étaient présents à l'hôpital et l'ont pris pour un chiite irakien avant de lui appliquer le sort qu'il prévoit pour les autres chiites.  

 

http://www.dailystar.com.lb/News/Middle-East/2013/Nov-14/237849-isis-militants-mistakenly-decapitate-rebel.ashx#ixzz2kZD5V6Ov

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans surprise la CNS considère dans un communiqué que la déclaration Kurde va à l'encontre des principes révolutionnaires Syrienne et considèrent désormais que l'YPG est allié au régime.

Si non l'histoire gag du moment se passe à Alep. Des combattants de l'EIIS ont décapité ce qu'il pensait être un mercenaire irakien blessé à Alep et ont rendu publique la vidéo (qu'on peut trouver en deux cliques, je ne vous épargne un lien directe). Sauf que le pauvre mec décapité était en fait un combattant islamiste et notoire de la brigade d'Ahrar al Sham. Il avait été blessé lors des combats au tour de la base 80. Se pensant capturé par le régime et sous effet de l'anesthésie, il murmurait des slogans chiites. Manque de bol, des combattants EIIS étaient présents à l'hôpital et l'ont pris pour un chiite irakien avant de lui appliquer le sort qu'il prévoit pour les autres chiites.

http://www.dailystar.com.lb/News/Middle-East/2013/Nov-14/237849-isis-militants-mistakenly-decapitate-rebel.ashx#ixzz2kZD5V6Ov

Lol, j'avais lue ça hier sur twitter et j'avais crue a une blague au début...

Mais sinon c'est quoi cette histoire du conseil national kurde qui serait rentré dans le conseil national syrien ? J'ai lue ça sur un site pro rebelle

Mais j'ai pas vue d'autre ssource en parler.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lol, j'avais lue ça hier sur twitter et j'avais crue a une blague au début...

Mais sinon c'est quoi cette histoire du conseil national kurde qui serait rentré dans le conseil national syrien ? J'ai lue ça sur un site pro rebelle

Mais j'ai pas vue d'autre ssource en parler.

 

Quelques membres du conseil national Kurde, crée sous l'égide de Massoud Barzani pour contrer YPG, ont bien rejoint la coalition nationale syrienne mais au vu des concessions minimes que la CNS était prête admettre pour les kurdes (administration décentralisée + nom officiel de la Syrie passe de la république Arabe Syrienne à la république  Syrienne) leur initiative est très peu suivi sur le terrain où l'YPG s'impose comme seul maitre. 

 

Si non, un article du NY Times sur l'ampleur des fonds privés (surtout Koweitien) et les dégâts que ça provoque dans les rangs des rebelles. C'était un secret de polichinelle, les groupes les plus extrémistes sont soutenus et financés par les donateurs du Golfe Persique et les E-U sont de plus en plus gênés par cette activité qui renforce Al-Qaida en affaiblissant les rebelles mainstream

 

http://www.nytimes.com/2013/11/13/world/middleeast/private-donors-funds-add-wild-card-to-war-in-syria.html?pagewanted=1&_r=1&ref=world 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ceux qui doivent vraiment se frotter les mains dans un tel conflit ce sont les marchands d'armes ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ceux qui doivent vraiment se frotter les mains dans un tel conflit ce sont les marchands d'armes ...

 

C'est sûr mais aussi Al-Qaida qui se retrouve renforcé par le soutient accru des pays du Golfe Persique à leur cause tant en Irak qu'en Syrie. L'article du NY Times que j'ai posté est assez révélateur du conflit sur 2 points : 

 

Pour une partie des sunnites du Golfe, le Sham est un joyeux islamique qui doit retourné dans les mains des sunnites. 

 

 

 

We seek to end Alawite rule in Syria because we consider it a Sunni country and the capital of the Islamic world,” he said.

