Sign in to follow this  
Fusilier

Histoire(s) de l'Infanterie de Marine et des Fusiliers Marins

Recommended Posts

Mon post n'a pas d'intérêt. 

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une question : qu'appelle t-on les Gardes de marine sous l'Ancien Régime ?

C'est une expression que l'on rencontre souvent dans les biographies des officiers de la Royale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que c'était l'unité de formation des officiers de marine, à partir de Louis XIV.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon post n'a pas d'intérêt. 

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens plus tard.  Mais, juste quelques réflexions en vrac. 

Je ne suis pas certain que l'Armée d'Afrique souffrait du même "ostracisme" que la Colo. L'Armée d'Afrique c'était des métros et l'affectation en Algérie, voir en AFN, pouvait être prestigieuse, voir booster une carrière d'officier.  D'ailleurs, très tôt l'Algérie a été placée sous la tutelle du Ministère de l'Intérieur. A voir l'avis des plus experts. 

 

Pour la question de l'IM et de la Marine, il ne faut pas voir ça uniquement sous l'angle strictement militaire.  

Le Ministère de la Marine ( je dis bien Ministère) c'était en fait le Ministère de la Marine et des Colonies; le Secrétariat aux Colonies étant un département du Ministère, plus ou moins autonome.  D'ailleurs, à partir de 1884, le Secrétariat change quatre fois de Ministère de tutelle, pour devenir un ministère autonome autonome vers 1894; ce qui correspond, peu ou prou, au départ de l'IM du Ministère de la Marine.

Ceci historiquement pose la question, pour l'IM, de sa subordination au Ministère (et peut être même au Secrétariat aux Colonies) plutôt qu'à la Marine (entendue ici au sens d'Armée de Mer...)

Surtout au vu du décret de 1825 que supprime le service à bord, des vaisseaux, des régiments infanterie de marine, service instauré par le décret de 1822 (date de création de l'IM au sens actuel, 1816, si l'on prend en compte l'Artillerie) 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon post n'a pas d'intérêt. 

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon post n'a pas d'intérêt. 

 

 

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par rapport à ton post, je cite:

"Au fond ,si l'IM a finit par s'éloigné de la Marine cela n'est pas du seulement au fait qu'en 1900 on a décidé de transféré l'IM  au ministère de la guerre mais peut-être aussi que celle-ci s'était enfoncé et disons "incrusté" dans la durée des opérations colonial , passant plus de temps à terre pour des opérations ou tenir des garnisons au fin fond de l'Empire Colonial"

 

 Au départ de ce post, l'idée était de poser l"hypothèse que l'IM (celle créée en 1822)  n'à jamais été une véritable infanterie de marine (à la limite on peut la considérer comme telle entre 1822 et 1825) Et cela est vrai aujourd'hui (AdT)  et à l'époque ou elle dépendait du Ministère de la Marine 

 

Par comparaison, l'US Marines ont toujours servi sur les bateaux de la Navy, en tant que membres des équipages et ce jusqu'à 1990 / 98. Certains, chez les Marines, regrettent la fin de ce service à la mer,  qui était très formateur pour les jeunes officiers. Voir.  (http://www.history.navy.mil/research/library/online-reading-room/title-list-alphabetically/c/the-corps-salty-seadogs-have-all-but-come-ashore-seagoing-traditions-founder-as-new-millennium-approaches.html)

On peut même considérer qu'ils continuent à servir, au travers de l'aviation, les équipes des amphibies et les forces de sécurité de la flotte.  

 

Je suppose que survivre comme entité spécifique au sein de l'AdT  a entraîné la construction d'une représentation du soldat, singulière par rapport au reste de l'AdT; Relativement facile dans la période coloniale (esprit colo, savoirs faire spécifiques) Sans doute plus complique dans la période post coloniale, avec "l'invention" d'un passé IM plus ou moins mythique.

 

Bien entendu, c'est posé en termes d'hypothèse, ce qui suppose que ça peut être réfuté et demande vérification.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon post n'a pas d'intérêt. 

 

 

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

"Pour la comparaison avec l'USMC :

The remainder of the 19th century would be a period of declining strength and introspection about the mission of the Marine Corps. The Navy's transition from sail to steam put into question the need for Marines on naval ships; indeed, the replacement of masts and rigging with smokestacks literally left Marine marksmen without a place. However, the Marines would serve as a convenient resource for interventions and landings to protect American lives and property in foreign countries, such as action in Formosa in 1867"

 

 

https://en.wikipedia.org/wiki/History_of_the_United_States_Marine_Corps

 

La Navy de l'époque ne veut pas voir une entité type fusilier marin de bord et les fusiliers marins de l'USMC à part ,elle ne peu pas le faire car n'ayant pas les ressources humaines pour ce faire , vu que le de toute façon le Corps est là .

 

 

Tu as quand même une tendance à tirer les textes un peu hors cadre... :P

Dans ta citation , ce qui est dit c'est que, le passage de la marine à voile à la marine vapeur pose le problème de l'utilisation des fusiliers dans leur rôle traditionnel dans le combat en mer (tirer depuis la mature au niveau des voiles basses) C'est un changement technique, peut-être même tactique (on ne combat pas de la même manière) pas un problème "sociologique" ou "psychologique"

D'ailleurs, dans la continuité, le même texte signale que nonobstant les interrogations(quel boulot leur donner en mer?) ils se sont montrés précieux dans les expéditions et débarquements. 

Mais, comme ils n'ont pas débarque, avec l'arrivée de nouvelles armes (mitrailleuses, petits canons) ils ont retrouvé l'utilité en mer. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Fusiliers Marins effectuant une patrouille de surveillance du port en 1961 à l'époque ils y avaient des bateaux.

 

fusiliers_marins.jpg

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon post n'a pas d'intérêt. 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon post n'a pas d'intérêt. 

 

 

 
Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon post n'a pas d'intérêt. 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A l'époque, mis à part le "Bataillon d'Apprentis"  (Ecole des Fus) les fus sont en "corps de débarquement"  sur les bateaux 

Share this post


Link to post
Share on other sites

A cette époque, les troupes, IM ou AdT, sont transportées, principalement, sur des bateaux de commerce que l'on mobilise. Le débarquement se faisant essentiellement au moyen de chaloupes et peut-être quelques barges tractées / poussées pour transporter des trucs lourds. 

A mon sens, en 14 /18 ça ne devait pas être très différent de ce point de vue. Les opérations d'Orient, Dardanelles et Grèce permettent une bonne approximation de l'organisation générale et du rôle de chacun. 

En 14 /18  les Fus on ne les voit agir, comme corps de débarquement, qu'à Athènes et aux Dardanelles où ils couvrent le rembarquement.  Ceci dit, comme ce n'étaient pas des unités de fusiliers (au sens de corps constitué) mais une partie de l'équipage des bateaux, leurs actions étaient répertoriées en tant qu'action de tel ou tel bateau. 

http://dossiersmarine2.free.fr/k_his_1870.html

 

"Les revers furent malheureusement non moins prompts que nos préparatifs, et bientôt il fallut renoncer à tout projet d'expédition dans la Baltique. Le contingent d'infanterie et d'artillerie de marine préparé pour cette expédition, prit le chemin du camp de Chalons, et des renforts, tirés du personnel de la flotte, furent envoyés à Paris. Ces renforts, composés de 10,000 marins canonniers et fusiliers, de 2,200 hommes d'infanterie et de 2,718 hommes d'artillerie, devaient, sous les ordres supérieurs de l'amiral de la Roncière, armer 170 pièces rayées de gros calibre, empruntées aux arsenaux maritimes, et compléter la garnison des forts détachés de la capitale. "

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,071
    Total Topics
    1,374,774
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries