LunchTime

Members
  • Content Count

    350
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

LunchTime last won the day on February 10

LunchTime had the most liked content!

Community Reputation

383 Excellent

About LunchTime

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    Poland

Recent Profile Visitors

2,320 profile views
  1. La spécificité polonaise est une lutte sur leur propre territoire avec de grands groupes mécanisés et blindés. Sans le confort de la domination aérienne. Après 2014, la nature archaïque complète de la défense aérienne a été remarquée. On supposait que le territoire du pays serait défendu par trois couches de défense antiaérienne. -MRAD (100 km) Systèmes à moyenne portée qui, outre la lutte contre les cibles aériennes classiques (avions et hélicoptères), sont également destinés à assurer la défense antimissile. Programme Wisła. 4 batteries Patriot ont été achetées. - SHORAD (25 km) Système à courte portée, en plus des avions de combat et des hélicoptères, combattra également des missiles de manœuvre. Programme Narew. L'achat de 11 batteries est prévu. Les missiles CAMM-ER sont les bienvenus, également pour la marine. - VSHORAD Systèmes à très courte portée conçus pour défendre des installations (Pilica) ou des unités militaires mobiles (Poprad). Poprad a la capacité de combattre des objets aériens rapides et manœuvrants à basse altitude de 10 à 3500 m et à des distances de 500 à 5500 m. Il dispose de 4 missiles Grom, comme en MANPADS. Poprad peut également fonctionner dans le cadre de sa propre batterie antiaérienne (par exemple sur la base des indications du radar à très courte portée Soła) ou de manière totalement autonome. Ensuite, Poprad est difficile à détecter par l'adversaire car il fonctionne passivement. Cela est dû à l'utilisation du seul système optoélectronique pour intercepter la cible, et les missiles eux-mêmes sont guidés vers la cible à l'aide d'une tête infrarouge. Actuellement, la boule optoélectronique est équipée d'une caméra d'imagerie thermique française Sagem MATIS (avec un capteur de lumière FPA refroidi - Focal Plane Array), d'une caméra polonaise de lumière du jour de haute sensibilité produite par PCO et d'un télémètre laser L5LUR de la société australienne Laserdyne. Comprend également l'antenne d'interrogateur à courte portée du système d'identification radar IFF (fabriqué par PIT-RADWAR). Actuellement, 79 véhicules Poprad et 17 radars Soła sont commandés. https://www.defence24.com/polish-military-taking-deliveries-of-poprad-shorad-system Dans les années 90, il y avait une idée de deux canons automatiques Oerlikon KDA 35mm et un radar sur un véhicule. PZA Loara était basé sur le châssis du char T-72M. Finalement, le programme a été abandonné. https://en.wikipedia.org/wiki/PZA_Loara
  2. Soldat polonais tire d'un lance-grenades léger RPG-76 Komar (Moustique) en Irak 2007.
  3. Toutes les écoles, piscines, bibliothèques, etc. sont fermées depuis le début de la semaine et les restaurants et centres commerciaux seront bientôt fermés. Seules les églises sont ouvertes car le gouvernement ne veut pas générer de conflit avec l'institution qui le soutient politiquement. Cependant, le ministre de la Santé Łukasz Szumowski a découragé la participation à la messe dominicale dans les églises et a rappelé la dispense accordée par les évêques. "Les masses audiovisuelles sont une forme de participation à part entière" https://www.gazetaprawna.pl/artykuly/1459776,msze-swiete-koronawirus-w-polsce.html Actuellement, la plupart des personnes infectées en Pologne sont des personnes qui sont restées à l'étranger ou des étrangers. Par conséquent, la fermeture des frontières et la mise en quarantaine obligatoire sont rationnelles.
  4. A partir de dimanche, la frontière et l'aéroport seront fermés Dans la nuit du samedi au dimanche, ils seront restaurés contrôles à toutes les frontières.. Pour l'instant, pour 10 jours, avec possibilité de prolongation pour 20 autres, puis pour un mois. Les frontières restent ouvertes à la circulation des marchandises. Les citoyens polonais seront dirigés vers une maison de quarantaine de 14 jours après avoir franchi la frontière. Les départs de la fermeture de la frontière s'appliqueront aux étrangers qui résident et travaillent légalement en Pologne - soumis à une quarantaine de 14 jours. https://wiadomosci.gazeta.pl/wiadomosci/7,173952,25788910,68-przypadkow-koronawirusa-w-polsce-osoby-wracajace-z-zagranicy.html#a=15&c=163&t=14&g=a&s=BoxNewsMT
  5. Pour l'instant, Frontex n'a pas ses propres agents, doit donc être basée sur des garde-frontières des États membres. La Pologne s'est déclarée prête à envoyer 100 gardes-frontières et 100 policiers en Grèce pour soutenir ce pays dans le cadre de la crise migratoire à la frontière avec la Turquie. https://www.rmf24.pl/fakty/swiat/news-polska-moze-wyslac-do-grecji-pogranicznikow-i-policjantow-ch,nId,4362352 Mais au cours de l'année Frontex deviendra plus efficace. Article dans le quotidien “Rzeczpospolita” (14.11.2019): "Frontex recrute des gardes-frontières européens. Il n'y a pas eu d'approfondissement de l'intégration depuis l'union bancaire il y a huit ans. Jusqu'à présent, environ 1 300 gardes travaillaient pour Frontex, mais ils étaient des officiers des différents États Schengen qui avaient signé des contrats à court terme avec le siège de l'UE. Ils portaient toujours les uniformes de leur pays, mais avec une bande bleue. Cependant, en quelques jours, le processus de construction d'une véritable formation européenne a commencé. Le ministre polonais des Affaires européennes, Konrad Szymański, a déclaré: - Nous avons soutenu le renforcement du mandat de Frontex, mais après les changements que nous avons postulés. Dans un premier temps, la création d'un système centralisé basé sur les décisions de la Commission européenne a été supposée. Cependant, cela a été compensé par le renforcement du rôle du Conseil de l'UE. Dans cet arrangement, le garde-frontière européen doit compléter le garde national et non le remplacer. Cela est particulièrement important pour les pays menacés par la crise migratoire. Pour cette raison, nous avons plaidé pour le renforcement du mandat de Frontex en matière de retour des immigrants illégaux. Au départ, l'agence recherche 700 agents. Après la formation, ils commenceraient à travailler aux frontières le 1er janvier 2021. Il s'agit de gardes ordinaires, mais aussi de spécialistes de la détection de faux documents ou d'enquêteurs spécialisés dans le développement de la mafia des passeurs. D'ici 2027, Frontex emploiera jusqu'à 10 000 ces agents: dès l'année prochaine, le budget de l'agence bondira de 26%, à 421 millions d'euros. La plupart des nouveaux employés travailleront sur le terrain, mais pendant ces huit années, Varsovie rejoindra quatre centres comptant le plus de salariés employés par l'Union: Bruxelles, Luxembourg, Strasbourg et Francfort. L'intérêt pour le recrutement est très élevé, car les conditions offertes par Frontex sont attractives. L'officier de rang le plus bas soutenu par deux enfants d'âge scolaire peut compter, avec les allocations de séparation, environ 3000 euros par mois. Cela peut toutefois créer des problèmes, car les agents de Frontex travailleront à la frontière aux côtés des gardes employés par les autorités nationales. Dans le cas des pays les plus pauvres de l'UE, les différences de revenus peuvent donc être drastiques. Les pouvoirs des gardes-frontières européens seront étendus. Ils pourront porter des armes, détenir des personnes à la frontière et envoyer des immigrants illégaux dans leur pays d'origine. Frontex pourra également offrir elle-même un soutien individuel, et pas seulement répondre à leurs appels, comme c'est le cas aujourd'hui." https://www.rp.pl/Unia-Europejska/311149906-Frontex-z-nowymi-uprawnieniami-rekrutuje-funkcjonariuszy.html
