Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

WizardOfLinn

Members
  • Posts

    831
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by WizardOfLinn

  1. C'est vrai que les lignes à haute tension coûtent cher, comme s'en rendent compte maintenant les allemands qui ont couvert leur pays d'éoliennes.
  2. Les communications militaires sont évidemment protégées et robustes, avec les redondances nécessaires, mais dans un monde où l'économie est devenue bien dépendante d'Internet, la sécurité des communications civiles devient un enjeu. L'essentiel du trafic Internet passe par des câbles sous-marins, qui paraissent bien vulnérables. https://theconversation.com/sans-les-cables-sous-marins-plus-dinternet-leurope-est-elle-prete-169858
  3. Les effets de l'augmentation des prix du gaz continuent à se propager à diverses industries. Une partie de la production d'engrais est à l'arrêt en Europe, ce qui va avoir des effets sur la production alimentaire l'année prochaine et les prix. https://www.connaissancedesenergies.org/afp/lindustrie-europeenne-chauffee-blanc-par-la-hausse-des-prix-du-gaz-et-de-lelectricite-211022-1 https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/agriculture-une-penurie-d-engrais-azotes-menace-les-exploitants-2c244546-2a93-11ec-bb25-d46a1755b908
  4. Côté PS, c'est un peu à voile et à vapeur, l'une préfère les éoliennes, l'autre les usines nucléaires. Non que cela ait grande importance pour un parti devenu marginal, mais les débats internes d'un ex-parti de gouvernement peuvent être intéressants. On peut remarquer que le sénateur PS qui préfère le nucléaire vient d'une région où l'éolien est particulièrement développé. https://www.connaissancedesenergies.org/afp/hidalgo-veut-sortir-du-nucleaire-aussi-vite-que-possible-211021-0
  5. C'est une fuite organisée pour tester les réactions, sans engagement. Pour l'instant, il n'a pas de besoin de voix écolos pour gagner, mais ça peut évoluer sur plusieurs mois. Néanmoins, il va quand même falloir qu'il prenne position à un moment donné sur les EPR (sans essayer de détourner l'attention avec les SMR), parce que ses trois adversaires susceptibles d'être au second tour (s'ils se présentent tous) sont pro-nucléaires et vont l'attaquer sur son incapacité à s'engager clairement sur un sujet important, pour lequel on ne peut plus différer les décisions très longtemps. En attendant, les réactions arrivent, les autres affutent leurs armes : https://www.connaissancedesenergies.org/afp/un-scenario-renouvelable-et-sans-nucleaire-pour-alimenter-le-debat-presidentiel-211020
  6. Comme le Prophète a interdit l'alcool, ils se rattrapent sur autre chose. Sous tous les cieux, on est quand même bien une espèce de camés.
  7. Il faut comparer ce qui est comparable... Ce chiffre de 10% donné pour les afghans n'est pas la toxicomanie des automobilistes pris en délit mais celle de l'ensemble de la population, sans qu'il soit d'ailleurs précisé de quoi il s'agit, ce qui limite quand même assez la portée de ces comparaisons et extrapolations de coin de table avec la France. Par contre, l'article parle quand même d'un niveau élevé par rapport au reste du monde, un record mondial établi par des enquêtes internationales qui ont certainement bien défini leur périmètre d'étude pour pouvoir mesurer quelque chose. Si je prends le rapport pointé au dessus, les seules consommations régulières notables en France sont l'alcool et le tabac, et le cannabis ne va pas beaucoup au delà de l'expérimentation (18 millions d'expérimentateurs, mais 5 M d'usagers dans l'année, 1.5 M d'usagers réguliers, et 900000 quotidiens).
  8. Apparemment, les Afghans ne sont pas seulement producteurs de drogue, mais aussi bien consommateurs : 10% de la population serait toxicomane. Les Talibans sont en train de rafler les toxicos de Kaboul pour les sevrer. https://www.courrierinternational.com/depeche/afghanistan-sevrage-de-force-pour-les-toxicomanes-kaboul.afp.com.20211018.doc.9pn7d6.xml
  9. Un LASER vert "2000 mW 520nm haute stabilité" pour 259 Euros, c'est de la publicité mensongère, une arnaque, comme d'ailleurs bien d'autres produits de ce site. Les LASER ont besoin d'une bonne dissipation thermique et de régulation pour fonctionner correctement, ce qui n'est pas possible dans le volume de ces pointeurs. Ca doit fonctionner tout au plus une minute ou deux, tant que c'est froid. Par ailleurs, il y a des restrictions sur la vente aux particuliers de LASER de plusieurs Watts, pour de bonnes raisons de sécurité. A tes risques et périls si tu utilises ce genre de chose sans bien comprendre ce que tu fais. Pour répondre à la question, si , c'est très dur de changer la couleur pour des LASER semi-conducteurs (et même les autres en général), ce sont des matériaux différents, des dopages différents, la longueur d'onde est fixée par des propriétés physiques du semiconducteur (gap). Il n'y a qu'un seul fabricant de diode LASER verte à 1 W (Nichia), celles d'Osram sont à 100-150 mW.
