LunchTime

Members
  • Content Count

    302
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

278 Excellent

About LunchTime

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    Poland

Recent Profile Visitors

1,461 profile views
  1. LunchTime

    [OTAN/NATO]

    Fondation polonaise (Kazimierz Pułaski) et la fondation américaine Potomac, a organisé (en 2017) une simulation stratégique du conflit conventionnel polono-russe. Les Américains ont offert une riche base de données sur l'armée russe et les capacités de l'OTAN. Parmi les participants au jeu, il y avait le général Waldemar Skrzypczak, ancien commandant des forces terrestres, et le général Paul P. Tennant, commandant des forces de réaction rapide de l'OTAN. La simulation comprenait une armée régulière (100 000 soldats), 16 bataillons de défense territoriale (environ 10 000 soldats) et des forces de l'OTAN en Pologne, y compris un bataillon blindé américain bloquant le prétendu. l'isthme de Suwałki (entre la Biélorussie et la région de Kaliningrad). La Russie a utilisé environ 80 000 soldats (dans l'ensemble de l'opération - environ 150 000). Selon les analystes, pour la première fois depuis des années, la Russie n’a aucun avantage démographique sur l’Ouest et ne peut opérer que sur des corpus de cette taille, mais relativement modernes. Il s'est avéré que les affrontements hypothétiques auraient lieu sur les lignes Vistula et Narew, comme dans tous les affrontements avec la Russie du 19ème siècle. En outre, au nord, dans la région des lacs de Mazurie. Des affrontements sont possibles dans la zone de l'ancienne forteresse Ossowiec, au nord de Białystok. Les forces de réaction rapide de l'OTAN pourraient venir avec l'aide de l'Ouest après près de 30 jours de guerre. Il s'agirait de deux divisions blindées (environ 40 000 soldats). - Nous avons vérifié exactement le temps nécessaire pour faire le plein et debarquement l'équipement. L'OTAN ne serait pas en mesure de maintenir les États baltes. Le principal problème était le maintien de la ligne inférieure de la Vistule par les troupes polonaises et de l'OTAN. Dans les premiers jours de l'opération, l'OTAN aurait un avantage aérien, mais à court terme, cet avantage serait neutralisé par la défense antiaérienne russe. En fait, aucune force n’dominerait dans l’air. Un grand avantage dans les armes blindées dans la première période aurait les Russes. Selon les analystes polonais, avec le nombre actuel de forces armées, notre pays est incapable d'empêcher la Russie d’atteindre la banlieue de Varsovie. Toute contre-attaque n'est possible qu'avec le soutien des forces de l'OTAN. Selon les analystes, la victoire du dernier affrontement serait possible grâce aux hélicoptères d'attaque qui soutiendraient les forces terrestres. Et ceci en supposant que les hélicoptères occidentaux seront meilleurs que les Mi russe. Selon les experts de la Fondation, au cours des simulations de trois jours, différentes variantes ont été pratiquées et toutes n’ont pas abouti à la victoire de la Pologne. Dans le scénario optimiste, le conflit a pris fin avec la victoire après 43 jours avec le large soutien de l'OTAN. http://wyborcza.pl/7,75398,22374778,jak-wygralismy-iii-wojne-swiatowa.html
  2. LunchTime

    Armée ukrainienne

    C'est vraiment pluto la modification polonaise proposée aux Ukrainiens par WB Group. https://www.wbgroup.pl/en/produkt/pakiet-modernizacyjny-dla-23-mm-armaty-przeciwlotniczej-zu-23-2/ https://www.armyrecognition.com/mspo_2018_news_official_show_daily/mspo_2018_wb_group_showcasing_upgrade_kit_for_zu-23-2.html
  3. LunchTime

    Marine Polonaise

    Il est difficile de prévoir. PiS a gagné en popularité avec des dépenses sociales importantes. Y a-t-il assez d'argent pour faire des achats pour l'armée? FTI peut être une proposition intéressante dans le programme Miecznik. Mais la marine polonaise voudra probablement les armes qu'elle utilise déjà. Par exemple, NSM uo RBS à la place de Exocet.
  4. LunchTime