 

Et la fin justifie les moyens : 

 

 

“Once upon a time we cooperated with the Americans in Iraq,” said Mr. Mteiri, a former soldier in the Kuwaiti Army, recalling the American role in pushing Iraq out of Kuwait in 1991. “Now we want to get Bashar out of Syria, so why not cooperate with Al Qaeda?”

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un jeune anversois revenu de Syrie interpellé puis libéré

Belgique Jusqu'à la semaine dernière, toutes les personnes qui revenaient en Belgique après avoir combattu en Syrie étaient détenues à leur retour pour suspicion d'appartenance à une organisation terroriste.

Un jeune Anversois a été interpellé le week-end dernier alors qu'il rentrait de Syrie où il était parti combattre. Il a cependant été relâché après un bref entretien avec un juge de la jeunesse, rapporte jeudi Gazet van Antwerpen. 

 

Le jeune homme, âgé de 17 ans, aurait combattu au sein du mouvement terroriste ISIS. Jusqu'à la semaine dernière, toutes les personnes qui revenaient en Belgique après avoir combattu en Syrie étaient détenues à leur retour pour suspicion d'appartenance à une organisation terroriste. Selon le quotidien, le parquet d'Anvers se montrait très ferme dans sa position face à ces jeunes combattants mais il semble désormais que les choses aient légèrement changé.

 

D'autres jeunes âgés d'à peine quelques années de plus que le mineur d'âge libéré sont ainsi eux détenus depuis plusieurs mois alors qu'ils présentent le même profil.

 

 

Liban: le Hezbollah poursuivra son combat en Syrie contre les rebelles

Le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah, allié indéfectible du pouvoir à Damas, affirme jeudi que son puissant parti armé poursuivrait son combat contre les rebelles aux côtés de l'armée de Bachar al-Assad.

 

"Nous avons dit à plusieurs occasions que la présence de nos combattants sur le sol syrien vise à défendre (...) la Syrie qui soutient la résistance (contre Israël). Tant que cette raison existe, notre présence là-bas est justifiée", a affirmé le dirigeant chiite, apparu en public pour le deuxième jour consécutif, devant des centaines de milliers de personnes à l'occasion de la cérémonie religieuse de l'Achoura près de Beyrouth.

 

Edited by Mani

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les dépôts d'armes de la ville de "mahin" sont sous le contrôle des forces du régime et les combats se poursuivent pour chasser les insurgés de la ville.

Edited by Yakovlev

Share this post


Link to post
Share on other sites

La ville de Mahin ainsi que les dépôts d'armes sont sous le contrôle des forces du régime.

 

Tu as une source ? Car de ce que j'ai compris l'armée s'est contenté de rester autour de mahin et son dêpot pour simplement les bombarder

 

Sur un autre front a Alep vers la base 80 un raid de l'armée de l'air Syrienne a tué un important chef de la brigade Al Tawhid et blessé 2 autre chef.

 

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/un-chef-de-la-brigade-al-tawhid-tue-dans-un-raid-a-alep-opposants_415498.html

Edited by Neikster

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as une source ? Car de ce que j'ai compris l'armée s'est contenté de rester autour de mahin et son dêpot pour simplement les bombarder

 

Sur un autre front a Alep vers la base 80 un raid de l'armée de l'air Syrienne a tué un important chef de la brigade Al Tawhid et blessé 2 autre chef.

 

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/un-chef-de-la-brigade-al-tawhid-tue-dans-un-raid-a-alep-opposants_415498.html

 

 

Là dessus, c'est soit un coup de bol énorme ( le bombardement a visé un lieu de réunion de l'état majeur d'al-Tawhid) ou un véritable succès des renseignements Syriens.

 

 

Si non, d'après le journal Saoudien El-Watan, le Hezbollah prépare activement la bataille d'Al-Qalamoun en infiltrant des espions et des indiques à l'intérieur même des groupes rebelles chargés de les diriger vers des zones préalablement définies qui seront par la suite bombardées lourdement ou les amener à prendre de mauvaise décisions stratégiques. Le Hezbollah y dépolirai aussi des drones de surveillance, de combat, des brouilleurs de communications. 