  10. Salauds de prolos qui rêvent d'un pavillon avec jardin. Et comme elle a elle-même une baraque de 250 m², elle s'en est pris plein la tronche. Pas bien futée quand même, elle aurait pu prévoir qu'on irait jeter un oeil à sa déclaration de patrimoine.
  11. A propos de trucs cochons, sale temps pour eux en GB : https://www.courrierinternational.com/article/brexit-le-royaume-uni-offre-des-visas-temporaires-aux-bouchers-etrangers
  12. On n'en finit pas de voir les effets parfois curieux de l'augmentation des prix du gaz : en GB, une compagnie de fret ferroviaire ressort des locomotives diesel parce que l'électricité est trop chère pour la traction électrique. https://www.connaissancedesenergies.org/afp/gb-une-compagnie-de-fret-ferroviaire-revient-au-diesel-pour-cause-delectricite-trop-chere-211014
  13. Pour la Pologne, nos diplomates, et aussi nos espions, ont un peu de boulot, pour ne pas se trouver en difficulté comme en Tchéquie, ou même éliminés d'office : https://www.ege.fr/infoguerre/la-guerre-de-linformation-fer-de-lance-de-la-reconquete-du-nucleaire-civil-americain-lexemple-de-dukovany Mais plus atlantiste que la GB tu meurs, et EDF y construit bien des EPR.
  14. Bon, en attendant les smr, EDF fait une première offre à la Pologne, pour 4 à 6 EPR : https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/journalistes/tous-les-communiques-de-presse/edf-remet-au-gouvernement-polonais-une-offre-preliminaire-non-engageante-pour-la-construction-de-4-a-6-reacteurs-epr-en-pologne-d-une-capacite-totale-de-6-6-a-9-9-gwe
  15. A vrai dire, même si le nucléaire est exclus de la taxonomie alors que le gaz serait inclus, ce n'est peut-être pas si dramatique. Cela discrédite un peu plus les institutions européennes mais n'empêche pas les pays en question de construire quand même leurs réacteurs nucléaires, pour renouveler leur parc actuel, où même pour entrer dans le nucléaire. Il y a un chantier de construction qui démarre même ce trimestre en Hongrie, pour l'unité Paks-5, suivi de Paks-6, deux réacteurs de 1200 MWe construits par Rosatom. Il y a un réacteur du même type dont la construction doit démarrer en Finlande en 2023. Et je ne cite pas les projets en cours dans les autres pays, qui se moquent un peu de l'autorisation de l'Allemagne.
  16. On n'avait pas beaucoup entendu la Russie sur cette affaire, mais les réactions commencent à arriver. Et le marché libre des sous-marins à propulsion nucléaire créé par l'AUKUS peut l'intéresser aussi : https://theconversation.com/la-russie-face-au-traite-aukus-sur-les-sous-marins-nucleaires-168690
  17. Quand c'est la louze... Le Liban est quasiment à sec de carburant, et une partie du peu disponible crame dans un incendie d'une raffinerie : https://www.courrierinternational.com/depeche/liban-important-incendie-maitrise-dans-une-raffinerie-du-sud-du-pays.afp.com.20211011.doc.9pg9fn.xml
  18. Il y a quelques semaines, la façon dont les fuites de combustible de l'EPR de Taishan était venue à la connaissance du public (par un reportage de CNN utilisant un langage alarmiste) avait bien semblé un peu curieuse. L'explication se trouve peut-être en Tchéquie, où EDF est en compétition avec Westinghouse. Histoire ici : https://www.ege.fr/infoguerre/la-guerre-de-linformation-fer-de-lance-de-la-reconquete-du-nucleaire-civil-americain-lexemple-de-dukovany
  19. Tiens, on dirait que les Talibans évoluent un peu au sujet du patrimoine archéologique : https://www.courrierinternational.com/depeche/afghanistan-les-talibans-veillent-sur-le-site-des-bouddhas-de-bamiyan.afp.com.20211008.doc.9p878q.xml
  20. Où il est question de vent à l'Assemblée Nationale... https://www.connaissancedesenergies.org/afp/vif-debat-autour-des-eoliennes-lassemblee-nationale-211007-0
  21. Non. C'est une démarche souvent utilisée en physique, et aussi en économie, pour comprendre des phénomènes et aussi étudier la sensibilité d'un système aux paramètres sans se noyer dans les détails. C'est un préliminaire à des modélisations plus complètes. Et je n'ai rien à vendre, je cherche juste à aller un peu plus loin que les expressions d'opinion. https://en.wikipedia.org/wiki/Toy_model
  22. Le chauffage nucléaire est rare en Europe occidentale (il y a quand même la centrale de Beznau en Suisse qui alimente un réseau) mais plus courant en Europe orientale. Ca commence aussi à se développer en Chine (il y a même un réacteur dédié à cette application, un réacteur produisant seulement de l'eau chaude à 95°C n'a pas besoin de la grosse tuyauterie des REP électrogène pour maintenir l'eau liquide à haute température, ce qui simplifie pas mal la conception). Pour ce qui est des pertes, avec des installations modernes bien isolées, ce n'est pas si rédhibitoire jusqu'à 100 km. Il y a quelques années, il y a eu un projet de chauffage d'Helsinki avec une centrale à 100 km de la ville. Il me semble qu'on a déjà discuté de tout cela, en fouillant un peu dans le forum, j'ai dû déjà donner quelques références.
  23. C'est ce qu'on appelle un "toy model", un modèle simplifié, permettant de commencer à raisonner sur des chiffres plutôt que sur des opinions, pour avoir des ordres de grandeur. Si on veut descendre dans le détail, il faut raffiner le modèle en ajoutant la contribution CO2 des panneaux solaires, éoliennes, ou source nucléaire, pour se rendre compte de l'effet sur le résultat final.
  24. Je n'avais pas jugé indispensable de rappeler ici que cela ne présente d'intérêt que si l'électricité est décarbonée, ce qui n'est pas le cas en Allemagne. Merci quand même de l'avoir rappelé. Encore qu'il y a une usine expérimentale de production de gazole en service depuis quelques années qui dispose de sa propre centrale énergétique locale (éolienne et panneaux solaires). Et pour ce qui est de l'intermittence, les produits intermédiaires (H2 et CO2) sont bien stockables localement, la centrale énergétique peut en principe être dimensionnée pour produire pendant la journée le H2 qui sera consommé pendant la nuit, et permettre à l''usine de synthèse de fonctionner en continu. Je reviens au paramètre qui me paraissait intéressant : le prix de revient de ce kérosène. Sur une petite unité expérimentale produisant une tonne par jour, ce prix de revient est 10 fois plus élevé que le kérosène pétrolier. Mais le carburant représente une fraction du prix d'un billet d'avion. Typiquement la moitié, variable suivant les cours du pétrole. Prenons un billet coûtant 100. Coût du kérosène pétrolier : 50 Autres coûts (matériel, salaires, etc.) : 50 Si on remplace 10% du kérosène pétrolier par 10% de kérosène synthétique (supposé neutre en CO2), les émissions de CO2 baissent de 10%. Et le prix du billet passe de 100 à 145 avec un kérosène synthétique 10 fois plus cher que le kérosène pétrolier, ce qui est probablement trop pour être viable. Mais avec des économies d'échelle et optimisations industrielles, ce coût peut baisser. On rappelle qu'il s'agit d'une usine expérimentale avec une production d'une tonne par jour, alors qu'une unité industrielle devrait produire des centaines ou milliers de tonnes. Admettons qu'on arrive à produire ce kérosène synthétique seulement 4 fois plus cher que le kérosène pétrolier. Avec les mêmes paramètres, le prix du billet passe de 100 à 115, ce qui est déjà plus viable. Et si ce coût peut être encore plus bas, à un facteur 3 par exemple, on peut aussi augmenter la proportion dans le mélange.
  25. La physique n'est pas de droite, de gauche, ou souverainiste. Les gens qui ont quelques compétences techniques savent lire des rapports et interpréter les chiffres, et ceux qui n'en ont pas peuvent constater l'évolution des paysages et l'industrialisation des campagnes, pour un service rendu finalement assez mauvais, contrairement à d'autres grandes installations qui ont aussi un impact environnemental important (les barrages hydroélectriques).
×
×
  • Create New...