Bruno

Members
  • Compteur de contenus

    8 566
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    4

Bruno last won the day on November 16 2015

Bruno had the most liked content!

Réputation sur la communauté

1 221 Excellent

1 abonné

À propos de Bruno

  • Rang
    Héros
  • Date de naissance 22/01/1971

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Nord-Ouest
  • Interests
    Tout ce qui flotte et ce qui vole...
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

3 302 visualisations du profil
  1. Bruno

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Toujours la même histoire de c... qui se répète de programme en programme : on choisit les options minimalistes (se rappeler qu'à la base il devait y avoir des FREMM avec canon de 127mm, et que les silos A70 des MDCN devaient pouvoir tirer des Aster-30...), puis après il est expliqué que faire des modifications pour installer ce qui était prévu au tout début du programme coûterait trop cher ; mais que le programme suivant de frégates va y remédier, car elles seront mieux dotées, et puis...finalement on y met encore le "minimum syndical" du moment. Le radar à antennes planes conformes faisant maintenant partie des "minimums incontournables", quand on veut pouvoir dire qu'on est dans les "first class navies", c'est seulement pour ça que les FTI auront le SF-500, plutôt que la version boostée de l'Héraklès. Mais à côté de ça, c'est la bonne excuse de com' pour justifier la sous-dotation en silos Aster, ou le fait qu'il n'y ait toujours pas d'affûts Mistral, ni de canon de 127mm...
  2. Des mesurettes sur le pouvoir d'achat des plus modestes, qui font déjà sortir les technocrates (surpayés, ils coûtent chacun 8 fois le SMIC aux contribuables de l'U.E...) de la Commission Européenne du gué, avec leur habituel cinéma autoritariste > http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/12/10/97002-20181210FILWWW00310-la-commission-europeenne-vigilante-face-aux-mesures-annoncees-par-macron.php Pour rester dans le sujet du fil, il est clair qu'avec cette situation où des gens non-élus font les gros yeux aux élus nationaux, à la moindre mesure nationale pouvant avoir un impact budgétaire, l'U.E est en voie d'auto-destruction : car les populations acceptent de moins en moins ces oukazes venant de l'extérieur (d'ailleurs, sauf à être contre le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, à gérer leurs affaires, contre la Démocratie quoi..., comment le leur reprocher ?). On peut toujours argumenter "hep, hep, hep, rien d'imposé, c'est l'application des traités approuvé par les Etats, les commissaires européens sont des entités supérieures qui veulent notre bonheur malgré nous..." : approuvé par les parlements des Etats, sans doute, mais pas forcément par leurs populations : cf le résultat clair du référendum de 2005 sur la Constitution Européenne en France : rejeté à 55% des français, mais adhésion à cette "Constitution" ratifiée malgré tout en 2008, à l'initiative d'un ex-Président qui s'est assis sur le vote populaire, jugeant que les gueux n'étaient pas qualifiés pour décider de leur avenir... Quand à notre adhésion au traité de Maastricht, suite au référendum de 1992, la majorité fut très courte : 51.3%, et jamais depuis 27 ans les français n'ont été directement consultés sur le sujet (ou alors en 2005, où leur réponse fut bafouée, justement...) ; donc là aussi, il est abusif de considérer que ce vote très ancien justifie aujourd'hui que la souveraineté économique des Etats membres soit sous tutelle. En fait, si l'U.E était un espace démocratique, comme ses tenants le prétendent faussement, les traités prévoieraient régulièrement (tous les 10 ou 15 ans, par exemple) à la même date l'organisation de référendums nationaux relatifs à l'acceptation, ou pas, de règles supranationales contraignantes, sous l'égide d'institutions dotées de pouvoirs pour les faire appliquer. Avec à chaque fois deux cartes susceptibles d'être modifiées : une "zone fédérale", comprenant les Etats dont les peuples ont accepté que des institutions supranationales récupèrent une partie de leur souveraineté ; et une "zone de libre-échange économique" englobant les Etats de la zone fédérale, mais dont les Etats signalés par une autre couleur seraient juste engagés par des règles correspondant grosso-modo au fonctionnement de ce qu'était la C.E.E (avant 1993, donc). Certes, ça reviendrait à organiser la cohabitation entre "2 variétés d'Europe" (l'une étant une quasi-Fédération, et l'autre juste une Alliance d'Etats souverains ) avec des règles de fonctionnement différentes ; mais ça aurait l'énorme mérite d'être Dé-mo-cra-tique !... Comment, vous dites ? "Mais non, car comme J.C Juncker l'avait dit à J.Chirac en 2005 : "Jacques, à un référendum, la réponse n'est jamais celle à la question posée !". Ben voyons... Dans ce cas, il faudrait aussi abolir la notion de viol, car quand une personne a dit (ou plutôt crié...) "Non !", en fait elle ne répondait pas à la question posée (les rares fois où elle lui a été posée...), mais à une autre question, imaginaire donc on ne saurait considérer qu'elle n'a pas consentie...Ok... On peut aller loin avec ces raisonnements qui nous expliquent que quand la population est directement consultée ça ne vaut rien, car alors sa réponse est un hors-sujet, portant sur une autre question plus générale...
  3. Bruno

