Philippe Top-Force

[Les célébres SAS Britanniques]

Recommended Posts

Galerie photos SAS pendant la guerre du Golfe (1991)

 

(Trouvée sur MP.net, que l'utilisateur Noob Brit soit éternellement remercié pour ce best ever post)

Une sauvegarde en ligne des photos, en ordre inversé : http://s5.photobucket.com/user/mpnetpics/library/SAS%20in%201st%20Gulf%20War?sort=3&page=5

 

Ici je ne poste que les petites vignettes des photos qui sont encore disponibles sous imageshack, avec les légendes :

 

asqn23zm.th.jpg
L'escadron A en préparation dans le Golfe (je crois que c'était aux Emirats Arabes Unis) peu avant le déclenchement de Desert Storm. Les escadrons A et D opéreront en patrouilles mobiles, la moitié de l'escadron B en patrouilles à pieds qui s'avéreront inefficaces (dont Bravo Two Zero). L'autre moitié était en stand-by antiterroriste dans le Golfe, et le dernier escadron, le G, en alerte antiterroriste au Royaume-Uni.

unimogsupportvehicle4iy.th.jpg
Camion Unimog

First contact

gaz10ik.th.jpg

Voiture UAZ irakienne qui a fait l'erreur de s'approcher du point de repos d'une patrouille mobile. Deux officiers irakiens furent tués et un capturé, avec une carte indiquant des positions irakiennes.

gaztruckcamo7pr.th.jpg
La jeep fut conduite un temps avec la patrouille avant d'être incendiée dans un coin du désert.

Patrouilles au combat
 

patrolflat0cf.th.jpg

Désert rocheux sans sable et sans relief typique de l'ouest de l'Irak, n'offrant aucun couvert.

patrol20xg.th.jpg

 

patrol10dk.th.jpg
Patrouille. Peut-être avant de franchir la frontière vu les protections sur les GPMG (mitrailleuse MAG-58 construite sous licence britannique)

patrol8uc.th.jpg
Pause-thé. Ces Land Rover sont équipées de 12,7 mm.

nightpatrol2ay.th.jpg

 

duskmk198eo.th.jpg

Les combats étaient menés essentiellement de nuit, de même que les mouvements de patrouille au début. Au bout d'un moment, les SAS commencèrent à bouger de jour vu la supériorité aérienne alliée et les difficultés à conduire de nuit.

 

milan7af.th.jpg

Montage de Milan sur Land Rover. Un peu bricolé avec un bout de bois sous le pied avant.

 

milanlandrover4ax.th.jpg
Land Rover avec Milan, pas de missile sur le lanceur.

fightingcolumn8gj.th.jpg
Idem, et une colonne qui semble assez détendue.

fightingcolumn10og.th.jpg

 

landroverflag4vo.th.jpg

 

landroverflag37mx.th.jpg

 

L'armée irakienne ne présentait pas de menace aérienne, mais la coalition était une autre question. Les drapeaux de l'Union Flag étaient déployés à chaque arrêt pour éviter les tirs fratricides.

 

forminglup0tg.th.jpg

Quatre Land Rover formant un cercle défensif au début d'une halte. On peut voir un Mk.19 de 40 mm et une 12,7 mm en armement principal de Land Rover, qui ont aussi une GPMG pour le passager en position avant (gauche, ce sont des Land Rover britanniques avec volant à droite)

lup0gz.th.jpg
Position sous filet de camouflage

lupbrew2tb.th.jpg
Pause-thé.

Edited by Rob1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

lupcamo7qz.th.jpg
Patrouille en LUP (Lying-Up Position, position de repos)

sbs7xg.th.jpg

La légende de celle-ci n'explique pas ce que c'est mais parle du boulot du SBS... donc LUP du SBS ?

undercamo4ec.th.jpg

 

luptraining3zi.th.jpg
LUP sous filet de camouflage. Efficace, mais pas forcément nécessaire et empêchant de décamper rapidement.

lup26pg.th.jpg
Certaines patrouilles arrêteront de les utiliser.

stag6yi.th.jpg

 

stag27tq.th.jpg

Des sentinelles en permanence autour des LUP. Minimi et LAW 80 (94 mm) à portée de main

 

brew0xo.th.jpg
Pause-thé. Ces Land-Rover ont des GPMG doubles en armement principal. Plus basses sur l'horizon, elles étaient plutôt utilisées en avant, celles avec 12,7 et Milan en appui.

stopforbrew0qu.th.jpg
Pause-thé. Notez la sentinelles haute sur la colline.

comms3fe.th.jpg
Transmetteur.

kip2aw.th.jpg

Pause-dodo. Notez l'Accuracy International PM (L96A1) à droite.

 

sleep7yb.th.jpg
M16/M203 avec des poches de grenades sur la crosse.

crashdamage7ba.th.jpg
Entretien. Les mouvements de nuits ont causé quelques accidents avec des conducteurs s'endormant au volant ou tombant dans des creux qu'ils n'avaient pas vu.

repairs2gy.th.jpg

Maintenance. Un "rat du désert" décore le capot.

iraqpatrol1qm.th.jpg

 

landrover9xq.th.jpg

 

landrover29pr.th.jpg
Mk.19, LAW 80, M203 et GPMG prêts à servir.

landroverlaw7yc.th.jpg
L'arrière du LAW 80 est étiré, en position de tir.

landroverstingerfag1vt.th.jpg
La boîte devant le Mk.19 est un conteneur de Stinger.

 

barmine9lq.th.jpg

Un SAS préparant une mine L9 "bar mine". Chaque Land Rover en transportait une ; en cas d'urgence, la mine pouvait être utilisée pour détruire la Land Rover pour qu'elle ne puisse être capturée intacte. Lorsque les véhicules étaient abandonnés pour une mission à pied, les mines étaient utilisées pour les piéger.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

armed3qp.th.jpg
Une "bar mine" sur le capot ?

landypair2li.th.jpg

 

halfhalfsquadron4zs.th.jpg
Une patrouille typique formée d'un quart d'escadron (16 hommes théoriques, quatre Land Rover avec armement varié). Opérant généralement de concert par deux, l'une pouvant venir rapidement en renfort de l'autre, il était courant que les grands mouvements se fassent en demi-escadrons (32 h théoriques, huit Land Rover plus un camion-mère Unimog et quelques motos de reco/liaison).