    Marine Polonaise

    On ne sait pas. Enfin, toutes les décisions seront prises après 2023.
  5. Le groupe Leonardo, propriétaire de PZL-Swidnik, a signé un accord de compensation d'une valeur de près de 400 millions de zlotys avec le ministère polonais de la Défense nationale. Ce contrat est une introduction au contrat pour la fourniture de quatre hélicoptères ASM/SAR AW101. http://www.konflikty.pl/aktualnosci/wiadomosci/mon-offset-aw101/
  6. LunchTime

    Marine Polonaise

    Il est possible que les problèmes avec les avions MiG-29 aient changé de priorités. Maintenant, toutes les tâches sont effectuées par F-16. Malheureusement, avec l'envoi d'un contingent aux États baltes il ne reste plus qu'une paire en alert permanent pour protéger ciel polonaise. Donc, leur disponibilité n'est pas satisfaisante. Bien sûr, il serait sage d’acheter un escadronde F-16 de plus, mais peut-être que Lockheed souhaite placer son nouveau produit et éviter la concurrence future. L’état-major (dominé par les généraux de l'armée de terre) voulait des missiles de croisière. La marine voulait de importe quel nouveaux sous-marins. Et le produit allemand a été préféré. Oui. L'ancien chef de l'inspectorat de l'armement souhaitait un appel d'offres conjoint avec la Norvège Maintenant, le plan officiel pour la marine est le suivant: - Programme Orka après 2023 -Programme Miecznik après 2023. Frégate avec une solide défense antiaérienne. -Programme Kormoran . Chasseur de mines. Le premier est prêt, deux autres en production. -Programme Ratownik. Navire de sauvetage en production. -Programme Delfin après 2020. Navire de reconnaissance électronique - Programme Supply après 2023. Navire logistique. - Programme Slazak. Corvette MEKO A-100 terminée après 19 ans comme une patrouille. http://dziennikzbrojny.pl/aktualnosci/news,1,11172,aktualnosci-z-polski,papierowa-modernizacja-marynarki-wojennej
  7. LunchTime

    Marine Polonaise

    Pour le moment, il ne s’agit que d’un communiqué de presse non confirmé. Avec les besoins importants des forces terrestres, ne croyez jamais en l'achat de sous-marins en “full price”. Seulement prêt ou d'occasion possible. L’Allemagne réalise un scénario similaire à celui du char Leo2. Le premier lot comme un don pour gagner le marché et les bénéfices après 10 ans. Les normes d'exploitation en Pologne et en Allemagne ne sont pas les mêmes. Pas si restrictive ici. :)
  8. LunchTime

    Marine Polonaise

    La Pologne veut louer des sous-marins allemands. L'Allemagne veut aider la Pologne avec l'acquisition de nouveaux sous-marins. Cela a été confirmé par le réseau éditorial Allemagne (RND) à l'issue d'une réunion entre la ministre de la Défense, Ursula von der Leyen (CDU), et son homologue polonais, Mariusz Blaszczak, issus des cercles participants. La conversation a eu lieu le 11 mars à Varsovie. La Pologne souhaite ensuite louer les sous-marins du constructeur allemand Thyssen Krupp Marine Systems (TKMS) à Kiel. Pour le projet, Leyen Varsovie avait promis le soutien du gouvernement fédéral. Selon les informations de RND, l'attaché militaire allemand à Varsovie a rédigé un procès-verbal de la réunion. En conséquence, une version dite d'exportation de la classe de sous-marins 212A doit être construite. Il est en cours de discussion que deux de ces sous-marins seront construits en Pologne d’ici 2020. La Pologne dispose actuellement de cinq sous-marins, âgés de 50 ans en moyenne, et bientôt en panne. Dès 2013, la Pologne avait tenté de louer des sous-marins allemands Selon les informations de RND, les activités de crédit-bail prévues sont destinées à améliorer les relations germano-polonaises et à empêcher le sous-traitant français Naval d’obtenir le contrat de construction de sous-marins polonais. Naval devrait déjà avoir manifesté son intérêt. Pour la première fois en 2013, la Pologne a tenté de louer des sous-marins allemands, mais le projet a été suspendu à nouveau en 2017. (traduit par google) https://web.archive.org/web/20190405140417/http://www.dnn.de/Nachrichten/Politik/Polen-will-deutsche-U-Boote-leasen-Bundesregierung-will-helfen
  9. LunchTime

    Pologne

    En fait cher. Mais après quelques dizaines d'années, il faut acheter quelque chose. Les systèmes soviétiques Newa et Kub ne donnent que l'illusion d'une défense anti-aériens. Aucun pays d'Europe de l'Est n'est capable d'exploiter seul un système coûteux (comme le système anti-aériens ou l’avion multirole). Sans politique de défense de UE, les Américains gagneront toujours. La Pologne voulait entrer dans le programme MEADS et avoir un système commun avec l'Allemagne. Jusqu'à aujourd'hui, il n'y a pas de décision en Allemagne sur l'avenir du projet. Radosław Sikorski a parlé de la base Aegis Ashore de Redzikowo. Ce politicien a commencé sa carrière en tant que conservateur, mais il a finalement rejoint PO. Dans le gouvernement de Donald Tusk, il était enthousiasmé par les projets militaires conjoints avec la France. Si les États-Unis conservent leur rôle dominant dans le système de défense de l'Europe, leur armement sera toujours préféré. Recommandations pour la Pologne: https://csbaonline.org/uploads/documents/Stengthening_the_Defense_of_NATOs_Eastern_Frontier_WEB.pdf PiS est anti-européens dans sa rhétorique, et PO avec Donald Tusk représente des enthousiastes de UE en Pologne.
  10. LunchTime

    Pologne

    PiS ne veut pas de Macron en Pologne maintenant. Les 8 et 9 avril, le président français devait se rendre à Varsovie. Mais le gouvernement avait peur que Macron soutienne l’opposition avant les élections au Parlement européen. La visite de deux jours d'Emmanuel Macron est préparée depuis décembre. Le gouvernement polonais souhaite maintenant reporter la visite à juin. La raison en est la crainte que le président profitera son séjour pour critiquer l'équipe PiS et soutenir la Coalition européenne (liste commune de PO, PSL, SLD, Nowoczesna, Zieloni). https://www.rp.pl/Polityka/190319281-Polska-nie-chce-teraz-Macrona.html
  11. LunchTime

    Vidéos ,photos des FS du Monde .

    AGAT La plus jeune unité spéciale polonaise.
  12. LunchTime

    Armée de Terre polonaise

    Véhicules Rosomak de la 12ème brigade mécanisée.
  13. Jusqu'en 2007, Formoza était spécialisé dans la diversion. Il a été créé pour immobiliser la flotte danoise en cas de conflit avec l'OTAN. Engagement en Irak en 2004 et création d'un commandement conjoint des forces spéciales ont changé le profil des unités spéciales de l'armée polonaise a plus antiterroriste. Il existe également un BOA (Bureau des opérations de lutte contre le terrorisme) faisant partie de la police, spécialisé dans la détection et la lutte contre le terrorisme, la lutte contre le crime organisé, l’escorte des criminels les plus dangereux et la détention des personnes les plus dangereuses. Ensemble BOA (Mi-8) et Formoza (RIB)
  14. D'autre part, l’Europe n’a présenté aucune proposition militaire aux pays de l’Est. Il s'est limité à l'expansion économique. Au contraire les Etats-Unis étaient encore présents dans la région, réalisant sa pression politique sur la Russie. À cette époque, les industries de l'armement française et italienne réalisaient des contrats renforçant le potentiel militaire de la Russie. Lorsque la Pologne a rejoint l'OTAN, l'intention était claire. C'était une alliance contre l'agression russe. À l'époque, il semblait monolithique avec le leadership généralement accepté (par les occidentaux) des États-Unis. Bien sûr, maintenant, des années plus tard, les intérêts divergents au sein de l’OTAN sont plus visibles. Maintenant la société est également divisée. La partie libérale est plus sympathique envers l'UE et plus conservatrice avec la rhétorique atycommuniste des États-Unis.
  15. LunchTime

    Armée de l'air Polonaise

    Suivant MiG 29 s'est écrasé. Le pilote a survécu. https://www.rmf24.pl/fakty/news-katastrofa-samolotu-wojskowego-mig-29,nId,2866451