Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Rob1

Moderateur
  • Posts

    8,620
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    22

Everything posted by Rob1

  1. C'est facile à dire, rétrospectivement. Mais au moment des faits, c'était une toute autre histoire : 1) l'Ukraine était estimée mise KO par la Russie en quelques jours (comme Corto l'a déjà rappelé)... d'après ce même renseignement américain. Donc à quoi bon ? 2) on ne déploie pas l'armée américaine en un clin d'oeil, surtout des forces lourdes. Ca prend un minimum de temps et ca n'est pas discret. Donc avec le risque de se faire pré-empter par les Russes. Ce qui, en prime, risquait de donner à l'opinion l'impression que c'est le déploiement US en Ukr qui avait été l'étincelle, et donc que le déclenchement de la guerre relèverait de la...
  2. Pas mal de clichés dans ces quelques lignes. Tu prends les exceptions US pour la norme, et la normalité pour une exception française. En 1991 les armes de précision sont largement minoritaires parmi les armes utilisées (9% en tonnage). Quant aux Jaguar avec AS-30L, ben y'avait pas tant d'avions de la coalition pouvant guider et larguer des armes guidées laser. On parle des F-15E Strike Eagle manquaient de pods de ciblage LANTIRN, des Tornado britanniques qui avaient en tout deux TIALD prototypes, ou des F-16 pas équipés du tout ? Le rase-motte ? Les premiers jours il n'y avait pas vraiment le choix, face à un système de défense aérienne intégré moderne et dense. Y'avait guère d'armements stand-off (d'ailleurs sans doute pas pensés comme tels), même ailleurs. Ce qui m'interroge plus, c'est l'AdA qui ne sait pas s'intégrer dans un gros dispositif avec un Air Tasking Order, des COMAO etc. ... le genre de truc qui aurait dû être rôdé pendant la guerre froide.
  3. J'imagine que le vaincu a sans doute plus de "motivation" à évoluer et se remettre en cause. Cela dit, c'est une question qui serait intéressante à étudier - et de tester les limites. Par exemple pendant la Seconde Guerre mondiale, le contraste début 1945 entre : - les Japonais, perdants depuis trois ans, qui s'adaptent tout juste pour "saigner" les Américains à Iwo Jima et Okinawa ; - les Soviétiques qui ont toujours passables au niveau tactique ; - les Américains, pourtant gagnants eux aussi, qui sont peut-être la meilleure armée tactiquement sur le front Ouest, deux ans après la veste de Kasserine... Je me souviens aussi qu'un forumeur m'avait dit que les enseignements de leur premier combat urbain (Brest) étaient mis en oeuvre à peine deux mois plus tard à Aachen (Aix-la-Chapelle) par une armée différente.
  4. Après le trolling, les insultes... Allez hop, 10 points et une semaine de vacances. Je suis trop gentil. Merci aux autres de revenir à une activité forumesque normale. Au fait, si quelqu'un peut remettre la main sur cette photo de bouton rouge, je suis preneur.
  5. Et le forumeur qui ne poste que pour larguer un commentaire caricaturalement idiot et toujours anti-ukrainien, il croit qu'on l'a oublié depuis le précédent ? Difficile, vu comme tu t'es bien fait remarquer de la modération dès ton arrivée. Pour un gars qui "aime l'analyse et la réflexion", il va falloir élever le niveau, sinon les points pour trolling vont commencer à tomber.
  6. Done ! Histoire de me familiariser avec les commandes. (c'est fou comme les boutons "séparer" et "supprimer" un message sont proches heureusement qu'il y a demande de confirmation) Et j'ai mis un titre plus centré sur la question originelle de Coriace.
  7. Pour rigoler, j'avais lu des anecdotes sympa sur la branche aérienne de Miami des douanes US dans le magazine Soldier of Fortune d'octobre 1988. Par exemple ils ont parfois des policiers bahaméens avec eux, car souvent les trafiquants, quand ils sont interceptés, foncent se planquer aux Bahamas. Ca les autorise à poursuivre l'interception aux Bahamas. Dans un cas, un Blackhawk des douanes US n'a pas ces policiers à bord, l'avion qu'il poursuit se pose sur une plage des Bahamas. Le pilote US se met en stationnaire directement au-dessus de l'avion des trafiquants, et le souffle du rotor les empêche d'ouvrir les portes de leur avion. L'hélico reste ainsi un quart d'heure, le temps qu'un autre Blackhawk arrive avec des policiers bahaméens pour faire l'interpellation...
  8. On voit bien le système extracteur de siège Zvezda K-37, l'espèce de bombonne blanche derrière le siège babord
  9. Un pararescueman est décoré pour avoir traité sous le feu ennemi quatre blessés lors d'une opération : https://taskandpurpose.com/news/air-force-cory-haggett-silver-star/ La date et la région permet de dire que c'était le raid de janvier 2017 au Yémen, tôt dans l'administration Trump, qui avait vu la mort du SEAL Ryan Owens. Du coup ca permet d'avoir quelques détails sur l'opé... plusieurs blessés sérieux. Curieusement pour une opé du SEAL Team Six, le pararescueman n'était pas du 24th Special Tactics Squadron mais du 23rd.
  10. https://www.musee-armee.fr/au-programme/expositions/detail/forces-speciales.html
  11. C'est comme pour battre l'armée ukrainienne, c'est beaucoup moins facile en 2022 qu'en 2014-2015, leurs adversaires se sont aguerris entretemps. Il y a quand même eu le piratage qui a mis HS les terminaux satellitaires KA-SAT dans les premières heures de l'offensive. Il ont pu passer sur les Starlink qui leur ont été donnés, mais ca n'a pas dû être instantané.
  12. Rob1

