Chronos

Members
  • Content Count

    6,808
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Chronos last won the day on December 30 2018

Chronos had the most liked content!

Community Reputation

798 Excellent

About Chronos

  • Rank
    Héros

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Belgium
  • Interests
    Bande dessinée, cinéma, Histoire.
  • Pays
    Belgium

Recent Profile Visitors

1,692 profile views
  1. Chronos

    Technologies clé pour 2020

    Cette exportation du droit national du contrôle des concentrations n'est pas une exception chinoise, la Commission européenne est coutumière du fait.
  2. Vu comment tu déclarais à quel point Discovery* n'était pas Star Trek et trahissait l'esprit de la franchise, je t'aurais cru plus trekkie. Fondamentalement le voyage dans le temps, sans être l'épine dorsale des différentes séries, est un trope récurrent de l'univers. On voit cela assez fréquemment dans TNG, TOS le fait assez souvent, Voyager assez régulièrement. Star Trek Enterprise est quasi exclusivement articulée autour d'une guerre froide temporelle venue du future. DS9** y échappe plus ou moins vu considérant le ton pris par ses créateurs (bien plus sombre que les autres, même si cela aurait pu l'être bien plus considérablement). Ce n'est que dans Discovery que l'intrique temporelle prend un caractère aussi centrale et constitue une trame narrative à part entière, pour le plus grand malheur du téléspectateur j'en conviens. Mon message n'avait pas vocation à contester ton propos, étant sur le fond d'accord avec celui-ci. De manière générale, les intrigues temporelles sont celles que je fuis tant elles peuvent être épuisantes sans rien apporter. À mon estime, l'un des auteurs de SF ayant bien abordé le sujet de manière concise est Isaac Asimov avec sa nouvelle "La fin de l'éternité". *En soi, STD n'invente rien et reprend des tropes récurrents de l'univers pour ses deux saisons (et dans des proportions hallucinantes). La première est centrée sur l'univers miroir, où une société humaine, plutôt que d'accueillir les vulcains lors du premier contact, tue les émissaires et parvient à assimiler la technologie de distorsion et les phaseurs vulcains pour s'embarquer dans une expansion agressive dans le Quadrant Alpha. Cet univers alternatif apparaît pour la première fois dans TOS (l'assassinat de son supérieur direct comme moyen de promotion y figure déjà) et suit parallèlement la timeline classique des séries TOS - TNG (pas d'évocation dans TNG***) - DS9 (avec un double épisode pas trop mal dans ST Enterprise). À l'époque de DS9, soit la seconde moitié du XXIVième siècle, l'humanité a été défaite et réduite en esclavage par une coalition de klingons et de cardassiens. De l'univers terran de Discovery on retiendra quand même son uniformologie La seconde quant à elle est centrée sur une intrigue temporelle qui ... bref, passons. Enfin, la Section 31 totalement grosbillisée n'est pas non plus une invention des scénaristes de Discovery mais fait son apparition dans DS9 justement, d'une manière plus subtile, appropriée et relativement... réaliste. ** De loin mon Star Trek préféré en ce qu'il constitue, à bien des égards, l'aboutissement ultime (et ironique), de l'idée de Roddenberry en renversant le paradigme de départ : la Fédération à s'étendre et propager son message, a fini par entrer en conflit avec des puissances la forçant à muter, subrepticement et à devenir ce qu'elle tentait de ne pas être où centre et périphérie vivent dans des réalités drastiquement différentes. De plus, la grande puissance antagoniste, le Dominion, est bien construite et bien plus intéressante comme "méchant" que les Borgs, contre lesquels seule la guerre totale est envisageable. C'est dommage qu'on ait pas des scénaristes sérieux prêts à explorer l'après DS9 car on obtiendrait assez vite quelque chose d'un excellent niveau et avec énormément de potentiel. *** TNG comprend un épisode "miroir" ("Yesterday's Enterprise") mais qui ne renvoie pas à cette timeline fascisante. C'est juste une timeline alternative où la Fédération est en guerre depuis vingt ans avec les klingons et où l'on peut voir un USS Enterprise un tantinet plus militarisé, des attitudes différentes.
  3. Tu veux liquider Star Trek en fait ? Après tout, les intrigues temporelles loufoques et le validation d'une vision idéaliste du future par la brocardisation de notre actuel présent ou passé proche est quasiment le filon central de la franchise depuis sa création.
  4. Chronos

    [BREXIT]

    Parce qu'ils vont devoir trouver un substitut aux 50% qu'ils viennent de perdre ?
  5. Chronos

    [BREXIT]

    La question est plutôt de savoir s'ils auront le choix... On a déjà vu l'accueil pour le moins frais réservé à la stratégie du "global Britain" d'un Royaume-Uni hors de ce qui faisait son principal attrait international, soit son appartenance au marché commun...
  6. Chronos

    [BREXIT]

    Mogherini ne dira pas plus que ce que le consensus des européens hors UK lui permettra de dire.
  7. Tu dénonces ici ce que j'évoquais par le "yakafokon" qui ne le rend justement pas présidentiable à mes yeux et qu'il est très bien là où il est. D'un autre côté je trouve qu'il a aussi des postures de principe tout à fait défendables relatives à des questions stratégiques d'intérêts européens (notamment en matière de GAFA et du risque de colonisation de l'Europe, notamment par les USA), de défense des principes démocratiques et des valeurs défendues par l'Union. Après, oui, il est fédéraliste, ce qui ne me choque pas. L'UE actuelle fonctionne comme une confédération qui aurait oublié la diplomatie et la défense parmi les domaines à mutualiser et où le Conseil des Ministres est aujourd'hui devenu un problème dans les domaines où tout se décide encore à l'unanimité (cas de la fiscalité). Et avant Barroso, Santer.... ça fait quelques décennies maintenant que l'institution est gouvernée par des rois fainéants (mis en place par la haute noblesse des gouvernements nationaux). S'étonnera-t-on dès lors de l'émergence de Maires du Palais ? Un Selmayr n'aurait jamais émergé sous un Delors.
  8. C'était son surnom en politique belge à ses débuts. Il a cependant tempéré ses vues économiques depuis plusieurs décennies déjà. De manière générale, il a pris un tour "yakafokon" depuis plusieurs années qui, à mon estime, ne le rendent plus présidentiable depuis un certain temps. C'est dommage car ses vues ce qui devrait être l'intérêt stratégique de l'Europe dans le monde ont gagné en maturité. Je trouve qu'il est bien là où il est en tant que parlementaire de premier plan.
  9. Chronos

    [BREXIT]

    On relèvera quand même que la question des allégations de Blair sur les ADM irakiennes pourrait, à bien des égards, faire l'objet d'une certaine judiciarisation compte tenu des conséquences colossales que cette ligne politique aura eu sur l'intérêt du pays, ses engagements à long termes et l'expédition de Sicile dont ce mensonge politique, formulé quasi sinon exclusivement au profit d'une puissance étrangère est à l'origine... Pour le surplus d'accord avec Tancrède, même si cette tendance se révèle aussi être le corollaire d'une perte assez singulière du sens commun, de la plus élémentaire décence et d'une évolution d'un rapport à la vérité qui, outre manche, est encore plus effrayant que chez nous... Le personnage de Boris Johnson en est en outre un avatar assez singulier.
  10. Outre ce qui a déjà été évoqué plus haut, on relèvera en outre qu'une approche rationnelle portée sur la découverte du monde et l'organisation de la société dans laquelle on vit implique qu'on comprenne comment fonctionne l'ensemble auquel on appartient avant de s'intéresser aux voisins... Dès lors que la publication vise à faire connaître l'Union européenne, soit un ensemble dont les enfants cibles font partie par le truchement de l'Etat membre dont ils sont issus, il paraît rationnel de se pencher sur les Etats membres de l'Union en premier chef. On comprends mal en quoi l'intérêt de l'enfant serait frustré d'être informé en priorité sur les questions européennes et les Etats européens dans le cadre d'une publication relative à l'Union européenne. Ou alors devrait-on considérer qu'un programme de l'éducation nationale à destination des 8-12 ans (on parle d'un niveau pré collège hein) relatif à l'Histoire-géo de France serait contraire aux intérêts de l'enfant et aurait vocation à en faire de la chaire à canon de la politique dès lors qu'il est centré sur la France et non sur le Royaume-Uni (dont on parlera bien une fois l'Aquitaine abordée...), la Russie ou la Chine ? Le contraire aurait déjà suscité l'ire de certains qui n'auraient pas manqué de dresser constat quant à la dilution de la France dans la mondialisation et le relativisme... Le choix chypriote ne semble pas plus irrationnel que celui de la France ou de l'Estonie. Il est en outre relativement complexe dès lors qu'on aborde le cas d'un pays qui, en droit européen, est partiellement occupé par un Etat fantoche instauré par le Turquie. Le sujet centrale de la publication est en outre la question catalane. Il y a de surcroît.... une section actualités internationales... Pour un public cible de 8-12 ans c'est déjà bien gratiné et avec un objectif bien plus ambitieux que ce qu'on évoquait dans des classes de même niveau il y à 20 ans, époque où bien des gosses de cet âge étaient "autorisés" à sortir de table quand de tels sujets étaient abordés en famille...
  11. Trop de Star Trek étant petit ? Parce que c'est quand même la franchise qui exploite le filon jusqu'à la lie, et Discovery n'était pas la pire dans ce registre, cela serait trop vite oublier Enterprise et sa fameuse guerre froide temporelle (qui aurait pu créer un arc narratif Xindi tout aussi passionnant et mieux conçu sans cette affaire, il aurait juste fallu trouver un élément déclencheur de la narration plus terre à terre...).
  12. Chronos

    Autriche

    J'avais même retenu l'inverse de ta proposition initiale : c'est même l'OEB qui est pionnier dans le brevetage des logiciels (avec les japonais sauf erreur). Le tout sans préjudice d'une protection du software par le droit d'auteur.
  13. L'inverse ne serait-il pas également vrai ? Il faut bien quatre Little Birds pour faire le bruit d'un Black Hawk ?
  14. Chronos

    Chine

    Les golfiens ? Après si les chinois veulent faire des remous et dans une économie aussi spéculative que la nôtre, ne pourraient-ils pas simplement faire courir le bruit qu'ils vont le faire, être crédibles à ce sujet pour obtenir un coup de semonce produisant un résultat ? Evidemment au second essai il faudra le faire pour de vrai...