Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

RMR_22

Members
  • Posts

    56
  • Joined

  • Last visited

About RMR_22

Profile Information

  • Pays
    Spain

Recent Profile Visitors

138 profile views

RMR_22's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

  • Reacting Well Rare
  • Week One Done Rare

Recent Badges

44

Reputation

  1. L'honnêteté est importante pour le débat. La vraie raison de l'interdiction n'était pas le F-35... https://www.f-16.net/forum/viewtopic.php?f=58&t=25426&start=2040 Je pense (mais je n'en suis pas sûr à 100%) que Xander est NapoleonBee, il était sincère quand il a dit que certains Français sont entrés dans son forum avec des intentions malhonnêtes. Les preuves sont là, et il y a des liens vers ce forum où toute personne intéressée par la vérité peut les vérifier. Je me souviens @FAFA a suggéré cette possibilité, il semble qu'il avait raison.
  2. RMR_22

    Le F-35

    e suis d'accord, mais même ainsi la longueur est plus grande que la hauteur du pilote à cause des méandres qu'il doit faire pour éviter les structures internes. J'apprécierais un plus grand consensus sur le nombre d'impulsions nécessaires pour que la Spectra réagisse. Il est indiqué dans ce forum : -Instantané -30 -2 Trop d'opinions différentes pour avoir un débat. Quoi qu'il en soit, mon opinion est que vous avez besoin de 3 ou plus et qu'en raison de la latence causée par le câble et l'ordinateur, la réponse (brouillage) arrive trop tard. Je demande également une plus grande prudence dans la sous-estimation de l'LPI. Ce n'est pas parce que c'est une caractéristique d'un radar américain que c'est de la propagande hollywoodienne. Le consensus général est qu'ils sont capables de changer la fréquence à chaque impulsion. Il est donc extrêmement difficile de le distinguer du bruit de fond. Et comme je l'ai déjà mentionné, il existe des exemples où un DRFM n'a pas pu détecter les émissions AESA. Un autre jour, je continuerai à parler mais pour l'instant, je vais faire une pause dans les affaires liées aux radars et aux RWR et dans la famille de l'électronique.
  3. RMR_22

    Le F-35

    Pour être précis, nous parlons de cent millionièmes. La vitesse de la lumière est de 300 000 km par seconde, soit 300 millions de mètres. En supposant que le câble reliant le récepteur de signaux et l'émetteur de guerre électronique a une longueur de 3 m, cela signifie 1/100 000 000 de secondes. Touché.
  4. RMR_22

    Le F-35

    @Patrick Vous déformez mes propos, je n'ai pas dit que le câble devait être une ligne droite. Ce que je veux dire, c'est qu'en raison de l'impossibilité d'une ligne droite, le câble doit contourner les structures internes et donc être plus long. La conséquence de cette situation est qu'il faut plus de temps pour donner une réponse. Dans le même laps de temps où les informations du RWR parcourent plusieurs mètres à la vitesse de la lumière vers le brouilleur, l'écho du F-35 parcourt exactement la même distance à la même vitesse. Cela entraîne une latence au cours de laquelle de nombreuses impulsions passent à travers. @Dellbaeth Je doute que le radar ait besoin de 1000 impulsions alors que le brouilleur n'en a besoin que de 30. En supposant que le traitement soit la même, cela devrait être beaucoup plus similaire. Et supposons hypothétiquement que le radar AESA n'ait besoin d'émettre que 29 impulsions, le brouilleur aura un problème s'il n'est efficace qu'à partir de 30. Les radars AESA se caractérisent par le fait qu'ils émettent le minimum nécessaire. Bien sûr, nous ne le savons pas exactement en raison de leur nature confidentielle, mais je suis personnellement convaincu que le nombre d'impulsions émises est inférieur à celui dont un brouilleur a besoin pour réagir. Il est important de noter que je ne dis pas que détecter les impulsions et y réagir sont la même chose. Il peut les traiter rapidement mais la réponse est trop lente. D'abord vous me faites la leçon sur la crédibilité et ensuite vous me rabaissez. Et puis vous écrivez un commentaire pour dire qu'un RWR (c'est-à-dire un dispositif qui ne sert qu'à recevoir mais PAS à émettre), est capable d'émettre un signal qui déforme l'original ........ Ce fait et le fait que lorsque j'ai dit qu'un F-22 avec AESA était supérieur à un brouilleur de pods de F-15, et que votre réponse a été de dire qu'un brouilleur de jaguar a vaincu le radar mécanique d'un F-15 il y a des années, je mets en doute votre crédibilité. Mon idée d'un meilleur chasseur est principalement axée sur le combat BVR et également sur le SEAD/DEAD si nécessaire. Le reste des qualités, soutien rapproché et autres, je les considère comme secondaires car pour moi la priorité est de laisser l'ennemi sans avion et sans SAM. Je donne également la priorité à l'utilisateur plutôt qu'au fabricant, c'est-à-dire que je préfère que le pilote revienne sain et sauf de sa mission dans un avion étranger, plutôt que de mourir dans un produit local qui fournit des emplois. En gros, entre la vie d'un pilote et le travail d'un ingénieur, la vie a plus de valeur.
  5. RMR_22

    Le F-35

    L'antenne RWR (la verte sur le conduit d'air) et l'antenne du brouilleur (le rectangle noir à côté du canard) sont physiquement séparées. De plus, le fil qui les relie ne peut pas être une ligne droite à cause de la gaine et de la séparation du fuselage. Ce câble doit donc être beaucoup plus long que 1 mètre. Cela rend impossible l'émission instantanée de la réponse par rapport au signal original. En outre, les radars en bande X comme ceux du F-35 ont une longueur d'onde comprise entre 2,5 et 3,75 cm. Par conséquent, dans un mètre, il y a de la place pour 40 à 26 impulsions. Je doute sérieusement qu'un tel nombre d'impulsions soit nécessaire à la détection par un AESA. Rappelez-vous que l'annulation active exige que la montée et la descente du signal original coïncident inversement avec le signal émis par le brouilleur (quelque chose comme un zip). Le radar AESA n'a aucun problème à détecter des échos multiples lorsque le signal rebondit de différentes parties de l'avion (et donc à différentes distances avec peu de différence), donc recevoir le signal original et le signal de guerre électronique avec une différence de 1 ou plusieurs mètres améliorera même la détection en augmentant la RCS du Rafale. En outre, dans certaines parties de l'avion, les échos radar sont produits avant même que le RWR puisse les capter. Par exemple, la sonde de ravitaillement. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  6. RMR_22

    Le F-35

    C'est ce que le traducteur de Google dit être "autocritique"....tres mal...
  7. RMR_22

    Le F-35

    Je sais exactement de quoi je parle. Quelle distance le signal peut-il parcourir au retour, dans le même laps de temps que le processeur du Rafale est capable d'émettre une réponse.
  8. RMR_22

    Le F-35

    J'ai été surpris par cette réponse. Oui, je suis espagnol, mais comme je l'ai dit dans ma présentation, je déteste les combats nationalistes et cela inclut également les nationalistes de mon propre pays. J'ai aussi la ferme conviction que mon pays devrait acquérir le meilleur avion possible, quelle que soit son origine (évidemment au sein de l'OTAN). Je suis une personne et mes opinions ou ma fierté ne sont pas forcément les mêmes que celles de mes compatriotes. Non, l'Espagne n'est pas un esprit de ruche, j'ai donc la liberté de penser différemment de mes compatriotes. Je suis pharisaïque avec mon propre pays à bien des égards. Reconnaître ses propres erreurs est la première étape pour les corriger. La complaisance est l'ennemi de l'innovation. Une chose importante, dans mon graphique j'ai dessiné le cône radar du F-35 donc ce n'est pas une attaque aveugle. Enfin je veux vous poser une question, les Suisses et les Finlandais que le Rafale n'est pas leur fier national, ont-ils le droit de le rejeter ?
  9. RMR_22

    Le F-35

    L'antenne passive pour "Home-on-jam", la liaison de données bidirectionnelle, le fusible de proximité... Il existe de nombreux outils qu'un missile moderne peut utiliser pour détruire un avion même s'il utilise la guerre électrique. Le problème avec l'annulation active est qu'elle n'est pas instantanée et prend un processus et le temps de réaction dont vous disposez face à un radar AESA est très faible. 1 - Tout d'abord, le radar du F-35 doit émettre le « train d'impulsions ». La longueur totale du train dépend du nombre de wagons et de la longueur de chaque wagon. Traduit dans un langage plus scientifique, cela signifie que la durée totale de l'émission dépend du nombre d'impulsions et de la longueur d'onde de chacune. 2 - L'impact est le moment le plus critique de tout le processus. C'est là que 2 choses se produisent simultanément : 2.1 - Le train heurte et rebondit contre les structures de l'avion et le voyage de retour commence. 2.2 - Les antennes RWR du SPECTRA captent le train. 3 - Alors que le train vient de commencer son voyage de retour, un autre train à l'intérieur du Rafale, en provenance de l'antenne RWR, fait son chemin vers l'ordinateur central du Rafale. 4 - Le train de signalisation F-35 est désormais plus éloigné, tandis que l'ordinateur central du Rafale analyse le signal pour déterminer s'il s'agit ou non d'un radar ennemi. 5 - Lorsque l'ordinateur décide qu'il s'agit d'un ennemi et envoie donc l'ordre par le câblage aux antennes de guerre électronique, le train F-35 continue sa route. 6 - Dernier moment où le train d'attaque quitte les antennes jammer du Rafale et entame sa poursuite dans l'atmosphère, le train F-35 qui voyage lui aussi à la vitesse de la lumière est déjà impossible à atteindre. Ensuite, les capteurs du F-35 détectent le retour de son propre train et l'identification positive est produite qu'il y a un objet dans une certaine distance et direction. Et la seule chose que le train d'attaque qui arrive plus tard, peut faire croire au F-35 qu'il y a une cible située dans la même direction que le Rafale mais beaucoup plus loin. Mais seulement si le Rafale a parfaitement reproduit fréquence, amplitude, puissance, polarisation... Une seule erreur et le F-35 rejettera le train Rafale comme une information utile et sera ignoré. Bref, au moment où le Rafale diffuse son brouillage il est trop tard, car la diffusion légitime a échappé. Et tout cela en supposant que le Rafale soit capable de reconnaître que l'émission vient du radar ennemi. Même cela n'est pas clair. Cela peut être simplement confondu avec du bruit. C'est un fait que les radars AESA envoient des signaux qui n'ont de sens que pour l'expéditeur, en raison de leur caractère aléatoire. Vous essayez toujours de changer la fréquence, la modulation, la polarisation, ... La seule possibilité de le savoir est si la même entreprise qui conçoit le radar conçoit également le récepteur passif, mais ce n'est pas quelque chose que vous pouvez faire avec l'ennemi. Remarque : la vitesse de la lumière est de 300 000 km par seconde. En supposant que SPECTRA soit capable de réagir en 1 milliseconde, l'émission radio sera localisée à 300 km.
  10. RMR_22

    Le F-35

    Je ne comprends pas la nécessité d'exposer le Rafale au danger. Si on vous offre la possibilité de garder le Rafale sous l'horizon radar du S-400 et hors de portée du SU-50, pourquoi ne pas la saisir ? Quelle que soit la portée du Meteor, il ne faut pas lui faire confiance, que se passe-t-il si un "Meteorski" entre en service? Il n'y a également aucune preuve qu'un radar AESA avec LPI soit vulnérable au DRFM. En revanche, il existe des exemples confirmés d'AESA se faisant discrète lors de l'attaque d'un avion avec DRFM.
  11. RMR_22

    Le F-35

    Avec mes compétences en Paint j'ai dessiné la stratégie d'utilisation conjointe du F-35 et du Rafale dont j'ai déjà parlé. Les zones jaunes sont là où un Eurocanard peut être détecté, et la rouge où un F-35 peut être détecté Je parlais de 4 F-35 transportant chacun 4 AMRAAM, ou 6 s'ils sont du bloc 4. Bien sûr tous internes.
  12. RMR_22

    Le F-35

    Il faut que le F-35 soit en première ligne pour : -abattre les avions ennemis pouvant constituer un danger pour les Eurocanards derrière -afin de géolocaliser les radars au sol ennemis. Si le F-35 est bk3 et qu'il y en a 4, cela signifie qu'il y a 16 AIM-120. Si c'est bk4, ce serait 24 amraam. Cela fait beaucoup de missiles, mais si vous utilisez le F-35, cela peut toujours être précieux pour collecter des informations pour vos amis.
  13. RMR_22

    Le F-35

    Le moyen le plus efficace d'exploiter conjointement des Eurocanard et des F-35 est d'utiliser les F-35 en première ligne volant à haute altitude. Pendant ce temps les Eurocanards reviennent à plusieurs dizaines de kilomètres en arrière et à mi-basse altitude pour éviter les SAM, chargés de missiles de croisière furtifs comme le scalp ou le JASSM attaquant des cibles au sol désignées par le F-35. Dans le cas hypothétique où l'ennemi est très nombreux, il est possible d'utiliser le F-35 comme AWACS (après épuisement de son AIM-120), afin que les Euro-canards chargés de Meteor effectuent des attaques à distance.
  14. RMR_22

    Le F-35

    Mon intention n'est pas d'être un troll, je défends juste mon opinion. Dans ce forum j'ai été appelé clown et je suis continuellement traité avec mépris dans tout ce que je dis, j'ai mis des liens vers les sources de ce que j'affirme (exemple : le sebio qui a abattu le F-117, le pilote australien que utilise sans succès DRFM, ....) cependant signaler que l'EA-18G existe a été extrêmement énervant, aussi c'est toi qui a mis la vidéo youtube, tu as une haine particulière pour moi et tu m'accuseras toujours d'être un troll car ma réponse t'a beaucoup embêté. J'ai très peu confiance dans les modérateurs, car chaque fois que j'ai été insulté ou rabaissé, ils se sont tus et n'écrivent que pour attaquer mes arguments. Mais en raison de ce qui précède, il serait extrêmement injuste et contraire à l'éthique s'ils me censuraient vraiment pour avoir défendu ce que je pense.
  15. RMR_22

    Le F-35

    Budget très bas et gouvernement d'idéologie social-communiste. Le reste de l'armée espagnole est en mauvais état à cause de décennies de petits budgets. Il y a même des déclarations d'un député disant que : Le F-35 Bravo est un avion purement américain. Cet achat ne sert pas l'Europe. L'autonomie stratégique est importante non seulement pour des raisons militaires, mais aussi parce que l'argent européen finance l'industrie, l'emploi, la recherche et la technologie en Europe. d'après ce même lien que tu as mis : Enfin, il y a un fait que vous oubliez. Malgré le fait que plus de 100 F-35 sont fabriqués par an, l'USAF souhaite augmenter drastiquement son nombre d'escadrons et d'avions, il n'y a donc pas d'autre choix que d'en acheter des anciens. Et je pense qu'il est temps d'arrêter de dire que le F-35 n'est pas au niveau d'un F-16... Alors si quelqu'un dit qu'un rafale n'est pas au niveau d'un mirage, je suis sûr à 100% qu'il y a sera des larmes et 50 messages de réponse Dans ce forum, il est normal que si quelqu'un écrit quelque chose contre le f-35, je réponde et on me dit que personne n'a dit ça à propos du f-35. Par conséquent, je suis obligé de souligner la phrase qui a été dite :
×
×
  • Create New...