LunchTime

Members
  • Content Count

    368
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by LunchTime

  1. “La Pologne fait également partie du puzzle mondial associé aux métaux rares. Leur producteur est la société d'État KGHM - l'une des plus grandes sociétés européennes de matières premières. Elle concerne, entre autres o le rhénium, qui est un sous-produit du processus de production de cuivre, et qui est utilisé pour fabriquer des composants de moteurs à réaction, des turbines à gaz et des essences à indice d'octane élevé. Les ressources mondiales de ce métal sont très faibles - nous parlons ici d'environ 17 000. Ton. Ils se produisent principalement au Chili, aux États-Unis, au Canada, mais aussi en Russie, au Kazakhstan et en Ouzbékistan (le deuxième groupe de pays est étroitement lié à la Chine). Pendant ce temps, KGHM Metraco est l'un des plus grands producteurs mondiaux de rhénium. La société polonaise acquiert également du molybdène utilisé dans l'industrie de la défense, l'aviation, la pétrochimie, l'électronique et l'énergie. Cet élément est un ajout de la plupart des alliages, il est fait d'aciers à haute résistance et haute température. D'autres produits à base de molybdène sont par exemple des catalyseurs dans l'industrie pétrolière, et l'industrie nucléaire utilise son isotope. Le producteur de cet élément précieux est, entre autres Mine chilienne de Sierra Gorda. Sumitomo, un leader mondial pour répondre à la demande mondiale de ce métal, est le partenaire de KGHM dans le domaine de l'approvisionnement en molybdène. En dehors du Chili, des ressources stratégiques en molybdène se trouvent aux États-Unis et en Chine. Bien sûr, la quantité de métaux dans le portefeuille d'une entreprise polonaise n'est pas cruciale d'un point de vue mondial, mais elle ne peut pas être sous-estimée. Son importance peut être démontrée par le fait que KGHM a obtenu un soutien financier du programme clé de l'UE Horizon 2020. Il s'agit du projet BioMore, qui vise à acquérir des métaux à partir de minerais / concentrés extraits dans les mines de KGHM. Ce processus est basé sur des bactéries et des champignons producteurs d'acide qui dissolvent des éléments précieux. Ils peuvent ensuite être rincés et récupérés pour l'industrie.” https://energia.rp.pl/surowce-i-paliwa/miedz/19095-ue-szuka-dostepu-do-rzadkich-metali-pomoga-polskie-kopalnie On trouve probablement de grands gisements de titane et de vanadium dans la région de Suwalki. Si proche de la frontière avec la Russie. Il existe une théorie selon laquelle il s'agit d'une cause majeure des tensions militaires et de la présence américaine dans la région. Cependant, les ressources ne sont pas bien reconnues car il s'agit d'une réserve naturelle.
  2. Entretien avec une femme soldat de la célèbre unité spéciale polonaise GROM. Les femmes de GROM ont servi depuis le début de l'existence de l'unité. Il y a vingt ans, GROM a créé une unité composée de femmes soldats qui effectuaient les mêmes tâches que les hommes. Son existence, cependant, a longtemps été un mystère. Pour la première fois, l'ex-soldat Katarzyna Kozłowska parle des coulisses du service féminin au GROM. https://wiadomosci.onet.pl/tylko-w-onecie/w-grom-ie-walcza-kobiety-pierwszy-wywiad-z-operatorka-elitarnej-polskiej-jednostki/ftkjfj4
  3. Jan Zumbach https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Zumbach Et le plus étrange caporal d'artillerie, qui ait servi dans l'armée polonaise: https://www.youtube.com/watch?v=KqTIAEwfeh0
  4. APFSDS-T actuellement disponible 3BM59 Swiniec-1 et 3BM60 Swiniec-2. Les longueurs de pénétrateurs d'environ 730 mm et les noyaux jusqu'à 670 mm. Mais pour un canon 2A46M-4 les deux avec de nouvelles charges de propulsion Ozon-T 4Z96 renforcées.