  6. Il existe également un projet européen commun que Radmor dirige avec Thales comme principaux participants. Cela s'appelle ESSOR (European Secure Software Defined Radio). L'Allemagne vient de devenir le troisième participant. La coopération de Thales et Radmor, qui fait partie du groupe WB depuis un certain temps, dure depuis 26 ans. Les Polonais ont d'abord pris le relais des technologies françaises de production de systèmes d'identification modernes (IFF), et peu de temps après les technologies nécessaires à la construction de stations de radio numériques de la famille PR4G. WB est une entreprise moderne qui produit des drones, des systèmes de contrôle de tir d'artillerie et des communications. Il existe des possibilités de coopération, mais la volonté des politiciens est nécessaire. https://www.defence24.pl/francuska-minister-wspolpraca-grupy-wb-i-thalesa-wzorem-dla-innych
  7. UK post-Brexit blue passports will be made by a Franco/Dutch company at a factory in Poland, under EU procurement rules. https://www.thetimes.co.uk/article/uk-post-brexit-blue-passports-made-in-polish-factory-gh5jthw9h
  8. Le garde-frontière polonais a ouvert des offres pour l’achat d’un patrouilleur de haute mer. L'unité amorcera le processus de remplacement des navires de patrouille Kaper-1 et Kaper-2 précédemment exploités. PGZ Shipyard de Pologne et Socarenam de France ont participé au concours. Il a été révélé que le budget prévu pour l'achat d'un bateau de patrouille était de 111,3 millions de PLN brut. L'offre polonaise s'élève à 139 millions de PLN brut, tandis que l'offre française ne représente que 111 millions de PLN. Le contrat peut être signé dans les prochaines semaines. https://radar.rp.pl/przemysl-obronny/16321-francuzi-dostarcza-patrolowiec-dla-morskiego-oddzialu-strazy-granicznej
  9. Polonais sont divisés. PiS présente une version simple de la réalité, attrayante pour ses électeurs populistes-nationalistes. Malheureusement, il veut prendre autant de pouvoir que possible, violant même la constitution polonaise. Situation sans précédent après 1989. La moitié des Polonais sont critiques et aussi protestant activement. Depuis 15 ans, l'UE est devenue l'environnement économique naturel de la Pologne et garantit la prospérité et la stabilité. Les deux côtés du conflit se radicalisent. La Russie est un pays autoritaire avec seulement deux options de pression (militaire et énergétique). Cela inquiète la plupart de la population. Cette opinion est partagée par l'Ukraine, les pays baltes et scandinaves et la Roumanie. Malheureusement, la Pologne a perdu de nombreuses capacités militaires ces dernières années. Il faut du temps et de l'argent pour les reconstruire, ce qui soulève un débat politique. Les affaires militaires étaient dominées par les États-Unis. Ce conflit autour Caracal a montré que l'Europe et l'Amérique peuvent avoir des intérêts différents. Pour deux options politiques, il est devenu un symbole de la vision de l'avenir de la Pologne (relation étroite avec l'Europe ou les USA). :) https://kaldun.pl/sklep/je-suis-caracal/
  10. C’est un problème. L'électronique était la plus grande faiblesse des pays communistes. La différence entre l'est et l'ouest était énorme. Jusqu'en 2014, la Russie était un partenaire attractif pour l'industrie française. Il avait de l'argent du gaz et le pétrole et donnait accès à de nouveaux marchés. Les chars T-72 avec électronique française ont gagné leur deuxième jeunesse. Fabriqué en Pologne PT-91M Pendekar pour l'armée malaisienne avait également l'électronique française. Malheureusement, l'armée polonaise n'a jamais obtenu une version aussi parfaite, car il n'y avait pas d'argent pour cela. Même maintenant la Biélorussie a reçu les avions Su-30SM, équipés par Thales.
  11. Mortier automoteur 120mm A lire en anglais: https://fragout.uberflip.com/i/1173894-frag-out-magazine-26/11?fbclid=IwAR32DzHvDRWN7JJYy6ekg6oURk2IvoPG7BOld9OJ2Y54zcKiQXl13LjICj4
  12. Plutôt comme une corruption politique que comme “graisser la patte”. Le gouvernement PiS pense que nous pouvons avoir des relations uniques avec les États-Unis. Lockheed Martin est favorisé par rapport à l'industrie locale. Par exemple l'achat de HIMARS a été un énorme scandale car la proposition israélienne était meilleure. De plus, aucun système de contrôle de tir polonais. Basé uniquement sur le GPS, et donc dépendant des Américains. La moitié de la société soutient PiS, qui dépense de l'argent pour le soutien social. L'autre moitié (généralement mieux éduquée) partage les aspirations européennes de Donald Tusk.
  13. Vision assez romantique de l'Ukraine. À l'heure actuelle, cependant, 2,5 millions d'Ukrainiens ont choisi de vivre en Pologne. De plus, la Pologne, l'Ukraine et la Roumanie ont défini le même ennemi comme une menace militaire. Ukrainiens ont même eu la chance d'affronter les chars russes avec l'optoélectronique française. Je veux seulement savoir pourquoi ils ont des uniformes avec camo désert polonais?
  14. Tout d'abord, l'avion a été acheté sans suivre les procédures. https://wiadomosci.dziennik.pl/opinie/artykul-prasowy/6429822,zakup-f-35-ingerencja-brukseli-general-duda-wywiad.html “Selon les procédures, d'abord l'état-major général de l'armée polonaise procède à un examen des besoins opérationnels (PPO). Sur cette base, les capacités que l'armée devrait posséder sont définies. C'est pourquoi les besoins opérationnels de Harpy ont surgi, ce qui signifie que nous avons besoin d'un avion polyvalent moderne. C'était il y a quelques années. Cette exigence a été transmise à l'Inspection des armements, qui est l'unité organisationnelle compétente du ministère pour gérer le soi-disant phase analytique (FAK). Dans le cadre de FAK, de nombreuses analyses d'achat sont effectuées, y compris une analyse de marché. À ma connaissance, une telle analyse des avions multi-rôles s'est poursuivie en 2018 et un dialogue technique avec les constructeurs a été entamé. Cette phase devrait toutefois se terminer par la production de trois documents: une étude de faisabilité, des hypothèses tactiques et techniques initiales et une demande d'obtention d'équipement. Et seulement à partir de ces documents, et plus précisément de l'étude de faisabilité, montre le mode dans lequel nous devrions acheter ces avions. Il peut y avoir plusieurs modes d'achat: la base est compétitif, tandis que d'autres sont, entre autres: l'achat gratuit et l'accord intergouvernemental. La phase analytique a été interrompue, sans attendre que les producteurs répondent aux questions que nous leur avons posées. Le gouvernement a choisi l'avion en violation de la loi polonaise. L'armée voulait deux escadrons F16 supplémentaires. D'autant plus que deux avions sont probablement endommagés de façon permanente. https://wiadomosci.onet.pl/tylko-w-onecie/dwa-mysliwce-f-16-skasowane-przez-wojsko-wiele-maszyn-nie-jest-w-stanie-latac/bnytn8p?utm_source=t.co_viasg_wiadomosci&utm_medium=social&utm_campaign=leo_automatic&srcc=ucs&utm_v=2&fbclid=IwAR3MrO8PkiHnQgkYRfkU5yDbuvB6aFu9Kj_bw6QbVvU7cc48ucyEd4o68BM “Le problème est la capacité de l'armée de l'air polonaise à utiliser ses machines en raison du manque de formation et de sous-financement. - Nous ne sommes pas en mesure d'utiliser pleinement leur potentiel depuis le tout début de l'existence du F-16 en Pologne - déclare le lieutenant-colonel Łyżwa. - Et si nous ne pouvons pas utiliser le F-16, nous ne pourrons pas le faire encore plus avec le F-35 beaucoup plus cher et plus complexe. À mon avis, nous devons remplacer toutes les machines sur le F-16 et concentrer les fonds et la formation sur eux.” Enquête sur l'achat d'avions pour le quotidien populaire: 14,7 pour cent les participants à l'enquête considèrent l'achat de 32 chasseurs F-35 pour 4,6 milliards de dollars comme bénéfique pour la Pologne. 31,6 pour cent estime qu'il s'agit d'un achat rentable, bien que le prix que la Pologne paie pour les combattants soit trop élevé. Selon 33,9% l'achat des répondants n'est pas favorable à la Pologne. 19,8 pour cent les répondants n'ont pas d'opinion sur cette question. https://www.rp.pl/Wojsko/200209432-Sondaz-Co-trzeci-Polak-negatywnie-ocenia-zakup-F-35.html?fbclid=IwAR0esQMJHPoBZZjXbMpLLEBnZUQZa8U8zoREplGxeD6I0h74QJIVez-zMBQ