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Merci @g4lly . Euh, l'absence d'antinavires Exocet MM40 Block-3 est un oubli des rédacteurs, ou c'est que les FTI n'en auront finalement pas ? (Pourtant, sur les vidéos en images de synthèse on les voit parfois en tirer, donc je pencherais plutôt pour l'oubli...)
  4. Bruno

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    A priori on dirait que les 2 ou 3 dernières des 5 FTI que la MN va recevoir seront davantage équipées que les 2 ou 3 premières ; mais n'étant pas abonné à Mer & Marine je peux pas en lire plus...> https://www.meretmarine.com/fr/content/les-premieres-fti-moins-equipees-que-les-dernieres L'un d'entre vous est-il abonné pour nous faire un copier-coller du texte, ou sinon un résumé (si jamais ils ont bloqué la fonction copier-coller...) ?? Merci d'avance !
  5. Bruno

    Bonjour à tous

    Bienvenue à toi, dans notre village virtuel de passionnés !
  6. Bruno

    Trois-Ponts!

    Bienvenue à toi, mousaillon !
  7. Bruno

    [LPM] Loi Programmation Militaire

    "L'insécurité" (surtout intérieure, évidemment, tant que l'on n'est pas en guerre ouverte/classique) est sur le podium des préoccupations des français, cela ressort régulièrement des sondages sociétaux. Il en ressort aussi qu'environ 80% des français (et même chez les électeurs "de Gauche" c'est largement + de 50%) veulent que l'on reste une puissance militaire de niveau mondial. Certes, comme ça n'aura pas d'impact immédiat sur leur vie, ils ne descendront pas dans la rue si une fois de plus le politique trahit sa parole et ne respecte pas la LPM qu'il a faite voter en baissant les crédits qui devaient aller à la défense au budget 2019. Mais il y a des généraux à la retraite, qui ont un franc-parler connu et sont ulcérés de la désinvolture persistante des élus vis à vis des enjeux géo-stratégique et de nos armées. Ils commencent à être connus, car relativement actifs sur les RS et parfois invités à la TV ou la Radio (y compris les TV et radio en ligne comme RT France, qui ont trouvé un public significatif) : on pense aux généraux V.Desportes, De Villers après son spectaculaire départ en juillet 2017, le Général D.Tauzin, le Général B.Soubelet (de la Gendarmerie pour ce dernier), voire au vieux Général Piquemal de la Légion... Du coup, la plupart des français l'apprendraient en l'espace de quelques semaines, et sans être une cause de manifs dans les rues en soi, cela s'ajouterait au mécontentement général d'une large majorité de la population , vis à vis de la manière dont est géré le pays depuis tant d'années. Sauf grand changement de cap de l'équipe actuelle, ce ne sera pas parce que le mouvement des Gilets Jaunes va logiquement se diviser en plusieurs factions et s'essouffler (déjà 1 mois qu'il dure, c'est rare !) que cette colère multi-factorielle va disparaître... Si le pouvoir donne un coup de canif dans la mise en oeuvre débutante de sa LPM, il achèvera de démoraliser les militaires (à qui il demande beaucoup...), qui sont excédés d'être depuis + de 20 ans des "variables silencieuses d'ajustement". Il achèvera aussi (et c'est ça qui pourrait le faire hésiter un peu...) de se plomber dans les urnes pour l'échéance du 5 mai, puis ensuite pour les suivantes. C'est là qu'il le paiera, pas à l'occasion de la crise des "Gilets Jaunes"... Et comme je le disais, les militaires auraient au passage tout de suite l'occasion de voir si leur CEMA, le Gal Lecointre, défend vraiment leurs moyens, leurs conditions de travail, comme il avait bravachement promis de le faire lors de sa nomination fin juillet 2017 : s'il était sincère en disant cela, alors il devra, en liaison avec la MinArm Florence Parly, soit obtenir que les budgets annuels prévus par la LPM deviennent réalité, soit claquer la porte et bien faire savoir pourquoi ! Ce serait le comportement d'un homme d'honneur, comme l'est le Général De Villiers.
  8. Bruno

    Exoplanètes.