  5. Le T-90 est un char dérivé en ligne droite du T-72, produit jusqu'à la fin de l'URSS. Après l'effondrement de l'État soviétique en 1991, les bureaux d'études et les usines de Leningrad et Nizhny Tagile, ainsi que les usines de Leningrad et d'Omsk sont restés en Russie, tandis que le bureau d'études et l'usine hautement développés de Kharkov se sont retrouvés sur le territoire de l'Ukraine. En Ukraine et au Bélarus, les usines de fabrication d'équipements mécaniques et optoélectroniques sont restées importantes du point de vue de la production de véhicules blindés. Les Russes pourraient commencer à améliorer le T-72, tandis que les Ukrainiens se sont finalement concentrés sur la modernisation des chars des séries T-64 et T-80. Le T-90 de la première série est le T-72B amélioré. Le T-72BU (T-90) est équipé d'un complexe de contrôle de tir 1A45T Irtysh adapté des T-80U et T-80UD. Après la guerre au Koweït et en Irak, il a été décidé de renforcer la protection du char - UKBTM devait appliquer, entre autres nouvelle armure réactive Kontakt-5 et système de protection TSzU-1-7 Shtora. Object 188, T-72UB, nom de la société T-88, en 1992 le vehicul a été renommée T-90 pour des raisons prestigieuses. En 2003 la conception de la nouvelle version du T-90, appelée Object 188A1, le plus grand changement depuis l'introduction du T-72 en service en 1973, une tourelle faite de plaques d'acier soudées du prototype de Object 187. Avec modules d'armure réactive non explosive NERA. Le T-90A a un nouveau canon 2A46M-5. Le mécanisme de chargement AZ185M1 a été modifié et dispose de cassette pour munitions d'une longueur augmentée de 680 mm à 740 mm, permettant le chargement d'obus de sous-calibre avec des pénétrateurs plus longs... etc. Le T-90 (T-72BU) de 1992 est complètement différent du T-90A de 2006. On peut supposer que le T90A ou T-90MS est un équivalent (moins ergonomique) du occidental Leopard 2a5.
  6. L'armée a été impliquée dans le blocage des frontières en raison de la crise épidémiologique. Surtout pour contrôler les petites routes. Toute personne entrant en Pologne devait remplir une déclaration selon laquelle elle mettrait en quarantaine pendant 2 semaines et indiquerait le lieu de séjour où elle se passerait. La population locale est fortement intégrée et la frontière n'est pas perceptible. Ce n'est qu'au niveau des deux capitales qu'une discussion se poursuit depuis des années: https://gazetawroclawska.pl/polska-powinna-byc-wieksza-ale-czesi-nie-chca-nam-oddac-ziemi/ar/9206112 “Depuis 60 ans, la Pologne se dispute avec la République tchèque environ 4 kilomètres carrés de terrain à la frontière. Il s'agit de l'accord de 1958. La Pologne et la République tchèque devaient échanger 1205,90 ha de terres. Cependant, la Pologne n'a reçu que 837,46 ha. Le différend concerne donc les 368 hectares restants. … Depuis 1995, un terrain est traité par la Commission permanente des frontières polono-tchèques. Pour l'instant, en vain. Officieusement, il est dit que le terrain entre Bogatynia et Świeradów-Zdrój serait inclus en Pologne. Ce sont principalement des forêts et des pâturages. Le différend sur quatre kilomètres carrés de terrain se déroule au niveau ministériel. Ce sujet ne dérange pas non plus les frontaliers qui ne voient pas du tout le problème.”