 

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4453916,00.html

 

La base de Mahin serait tombées d'après les sources pro-régimes mais il faudra surement attendre des vidéos ou reportage comme pour la base 80.  

L'armée Syrienne semble être  dans une dynamique de reconquête un peu partout (excepté Deir-e-Zor). Alors que certains pensaient impossible (y compris moi) une reprise totale de Damas et d'Alep, cette perspective fait désormais partie des possibilités mais avec une faible probabilité pour l'instant. La situation à Damas (d'après une source pro-régime) est édifiant. Alors que les rebelles ont toujours eu une présence menaçante à Jobar, ils ont été chassé et se trouvent dans la large zone de Ghouta orientale. Idem pour Darya qui serait sur le point de tomber. 
 
L'apport de la réunification des rebelles sous l'égide de l'Armée de l'Islam placée sous le contrôle des Saoudiens semble pour l'instant être minime. 

 

 

936748_549717521776490_1889961345_n.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as une source ? Car de ce que j'ai compris l'armée s'est contenté de rester autour de mahin et son dêpot pour simplement les bombarder

 

Sur un autre front a Alep vers la base 80 un raid de l'armée de l'air Syrienne a tué un important chef de la brigade Al Tawhid et blessé 2 autre chef.

 

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/un-chef-de-la-brigade-al-tawhid-tue-dans-un-raid-a-alep-opposants_415498.html

 

ça c'est il y 02 jours quand les forces du régime se sont emparés d'une colline stratégique qui s’appelle également « la coline de mahin qui donne sur la même ville.

Le raid en question n'a pas eu lieu sur la base du 80éme brigade (qui est déjà contrôlée par le régime y a plus de 05 jours de ce là) mais sur une autre base dans un quartier à alep ville.

Edited by Yakovlev

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une ptite précision, la base dont la quelle a eu lieu le raid c'est l'école de l'infanterie de l'armée syrienne  à la ville de alep.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une ptite précision, la base dont la quelle a eu lieu le raid c'est l'école de l'infanterie de l'armée syrienne  à la ville de alep.

Ah oui c'est juste, je me suis laissé trompé par des source pro-rebelle... Merci de la précision

 

 

Là dessus, c'est soit un coup de bol énorme ( le bombardement a visé un lieu de réunion de l'état majeur d'al-Tawhid) ou un véritable succès des renseignements Syriens.

 

L'OSDH affirme que 30 personnes d'un village sont détenue par un groupe rebelles dans la province d'Alep. Ils sont accusé d'avoir donné à l'armée le lieu exact ou les 3 chefs était présent, en plus de cela leur dêpot de muntion aurait aussi était détruit par un raid aérien. En gros ce villageois sont accusé d'être des informateurs et doivent être entrain de passer un sale quart d'heure...

 

 

Aleppo province: A rebel brigade has detained 30 people from the villages and area surrounding the infantry school, they were accused of giving out the location of the rebel commander that was targeted yesterday by an airstrike (it killed the head of security of the brigade and the injury of the head commander and the military commander). the detentions are of 30 from a list of 80 people wanted by the militia for coordinating with the regime. Weeks ago an airstrike targeted the ammunition depot inside the infantry school.

 

https://www.facebook.com/syriaohr/posts/449669985141345

Edited by Neikster

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'OSDH confirme la prise du depot de Mahin. Faut attendre les reportage des journaux syriens mais y'aura pas grand choses à voir, les rebelles ont détruit tout les hangars à l'explosif :

 

http://www.youtube.com/watch?v=Ep4g-Ayd2Qk

Edited by Neikster

Share this post


Link to post
Share on other sites

Reportage de l'armée dans le depot de Mahin:

 

http://www.youtube.com/watch?v=qPP4xao-HkI

 

Les rebelles ont laissé une grosse parties des munitions derriére eux (en partie des obus qui sont donc peut utile pour eux). Les rebelles ont pensé à tout pour prendre cette base mais ils ont l'air d'avoir oublié le problème du transport de ces munitions, lol...

 

Une parties des munitions "volé" ont aussi été intercepté sur la route:

 

http://www.youtube.com/watch?v=UrQuYVdgywc

 

Comme quoi cette fois-ci le régime avait bien fait de ne pas donner l'ordre de faire péter ses propres munition (même si les raids aérien+bombardement en détruit certain entrepôt de munition). Par contre moi j'aurais été parmis les rebelles, j'aurais piégé quelque obus histoire de détruire quelque piéce d'artillerie  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Une filière jihadiste vers la Syrie démantelée en banlieue parisienne

PARIS - Quatre hommes âgés de 22 à 35 ans ont été arrêtés mardi dans en banlieue parisienne dans le cadre du démantèlement d'une filière jihadiste vers la Syrie, a appris vendredi l'AFP de source proche du dossier.

L'un de ces hommes, âgé de 24 ans, est le leader présumé de cette filière. Il a été arrêté à Vitry-sur-Seine, tout près de Paris, par les enquêteurs du contre-espionnage (Direction centrale du renseignement intérieur, DCRI), agissant dans le cadre d'une enquête judiciaire ouverte l'été dernier. Il était en contact avec des facilitateurs dans la zone, a précisé la source.

Les trois autres, dont l'enquête a démontré que deux au moins se sont rendus en Syrie pour combattre dans les rangs du groupe islamiste Front al-Nosra, ont été interpellés à Cachan et Thiais, également au sud de Paris.

Trois des hommes sont nés en France et le quatrième au Maroc, mais leurs nationalités n'ont pas été précisées.

Également arrêtée, une femme a été relâchée sans poursuites.

Présentés vendredi soir au juge d'instruction chargé de l'enquête, les quatre hommes ont été mis en examen (inculpés) pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, a indiqué une source judiciaire.

Les investigations devront notamment établir combien de candidats au jihad vivant en France se sont rendus en Syrie grâce à cette filière. Plusieurs seraient toujours sur place.

Selon un bon connaisseur du dossier, les services spécialisés ont désormais identifié quelque 440 personnes qui sont allées ou souhaitent aller en Syrie pour combattre le régime de Bachar al-Assad dans les rangs jihadistes, un chiffre en augmentation rapide depuis le début de l'année.

Parmi eux, une moitié est sur place, une douzaine sont morts, un ou deux sont prisonniers des forces du régime, et entre 50 et 60 sont revenus. Les autres ont exprimé des velléités de départ.

Il y a actuellement plus d'une vingtaine de procédures concernant de jeunes Français étant partis combattre en Syrie. Pour l'heure, trois d'entre eux ont été inculpés après leur retour en France.

Ces jeunes Français de retour des zones de combat en Syrie représentent aux yeux des spécialistes de l'antiterrorisme la principale menace d'actions violentes sur le territoire national. Cet été, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait qualifié ce phénomène de très inquiétant.

La difficulté pour les enquêteurs est d'identifier ceux qui sont déterminés à mener des actions violentes à leur retour. Une source proche de l'antiterrorisme relève également la facilité relative d'accès à la Syrie via la Turquie, quand un périple vers les zones de jihad plus anciennes, comme l'Irak par le passé ou la région pakistano-afghane, était plus périlleux.

L'enquête sur le groupe dit de Cannes-Torcy, considéré comme le plus dangereux depuis la vague d'attentats en France au milieu des années 1990, comporte un volet sur une filière jihadiste. Au moins deux membres gravitant autour de cette cellule, des jeunes hommes du Cannet, se sont notamment rendus en Syrie.