    Dupuy de Lôme

    C'est ce que j'ai entendu dire, sans trop de précisions. Je pense que certains de ces navires sont plus spécialisés dans la tâche, comme l'USS Caron qui se trouvait sur plein de points chauds dans les années 80. Je me demande si l'USS Donald Cook, qui avait eu des incidents avec les Russes en mer Noire puis en Baltique, n'était pas du même genre.
  13. Le site web de Kevin Riehle, un chercheur de l'histoire des services de renseignement soviétiques et russes : https://kevinriehle.academia.edu/research Surtout intéressant pour le nombre de ses papiers qu'il met en ligne, notamment son livre Russian Intelligence qui semble une bonne intro au sujet.
  14. Anecdote , heu, originale : https://enmarge.org/index.php/2022/05/11/double-double-jeu/
  15. C'est Vasylkiv, à une quarantaine de km au sud de Kiev.
  16. Si, mais avec la courbure de la Terre, ca ne va pas couvrir à basse altitude... En testant si je savais encore résoudre un problème de maths, je trouve qu'un radar au niveau zéro à 250 km de portée ne voit pas en-dessous de 4900 mètres d'altitude. Et même en montant le radar à 1400 m d'altitude à 300 km (point à peu près culminant de la Crimée), on ne voit toujours pas l'espace aérien de l'île des Serpents sous 2100 m.
  17. L'US Army Alaska (qui portait l'insigne de la 25e division d'infanterie) deviendrait la 11th Airborne Division, une division parachutiste (et vraiment para, pas seulement en nom) : https://www.military.com/daily-news/2022/05/05/army-creating-second-paratrooper-division-service-forges-new-identity-arctic-troops.html
  18. J'arrive souvent à avoir le texte en stoppant le chargement de la page avant la fin. Sinon, il y a la technique imparable : aller effacer les cookies du NY Times. Tant qu'ils seront trop radins pour logger les IP chez eux, leur comptage se fait grâce à un cookie qui est sur votre navigateur... ce qui vous permet de prendre la main dessus. Sous Firefox, dans le menu -> Paramètres -> onglet "Vie privée et sécurité" -> aller dans la partie "Cookies et données de sites", cliquer sur "Gérer les données". Dans la fenêtre qui s'ouvre, taper "nytimes" pour afficher leurs cookies. Supprimez-les, et vous pouvez retourner sur leur site comme si vous n'y étiez jamais allé. Edit : par contre, j'ai l'impression que le NYTimes vous bloque si vous êtes en fenêtre de navigation privée.
  19. Par principe, je lis toujours ces articles sans m'inscrire
  20. Le tweet porte sur le même article que celui que tu as posté ce matin. +1 C'est justement ce que dit l'article du NYTimes si on va le lire : C'est pourtant loin d'être nouveau. https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardement_du_quartier-général_du_groupe_Panzer_Ouest par exemple.
  21. Et encore une institution militaire US qui nous gâte, c'est l'US Naval War College dont je viens de découvrir les journaux en ligne : https://digital-commons.usnwc.edu/usnwc-journals/
  22. J'ai écouté ce podcast où l'invité est un officier de renseignement de l'US Air Force en poste au Japon lors de l'affaire du Boeing 747 du vol Korean Air Lines 007 abattu par les Soviétiques en 1983 : https://coldwarconversations.com/episode229/ Dedans il raconte (ca démarre vers 32min) une anecdote qui n'a apparemment jamais été rendu publique : deux jours après la tragédie, en pleines tensions internationales et alors qu'il y avait plein d'activité aéronavale dans la zone, la défense aérienne soviétique catégorise à tort un EP-3 Aries comme violant leur espace aérien et donne l'ordre de le descendre à deux MiG-23. L'ordre est intercepté par les US, qui 1) préviennent l'EP-3 qui a fait une descente d'urgence comme esquive ; 2) envoient à son secours quatre F-15 qui étaient en CAP, qui se mettent en position de descendre les MiG. Le général de l'USAF qui commandait le truc les rappelle parce que l'EP-3 a entretemps réussi perdre les MiG (sans doute à cause de leurs mauvaises capacités look down-shoot down), et comme le leader des F-15 semblait bien remonté, il précise de lui faire répéter l'ordre qu'il avait reçu. L'interviewé se souvient que le général a lâché : "je ne démarre pas la 3e guerre mondiale cet après-midi". Deux heures après, rebelote avec cette fois un avion de la chaîne de télévision japonaise NHK à nouveau localisé par erreur comme violant l'espace aérien soviétique. Deux MiG-23 reçoivent l'ordre de le descendre. Là aussi l'USAF rameute ses F-15. Le leader soviétique identifie son objectif comme un avion civil japonais et demande confirmation de l'ordre, qui lui est donnée, le pilote soviétique se déclare alors en bingo fuel et retourne à la base.
  23. Les gars envoyés derrière le rideau de fer étaient justement des locaux émigrés. Ben pas vraiment en fait, j'en ai entendu parler ici où là, mais sans vraiment avoir de référence très costaude dessus en fait, étant nettement moins branché sur la 1ère moitié de la guerre froide que la 2nde... Y'a cette histoire de la CIA sur les infiltrations d'agents au Nord Viêt Nam qui a un petit historique au début. Au début de la guerre froide, la CIA a voulu infiltrer des espions en URSS sur le modèle de ce qui avait été fait en territoires occupés par les nazis pendant la 2e GM, mais ca n'a rien donné. Idem en Chine en 1950-51, en Corée du Nord en 52-53 : https://today.ttu.edu/images/2009/03/05-the-way-we-do-things.pdf Et, spoiler alert, pour le Nord Viêtnam, il s'apercevront en 1967/68 que tous leurs agents infiltrés depuis le début de la décennie avaient été retournés entretemps. Les Britanniques sont surtout connus pour leur opération conjointe avec les US de renverser le pouvoir albanais, médiatisée par Kim Philby dans ses mémoires (même si l'opération était en fait mal partie avant qu'il en soit au courant). Ils ont aussi eu des liens avec des guérillas dans les pays baltes et en Ukraine qui ont fini par être liquidées par le KGB. Les Français ont eu un truc appelé opération Minos, je ne sais même plus où, qui a aussi mal tourné. Bon, je mélange entretien de restes de guérillas héritées de la 2nd GM, tentatives d'infiltrer des agents ou de monter une opération ponctuelle... mais j'ai en gros l'impression qu'au-delà des années 50, plus personne n'avait d'espoir de monter des maquis ou des agents se baladant "dans la nature" dans le bloc soviétique, et que toute l'activité clandestine se faisait sous couverture diplomatique sans trop s'éloigner de Moscou. J'ai aussi vu ce titre lors de sa sortie : https://histoireetcollections.com/fr/xxe-siecle/4478-agents-secrets-parachutes-en-europe-1940-1955-9782352504436.html
  24. Ca contraste sacrément avec les déboires des services secrets occidentaux dans les premières années de la guerre froide, quand ils avaient tenté de parachuter espions ou partisans derrière le rideau de fer...
  25. Reportages sur des thèmes de la SGM à venir prochainement : Des traîtres dans la Résistance, dimanche 1er mai 2022 (ce soir, donc) à 22.50 sur France 5 et lundi 23 mai à 20h30 sur LCP. 52 minutes https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/article.php?laref=2665&titre=diffusion-du-film-documentaire-des-traitres-dans-la-resistance-diffusion-tv- La ligne Maginot - La muraille française, mercredi 4 mai à 00:20, j'espère qu'il sera sur le replay : https://www.arte.tv/fr/videos/101379-000-A/la-ligne-maginot-la-muraille-francaise/
×
×
  • Create New...