  7. La chapelle est située à trente mètres de la rivière Hrozová, qui est la frontière tchéco-polonaise. À côté du chemin à travers la forêt (qui était bloquée), reliant deux routes des deux côtés de la frontière. “Initialement, les soldats polonais ne gardaient les frontières fermées que depuis la côte polonaise, puis se déplaçaient de Pielgrzymów en Pologne à travers le pont vers le Pelhřimov tchèque. Ils ont installé un poste de contrôle du côté tchèque devant la chapelle. Un expert qui a supervisé la construction lors de la rénovation de la chapelle Pelhřimov est venu travailler le 28 mai. Il voulait obtenir une documentation photographique sur la résistance aux intempéries des enduits. Les soldats polonais lui ont interdit de photographier la chapelle. Ils ont dit que l'ordre était clair: les Tchèques ne peuvent pas aller à la chapelle.” Galerie avec plus de photos: https://klatovsky.denik.cz/denik-v-regionech/polska-armada-zakazala-pristup-k-ceske-kaplicce-20200606.html Stupide erreur de soldats qui ne connaissaient pas la région. Le plus gros problème est que les diplomates polonais ne se sont pas officiellement excusés auprès des Tchèques.
  8. Mais quell système de conduite de tir les Tchèques choisiront-ils maintenant pour l'artillerie? https://www.czdjournal.com/defence/fire-control-system-for-the-czech-army-we-need-a-comprehensive-solution-polish-topaz-is-the-best-one-273.html?fbclid=IwAR3HPQZ6lbs0AxFIoEwbYmf5f0QoH8fb6ZlVBSPIwmEajtJCaqFewlqjSe0
  9. PT-91 polonais, entraîne le moteur S-12U de 850 ch (il s'agit d'un développement du moteur W-2 du char T-34) produit à Zakłady Mechaniczne PZL-Wola. La transmission a été produite localement à Mikulczyce. En PT-91M pour la Malaisie, le powerpack est également le moteur PZL Wola S-1000R de 1000 ch et transmission Renk ESM350. Transmision polonaise était insuffisante avec un moteur plus puissant. Néanmoins, les tentatives de powerpack ont été longues et ont retardé la realization du contrat. Scania D116 + Renk ESM350 sont proposés depuis 2016 en tant que package de modernisation pour T-72, mais je ne sais pas s'ils ont jamais été intégrés reelement dans un char.
  10. Oplot est un développement de T-80, la construction soviétique des années 80. Sans le soutien de l'industrie russe, Oplot fait face à de nombreux problèmes. (optoélectronique, charger, stabilisation des canons, etc.) À l'heure actuelle, les Ukrainiens sont revenus aux réparations du T-72 de stocks. La panthère noire coréenne n'est pas exportée et est basée sur des technologies de licence. Ce n'est pas non plus un bon exemple de programme réussi.
  11. Pour un pays, ce ne sera pas un projet économiquement rationnel.
  12. L'Italie et la Pologne peuvent entrer dans le programme après l'achèvement de la première étape (création du prototype). Sans participer à la conception des véhicules, plutôt en tant que clients privilégiés. C'est pourquoi Leonardo a proposé un projet de chars polono-italien. https://www.startmag.it/innovazione/ecco-i-piani-di-italia-leonardo-e-polonia-sul-nuovo-carro-armato/?fbclid=IwAR3Xc-Ekyq4wZSF6lHS2sMzXJW2iV1a0fsIVrjdOvPGhU2GvTnL1-RE4yyc
  13. Le rôle de l'artillerie traditionnelle (la moins chère) reste crucial dans les conflits de haute intensité. Pertes (2014-2016) infligées aux Ukrainiens par: 45% d'artillerie et MLRS 17% arme d'infanterie 14% chars et véhicules blindés 13% mines 11% ATGM Ce qui est nouveau, c'est l'utilisation massive de drones pour coordonner les tirs, avec l'utilisation traditionnelle de l'artillerie pour la doctrine soviétique. En Syrie et dans le Donbass, l'artillerie a joué un rôle important dans la destruction non seulement de l'infanterie, mais également des véhicules, y compris des blindés. C'est grâce à la possibilité de suivre la cible en mouvement. En Ukraine, des groupements tactiques de véhicules blindés de la compagnie, attaqués par l'artillerie, ont perdu leur capacité de combat pendant la marche. La part des munitions guidées dans le Donbass n'était pas fréquente. À mesure que le temps de conflit augmente, la part des munitions guidées diminue et le rôle des munitions conventionnelles augmente. Les munitions de précision jouent un rôle secondaire dans la doctrine russe, tandis que la recherche se concentre sur l'amélioration des munitions conventionnelles (y compris les sous-munitions).
