Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Chronos

Members
  • Posts

    7,582
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Chronos last won the day on December 30 2018

Chronos had the most liked content!

Reputation

1,770 Excellent

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Belgium
  • Interests
    Bande dessinée, cinéma, Histoire.
  • Pays
    Belgium

Recent Profile Visitors

4,136 profile views
  1. Pour le caractère plein de la cale sèche, comme dit, je peux me tromper. La coque a également l'air de ressortir vers l'extérieur, bien plus que pour l'impact à la proue.
  2. Le trou à tribord a l'air sous la ligne de flottaison (et sauf erreur la cale sèche était remplie d'eau lors du raid). Ca fait un drôle d'angle d'impact pour un missile de croisière. Possible que cela soit provoqué par une explosion interne et des incendies ?
  3. Ok pour les réflexions sur le changement climatique, mais affirmer qu'on n'est pas en hiver le 21 décembre, c'est pas mal quand même... L'hiver est doux (et bien plus doux qu'il y a 15 ans) mais nous sommes bien en hiver...
  4. Plafond de CB que la banque peut plus ou moins changer unilatéralement par ailleurs. La détermination même du plafond obéit à des règles qui te sont inconnues et que la banque ne communiquera jamais. Je ne suis pas un obsédé du cash, loin de là, mais sa disparition activement recherchée par les banques ET le politique devrait susciter la méfiance.
  5. Le foncier à affectation urbanistique mixte ça marche aussi. Avec les mesures de lutte contre l'étalement urbain, le foncier de conurbation va gagner en valeur et va devoir accueillir plus d'unités au mètre carré. Accessoirement, ça pleure pas mal pour des entrepôts et de l'espace "industriel". En terme d'immobilier d'investissement ça peut être pas mal.
  6. Ok, c'est plus clair, ton commentaire initial laissait entendre que le banquier vendait les données. Le problème de l'hébergement est réel et la compatibilité des autorisations des régulateurs au RGPD est déjà sujette à caution, si on devait appliquer ce règlement correctement. Et le train de réglementation en matière de cybersécurité en cours de préparation tend aussi vers cela. Le problème est qu'en l'absence d'environnement IT mature en Europe, le régulateur ne peut pas faire grand-chose. Il n'y a pas d'opérateur européen avec la capacité et la compétence d'un AZURE ou d'un AWS, une qualité logicielle comparable à celle de Microsoft. OVH est mignon, mais pas assez de capacité, le SaaS est moins bon et leur pub n'est pas toujours vraie (cas assez nombreux de clients qui avaient demandé un back-up dans une autre ferme de serveurs que l'hébergement principal... pour découvrir que l'incendie d'une ferme avait bousillé les deux sauvegardes...). Nous sommes mieux lotis en systèmes de paiement (ATOS, chambre de compensation française sous-utilisée), mais personne ne veut franchir le pas. Idem pour les géoloc de portables..... il n'existe pas de système d'exploitation européen et souvent, une bête application comme Google Maps est capable de te battre une application de société de transport nationale quant à ses propres horaires de train, tram, métro, bus ! Il y a un immense chantier là-dedans et une politique industrielle vigoureuse à adopter... mais personne à la barre pour vraiment le faire. Thierry Breton semble vaguement s'y mettre toutefois, mais pas assez. *Et il sera toujours susceptible d'être la cible d'un service de renseignement national... qui transmettra l'info aux USA. L'impôt ne semble plus jamais être suffisant. L'usine gouvernementale coûte toujours plus cher avec toujours plus de dépenses et peu de corrections. Les rapports des cours des comptes sont pourtant légion.
  7. On parle de quelle catégorie d'entreprises ? Qu'une start-up doive avoir la plus grande méfiance vis-à-vis de sa banque lorsque le fond VC avec lequel elle traite pour son augmentation de capital est également en affaires avec ladite banque pour d'autres grosses opérations, je peux parfaitement le concevoir. En revanche, une PME ou une ETI qui verrait ses flux financiers directement transmis par la banque à son concurrent de taille analogue, j'ai quelques doutes. Tu as une source ?
  8. On verra ce qu'il en ressortira. En attendant, on a perquisitionné son domicile en quête d'argent liquide.
  9. Père qui dirige une ONG appelée "Fight Impunity" . @Lordtemplar, les noms des personnes impliquées ont fuité : https://www.lecho.be/economie-politique/belgique/general/soupcons-de-corruption-par-le-qatar-la-vice-presidente-du-parlement-europeen-inculpee-et-ecrouee/10433894.html?_sp_ses=5a46a5c4-b31f-4d5c-b55d-adb302febe2a Le nom de Margaritis Schinas, Vice-président de la Commission européenne chargé des Migrations et de la promotion du mode de vie européen, est également sorti mais pas d'élément jusqu'à présent. À l'exception de Tarabella, qui est belge, les points communs des personnes arrêtés ou faisant l'objet de l'enquête sont d'être alternativement grecs ou italiens et de travailler dans ce qui touche de près ou de loin aux droits de l'Homme.
  10. Et encore, le banquier a une structure derrière lui et une quasi collusion avec l'Etat pour le protéger. Le comptable, harcelé par son institut, c'est autre chose. Ne parlons pas des agents immobiliers, dans les pays où la profession est vraiment réglementée (c-à-d pas en France^^). Côté avocature, c'est devenu le prétexte des gouvernements pour tenter de mettre la profession sous tutelle et de s'attaquer aux pénalistes et aux fiscalistes, avec les avocats spécialisés en droit familial en victimes collatérales. En fait la banque est devenue schizo. D'un côté tu as les rares directeurs d'agence qui ont encore une compréhension des besoins opérationnels des clients et de l'autre, le siège, qui décide de tout et tue les deals conclus en agence, avec la perte de confiance associée.
  11. Oui et non. Ça permettait de remonter certaines filières et arnaques aussi, comme des sociétés dont la direction change tous les six mois et finit officiellement gérée par un toxico ou SDF tandis que les vrais bénéficiaires restent dans l'ombre et arnaquent clients, investisseurs, créanciers et fournisseurs. A priori, tu peux remonter une partie de l'actionnariat et de la gestion d'une société via les actes publiés aux annexes des journaux officiels. Actes constitutifs, des transferts de parts sont parfois renseignés, mais c'est difficile. Les autorités (surtout locales...) sont notoirement lentes pour donner des renseignements. Et si tu n'es pas curateur ou le fisc, un tel dossier n'avancera quasiment jamais, le proc te méprise et classe le dossier sans faire grand-chose ou alors fait semblant. Cet arrêt, quoique salutaire, va aussi complexifier l'action de notaires, avocats, investisseurs, fondateurs de sociétés dans le cadre de levées de fonds dès lors que l'identification des bénéficiaires ultimes participe au devoir prudentiel anti-blanchiment qui a été défalqué sur les professionnels dans le cadre de la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme (les deux ont été légalement liés l'un à l'autre, ce qui est toujours sympa quand ton cas est trivial...). C'est important, car l'UE et les Etats sont occupés à créer un véritable devoir général de délation dans le chef de nombreux professionnels et à mettre des professions entières sous tutelle, avec sacrifice du secret professionnel et de la confidentialité à quasiment tous niveaux. On en arrive tout doucement à un cadastre des fortunes patrimonial et des actifs mobiliers avec faculté de saisie à la source pour des raisons X ou Y. Bref, les équilibres ne vont pas être faciles à trouver.
  12. 600.000 € d'origine non expliquée ça commence à faire beaucoup. Autant, je suis personnellement très critique quant à l'hystérie anti-blanchiment qui semble avoir atteint l'Europe et les banques (le derisking a des effets catastrophiques, voire même cocasses), autant certains signaux méritent des enquêtes. On ajoutera que les 600.000 € sont découverts dans le cadre de la perquisition, et donc qu'il y avait déjà des éléments justifiant qu'elle ait lieu. Le cash saisit vient donc vraisemblablement confirmer des éléments déjà dans le dossier. Enfin, le juge d'instruction, Michel Claise n'est pas un magistrat à prendre à la légère.
  13. Dans la même veine, nous saissons plus de cocaïne que nous avons de moyens pour l'incinérer https://www.theguardian.com/world/2022/nov/21/belgium-needs-more-incinerators-to-burn-seized-cocaine
  14. La circulation routière il faut voir, mais ça m'a l'air optimiste. Pour le train, cela va dépendre de l'état du tablier. Enfin, il faut voir ce qu'on entend par traffic ferroviaire. Est-ce que ça sera des trains lourds comme celui qui a sauté ou du plus léger ménageant le pont avec l'impact prévisible sur les flux...
  15. Voir le post de Gally à ce sujet. On notera que Moscou ne cesse de menacer d'atomiser à gauche et à droite depuis mars et que le bluff a été dénoncé à plusieurs reprises. Manifestement, l'armée conventionnelle ne peut faire le travail (voir ci-dessous). Ils sont en train de perdre la guerre, sur le terrain, pour de vrai et en sont déjà à leur troisième mobilisation partielle (1-pressions pour faire passer des conscrits sous contrat, 2-appel des oblasts à lever un bataillon chacun, 3-l'actuelle mobilisation en cours). Ils ne sont pas en train de perdre une guerre d'occupation destinée à gagner les coeurs et les esprits (ils ont même pas essayé dans leurs territoires occupés) mais bien sur le terrain, à la régulière. L'armée russe semble donc incapable de soumettre l'étranger proche dans une attaque surprise. Les missiles c'est beau mais encore faut-il les tirer où ça compte. Le nombre de missiles de croisière tirés dans des barres d'appartements résidentiels depuis le début de ce conflit alors qu'il existe encore des centrales électriques non nucléaires opérationnelles, des transformateurs électriques en état de marche, des réseaux ferrés capables de soutenir une économie civile et transporter des troupes et même des usines d'armement est tout simplement ahurissant. On n'évoquera que brièvement l'incapacité à prendre le contrôle du ciel...
×
×
  • Create New...