50cal8vd.th.jpg

 

gpmgnightsight5ne.th.jpg

GPMG avec un intensificateur de lumière pas tout neuf, même pour l'époque (IWS dérivé du PVS-2 ? déjà en service à l'époque des Malouines)

medic3ve.th.jpg
Des infirmiers traitent un prisonnier irakien blessé.

 

Attaque de Victor 2

 

victor26gq.th.jpg

 

victor210jv.th.jpg

 

victor2prep22sc.th.jpg

Préparation de l'Unimog qui sera laissé derrière avec le matos pas nécessaire pour l'attaque.

victor2attack2fb.th.jpg

Mouvement. Notez qu'ici le désert a une petite couche de sable qui garde les traces. Les véhicules roulent en colonne dans les traces du leader pour cacher leur nombre.

 

Pour info, Victor 2 était un relais de fibres optiques irakien, situé approx. vers 33.227533,41.689369 (on ne voit rien sous Google maps ou Bing maps), qu'une patrouille de l'escadron A a été chargée d'attaquer, sans trop de renseignements. En arrivant sur zone, ils ont découvert que le centre était protégé par plusieurs bunkers et qu'il y avait un camp militaire à proximité. Les SAS y sont entrés discrètement à pieds avec des Land Rover en position de couverture, pour découvrir que la station avait déjà été bombardée par des F-117 et que la partie souterraine était inaccessible. Ils ont posé leurs explosifs sur une grande antenne-mât à la place, et ils ont été compromis quand ils ressortaient. L'équipe à pieds a réussi à s'en tirer grâce à la couverture de l'équipe d'appui, mais il s'en est fallu de peu que quelques-uns soient blessés et le repli a été en panique et non tactique.

 

peteryorkycrossland9yx.th.jpg

peteryorkycrossland15pg.th.jpg

peteryorkycrossland26aj.th.jpg

peteryorkycrossland31cx.th.jpg

peteryorkycrossland45xz.th.jpg

Peter “Yorky” Crossland, un des trois SAS à avoir raconté l'attaque de Victor Two. Comme tous les récits SAS, le récit diffère de celui de ses collègues sur divers poins.

 

Ravitaillement

flood21vy.th.jpg

A cause de la météo (ci-dessus, une inondation soudaine causée par des pluies torrentielles) qui limitait la logistique par air, et l'augmentation de problèmes de maintenance, il fut décidé de créer un grand convoi de ravitaillement dans la deuxième moitié de février 1991 pour ravitailler les patrouilles mobiles réunies dans le Wadi Tubal. Le convoi a été formé d'éléments de l'escadron d'état-major, peut-être de l'escadron B, et a été surnommé "escadron E". La réunion exceptionnelle d'autant de SAS en temps de guerre a été l'occasion d'une grande réunion des sergents que le Regimental Sergeant Major (RSM, je pense que l'équivalent chez nous est le major) n'avait pu tenir avant à cause des évènements. Certains ont trouvé que c'était du n'importe quoi de la part du RSM, d'autres que c'était une bonne manière de faire un bras d'honneur à Saddam.

 

messmeeting2lh.th.jpg

messmeetingpaint15ts.th.jpg

Photo officielle du Sgts. Mess Meeting, et une peinture de l'évènement, désormais une légende du SAS. Il existe aussi une version par un caricaturiste anglais célèbre mais je ne l'ai pas vue en ligne.

 

Certains gars ont des SA80, sans doute ceux du convoi de ravito qui n'avaient pas emporté leur M16 dans le Golfe.

messmeetingnotes2nm.th.jpg

Procès-verbal du meeting qui comprend en conclusion : “The PMC wished it recorded that if he was to be in a nonsense whilst returning to the Saudi border he would be compelled to eat the minutes of the mess meeting!” "(j'ai du mal avec la signification du "in a nonsense").

 

Le papier a par la suite été contre-signé par Peter de la Billière (commandant des forces britanniques dans le Golfe) et Norman Schwarzkopf (commandant US de l'opération Tempête du Désert).

resup2ys.th.jpg

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

resup27xp.th.jpg

resup31xk.th.jpg

"Rallye des vétérans Al Jouf-Iraq" est une référence humoristique à l'âge respectable de bon nombre de membres de ce convoi de ravitaillement (Al Jouf était la base des SAS en Arabie Saoudite).

wadiresup15fq.th.jpg

Le convoi utilisait des camions Bedford de 4 tonnes bidouillés en vitesse. Le régiment était tout simplement à court de matériel spécifique comme les Unimog, n'ayant jamais prévue de déployer autant de monde simultanément sur le même théâtre.

wadiresup21gm.th.jpg

wadiresup37jx.th.jpg

brewatresup2rw.th.jpg

Popote et repas - notez la bouteille de rhum sur le hayon.

trooperscoats8fk.th.jpg

 

Les SAS étaient partis en tenues été avant de découvrir qu'il faisait froid la nuit au point de neiger. Les premiers ravitaillements aériens apportèrent des manteaux bédouins achetés d'urgence dans les bazars de Riyad.

3troopers8ry.th.jpg

desertwarrior4sg.th.jpg

posing4sx.th.jpg

reststop8gc.th.jpg

troopers21om.th.jpg

troopersuionjack2xk.th.jpg

The End

backhome4xt.th.jpg

Juste après avoir re-franchi la frontière - des gardes saoudiens sont sur la photo.

schwatrzkoff5fs.th.jpg

schwatrzkoff22vr.th.jpg

Les salutations du général Schwarzkopf. Un des SAS lui répondit : "merci, mon pote".

a104in.th.jpg

Cadeau de collègues casseurs de Scud.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe ! Merci Rob1.

y a que chez moi que les images sont en très petit format ?