  14. La faiblesse du système AMOS est la capacité de charger dans une seule position de tourelle. RAK polonais a un magasin avec 20 obus dans la tourelle et un système de chargement automatique. Il sera également équipé de HEAT guide. Le missile APR 120 sera équipé d'une simple ogive (sans pré-ogive et pénétrateur) avec un insert cumulative, mais suffisant pour top attack efficace. Portée jusqu'à 8 kilomètres. Dans l'armée polonaise, RAK 120mm soutient bataillon d'infanterie motorisé. Dans la compagnie d’appui il y a 2 pelotons de mortiers (8 mortiers automoteur 120mm RAK avec 4 véhicules de commandement d'artillerie (Rosomak AWD ) et 4 véhicules de reconnaissance). La structure du bataillon mécanisé sera la même, mais au lieu de Rosomak, il y aura VCI Borsuk. Après 3 minutes, vous pouvez voir l'intérieur du véhicule.
  15. La spécificité polonaise est une lutte sur leur propre territoire avec de grands groupes mécanisés et blindés. Sans le confort de la domination aérienne. Après 2014, la nature archaïque complète de la défense aérienne a été remarquée. On supposait que le territoire du pays serait défendu par trois couches de défense antiaérienne. -MRAD (100 km) Systèmes à moyenne portée qui, outre la lutte contre les cibles aériennes classiques (avions et hélicoptères), sont également destinés à assurer la défense antimissile. Programme Wisła. 4 batteries Patriot ont été achetées. - SHORAD (25 km) Système à courte portée, en plus des avions de combat et des hélicoptères, combattra également des missiles de manœuvre. Programme Narew. L'achat de 11 batteries est prévu. Les missiles CAMM-ER sont les bienvenus, également pour la marine. - VSHORAD Systèmes à très courte portée conçus pour défendre des installations (Pilica) ou des unités militaires mobiles (Poprad). Poprad a la capacité de combattre des objets aériens rapides et manœuvrants à basse altitude de 10 à 3500 m et à des distances de 500 à 5500 m. Il dispose de 4 missiles Grom, comme en MANPADS. Poprad peut également fonctionner dans le cadre de sa propre batterie antiaérienne (par exemple sur la base des indications du radar à très courte portée Soła) ou de manière totalement autonome. Ensuite, Poprad est difficile à détecter par l'adversaire car il fonctionne passivement. Cela est dû à l'utilisation du seul système optoélectronique pour intercepter la cible, et les missiles eux-mêmes sont guidés vers la cible à l'aide d'une tête infrarouge. Actuellement, la boule optoélectronique est équipée d'une caméra d'imagerie thermique française Sagem MATIS (avec un capteur de lumière FPA refroidi - Focal Plane Array), d'une caméra polonaise de lumière du jour de haute sensibilité produite par PCO et d'un télémètre laser L5LUR de la société australienne Laserdyne. Comprend également l'antenne d'interrogateur à courte portée du système d'identification radar IFF (fabriqué par PIT-RADWAR). Actuellement, 79 véhicules Poprad et 17 radars Soła sont commandés. https://www.defence24.com/polish-military-taking-deliveries-of-poprad-shorad-system Dans les années 90, il y avait une idée de deux canons automatiques Oerlikon KDA 35mm et un radar sur un véhicule. PZA Loara était basé sur le châssis du char T-72M. Finalement, le programme a été abandonné. https://en.wikipedia.org/wiki/PZA_Loara
  16. Soldat polonais tire d'un lance-grenades léger RPG-76 Komar (Moustique) en Irak 2007.
  17. Toutes les écoles, piscines, bibliothèques, etc. sont fermées depuis le début de la semaine et les restaurants et centres commerciaux seront bientôt fermés. Seules les églises sont ouvertes car le gouvernement ne veut pas générer de conflit avec l'institution qui le soutient politiquement. Cependant, le ministre de la Santé Łukasz Szumowski a découragé la participation à la messe dominicale dans les églises et a rappelé la dispense accordée par les évêques. "Les masses audiovisuelles sont une forme de participation à part entière" https://www.gazetaprawna.pl/artykuly/1459776,msze-swiete-koronawirus-w-polsce.html Actuellement, la plupart des personnes infectées en Pologne sont des personnes qui sont restées à l'étranger ou des étrangers. Par conséquent, la fermeture des frontières et la mise en quarantaine obligatoire sont rationnelles.
  18. A partir de dimanche, la frontière et l'aéroport seront fermés Dans la nuit du samedi au dimanche, ils seront restaurés contrôles à toutes les frontières.. Pour l'instant, pour 10 jours, avec possibilité de prolongation pour 20 autres, puis pour un mois. Les frontières restent ouvertes à la circulation des marchandises. Les citoyens polonais seront dirigés vers une maison de quarantaine de 14 jours après avoir franchi la frontière. Les départs de la fermeture de la frontière s'appliqueront aux étrangers qui résident et travaillent légalement en Pologne - soumis à une quarantaine de 14 jours. https://wiadomosci.gazeta.pl/wiadomosci/7,173952,25788910,68-przypadkow-koronawirusa-w-polsce-osoby-wracajace-z-zagranicy.html#a=15&c=163&t=14&g=a&s=BoxNewsMT
  19. Pour l'instant, Frontex n'a pas ses propres agents, doit donc être basée sur des garde-frontières des États membres. La Pologne s'est déclarée prête à envoyer 100 gardes-frontières et 100 policiers en Grèce pour soutenir ce pays dans le cadre de la crise migratoire à la frontière avec la Turquie. https://www.rmf24.pl/fakty/swiat/news-polska-moze-wyslac-do-grecji-pogranicznikow-i-policjantow-ch,nId,4362352 Mais au cours de l'année Frontex deviendra plus efficace. Article dans le quotidien “Rzeczpospolita” (14.11.2019): "Frontex recrute des gardes-frontières européens. Il n'y a pas eu d'approfondissement de l'intégration depuis l'union bancaire il y a huit ans. Jusqu'à présent, environ 1 300 gardes travaillaient pour Frontex, mais ils étaient des officiers des différents États Schengen qui avaient signé des contrats à court terme avec le siège de l'UE. Ils portaient toujours les uniformes de leur pays, mais avec une bande bleue. Cependant, en quelques jours, le processus de construction d'une véritable formation européenne a commencé. Le ministre polonais des Affaires européennes, Konrad Szymański, a déclaré: - Nous avons soutenu le renforcement du mandat de Frontex, mais après les changements que nous avons postulés. Dans un premier temps, la création d'un système centralisé basé sur les décisions de la Commission européenne a été supposée. Cependant, cela a été compensé par le renforcement du rôle du Conseil de l'UE. Dans cet arrangement, le garde-frontière européen doit compléter le garde national et non le remplacer. Cela est particulièrement important pour les pays menacés par la crise migratoire. Pour cette raison, nous avons plaidé pour le renforcement du mandat de Frontex en matière de retour des immigrants illégaux. Au départ, l'agence recherche 700 agents. Après la formation, ils commenceraient à travailler aux frontières le 1er janvier 2021. Il s'agit de gardes ordinaires, mais aussi de spécialistes de la détection de faux documents ou d'enquêteurs spécialisés dans le développement de la mafia des passeurs. D'ici 2027, Frontex emploiera jusqu'à 10 000 ces agents: dès l'année prochaine, le budget de l'agence bondira de 26%, à 421 millions d'euros. La plupart des nouveaux employés travailleront sur le terrain, mais pendant ces huit années, Varsovie rejoindra quatre centres comptant le plus de salariés employés par l'Union: Bruxelles, Luxembourg, Strasbourg et Francfort. L'intérêt pour le recrutement est très élevé, car les conditions offertes par Frontex sont attractives. L'officier de rang le plus bas soutenu par deux enfants d'âge scolaire peut compter, avec les allocations de séparation, environ 3000 euros par mois. Cela peut toutefois créer des problèmes, car les agents de Frontex travailleront à la frontière aux côtés des gardes employés par les autorités nationales. Dans le cas des pays les plus pauvres de l'UE, les différences de revenus peuvent donc être drastiques. Les pouvoirs des gardes-frontières européens seront étendus. Ils pourront porter des armes, détenir des personnes à la frontière et envoyer des immigrants illégaux dans leur pays d'origine. Frontex pourra également offrir elle-même un soutien individuel, et pas seulement répondre à leurs appels, comme c'est le cas aujourd'hui." https://www.rp.pl/Unia-Europejska/311149906-Frontex-z-nowymi-uprawnieniami-rekrutuje-funkcjonariuszy.html
  20. Il existe également un projet européen commun que Radmor dirige avec Thales comme principaux participants. Cela s'appelle ESSOR (European Secure Software Defined Radio). L'Allemagne vient de devenir le troisième participant. La coopération de Thales et Radmor, qui fait partie du groupe WB depuis un certain temps, dure depuis 26 ans. Les Polonais ont d'abord pris le relais des technologies françaises de production de systèmes d'identification modernes (IFF), et peu de temps après les technologies nécessaires à la construction de stations de radio numériques de la famille PR4G. WB est une entreprise moderne qui produit des drones, des systèmes de contrôle de tir d'artillerie et des communications. Il existe des possibilités de coopération, mais la volonté des politiciens est nécessaire. https://www.defence24.pl/francuska-minister-wspolpraca-grupy-wb-i-thalesa-wzorem-dla-innych
  21. UK post-Brexit blue passports will be made by a Franco/Dutch company at a factory in Poland, under EU procurement rules. https://www.thetimes.co.uk/article/uk-post-brexit-blue-passports-made-in-polish-factory-gh5jthw9h
  22. Le garde-frontière polonais a ouvert des offres pour l’achat d’un patrouilleur de haute mer. L'unité amorcera le processus de remplacement des navires de patrouille Kaper-1 et Kaper-2 précédemment exploités. PGZ Shipyard de Pologne et Socarenam de France ont participé au concours. Il a été révélé que le budget prévu pour l'achat d'un bateau de patrouille était de 111,3 millions de PLN brut. L'offre polonaise s'élève à 139 millions de PLN brut, tandis que l'offre française ne représente que 111 millions de PLN. Le contrat peut être signé dans les prochaines semaines. https://radar.rp.pl/przemysl-obronny/16321-francuzi-dostarcza-patrolowiec-dla-morskiego-oddzialu-strazy-granicznej
  23. Polonais sont divisés. PiS présente une version simple de la réalité, attrayante pour ses électeurs populistes-nationalistes. Malheureusement, il veut prendre autant de pouvoir que possible, violant même la constitution polonaise. Situation sans précédent après 1989. La moitié des Polonais sont critiques et aussi protestant activement. Depuis 15 ans, l'UE est devenue l'environnement économique naturel de la Pologne et garantit la prospérité et la stabilité. Les deux côtés du conflit se radicalisent. La Russie est un pays autoritaire avec seulement deux options de pression (militaire et énergétique). Cela inquiète la plupart de la population. Cette opinion est partagée par l'Ukraine, les pays baltes et scandinaves et la Roumanie. Malheureusement, la Pologne a perdu de nombreuses capacités militaires ces dernières années. Il faut du temps et de l'argent pour les reconstruire, ce qui soulève un débat politique. Les affaires militaires étaient dominées par les États-Unis. Ce conflit autour Caracal a montré que l'Europe et l'Amérique peuvent avoir des intérêts différents. Pour deux options politiques, il est devenu un symbole de la vision de l'avenir de la Pologne (relation étroite avec l'Europe ou les USA). :) https://kaldun.pl/sklep/je-suis-caracal/