    SPECULOOS, un groupe de 4 télescopes européens (chacun équipé d'un miroir d'1 mètre de diamètre) a vu sa première lumière ! Ce nouveau réseau de télescopes se concentre sur la détection de planètes terrestres potentiellement habitables autour de petites étoiles. Ils ont été installés avec succès à l'European Southern Observatory (ESO) du Paranal, au Chili (celui-là même qui héberge le VLT, avec son miroir de 8m20 de diamètre). Ils sont pour l'instant en phase de rodage/calibrage, et devraient vraiment commencer leurs opérations scientifiques en janvier prochain. Les exoplanètes découvertes par SPECULOOS nous permettront d'étudier des mondes similaires à notre Terre et d'avoir une meilleure compréhension de cette population d'exoplanètes. D'autres télescopes (dont un au Mexique, un au Maroc, et un à Ténérife) joindront bientôt leurs capacités au projet SPECULOOS. https://www.eso.org/public/news/eso1839/?lang&fbclid=IwAR37IwugrnwBgTWnnt1DLtyvdpGJg-irXRDrY1rk769y0XrkLCE2h2E7B08 Photo du site > Défilé de la Voie Lactée ai dessus des dômes abritant les instruments >
  9. Bruno

    [LPM] Loi Programmation Militaire

    Probablement, car bien qu'il y aurait plusieurs autres pistes, et pas seulement pour les dépenses d'ailleurs (par exemple, augmenter le volet "recettes" du budget en luttant davantage contre la fraude fiscale, qui selon les sources et les enquête représente un "manque à gagner" de 30 à 100 milliards d'Euros/an, modifier certaines lois qui permettent "l'optimisation fiscale" qui représente encore plus...), le "principe de lâcheté" consiste à toujours prendre in fine le fric chez ceux qui n'ont pas le droit de s'exprimer, ne feront pas de manifs et surtout ne font jamais de généreuses donations ou largesses aux partis politiques... A part que l'une des revendications des GJ, en dehors du "coût des carburants et de la vie", est de bénéficier de + de services publics, notamment au vu des taxes et impôts parmi les + élevés au monde que l'on paye en France (pas moi qui l'affirme mais presque tous les économistes et ce depuis 20 ans). Hors la sécurité, mission régalienne s'il en est, est parfois évoquée à ce sujet, sans doute plus en pensant aux moyens et effectifs de la Police. Mais les attentats récents (+ ceux que l'on risque d'avoir dans les mois qui viennent) ont bien montré que les forces armées y participent aussi, lorsque les menaces se font plus fortes et sont + ou + téléguidées par des groupes extérieurs. Je ne crois pas que le Général De Villiers, qui est maintenant libre de sa parole, laissera passer ça sans faire savoir dans les médias qu'on hypothèque la sécurité de la population. Et concernant le nouveau CEMA, le Général Lecointre qui avait promis d'être vigilant voire intraitable là-dessus, ce serait l'occasion de voir si c'est bien l'homme déterminé et moralement incorruptible pour lequel il essaie de passer, ou juste une carpette carriériste parmi d'autres !
  10. Bruno

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Le déplacement des FTI sera justement de 4300-4500T, et je suppose de 5000 pour les versions allongées proposées sur le marché export. Mais en effet, quand on pense que le VLS Mk41 embarque 4 EESM dans chaque silo, ce qui n'est pas le cas des VLS Sylver de Naval Group, tu as raison : concernant la version française de 121m de long, mettre tout ce que tiu proposais ferait trop de charge, trop d'encombrement et risquerait d'hypothéquer la stabilité par grosse mer. A vrai dire, ce sont les FREMM qui ont vraiment le gabarit pour inclure tout ce que tu proposes, et c'est là que l'EMM a raté le coche : quand le nombre initial des 17 (certes irréaliste a été réduit à 11, puis à 8, ils auraient du exiger le budget pour leur mettre un canon de 127mm (du moins sur les 6 ASM...) !
  11. Bruno

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Les frégates de classe ANZAC (modèle dédié de Meko-200 de Tyssen -Krupp), des marines australiennes et néo-zélandaises, ont presque tout ça (sauf pour les containers et les facilités de mise en ouvre de commandos), et dans un gabarit de 118m de long pour 14m80 de large. Leurs versions modernisées (différentes entre les 2 marines) ont le canon BAE 127/62 (à la place de l'ancien 127/54) et 32 ESSM, 4 TLT, 1 Phalanx (pour les néo-zélandaise ; sur les australiennes je sais plus s'il y a un CIWS)...> http://military.wikia.com/wiki/Anzac-class_frigate Donc, ça se caserait sans vraie difficulté dans une FTI de 121 X 17m, ou une future "frégate de second rang" de 3500-4000T, si c'était demandé dès le départ.
  12. Bruno

    menaces intérieures

    Oui, les besoins "de base" ont augmenté, avec en effet des besoins pas du tout vitaux (comme le Smartphone à changer tous les 3 ans, la PS4, une voiture pour chacun dès 20 ans...)... Mais : cela est-il typique à la France ?? Non, c'est un phénomène mondial (et même dans des pays relativement pauvres : vas en Arménie et tu verras que tous les "d'jeunes" ont un Smartphone dernier cri, sans doute d'un modèle plus récent que le tien...) ; dès lors pourquoi ce fort mécontentement, et ce sentiment d'un gros foutage de gueule, qui est bien plus fort chez nous que chez d'autres ? Un bon début de "3ème option", qui aurait pour sûr le soutien de 90% de la population, serait de réduire fortement les avantages exhorbitants, et parfois scandaleux, des hauts-fonctionnaires (primes ultra-généreuses, logements de fonction immenses...), cette myriade de plus de 15 000 personnes gravitant autour des politiques (dont les 1 132 de l'A.N, cf plus haut ce que je disais à Skw). Tu trouveras plein d'articles sur le Web là-dessus, plein de reportages. Mine de rien, vu que chacun d'eux coûte au total 30 à 40 fois plus cher qu'un "sans dent" bénéficiant des aides sociales, ça représente un "pognon de dingue" ! Je suis bien d'accord avec toi là-dessus... Par contre, ce délire collectif dans lequel on est rentré (de se créer des besoins artificiels pour le plus grand profit des multinationales...) est quasi-mondial, ce n'est en rien un phénomène spécifiquement français. Donc, par rapport à ça, c'est toute l'Humanité qui sera forcée de revenir aux fondamentaux : ça a peu de rapports avec le climat de fort mécontentement que nous avons dans notre pays en ce moment.
  13. Bruno

    menaces intérieures

    Mouais... Donc dans les années 1970, dans les zones rurales on vivait encore en habillés de peaux de lapin, et la seule activité qu'il y avait était les usines de traitement de peau de lapin ? J'en avais pas une vision si "sauvage" J'ai tout de même l'impression que certains ont en tête une vision de la campagne française à la fin des "30 glorieuses" très caricaturale... Il y avait bel et bien, peut-être pas dans chaque département, mais en général, un maillage plus "égalitaire" des services publics et de l'activité économique. D'ailleurs, chez les géographes qui étudient le sujet, la désertification des zones rurales est bien plus souvent expliquée comme une conséquence de la disparition des activités et SP dont elles bénéficiaient auparavant (incluant l'Agriculture, qui est progressivement passée d'un modèle encore extensif dans les années 1950, à un modèle "tout intensif" à partir de la fin des années 80), ou comme une conséquence de la disparition des petites lignes de train, que comme sa cause. Sinon, oui, merci, j'étais déjà au courant que la mauvaise gestion des deniers publics, avec par exemple une Loi de 1973 votée sous Pompidou qui fixe le principe de l'endettement public via des emprunts systématique aux banques (plutôt qu'à la population sous forme d'emprunt d'Etat / bons d'Etat, par exemple), avec des taux d'intérêt susceptibles d'être élevés, a bien commencé à cette époque là. Par contre, ce principe de l'endettement à qui mieux mieux auprès des banques n'est pas inscrit dans la Constitution ; et donc les gouvernements en place depuis, y compris l'actuel (même si la marge de manoeuvre se réduit de plus en plus, par effet de cumul des conséquences de cette erreur fatale), pouvaient le modifier. Les gens ont aussi le sain réflexe parfois de se rappeler qu'au delà de la réduction des dépenses publiques, pour laquelle la piste de mettre fin aux privilèges exhorbitants des milliers de hauts-fonctionnaires que nous avons est "comme par hasard" toujours écartée (cf par exemple, un reportage de l'équipe de J.J Bourdin sur les 1 132 fonctionnaires de l'Assemblée Nationale : on le trouve facilement sur YouTube...), l'autre piste pour équilibrer un budget c'est le volet "Recettes". Or, quand les "gueux" que certains croient si neuneus, entendent le résultat d'enquêtes, ou carrément de rapports officiels du Sénat, qui concluent que le montant de la fraude fiscale est d'au moins 30 milliards d'Euros par an (les chiffres de 60, voire de 100, milliards étant de + en + souvent évoqués), sans parler des lois autorisant à côté de ça l'optimisation fiscale (donc légale, mais dont le montant en pertes de recettes est encore plus grand), et que malgré ça on leur explique que la seule piste pour augmenter le volet recettes du budget c'est d'augmenter les taxes sur ce qui les touche au quotidien... Eh bien, ils ont le sentiment largement justifié qu'on se fout de leurs gueules !
  14. Bruno

    menaces intérieures

    Bon, ça dérape vers un débat économico-social des plus classiques, qui a déjà eu lieu sur au moins 20 fils du forum depuis des années, et les modos vont bientôt recadrer à juste titre... Mais je tiens à dire que : Il n'y avait pas tout ça dans les années 70 et 80 (eau potable au robinet, hôpitaux gratuits ou presque, éclairage public, Policiers, secours gratuits...) ?? Pendant ces décennies où les "prélèvements obligatoires" étaient globalement bien moins élevés, et la fameuse "croissance économique" déjà faiblarde ?? Ou alors, si les gens qui ont connu ces années ont juste rêvé qu'ils étaient moins ponctionnés à l'époque, il faudra m'expliquer pourquoi depuis 20 ans tous les économistes parlent de la "pression croissante des prélèvements obligatoires en France", et les socio-géographes de la perte des services publics dans les toutes petites villes : souvent plus de bureaux de Poste, plus de Gendarmerie... Non seulement il y avait toutes les prestations que tu évoques, mais en prime on les avait presque partout. Les gens sont peut-être moins irresponsables et stupides que certains ici ne le croient... En général, ils ont conscience que les services publics ne viennent pas de "la main de Dieu", et sont financés par nous tous. C'est juste que beaucoup de ceux qui sont d'âge mûr (les + de 50 ans étaient en position de payer des taxes et impôts à cette époque) se souviennent qu'alors on en avait globalement autant "pour moins cher" (et carrément plus, en zone rurale : par exemple, la plupart des villages d'environ 1000 habitants avait leur bureau de Poste, alors qu'aujourd'hui souvent il n'y en a pas, même dans des gros villages/petites villes de 2000 habitants, on avait souvent une maternité moins loin...). Quand aux jeunes, eh bien ils entendent ceux qui étaient déjà "Citoyens" dans les années 70-80 en parler, et comparer... Alors à contrario, ils se disent que si ça a changé, que si aujourd'hui on est davantage ponctionnés, pour une qualité et des prestations de "services publics", perçues comme moindres, pour une qualité de vie qui se détériore dans un nombre croissant d'endroits, c'est forcément qu'il y a "mauvaise gestion", ou "détournements d'argent publics" au profit d'une minorité/de plusieurs minorités... Ont-ils torts ? Ça reste à démontrer... La "Jacquerie" actuelle, est une rébellion basée sur ce constat simple, qui est récurrent et a souvent été exprimé par les voies normales (syndicats, partis politiques, manifestations sous forme de défilés...), depuis une quinzaine d'années. Cela sans autre réponse que l'indifférence ou le mépris de la part des "autorités". On en a encore eu l'illustration avec l'attitude du gouvernement et du Président les 3 premières semaines du mouvement des "Gilets Jaunes"...
  15. Bruno

    menaces intérieures

    Oui, désolé pour l'erreur de groupe (Les Béruriers Noirs, et Trust avaient des thématiques et textes tellement similaires...), je m'en suis rendu compte et j'ai corrigé juste avant que tu le dises. Oui, oui, tu t'exprimeras, on en a tous le droit sacré, du moment qu'on reste dans le respect de l'autre... Après, si le ton monte jusqu'à un point trop "percutant", les flics, puis magistrats, auront la délicate tache de répartir les responsabilités. Ce sont finalement eux que j'ai le plus envie de plaindre en ce moment, alors que concernant les magistrats j'en ai habituellement une assez mauvaise opinion... (comme quoi, cette crise inédite fait bouger les perceptions)