(©AFP / 15 novembre 2013 23h28)

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

 

Mais, mais, mais Manuel Vals a dit que certains partaient légitimement combattre une dictature aux côtés de gens modérés et démocratiques.... Il aurait menti ?  =D

 

Alors que l'armée Syrienne et les Kurdes continuent leur progression, la conférence de Genève II se met en place petit à petit. Une douzaine de pays ont été invité à y prendre part. L'Iran et les E-U ont répondu favorablement à l'invitation alors que l'A-S n'a toujours pas fait connaitre son choix. 

 

http://www.jpost.com/Iranian-Threat/News/Report-Iran-US-to-take-part-in-Syria-aid-conference-331917

 

 

Et sur le terrain du désarmement chimique, après la Norvège, Albanie, autrefois désignée comme destination finale des produits chimiques, a rejeté la demande de l'OIAC pour traiter les armes chimiques Syriennes sous la pression de la rue. L'Albanie aurait pu se faire une véritable expertise sur ces produits et traiter les stocks colossaux Américains et Russes  dont la destruction a pris beaucoup de retard. 

 

http://www.theguardian.com/world/2013/nov/15/albania-rejects-request-disposal-syrian-chemical-weapons

 

A Raqqa Al-Qaida fait dans la communication publique et a posé des panneaux publicitaires "invitant" les femmes à se couvrir de la tête au pieds avec des vêtements larges et à ne pas mettre de parfum ou de maquillage. Sachant que la CNS veut que les rebelles du terrain soient aussi présents à Genève II, je me demande si ces gens vont aussi être présents. 

s5NUhN0.jpg

Edited by Tomcat
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout ce sont pas moins de 5 commandant rebelle qui ont été tué sur le front jeudi.
 

A Alep, un commandant de Liwa al-Tawhid, un des principaux groupes rebelles, a été tué par un raid aérien qui a visé une base militaire tenue depuis un an par les insurgés et située à l'entrée nord de la ville.

Youssef al-Abbas, connu sous son nom de guerre Abou al-Tayyeb, était en charge des renseignements au sein de Liwa al-Tawhid.

Une vidéo diffusée par la suite sur internet et dont l'authenticité ne pouvait-être indépendamment vérifiée, a montré le corps présumé de cet homme qui se trouvait dans sa voiture au moment du raid sur la base.

L'attaque a également blessé Abdel Kader Saleh, l'influent chef de Liwa al-Tawhid, et un autre commandant, Abdel Aziz Salamé.

Après le raid, le groupe a arrêté 30 personnes accusées d'être des "informateurs" au service du régime, selon l'OSDH, une ONG qui se base sur un vaste réseau de militants et de sources médicales.

Par ailleurs, deux chefs de bataillons rebelles ont péri dans les combats contre les troupes gouvernementales près de l'aéroport international d'Alep, qui se poursuivaient vendredi. Une source de sécurité à Damas a affirmé à l'AFP qu'il restait des "poches" rebelles dans les environs de l'aéroport.

Dans la province de l'ex-capitale économique de Syrie, un colonel déserteur et chef d'une brigade rebelle a péri dans des combats contre l'armée dans la localité de Maarat al-Artiq.
[...]
Plus au sud, dans la province de Homs, le chef d'un bataillon rebelle a péri dans les combats près de Mahine. L'armée a affirmé avoir repris cette ville ainsi qu'un important stock d'armes, alors que l'OSDH fait état de combats toujours en cours dans cette zone.


Et un soldat de l'armée syrienne ayant tenté de déserter aurait tué un colonel de l'armée, un sous-officier et blessé 4 autre soldat

 

 

Par ailleurs, un soldat, originaire de la Ghouta oriental près de Damas, qui tentait de déserter, a tué jeudi un colonel et un sous-officier et blessé quatre soldats dans une base militaire à Banias (ouest).

 

http://www.lorientlejour.com/article/842077/syrie-cinq-commandants-rebelles-tues-dans-des-combats-et-des-raids.html
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,511
    Total Members
    1,550
    Most Online
    nikesfeld13
    Newest Member
    nikesfeld13
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,317,986
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries