Rochambeau

Members
  • Content Count

    5,480
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Rochambeau last won the day on April 10 2016

Rochambeau had the most liked content!

Community Reputation

1,022 Excellent

About Rochambeau

  • Rank
    Héros
  • Birthday 01/22/1985

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

2,684 profile views
  1. Yakuza : Like a Dragon, dernier rejeton d'une licence riche (dont il est le septième épisode, mais l'histoire est indépendant) :
  2. Effectivement l'équilibrage de la jouabilité semble être très bonne, c'est on peut dire la synthèse et l'évolution des licences comme Valkyria Chronicles et Code Name : S.T.E.A.M.
  3. Phantom Brigade, jeu de mécha tactique au tour par tour et temps réel A noter qu'il existe aussi un jeu vidéo s'inspirant du jeu de plateau Scythe
  4. Pour le coté pharaonique, ils ne sont pas les premier à se lancer dans ce type de projet, beaucoup se sont mordu les doigts ... mais leur succès avec Witcher 3 leur à faire sauter des étapes et voir plus gros que leur capacité. Il n'est pas non plus question pour ma part de leur trouvé des excuses, comme je l'ai déjà mentionné le studio a clairement abandonné le développement sur les consoles de l'ancienne génération pour viser le marché de la nouvelle. (même sur PC, il faut une bête de guerre pour faire tourner le jeu !) Et puis, sans vouloir faire la morale il ne faut jamais acheter un jeu occidental à sa sortie, il faut toujours attendre quelques semaines (voir mois/années).
  5. Pas comparable, pour Red Dead Redemption 2 c'est un jeu développé par l'un des plus gros studio du monde (voir le plus gros), Rockstar Games qui a près de 2000 employés, leur chiffre d'affaire ne se mesure pas en centaine de millions mais en milliard. (A coté CD Projekt c'est de l'artisanat ...) Il ne faut pas oublier que l'entreprise s'est retrouvé dans un scandale sur les conditions de travail de ses employés, au point même que se sont les épouses des développeurs qui sont monté au créneaux. Pour Spider-Man et TLOU 2 sont des exclusivités Sony, dont les studios respectifs Insomniac Games et Naughty Dog sont des filiales de Sony Interactive, ils n'ont donc pas les contraintes de portage multiplateforme. La technologie est connu et digéré se qui facilite grandement les choses par rapport au PC (avec sa course folle technologique) et au plateforme avec une architecture différente. Sinon pour revenir aux jeux vidéos , quelques indé : Realpolitiks II, jeu de grande stratégie (jeu disponible) : Rogue State Revolution, jeu de gestion politique (encore en développement, démo dispo) : Project Wingman, un plagiat total de Ace Combat (disponible): Aircraft Carrier Survival, jeu de gestion d'un groupe aéronaval (encore en développement) :
  6. Mauvais topic, mais si l'affaire médiapro vous intéresse je vous conseille de voir du coté de Romain Molina ( il se présente comme un journaliste d'investigation indépendant) qui a fait des vidéo sur cette affaire. Pour ma part je trouve ses vidéos assez brouillonnes, mais les infos se confirment de par l'actualité récente.
  7. Il faut aussi voir par là le poids du monde financier, qui doit réduire aussi la part de gâteau que se partage les éditeurs et développeurs.(ce qui en soit n'arrange rien) Après tout n'est pas à jeter, il y a eu de très bon titres rien que cette année comme Last of Us part II (perso je n'aime pas la licence, mais je reconnais ces qualité) et Ghost Of Tsushima (une ubisofterie qui ne vient pas de Ubisoft, mais pas mauvais), qui sont très bien optimisés et finis. Tout comme on peut avoir de très mauvaise surprise dans l'indé entre financement participatif bidon, jeux contrefait et gouffre financier ...
  8. Votre parallèle avec l'industrie du film n'est pas absurde, C'est un fait, le monde du développement de jeu vidéo n'est plus très "rentable" du moins dans sa forme originelle (déjà de base c'était un marché impitoyable), sauf pour le smartphone et le jeu à service, ce qui fait que justement le marketing est très important pour le secteur pour vendre au plus vite au minimum de temps. A vrai dire il y a peu de chance que la situation s'arrange car à par remettre l'esclavage (voir les scandales liés aux conditions de travail dans le monde du jeux vidéo), il est peu probable que le cout des jeux vidéo baisse. Ce n'est pas pour rien que nombre de développeur indé demande un financement participatif, car les ressources financière manque dans certaine catégorie de jeux ... Peut-être une limitation des sortie par mois et an aurait une influence sur les prix, mais là j'en doute ...
  9. Actuellement les jeux vidéo triple AAA sont vendu à "perte", aucuns des jeux vidéo produit par un gros développeur sont vendu au point de compenser les dépenses de développement. (D'où une volonté de détruire le marché de l'occasion, DLC et la standardisation des micro-transations) Ce n'est pas pour rien que le turn over est très courant dans le milieu, ainsi que recyclage dans la programmation. Depuis l'annonce de la PS5 et XBOX Série X le studio CD Projeckt avait déjà en tête d'abandonner les console de la précédent génération, ce n'est pas les premiers à le faire et non plus les derniers.(l'optimisation à un certain cout) J'imagine même pas le mini orgasme que les éditeur ont eu lorsque Playstation autorisait les éditeurs a vendre leur jeu à 80 Euros.
  10. Ah psychodelik, le BFM TV du youtube francophone ... A vrai dire cela a toujours été le cas (j'ai lu un article sur l'accueil du premier Mario qui avait aussi bien divisé les journalistes et joueurs), mais les réseaux sociaux amplifient le phénomène. Il y a eu les mêmes types de débat pour Red Dead Redemption 2, et cela il y a plus de deux ans ... (et ne parlons pas du mini scandale à la sortie de Spider-man sur PS4) En ce moment aussi on exagère beaucoup sur le bugs, le cas le plus flagrant a été Metro Exodus ou on a beaucoup polémiqué sur les foirade de l'encodage alors que le jeu était excellent. Il faut bien prendre conscience qu'aujourd'hui les jeux sont devenue très complexe à produire, mais que paradoxalement on continue à les sortir à des rythmes trop court ... il n'est donc pas très surprenant de voir des erreurs se manifester. Et cela ne semble pas gêner les joueurs car Ubisoft en à fait son modèle économique depuis près d'une quinzaine d'année, et continue de vendre.
  11. C'est très courant les changement direction dans le développement de jeu vidéo, l'exemple qui fait cas d'école est Résident 4, car il arrive souvent dans le milieu du jeu qu'il est une nouvelle donne. Je penche plutôt que CD Projekt veulent reprendre le business model de Ubisoft, en regardant comment est fait les indicateur sur la mini map j'y retrouve beaucoup d'ubisofterie.
  12. Est ce que l'ESA, CNES ou les instances européenne ont déjà réagi sur la question de l'impact écologique et scientifique sur des projets comme Starlink ? Car au niveau des chercheurs cela commencent à irriter ...
  13. @rendbo Cela a marché chez vous, de mon coté j'édite mais aucun changement ... désolé du désagrément supplémentaire.
  14. Donc on peut y espérer un changement d'attitude de l'Allemagne face à la Turquie ? Au vu de la méfiance que suscite ce don de masque.
  15. Oui, je vous le concède. Normal, étant français j'utilise par simple paresse linguistique l'exemple français. Si j'étais italien ou hollandais que j'aurais pris ces exemples en premier lieu ... Pour la réaction de l'OMS en janvier, les experts étaient divisé sur la question de déclarer l'urgence de santé publique de portée internationale. Les discussion se sont terminé par le risque est "très élevé en Chine, élevé au niveau régional et élevé au niveau mondial". La division au sein des experts est plus pour des raisons géopolitique que scientifique. "Ne vous méprenez pas (...) Il s'agit d'une urgence en Chine, mais pas encore au niveau international. Elle pourrait toutefois en devenir une", a souligné Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS Il faut noter le paradoxe, l'OMS reconnait que la situation est urgente en Chine sans pour autant confirmer (dans cette article tout du moins) que la transmission est inter-humaine. Source : https://www.rts.ch/info/monde/11038386-le-coronavirus-ne-necessite-pas-d-urgence-internationale-estime-l-oms.html Ajoutez à cela L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait auparavant annoncé que le risque était «très élevé en Chine, élevé au niveau régional et modéré au niveau international». «Il s'agissait d'une erreur de formulation et nous l'avons corrigée», a expliqué à l'AFP une porte-parole de cette organisation dont le siège à Genève. «Cela ne veut absolument pas dire que nous avons changé notre évaluation du risque, mais cette erreur s'est glissée» dans les rapports de situation, a-t-elle ajouté. L'OMS a rendu publics six rapports de situation depuis le début de la crise. À partir de son troisième, le 23 janvier, elle a établi une évaluation du risque. Dans son sixième rapport de situation, diffusé dans la nuit de dimanche à lundi, l'OMS a corrigé son analyse, assurant que son «évaluation du risque (...) n'a pas changé (...) : très élevé en Chine, élevé au niveau régional et élevé au niveau mondial». Source : https://www.lefigaro.fr/sciences/virus-l-oms-corrige-son-evaluation-de-la-menace-qui-passe-a-elevee-a-l-international-20200127 L'OMS va quelques jours après (30 janvier) déclare l'urgence de santé publique de portée internationale : Pour leur deuxième réunion d'urgence en moins de deux semaines, les experts de l'Organisation mondiale de la Santé n'ont pas eu cette fois besoin de deux jours pour tomber d'accord. Ils ont décidé jeudi soir que l'expansion du coronavirus, qui a contaminé 7.834 personnes dont 99 % en Chine pour 170 décès, relèvait désormais d'une urgence de santé publique de portée internationale. Source : https://www.lesechos.fr/monde/chine/coronavirus-loms-declare-lurgence-de-sante-publique-de-portee-internationale-1167809 « Le monde entier doit être en alerte » L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé le « monde entier à agir » face à ce nouveau coronavirus. Une réunion d'urgence se tiendra ce jeudi, consacrée à « la question de savoir si l'épidémie actuelle constitue une urgence de santé publique de portée internationale », a expliqué le directeur général de l'organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Source : https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/coronavirus-loms-appelle-le-monde-entier-a-agir-1167457 Pour la transmission inter-humaine, il y a ceux ci : Human-to-human transmission has been confirmed in an outbreak of a new coronavirus, the head of a Chinese government expert team said Monday, as the total number of cases more than tripled and the virus spread to other cities in China. Source : https://www.cbc.ca/news/health/coronavirus-human-to-human-1.5433187 Et des cas ont été signalé dans le monde en fin janvier : Although no deaths from the novel coronavirus have been recorded outside of China, four other countries have reported human-to-human transmission of the virus: Germany, Japan, Thailand, and the United States, Tedros said on Thursday. “The only way we will defeat this outbreak is for all countries to work together in a spirit of solidarity and cooperation. We’re all in this together.” Source : https://www.sciencemag.org/news/2020/01/outbreak-virus-china-declared-global-emergency Oui, à cela la France suit bien la procédure déjà établit quelques années auparavant, sauf qu'elle est en retard par rapport aux informations transmis par les experts internationaux. (Voir carrément imprudente !) Le rapatriement des français dans l'Oise fut exemplaire au vue du contexte, cependant les français revenant d'eux-même de Chine en mi-février s'étonnent qu'il est aucun dispositif de sécurité sanitaire à leur arrivée. (mise à part une mise en garde via des prospectus) On parle souvent de la réunion d'évangeliste, mais lors de cette assemblée entre les évangéliste le gouvernement n'avait limité les réunions que pour 5000 personnes, alors que quelques jours plus tard autorise le match Lyon contre Juventus de Turin rassemblant 58 000 spetacteurs dont près de 3000 supporters italiens, pourtant les maires de Décines et Meyzieu étaient assez hostile au maintien de se match. Le 26 février dernier, la tenue du match OL–Juventus avait déjà créé la polémique. Alors que l'épidémie de coronavirus commençait à sévir en Lombardie, les maires de Décines et de Meyzieu en banlieue lyonnaise, sur lesquelles est implanté le Groupama Stadium de l'Olympique lyonnais, avaient demandé, au titre « du principe de précaution », à la préfecture du Rhône d'interdire l'accueil des tifosi. Le docteur Marcel Garrigou-Grandchamp avait lui aussi alerté le nouveau ministre de la Santé, Olivier Veran, sur les risques de propagation du virus en France en lui demandant de reporter le match. Source : https://www.lepoint.fr/societe/le-match-ol-juventus-porte-d-entree-du-coronavirus-a-lyon-01-04-2020-2369793_23.php Conséquence selon le docteur Marcel Garrigou-Grandchamps : Ceux qui défendaient le maintien du match, avec la venue de 3 000 Tifosi à Lyon argumentaient en précisant que « Turin n’est pas la Lombardie » ce qui est une ânerie pour ceux qui s’intéressent au foot, le club de Turin drainant des supporters dans toute l’Italie voire même au delà ! Exactement 2 semaines plus tard on assistait à une « explosion » des cas de Covid-19 sur le Rhône comme le montre la courbe ci-dessous comparant le nombre de cas recensés sur la région Auvergne Rhône-Alpes au niveau de 3 départements : l’Isère, la Haute Savoie et le Rhône. Source : https://www.fmfpro.org/le-foot-accelerateur-de-l-epidemie-de-covid-19.html?fbclid=IwAR0WizXKQMtDLLLv2TzXBExw0sdHaqaV0OsqFRV1mWRVWZt343wIbdPZaHA L'histoire des stocks des EPI est plus compliqué, cela va remonte tout d'abord des retards pris dans le trie périmé des matériaux et la cannibalisation du budget pour acheter en urgence d'autre matériaux médicaux sous la présidence de Hollande. Il y a déjà un très bon article de libé sur la question! Effectivement il y a une reprise au niveau des emplois dans l'industrie déjà significatif en décembre, mais entre temps : L'activité économique a clairement ralenti au cours de ces derniers jours. Pour s'en rendre compte, il faut regarder les transactions des cartes bancaires. Avec le Black Friday, on avait battu un record en enregistrant plus de 56 millions de transactions sur cette journée d'hyper consommation. Le week-end dernier, on était légèrement sous le barre des 50 millions de transactions. Autrement dit, au niveau du premier week-end de décembre 2018, en plein mouvement des "gilets jaunes". Quand on regarde la progression ininterrompue des paiements par carte, environ 10% de hausse tous les ans, on voit bien que la consommation s'est arrêtée au cours des derniers jours. Le premier week-end de décembre est traditionnellement le plus gros week-end de consommation de l'année. La CPME, qui représente les petites et moyennes entreprises, a chiffré l'impact de la seule journée de mobilisation du 5 décembre à 400 millions d'euros de pertes pour l'ensemble des acteurs économiques. On est sans doute sur un ralentissement de notre croissance de 0,1%. Les commerces de centre-ville parlent d'une chute de l'activité de 20 à 30% depuis une semaine. Et ce ne sont pas les seuls perdants. Il y a bien sûr aussi les transports. Pour la SNCF et la RATP, la facture est salée avec cette baisse d'activité. À la SNCF, on chiffre la perte à 140 millions d'euros à ce jour et pour la RATP à 21 millions. Mais l'impact sur l'économie n'est pas le même que pour le commerce. Source : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/reforme-des-retraites-quel-est-l-impact-economique-des-manifestations-7799666132 Les mouvements de grève ont perduré jusqu'à début février. D'ailleurs à l'heure d'aujourd'hui la réforme des retraites est repporté, ainsi que ceux sur les cotisations chômage. Les gilets jaunes c'est encore un autre impact : Selon le rapport, les dégradations commises lors des manifestations de Gilets jaunes ont déjà coûté, au 21 mai, 217 millions d’euros d’indemnisation de dégâts matériels. Il évalue par ailleurs les pertes d’exploitation des commerçants et artisans des centres-villes dues à ces violences à 30 % en moyenne de leur chiffre d’affaires. « Un tel niveau de pertes est insoutenable », écrit Évelyne Renaud-Garabédian. « Elles sont liées tout à la fois aux fermetures le samedi et à la baisse de consommation, y compris les autres jours de la semaine, en raison de changements structurels d’habitude de consommation. » Ou encore niveau des cotisations sociales : Les conséquences sont aussi indirectes, fait-elle valoir, avec un assèchement de la trésorerie des entreprises concernées qui se traduit notamment par des difficultés pour régler cotisations sociales et impôts et par des retards ou des défauts de paiement à leurs fournisseurs. « Bien que la participation au mouvement s’estompe, les auditions ont révélé que les conséquences les plus graves et insidieuses sont à venir. Tant que l’ordre public n’est pas entièrement restauré, les clients ne reviennent pas et les pertes d’exploitation s’accumulent », ajoute la sénatrice. Avec pour corollaire un risque accru de faillites et de suppressions d’emplois. « C’est au second semestre qu’une vague de cessations et défauts de paiements devrait intervenir, de même qu’une augmentation critique du nombre de procédures de sauvegarde, de redressements judiciaires, voire de liquidations judiciaires », lit-on dans le rapport. Les reports de créances fiscales et sociales décidés par le gouvernement n’ont fait que créer un « effet bosse », en augmentant les décaissements à venir, souligne la sénatrice. Source : https://www.ouest-france.fr/societe/gilets-jaunes/gilets-jaunes-l-impact-economique-de-la-crise-va-s-aggraver-estime-un-rapport-senatorial-6419412