colonio

Members
  • Content Count

    1,117
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

colonio last won the day on March 30 2014

colonio had the most liked content!

Community Reputation

328 Excellent

About colonio

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,118 profile views
  1. Les CFIM n'apportent rien. On perd juste du temps à trimbaler les cadres loin de leur garnison. Le soutien est en partie assuré par les régiments (véhicules). La formation reste majoritairement à la charge des cadres des régiments. Alors pourquoi ne pas faire l'instruction dans les régiments. Les belges qui avaient un système similaire font marche arrière.Si les CFIM fonctionnaient ce fil n'existerait pas. Il n'y a pas de fidélisation donc pas de retour sur investissement, dans ce cadre la fidélisation et la longueur du contrat n'ont donc aucun lien . Pour fidéliser les compétences l'armée aujourd'hui paie les militaires en échange de lien au contrat, aujourd'hui les examens se font déjà tous les 5 ans quand tu regardes. Pour les examens je ne suis pas d'accord, ce système permet à certains de perdre 2, 3 ans pour passer et repasser un examen, pendant ce temps ils sont peu utiles. Les examens ( et pas les concours qui sont une variable RH) sanctionnent un niveau à atteindre, ils sont adaptés à la future fonction, donc celui qui ne l'a pas n'a pas le niveau et doit rester dans la catégorie inférieure.
  2. 1. Changer la pyramide des grades -EVAT éxécutant (servant d'arme ,pilote etc.)-EVAT encadrant (chef d'équipe)-Sous off niveau 1(BSAT)- Sous off niveau 2 (BSTAT)-off semi direct. Terminé et répartir la masse salariale de façon à ce qu'il y ai un vrai écart entre chaque. Assurer en parallèle une prime d'ancienneté mais que jamais une catégorie ne puisse atteindre le niveau de rémunération de la catégorie supérieure. Bref inciter financièrement à rester et progresser. 2. Mettre des vrais examens entre chaque catégorie et tout le monde sous contrat de 5 ans avec possibilité d'accéder à l'examen de la catégorie supérieure une seule fois au bout de 5 ans dans l'inférieure. Permet de créer des cadres de façon plus élitiste. 3. Commission de renouvellement de contrat régimentaire au vue des notes à l'examen de niveau supérieur et réétudié à chaque contrat. Permet de virer les crapauds et autres vieux qui ne s'adaptent plus. 4. Supprimer les CFIM, classes dans les régiments, retour des CBI. Bref un système élitiste et juste
  3. Oui les deux sont si intimement liés que les deux cas sont justes. Les djihadistes ont besoin de financer leurs combattants, les trafiquants profitent du vide sécuritaire créé par les djihadistes. A celà on rajoute des milices ethniques et autonomistes qui vivent de quoi à votre avis? Et ont occasionnellement et selon les secteurs des relations avec les GAT vu qu'elles se sont battus avec à une époque et qu'elles partagent des liens tribaux et familiaux. Donc tout le monde fricottent avec tout le monde au gré des intérêts de l'endroit ou du moment. Nous on ne fait justement pas les gendarmes, c'est le boulot d'une autre force qui elle mériterait un débat.
  4. Le pb est assez simple, l'approche pragmatique serait de dire les sections devraient avoir 4 groupes mais ce n'est pas le cas actuellement et les effectifs en opex sont à 3 groupes. Le groupe appui a un sens dans une sections à quatre groupes. Dans une section à 3 groupes autant avoir 3 groupes de voltige avec armement d'appui en surdotation pour permettre une plus grande modularité. L'approche retenue est un jour on sera à 4 groupes et donc on reste sur ce principe pour pas montrer qu'on peut faire autrement et se faire bouffer un groupe le jour d'une ènième réforme. Pour la 12,7 on s'est aperçu à la cie lors d'un exercice que si le groupe MMP a 1 mit 7,62, les groupes appui des sections de voltige 2, le groupe MMP ,appui du niveau cie, est moins puissant. Donc logiquement un appui cie doit avoir un effet différent de celui des sections et travailler avec une allonge différente. Donc hormis un LGA ou une 12,7 il y a guère de solution. D'autant que l'on a déjà des appuis zonal et indirect (mo81) et des appuis directs de précision (TELD).1 groupe MMP à 5 paxs doit pouvoir trimbaler une 12,7 d'autant plus facilement si son véhicule n'est pas trop loin, et fournir un appui direct de "masse". Car même avec un petit différentiel de portée entre 1 mi 7,62 et 1 mag avec trépied on reste sur un écart effet, portée trop faible.Après peut être existe il d'autre solution, canon SR sur trépied de plus de1000m de portée avec une munition AP qui décoiffe par exemple.
  5. quelqun sait si le masstech cuirasse peut emporter une mitrailleuse, tourelleau wasp?
  6. Mais en fait çà me plait pas trop j'aurais préféré des mag pour les RX et 1 mi 7,62+1mi 5,56 dans les groupes de voltige, et 12,7 pour les MMP.
  7. J'ai reçu les premières +1 MK3.
  8. Il y aura moins de MMP que de milan dans les RI. Les javelin c'est fini pour les unités régulières. Les groupes MMP seront en double dot MAG, les groupes appuis des sections seront en double dot minimi 7,62. Pour les moyens courte portée...la suite au prochain épisode.
  9. Sauf qu'attaquer la Géorgie à l'époque ce n'était pas attaqué directement l'OTAN. Les européens c'est vous, c'est nous.
  10. Sauf que on aura 2 fois moins de MMP que de milan. Et que l'AT4NG est juste un anti blindé léger. Et pas l'arme AC qu'étais l'ERYX.
  11. si on a des semaines. Car les russes ne feraient pas non plus ,voir encore moins que nous, une invasion instantanée (comprendre rapide) sans que l'on s'en rende compte.Et je pense pas qu'ils soient en état de se bagarrer avec l'OTAN.
  12. Pour viser des dizaines de milliers de méchants, il faut qu'il y en ai autant et je ne crois pas que se soit le cas.
  13. les groupes MO81 sont tout simplement réversibles en voltige.
  14. faut faire le bon choix par ce qu'il doit avoir une durée de vie de 70 ans