 

Non c'est normal, il n'y a que des petites "vignettes" pour me simplifier la tâche (mettre en lien les images grand format aurait demandé deux fois plus de boulot, et les vignettes avaient déjà pris deux heures) et pour éviter de surcharger le forum. 

 

Les images en grand format sont dispos sur le lien que j'ai indiqué dans mon premier post de vignettes. Dans l'ordre inverse du mien et avec des photos supplémentaires intercalées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

non pareil ici malheureusement. Même en cliquant dessus, elles restent de la taille de la vignette. edit: ok je comprends maintenant^^

Par contre impressionnante la collection... Il y a quelqu'un qui a du tomber sur le trésor de guerre de son père ou grand père...

Edited by TimTR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non c'est normal, il n'y a que des petites "vignettes" pour me simplifier la tâche (mettre en lien les images grand format aurait demandé deux fois plus de boulot, et les vignettes avaient déjà pris deux heures) et pour éviter de surcharger le forum. 

 

Les images en grand format sont dispos sur le lien que j'ai indiqué dans mon premier post de vignettes. Dans l'ordre inverse du mien et avec des photos supplémentaires intercalées.

Je comprend :)

Je n'ai pas vu le lien pour être honnête ...Merci du partage !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le MoD (mindéf britannique) a pour politique de garder secret un max de choses sur les unités SF. C'est assez similaire à ce qui entoure la Delta force aux USA ou le service Action en France, mais très différent, des autres unités bérets verts/SEAL/Rangers et unités du COS qui elles communiquent pas mal.

 

Ca c'est parce que c'est un différente doctrine d'emploi. Aux US, et en UK, les forces représentent le gouvernement, certes, mais des unités Delta, ou SEAL (pour les US) ou des SAS/SBS pour les Brittaniques participent tous en opérations clandestines, au profit des services de renseignement respectifs. C'est pour ca que on ne communique pas autant sur eux, car officiellement le gouvernement est obligé de démentir leurs actions, ou n'en pas parler du tout.

 

Les FS comme le comprennent les francais sont toujours dans des opérations avec l'accord OFFICIEL du gouvernement. D'ou plus de publicité, plus de transparence. Les SEAl,Delta, ou SAS/SBS font des operations dignes du Service Action. C'est pour ca qu'on en sait pas plus sur le SA, non plus.

 

Par allieurs, meme si elles sont des unités du SOCOM, donc forces spéciales au sens anglo-saxon, les rangers et green beret ne sont pas des unités de forces spéciales telles que le classifierait la France. Les Rangers sont plus proches du 2eme REP que des unités du COS. Les rangers sont des troupes 'd'élite' d'accord mais pas des forces speciales.

 

Sinon, on pourrait classifier les GCP comme forces speciales, alors que non, ils en sont proches mas ne le sont pas.

Edited by Kuznetsov

Share this post


Link to post
Share on other sites
Procès-verbal du meeting qui comprend en conclusion : “The PMC wished it recorded that if he was to be in a nonsense whilst returning to the Saudi border he would be compelled to eat the minutes of the mess meeting!” "(j'ai du mal avec la signification du "in a nonsense").

 

messmeetingnotes2nm.jpg

 

Pas facile, mais je pense que l'on pourrait dire "s'il était prouvé qu'il avait tord [...], il serait forcé d'avaler les minutes de la réunion du comité". Vu qu'elles ont survécu, j'imagine qu'il devait avoir raison^^

Une autre possibilité pour "to be in a [state of ?] nonsense" serait peut être quelque chose du genre perdre la boule / péter un plomb / par extension être saoul ? mais il y a vraiment que les brits pour dire un truc pareil et je connais moins bien leurs façon de dire. Mais je penche plutôt pour la première hypothèse.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre impressionnante la collection... Il y a quelqu'un qui a du tomber sur le trésor de guerre de son père ou grand père...

 

Je pense que le gars a surtout tous les livres SAS sur la guerre du Golfe ou presque... j'en ai quelques-uns, mais lui c'est mon maître.

 

Ca c'est parce que c'est un différente doctrine d'emploi. Aux US, et en UK, les forces représentent le gouvernement, certes, mais des unités Delta, ou SEAL (pour les US) ou des SAS/SBS pour les Brittaniques participent tous en opérations clandestines, au profit des services de renseignement respectifs. C'est pour ca que on ne communique pas autant sur eux, car officiellement le gouvernement est obligé de démentir leurs actions, ou n'en pas parler du tout.

 

J'avais déjà essayé d'expliquer mon point de vue dans le sujet Les Forces "TRES" spéciales. En gros :

 

- le principe du secret apposé sur tout ce qui est FS / OS (opérations spéciales) au Royaume-Uni, et le JSOC aux USA, dépasse largement les opérations clandestines. Le meilleur exemple sont les opés contre-insurrectionnelles en Irak et Afghanistan, similaires à ce que font les autres FS : il n'y a rien de clandestin, rien à démentir, c'est juste un secret de principe. Idem avec le Golfe, d'ailleurs c'est pour faire ce qu'y avaient fait les SAS qu'on a créé le COS aux mains toutes blanches garanti rien de barbouzard.

 

- les SAS/SBS/Delta/SEAL Team 6 ne sont pas forcément aptes aux opérations clandestines. Preuve évidente par l'établissement de la 14 Intelligence Company et d'une troop SAS spécifique pour l'Irlande du Nord.

 

- et c'est visiblement le même schéma pour l'Increment / E squadron, si les gars mis à dispos viennent du SAS, ce n'est pas n'importe quel type pour autant, sélection et formation spécifique.

 

Par allieurs, meme si elles sont des unités du SOCOM, donc forces spéciales au sens anglo-saxon, les rangers et green beret ne sont pas des unités de forces spéciales telles que le classifierait la France. Les Rangers sont plus proches du 2eme REP que des unités du COS. Les rangers sont des troupes 'd'élite' d'accord mais pas des forces speciales.

 

Sinon, on pourrait classifier les GCP comme forces speciales, alors que non, ils en sont proches mas ne le sont pas.

 

On sort du sujet "SAS" là, mais je serais curieux de voir un argument pour exclure les green berets.

 

Pour les Rangers, c'est le débat éternel des raids de "grande envergure", très infanterie légère mais aux opérations assez particulières quand même, un pied ici et un pied là. Si on appliquait le même standard à tous les pays, on devrait alors se demander si le raid d'Entebbe (pas sûr que le Sayeret Matkal était très spécialisé libération d'otages à l'époque), l'attaque de Pebble Island, ou l'opération de "la Chute du Faucon noir" étaient des missions d'infanterie légère.

Edited by Rob1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu poses la question de la réalité de l'emploi des forces.

Les FS sont souvent engagées sur des missions d'infanterie classique pour deux raisons principales :

- la recherche du zéro mort et/ou l'aveu du manque de compétence de la troupe.

- la grande autonomie des commandements comme le COS. Ceux-ci ont sur la jureurs de leur mission des phases d'infanterie classique. Ainsi, ils les mènent car ils n'ont pas de troupes classique pour les conduir. De plus, ils ont des mandats qui exclus les forces classiques. Enfin, s'ils ne le faisaient pas, ils auraient moins de travail.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

- les SAS/SBS/Delta/SEAL Team 6 ne sont pas forcément aptes aux opérations clandestines. Preuve évidente par l'établissement de la 14 Intelligence Company et d'une troop SAS spécifique pour l'Irlande du Nord.

 

- et c'est visiblement le même schéma pour l'Increment / E squadron, si les gars mis à dispos viennent du SAS, ce n'est pas n'importe quel type pour autant, sélection et formation spécifique.

 

Je rajouterai deux exemples qui vont dans la même direction:

- Les Australiens ont un élément SAS mis à disposition du Australian SIS.

- Et la CIA embauche depuis une dizaine d'année des contractors avec un statu un peu particulier au sein de ses Global Response Staff team. Le vivier de recrutement est sans surprise(SF, Force Recon, SEAL, etc.), tous très expérimentés (de l'ordre d'une dizaine d'année de service) mais avec un processus de sélection sévère. Un opérateur expérimenté n'a aucune garantie de réussite. Leur rôle est d'appuyer l'action des agents traitants, sous couverture etc. Ils les escortent, ils font du repérage, les infiltrent, les ravitaillent, les exfiltrent, leur portent secours... Pas complètement dans l'action clandestine mais plus vraiment dans l'action commando.

 

ça laisse à penser qu'un commando est en général un bon candidat pour les op° clandestine mais qu'il y a besoin d'un niveau de sélection supplémentaire et d'un cycle d'entrainement en plus.

 

 

 

 

Pour les Rangers, c'est le débat éternel des raids de "grande envergure", très infanterie légère mais aux opérations assez particulières quand même, un pied ici et un pied là. Si on appliquait le même standard à tous les pays, on devrait alors se demander si le raid d'Entebbe (pas sûr que le Sayeret Matkal était très spécialisé libération d'otages à l'époque), l'attaque de Pebble Island, ou l'opération de "la Chute du Faucon noir" étaient des missions d'infanterie légère.

 

Pour le Sayeret Maktal, c'est à mon avis les premiers à avoir mis les pieds dans le plat du "contre-terrorisme militaire" (et donc de la libération d'otage) bien avant Entebbe (1976).

 

le CSG-9 est lui créé en 1973

Le GIGN devient opérationnel en 1974*

Le SAS créé le CRW et instaure le système de Special Project teams en 1975 **

Ces 3 unités ont toutes en communs d'avoir été "créés" en réaction à la prise d'otage de Munich en 1972

Et la Delta Force deviendra elle opérationnel en 1980 le jour même de la prise de l'ambassade US en Iran. Avec très clairement un temps de retard et un processus semble t-il beaucoup plus chaotique (sans rentrer dans les détails, je pense par exemple aux initiatives des SF et des rangers, sans parler de la ST6 version 1.0 bien buggé.) que ses correspondantes européennes. 

 

*au passage sans la dissolution du 11°choc en 1963 (re-création en 85), il est pas impossible qu'ils auraient devancer le GIGN et les Israéliens dans le domaine du contre-terrorisme et libération d'otage. Les unités du futur COS ne développant ses techniques que bien plus tard. Le RAID n'est lui créé qu'en 1985.

**Pour les SAS australiens, il faut attendre 1979 et la création des TAG East et West suite à des incidents terroristes en 1978. Et 2005 pour les Néo-Zélandais(?). Création du GIS Italiens en 1977.

 

Hors le Sayeret Maktal, en mai 1972, dispose déjà d'une capacité CTLO robuste: http://en.wikipedia.org/wiki/Sabena_Flight_571_hijacking . capacité qui s'est construite en réponse à l'augmentation vers la fin des années 60 des menaces terroristes de la part de groupes comme l'OLP.

Par contre, quand on regarde un compte rendu détaillé d'Entebbe, on remarque tout de même pas mal de petits ratages. De mémoire: Ils échouent à neutraliser silencieusement les gardes lors de la phase d'approche, lors de la fusillade dans le terminal, le chef du commando est tué, et au moins un otage est atteint par des tirs du commando. On est encore dans la genese de la libération d'otage moderne, et ils passeraient probablement pour des amateurs aujourd'hui mais à l'époque c'était eux qui était les leaders en la matière.

 

C'est comme ça que je le vois en tout cas. Je serais vraiment curieux de savoir si mon raisonnement tiendrait ou pas si j'avais accès à plus de sources.

Edited by TimTR
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que le gars a surtout tous les livres SAS sur la guerre du Golfe ou presque... j'en ai quelques-uns, mais lui c'est mon maître.

 

 

J'avais déjà essayé d'expliquer mon point de vue dans le sujet Les Forces "TRES" spéciales. En gros :

 

- le principe du secret apposé sur tout ce qui est FS / OS (opérations spéciales) au Royaume-Uni, et le JSOC aux USA, dépasse largement les opérations clandestines. Le meilleur exemple sont les opés contre-insurrectionnelles en Irak et Afghanistan, similaires à ce que font les autres FS : il n'y a rien de clandestin, rien à démentir, c'est juste un secret de principe. Idem avec le Golfe, d'ailleurs c'est pour faire ce qu'y avaient fait les SAS qu'on a créé le COS aux mains toutes blanches garanti rien de barbouzard.

 

- les SAS/SBS/Delta/SEAL Team 6 ne sont pas forcément aptes aux opérations clandestines. Preuve évidente par l'établissement de la 14 Intelligence Company et d'une troop SAS spécifique pour l'Irlande du Nord.

 

- et c'est visiblement le même schéma pour l'Increment / E squadron, si les gars mis à dispos viennent du SAS, ce n'est pas n'importe quel type pour autant, sélection et formation spécifique.

 

 

Absolument d'accord sur les doctrines d'emploi que tu me présentes dur les FS anglo-saxonnes. Mais (malgré le fait que je ne sois pas omnipotent) je suis sur que les FS anglaises et les Delta/Seal participent toutes a des operations clandestines. Ils y en a qui sont moins bonnes que d'autres, et les deux pays respectifs ont leur propres SA, mais les SA/FS anglosaxonnes operent ensemble très souvent. 

 

 

 

On sort du sujet "SAS" là, mais je serais curieux de voir un argument pour exclure les green berets.

.

 

La doctrine d'emploi US dit bien que les green beret font du "unconventional warfare" - donc FS. Mea culpa, mais meme je ne suis pas sur que leur niveau d'entrainement sois le meme que les FS du type SAS,ou des troupes du COS...d'ou mon raisonnement.

 

 

Pour les Rangers, c'est le débat éternel des raids de "grande envergure", très infanterie légère mais aux opérations assez particulières quand même, un pied ici et un pied là. Si on appliquait le même standard à tous les pays, on devrait alors se demander si le raid d'Entebbe (pas sûr que le Sayeret Matkal était très spécialisé libération d'otages à l'époque), l'attaque de Pebble Island, ou l'opération de "la Chute du Faucon noir" étaient des missions d'infanterie légère.

 

Ce ne sont pas des troupes FS. Légères, et capables de mission de reconnaissance spéciales, ils c'est de l'infanterie de très haut niveau, mais se ne sont pas des forces "unconventional". Donc pas FS, meme si, comme tu dis, certaines opérations en valent le nom.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne sont pas des troupes FS. Légères, et capables de mission de reconnaissance spéciales, ils c'est de l'infanterie de très haut niveau, mais se ne sont pas des forces "unconventional". Donc pas FS, meme si, comme tu dis, certaines opérations en valent le nom.

 

non pas d'accord sur se point .

 

les Britanniques ont bien crée le Special Forces Support Group .

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Special_Forces_Support_Group

 

après la chasse à ben laden du côté de tora bora avec destruction de camps d'islamistes , d'eux même les SAS/SBS ont dit que s'était plus un job d'infanterie légère et que s'était coûteux (dans tout les sens du terme ) de perdre des personnels qualifié  lors de se genre d'opérations .

d'ailleurs ,même lors de l'opération Barras en sierra léone on a du largement abordé une vision d'un besoin d'une unité dédié à l'appui des FS Brits .

comme détaillé sur le lien ,on a récupéré le top des unités d'infanterie légère (RM ,Paras ,et du RAF régiment ) pour les spécialisés .

 

 

en créant le SFSG on a permit aux SAS/SBS d'avoir une une infanterie légère retaillé pour aidé .

 

dans le principe des Rangers US .

 

même les Australiens ont un régiment commando qui pourrait-être considéré comme une unité de type "Rangers" en terme d'appui des FS .

 

d'ailleurs ,dans les discussions qu'on a put avoir sur le forum  au sujet de la transformation d'un régiment TAP de la 11°BP en régiment "Rangers" au profit de la Brigade de Force spéciale ,le 2°REP ne serait pas celui qui aurait forcément les qualités pour se faire .

 

donc en voyant le SFSG (en gros un régiment ) britannique ,le régiment Commando des Australiens et le bataillon  Rangers des US le concept démontre plus tôt que l'on a avec les Rangers US un besoin d'une infanterie légère retaillé ,pointu pour suivre les FS .

 

donc même si ses unités "commando" ne sont pas là pour gérer du travail type dédié aux FS ,on ne peu pas dire que ses unités ne font pas parti du cercle .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le Sayeret Maktal, c'est à mon avis les premiers à avoir mis les pieds dans le plat du "contre-terrorisme militaire" (et donc de la libération d'otage) bien avant Entebbe (1976).

 

le GSG-9 est lui créé en 1973

Le GIGN devient opérationnel en 1974*

Le SAS créé le CRW et instaure le système de Special Project teams en 1975 **

Ces 3 unités ont toutes en communs d'avoir été "créés" en réaction à la prise d'otage de Munich en 1972

Et la Delta Force deviendra elle opérationnel en 1980 le jour même de la prise de l'ambassade US en Iran. Avec très clairement un temps de retard et un processus semble t-il beaucoup plus chaotique (sans rentrer dans les détails, je pense par exemple aux initiatives des SF et des rangers, sans parler de la ST6 version 1.0 bien buggé.) que ses correspondantes européennes. 

 

*au passage sans la dissolution du 11°choc en 1963 (re-création en 85), il est pas impossible qu'ils auraient devancer le GIGN et les Israéliens dans le domaine du contre-terrorisme et libération d'otage. Les unités du futur COS ne développant ses techniques que bien plus tard. Le RAID n'est lui créé qu'en 1985.

**Pour les SAS australiens, il faut attendre 1979 et la création des TAG East et West suite à des incidents terroristes en 1978. Et 2005 pour les Néo-Zélandais(?). Création du GIS Italiens en 1977.

 

Hors le Sayeret Maktal, en mai 1972, dispose déjà d'une capacité CTLO robuste: http://en.wikipedia.org/wiki/Sabena_Flight_571_hijacking . capacité qui s'est construite en réponse à l'augmentation vers la fin des années 60 des menaces terroristes de la part de groupes comme l'OLP.

Par contre, quand on regarde un compte rendu détaillé d'Entebbe, on remarque tout de même pas mal de petits ratages. De mémoire: Ils échouent à neutraliser silencieusement les gardes lors de la phase d'approche, lors de la fusillade dans le terminal, le chef du commando est tué, et au moins un otage est atteint par des tirs du commando. On est encore dans la genese de la libération d'otage moderne, et ils passeraient probablement pour des amateurs aujourd'hui mais à l'époque c'était eux qui était les leaders en la matière.

Le contre terrorisme pour Matkal commence en 1962.

Cela ne vient pas d'événement comme ailleurs mais de l'idée d'Arnam : une unité qui ferait la guerre en temps de paix mais trop précieuse pour être envoyée à la guerre.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

non pas d'accord sur se point .

 

les Britanniques ont bien crée le Special Forces Support Group .

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Special_Forces_Support_Group

 

après la chasse à ben laden du côté de tora bora avec destruction de camps d'islamistes , d'eux même les SAS/SBS ont dit que s'était plus un job d'infanterie légère et que s'était coûteux (dans tout les sens du terme ) de perdre des personnels qualifié  lors de se genre d'opérations .

d'ailleurs ,même lors de l'opération Barras en sierra léone on a du largement abordé une vision d'un besoin d'une unité dédié à l'appui des FS Brits .

comme détaillé sur le lien ,on a récupéré le top des unités d'infanterie légère (RM ,Paras ,et du RAF régiment ) pour les spécialisés .

 

 

en créant le SFSG on a permit aux SAS/SBS d'avoir une une infanterie légère retaillé pour aidé .

 

dans le principe des Rangers US .

 

même les Australiens ont un régiment commando qui pourrait-être considéré comme une unité de type "Rangers" en terme d'appui des FS .

 

d'ailleurs ,dans les discussions qu'on a put avoir sur le forum  au sujet de la transformation d'un régiment TAP de la 11°BP en régiment "Rangers" au profit de la Brigade de Force spéciale ,le 2°REP ne serait pas celui qui aurait forcément les qualités pour se faire .

 

donc en voyant le SFSG (en gros un régiment ) britannique ,le régiment Commando des Australiens et le bataillon  Rangers des US le concept démontre plus tôt que l'on a avec les Rangers US un besoin d'une infanterie légère retaillé ,pointu pour suivre les FS .

 

donc même si ses unités "commando" ne sont pas là pour gérer du travail type dédié aux FS ,on ne peu pas dire que ses unités ne font pas parti du cercle .

 

 

D'ou donc l'intégration des Rangers dans le SOCOM, non?

Mais si ils font partie du' cercle', comme tu le dis (je suis d'accord avec toi), c'est donc plus des jobs d'infanterie (comme le voulaient les SAS, vis-a-vis des SFSG) qu'ils font, et non pas FS, justement pour des operations telles que torah borah...ou je me trompe?

c'est pour ca qu'il y a un SFSG, non pas juste plus de SAS/SBS. Dans le cercle, mais pas FS.

Edited by Kuznetsov

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ou donc l'intégration des Rangers dans le SOCOM, non?

Mais si ils font partie du' cercle', comme tu le dis (je suis d'accord avec toi), c'est donc plus des jobs d'infanterie (comme le voulaient les SAS, vis-a-vis des SFSG) qu'ils font, et non pas FS, justement pour des operations telles que torah borah...ou je me trompe?

c'est pour ca qu'il y a un SFSG, non pas juste plus de SAS/SBS. Dans le cercle, mais pas FS.

oui un travail disons d'infanterie légère pointu ,et des missions que peuvent délégué les unités du SAS/SBS .

 

en + s'est intéressant car au travers du SFSG on peu aussi y voir un réservoir  potentiel de futur recrue pour les SAS/SBS .

 

tout en gardant bien-sûr le potentiel venant du reste de l'armée .

 

faut pas croire mais il commençait à y avoir une surchauffe avec les déploiements opérationnels en se qui concerne les FS ,qui en se retrouvant à faire du job infanterie légère se détourné d'autres mission plus stratègique .sans compté le rythme pour les hommes (sa use ) et réduisant aussi les périodes de  formation .

 

moi je pense que se système de SFSG permet sa aussi :

- on a un potentiel limité au sein de la population dans un pays capable d'intégrer les FS (et sa se limite encore + par rapport aus gens dans les armées ) .

- pour assuré lors d'opération d'importance ,on a besoin d'une force capable de s'intégrer (et donc de ne pas se "greffer" ) auprès des FS (leçon retenu de la Somalie en se qui concerne les Rangers ) .

 

on a donc le chaînon manquant entre force régulière et force spéciale .

 

lors de l'opération Barras en sierra léone ,les Paras  dans cette opération auprès des SAS ont apprit sur le "tas" .

le professionnalisme des Paras Brits étaient là aussi ,mais il manquait disons le " petit truc " permettant d'intégrer sans phase de préparation pour la mission avec le SAS .

 

le problème s'est que s'est la vision de black hawk down qui a laissé une image dans les esprits de Rangers ambiance troupe de choc et pas disons d'une unité pointue ,enfin devenue pointue depuis .

Edited by gibbs

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui un travail disons d'infanterie légère pointu ,et des missions que peuvent délégué les unités du SAS/SBS .

 

en + s'est intéressant car au travers du SFSG on peu aussi y voir un réservoir  potentiel de futur recrue pour les SAS/SBS .

 

tout en gardant bien-sûr le potentiel venant du reste de l'armée .

 

faut pas croire mais il commençait à y avoir une surchauffe avec les déploiements opérationnels en se qui concerne les FS ,qui en se retrouvant à faire du job infanterie légère se détourné d'autres mission plus stratègique .sans compté le rythme pour les hommes (sa use ) et réduisant aussi les périodes de  formation .

 

moi je pense que se système de SFSG permet sa aussi :

- on a un potentiel limité au sein de la population dans un pays capable d'intégrer les FS (et sa se limite encore + par rapport aus gens dans les armées ) .

- pour assuré lors d'opération d'importance ,on a besoin d'une force capable de s'intégrer (et donc de ne pas se "greffer" ) auprès des FS (leçon retenu de la Somalie en se qui concerne les Rangers ) .

 

on a donc le chaînon manquant entre force régulière et force spéciale .

 

lors de l'opération Barras en sierra léone ,les Paras  dans cette opération auprès des SAS ont apprit sur le "tas" .

le professionnalisme des Paras Brits étaient là aussi ,mais il manquait disons le " petit truc " permettant d'intégrer sans phase de préparation pour la mission avec le SAS .

 

le problème s'est que s'est la vision de black hawk down qui a laissé une image dans les esprits de Rangers ambiance troupe de choc et pas disons d'une unité pointue ,enfin devenue pointue depuis .

 

Je comprends mieux grace à la vision de 'chainon manquant'.

 

Les Rangers ils ont déja la mentalité, mais ils sont pas FS. Donc ca sert comme pool, ou pour que les FS puissent déléguer, comme tu dis.

Ca a plus de sens.

 

Différence entre unité "pointue" et "troupes de choc" vis a vis de Rangers, c'est quoi?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprends mieux grace à la vision de 'chainon manquant'.

 

Les Rangers ils ont déja la mentalité, mais ils sont pas FS. Donc ca sert comme pool, ou pour que les FS puissent déléguer, comme tu dis.

Ca a plus de sens.

 

Différence entre unité "pointue" et "troupes de choc" vis a vis de Rangers, c'est quoi?

 

et bien pour moi il est vrai que le concept d'appellation et assez confus pour les gens en générale .

 

les termes ont étaient adapté au fur et à mesure de l'histoire .

 

pour moi une troupe de choc s'est celle qui sur une action violente et de grande ampleur (on est plus au niveau d'une petite unité de type section ) sera décisive à un moment donné de la bataille .

alors qu'une unité type SAS durant la ww2 aura des missions à petite échelle mais décisive dans la durée .

 

auparavant les Rangers étaient disons la force d'élite de l'Army employé pour des opérations type pointe du hoc .

une opération de libération au philippines fut exécuté par les Rangers ,j'ais ouvert un file justement sur la partie histoire du forum .

http://www.air-defense.net/forum/topic/18054-30-janvier-1945-le-raid-des-rangers-sur-cabanatuan/#entry712670

 

d'ailleurs durant la ww 2 les Rangers US furent entraîné par les commandos Britannique .

 

si on y regarde bien il y a confusion entre commando et "FS" de la ww2 .

 

les britanniques en créant les commandos voulaient une force pour lancé des petites attaque sur les côtes occupé ,afin de harcelé les allemands .

 

lors du débarquement en Normandie ,les commandos servaient comme infanterie légère de choc sur des objectifs dur .

 

alors que le SAS avaient des missions stratègique ,très loin derrière les lignes ennemies (voir les raids sur les aérodrome allemand en afrique du nord ).

 

les SAS britannique et aussi français libre avaient étaient utilisé bien avant le jour J pour organisé la résistance français et foutre le souk en bretagne afin de désorganisé les arrières des allemands ,en les obligeant surtout à immobilisé des troupes qui auraient put allé en Normandie .

http://fr.wikipedia.org/wiki/Special_Air_Service

 

comme on peu le voir ,les SAS agissaient de manière isolé .

 

et voici la brigade Commando britannique ,qui possédait aussi des pays étrangers (le fameux commando KIEFFER ) .

http://fr.wikipedia.org/wiki/1st_Special_Service_Brigade_(Royaume-Uni)

 

et là on voit très bien que le rôle est au profit direct de l'armée régulière ,action en isolé mais avec des effectifs important ,ou en pointe des unités classique .

 

mine de rien le terme unité de choc a évolué avec les changements de type de guerre dans l'histoire .

 

pour revenir au Ranger et sans partir en HS ,on a évolué d'une unité d'infanterie légère crée à une période (sans remonté plus loin au niveau histoire ,donc  2°guerre mondiale ) à partir d'une unité pas du tout  prévue dans se rôle  ( dans le pacifique l'unité était au départ une unité d'artilleur de 1000 personnels et qui passa à 500 hommes trié sur le volet ) .

d'ailleurs sur le lien raid sur cabanuatan que j'ai mis s'est très bien expliqué  .

 

 

s'est se qu'avait fait les Britannique en créant les commandos .

 

 

en Birmanie ,les chindits britannique  opéraient loin derrière les lignes ennemies mais si on prend le contexte de guerre en jungle sur un territoire très grand , les opérations de harcèlement avec des effectifs important (colonne de 300 et quelques soldats ) permirent d'évoluer sur des opérations de grande envergure au niveau aéroporté .

http://en.wikipedia.org/wiki/Chindits

 

 

 

à l'heure actuelle ,les rangers peuvent aussi bien agir d'une manière "isolé" (enfin dans des opérations d'importance dissocié des FS ) tout en étant capable de travaillé pour les FS .

http://en.wikipedia.org/wiki/75th_Ranger_Regiment_(United_States)

 

comme on peu le voir durant la guerre de corée les rangers servent de force d'appoint ,ne restant disons pas affecté à un secteur et à une unité classique .

au vietnam ils travaillent dans l'optique reconnaissance .

 

et puis la transformation en bataillon  ayant des capacités parachutiste dans les années 80 poussent vers une direction plus adapté aux mission au profit des FS même si se n'était vraiment le cas .

 

on la vue lors de l'opération Urgent Fury sur l'île de la Grenade en 1983 , l'optique troupe de choc avait ses limites (pas mal de casse chez les rangers ) .assaut héliporté ambiance 15 machines en l'air sur une petite surface .

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Urgent_Fury 

 

à l'époque les FS bossaient dans leur coin ,faisant appel à l'occase d'unité de type ranger mais sans vraiment avoir de lien .

 

si on suit l'évolution des rangers ,on a une infanterie légère de choc ,puis une adaptation avec les missions reco au Vietnam (unité plus petite au profit de l'armée "régulière" ) ,puis une unité parachutiste/aéroportée dans les années 80 dans l'esprit troupe de choc ,premier pas en direction des FS qui elles n'adhère pas trop .

 

le choc vient avec les opérations en Somalie .

 

réflexion chez les Rangers US sur l'évolution à prendre .

 

les FS au vu de l'évolution de leur rôle dans des opérations  de plus grande ampleur savent qu'elles ont besoin d'une unité d'appui optique commando mais adapté aux opérations spéciale ,et les Rangers sont les seuls à pouvoir évolué dans se sens .

 

le terme d'unité de choc reviendrait plutôt aux unités de l'USMC à l'heure actuelle car s'est d'ordre plus proche dans la continuité d'un rôle décisif dans des opérations de grande ampleur au profit des forces régulière .

on a pu le constaté lors des différentes offensive en Irak ou en Afghanistan .

le combat en zone urbaine d'ampleur à fallujah la démontré .

quand on voit les opération des commandos en Normandie en zone urbaine ,le travail avec des chars était courant .

 

 

en fait s'est plus une idée d'ordre de taille d'unité et du contexte d'emploi dans l'histoire qu'on fait la différence du terme de "choc" .

 

les Rangers ont cru pouvoir resté une unité de type choc de la ww2 alors que leur place est effectif ne permettent plus dans un contexte "moderne" de tenir se rôle .

l'évolution vers l'appui au FS était la direction logique que devaient prendre les Rangers .

les Rangers savent travaillé en zone urbaine ,mais dans l'optique opération spéciale ,donc dans des zones ciblé .

dans le cadre d'opération de type classique les rangers n'ont pas la capacité de mené une opération d'envergure de type offensive ,en étant en pointe .

 

 

 

j'espère que mon post ne sera pas trop brouillon  =)

 

on peu toujours ouvir un file sur les rangers (à moins qu'un file soit déjà dédié ) .

 

afin d'évité le HS  =)

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

'espère que mon post ne sera pas trop brouillon  =)

 

on peu toujours ouvir un file sur les rangers (à moins qu'un file soit déjà dédié ) .

 

afin d'évité le HS  =)

 

 

 

Non, c'est très clair. 

Rangers= troupes de choc, puis on évolué en support de FS.

Alors que SAS= commando, modèle classique de FS, tant pendant WW2 que maintenant.

 

Meme s'il reste l'éternelle diversité de doctrines d'utilisation de FS...

Edited by Kuznetsov

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le contre terrorisme pour Matkal commence en 1962.

Cela ne vient pas d'événement comme ailleurs mais de l'idée d'Arnam : une unité qui ferait la guerre en temps de paix mais trop précieuse pour être envoyée à la guerre.

C'est un peu hs mais aurais-tu des sources à recommander sur ce sujet ? Je voudrais bien en savoir plus.

 

Rangers= troupes de choc, puis on évolué en support de FS.

 

J'ai pas trop suivi la discussion au-dessus, je viendrai la relire dès que possible mais:

je me permets juste de faire remarquer qu'il faut vraiment pas du tout voir les Rangers comme une unité de support de qui que soit. Cela fait effectivement parti de leurs missions, et malheureusement pour eux, de leurs missions les plus médiatisés (BHD, Anaconda, etc.) Mais le résumé leur description officielle c'est  " the army's premier raid force" (cf ici par exemple: http://www.goarmy.com/ranger.html) et l’énorme majorité de leurs missions, c'est du raid en autonome. Et c'est un état de fait qui s'est renforcé avec l'Irak et l'Afghanistan mais qui existait déjà auparavant. Là il est 22h en Afghanistan, et on peut être sur qu'il y a au moins un bataillon (sur 3) déployé là-bas et sur les 9 sections du bataillon, au moins la moitié est en train de se préparer pour un raid soit cette nuit, soit au lever du jour (selon que les restrictions sur les raids de nuit s'appliquent ou pas).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, c'est très clair. 

Rangers= troupes de choc, puis on évolué en support de FS.

Alors que SAS= commando, modèle classique de FS, tant pendant WW2 que maintenant.

 

Meme s'il reste l'éternelle diversité de doctrines d'utilisation de FS...

 

 

C'est un peu hs mais aurais-tu des sources à recommander sur ce sujet ? Je voudrais bien en savoir plus.

 

J'ai pas trop suivi la discussion au-dessus, je viendrai la relire dès que possible mais:

je me permets juste de faire remarquer qu'il faut vraiment pas du tout voir les Rangers comme une unité de support de qui que soit. Cela fait effectivement parti de leurs missions, et malheureusement pour eux, de leurs missions les plus médiatisés (BHD, Anaconda, etc.) Mais le résumé leur description officielle c'est  " the army's premier raid force" (cf ici par exemple: http://www.goarmy.com/ranger.html) et l’énorme majorité de leurs missions, c'est du raid en autonome. Et c'est un état de fait qui s'est renforcé avec l'Irak et l'Afghanistan mais qui existait déjà auparavant. Là il est 22h en Afghanistan, et on peut être sur qu'il y a au moins un bataillon (sur 3) déployé là-bas et sur les 9 sections du bataillon, au moins la moitié est en train de se préparer pour un raid soit cette nuit, soit au lever du jour (selon que les restrictions sur les raids de nuit s'appliquent ou pas).

je t'ai fais une réponse sur un nouveau file  =)

 

Ma source : la bio de Moshe Muki Betzer. Secret soldier.

 

 

je viens d'ouvrir un file :

http://www.air-defense.net/forum/topic/18247-ranger-us-sfsg-etc-le-chainon-manquant-%C3%A0-sa-place/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,366
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Sauris17
    Newest Member
    Sauris17
    Joined
  • Forum Statistics

    20,606
    Total Topics
    1,224,824
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries