SinopeMT

Members
  • Content Count

    425
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

SinopeMT last won the day on May 11 2016

SinopeMT had the most liked content!

Community Reputation

359 Excellent

About SinopeMT

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Interests
    Hôtels
  • Pays
    Switzerland

Recent Profile Visitors

1,521 profile views
  1. Ce graphique est véritablement effrayant au coeur d'un article dense et intéressant. Je suis néanmoins très étonné que la France a un taux de mortalité supérieur au UK et à la Suède alors que le climat est meilleur, avec un mode de vie plus favorable à la santé gériatrique. Je suis tombé récemment dans la bibliothèque des parents sur un essai de Edward Behr "Une Amérique qui fait peur", publié au début des 1990 et j'ai assez surpris du nombre de thèmes prémonitoires, notamment sur la destruction du tissu économique qui affecterait les périurbains et les "ploucs", la dérive de l'émotion, notamment la "mémoire restituée" etc...
  2. Pour rebondir sur le contenu plus que sur le messager, j'ai trouvé sa restitution de la division démocrate/républicaine caricaturale à propos de l'épidémie, dans une lignée très Hillary Clintonesque des "deplorables". Ce rift intellectuel qui dénie toute intelligence à ceux qui votent Républicain est incroyable. San Francisco que je visite une fois par an n'est pas un paradis, avec une congestion automobile insupportable, une précarité effrayante et quantités de quartiers vraiment craignos avec par exemple Tenderloin à côté de Mission Street dont il parle. Uber a également une très grosse charrette, mais c'est également la culture d'entreprise de sur recruter pour tirer la chasse à intervalles réguliers.
  3. C'est vraiment cette affectation germanopratine des gens du milieu politico-journalistique, des gens qui n'ont aucun problème de légitimité ni d'ego. Il est tellement acquis et naturel qu'ils soient la fine fleur, que le narcissisme transparaît même en disant simplement bonjour. C'est très drôle (et un peu triste mais c'est certainement la jalousie qui parle).
  4. Merci pour ce petit podcast. Ma soeur travaille également à SF ainsi que son mari. Je n'ai pas le même son de cloche. Ce qui est très drôle, c'est que au ton, les maniérismes, les tics de langages etc... on perçoit un côté très "France intellectuelle supérieure" avec une affectation qui fait saigner les oreilles. En cherchant le profil sur Linkedin, le jeune est passé par Science Po et est au service de Sundhar Pinchai .
  5. Bolso est vraiment lamentable et il est malheureux que la pandémie ait lieu pendant son mandat. Le qualifier de Trump tropical est une erreur dans le sens où le type a toujours été un homme politique outrancier et ridicule, fou et méchant qui n'aurait jamais dû se retrouver au pouvoir. Malheureusement, il est au-delà de tout effroi dans sa pratique de gouvernement qui est la négation même d'un gouvernement en fait. Sa participation à cette manifestation pré-insurrectionnelle est un beau témoignage de sa folie de pouvoir, et d'un entendement digne de celui d'un gosse de 12 ans. Le comble par rapport à Trump est qu'il a fait tremper tous ses fils dans la marmite ô combien rémunératrice de la politique brésilienne. Mes amis là-bas respectent le confinement à Sao Paulo et croisent les doigts, la plupart n'était pas bolsonariste. Cela dit, une latifundiste d'origine gréco-allemande, francophone domestique commence tout juste à regretter d'avoir été bolsonariste (elle était représentative de ces élites ivres de ressentiment anti-PT).
  6. Je suis justement en train de lire la biographie de 2014 de Pétain par Bénédicte Vergez-Chaignon, dont la moitié est consacrée de l'ambassade en Espagne en 1939 jusqu'à la déchéance. Le contenu est sans concession et il ressort clairement que Pétain était en effet à côté de la plaque, infatué de sa personne mais malheureusement bénéficiait d'une gloire exagérée (dont il n'était pas toujours dupe). La responsabilité de Pétain dans le cul de sac de Vichy est patente mais il faut noter que les élites, les journalistes lui ont donné beaucoup trop d'importance lors de l'entre-deux-guerre. Pétain n'avait pas de projet patriote, bien au contraire il avait une idée pénitentielle de la France fautive de son régime précédent, qui doit passer par un purgatoire sous une Europe menée par le Reich vainqueur.Jusqu'au bout, Pétain n'envisageait pas la défaite allemande. Pour ce qui est du troube neurodégératif, il semble évident à partir de 1942 en effet, auparavant et malgré son grand âge, seule sa capacité de travail est affecté mais sa tête demeure fonctionnelle. La dégénérescence se fait plus net à partir du moment où il reprend Laval, perd son entourage - qui bien que dans l'ensemble est sycophantique - était moins extrême que le gouvernement Laval et la délégation à Paris. L'antisémitisme de Pétain n'est pas certain, même s'il était perméable aux clichés antijuifs. Par ailleurs, il était obsédé par la distinction Juifs français/juifs étrangers, et en la matière, sa xénophobie dépassait son antijudaïsme. Mais son entourage et lui ont néanmoins appuyé sur le champignon afin de s'attirer les bonnes grâces des Allemands dans le cadre de la tactique de négociation de Pétain: arriver à poil, s'ouvrir les veines avant de demander le gilet de son adversaire pour enfin s'écorcher afin d'avoir la promesse que l'adversaire retire ses gants. Autant, il semble bien que le régime de Vichy au niveau de sa tête politique et supérieur était antisémite, incompétent et réactionnaire, il ne semble pas représentatif du peuple français dans son antisémitisme et collaborationnisme. Pétain fait "don de sa personne à la France" et sa popularité personnelle lui permet d'instituer cet étrange régime que la structure n'a jamais pu être formalisée (la Constitution n'a finalement jamais été présentée). Là, la figure de Pétain était populaire mais passé le choc de la défaite et de l'effrondrement, l'impopularité de la nouvelle administration, le manque d'entrain des Français a suivre la Révolution Nationale provoquent l'invasion de la zone libre en novembre 1942 et par la suite, l'on peut considérer qu'à partir de 1943, Vichy n'a plus grande prise sur les événements et la population.
  7. SinopeMT

    Nanas au combat

    Tout à fait d'accord. Le niveau monte mais il demeure qu'en matière sportive, le sport masculin est quasiment toujours précurseur car le physique précède la technique à haut niveau. Le biathlon est un super produit et les filles ne souffrent pas de la comparaison avec les garçons mais les novateurs sont les garçons (souvent car il y a plus de moyens mais aussi car ils ont plus de possibilités physiques).
  8. SinopeMT

    Nanas au combat

    Pour le tir en biathlon d'après l'IBU, le niveau demeure plus dense chez les garçons globalement https://biathlonresults.com Martin Fourcade dans la lignée de Poirée a fait entrer le tir dans une autre dimension avec plus de 90% de réussite depuis plusieurs saisons avec une cadence exceptionnelle. Chez les femmes, Dorothea Wierer a pris son parti de bombarder avec une cadence incroyable mais un déchet supérieur, environ 80%. Dans l'ensemble, le niveau est moins dense sur le plateau féminin et le compromis est moins optimisé. Là où le vainqueur masculin est Top 3 skieur et n°1 ou 2 en tir, les femmes sont un peu moins équilibrées. Enfin, la capacité de récupération est très importante en biathlon et les garçon gagnent là encore un petit avantage sur le pas de tir au moment de baisser le rythme cardiaque: ils le font plus rapidement et gagnent encore un peu de temps.
  9. Lady X est un personnage bien antérieur à MarySue et n'a pas vocation à rabaisser les protagonistes cis-genres dans un but militant. Plutôt que d'inventer un antagoniste pour chaque diptyque, Lady X remplit très bien sa fonction de némésis en apportant un bon constraste dans le dessin (car dans le caractère, elle n'est pas très féminine). Même si pour moi son meilleur épisode est celui du pilote au masque de cuir. Dans les derniers Zumbiehl, c'est le côté de plus en plus James Bondien qui fait tiquer plutôt que l'incroyable versatilité de Lady X qui n'est pas une nouveauté.
  10. Bolsonaro et ses commentaires nostalgiques et d'un mauvais goût certain à l'égard de la dictature des généraux y ont contribué également (dédicace au colonel qui s'occupa du cas Rousseff pendant le procès en destitution, entourage de généraux assez présent, projet de militarisation encore plus poussée des polices contre la drogues). Une autre hypothèse serait que ce n'est pas tant l'institution en qui la population a confiance que certaines caractéristiques et capacités attribuées à l'armée (ordre, hiérarchie, planification et exécution) en tant que clichés qui sont ressenties comme un manque dans la société brésilienne dans son ensemble qui explique sa bonne popularité ? Sur le front économique, il semblerait que le pays soit repartie avec plus de 2% de croissance.
  11. Parce que Ghosn est perçu comme l'instrument de Renault et de l'Etat français à la suite de l'épisode des droits de vote double. Ce sont des cow-boy français qui sont venus redresser Nissan même si - et c'est tout à leur honneur - ils n'ont pas la délicatesse d'un éléphant dans un magasin de porcelaine.
  12. C'est sûr que la discussion est un peu vaine. En revanche, le sentiment d'humiliation au Japon doit être atrocement fort et pourrira considérablement la vie des entreprises et citoyens français là-bas.
  13. En principe du droit international privé, il est hautement improbable que la Justice libanaise puisse être compétente et encore moins reconnue légitime. In fine c'est une décision politique qui permet à la justice d'exercer son jugement, en pratique l'exécutif prévaut sur la justice en matière internationale. Ceci dit Battisti a bien fini par se rendre en Italie.
  14. ça s'appelle le droit international privé. Mais le problème n'est pas justement que le Japon peut opposer que les délits commis chez Nissan, entitée différente de Renault et des coquilles néerlandaises est par conséquent une affaire différente des abus à Versailles? Et puis le cas Ghosn est devenu politique, ce sera une guerre des nerfs politique, la Justice n'est plus indépendante puisqu'elle sera incapable de faire exécuter sa décision.
  15. La mise en scène recouvre selon moi la photographie, le découpage, les mouvements de caméra, la décoration et les costumes. Le montage et l'écriture sont des domaines différents où le film a de grosses faiblesses comme discuté précédemment. Il y a pas mal de plans très beaux dans le film même s'ils sont inutiles ou ineptes d'un point de vue scénaristique (par exemple Rey qui saute par-dessus le vaisseau de Ren dans le désert). Bien au contraire, je pense que cela est insuffisant et le box-office américain souffre (-5% cette année : https://www.boxofficemojo.com/year/?ref_=bo_nb_di_secondarytab) alors que le nombre de sortie n'a jamais été aussi élevé (900 films contre une moyenne 5 ans de 800 films). La recette moyenne par film diminue fortement depuis 4 ans alors que les mises n'ont jamais été aussi élevées. Disney cache la misère mais ses dernières productions gâchent beaucoup de crédit (les résultats critiques tant "professionnels" que grand public sont beaucoup plus mitigés que le résultat financier). Pire que Jean Van Hamme ou Ken Follet dans leurs domaines, il est vrai qu'un Abrams demeure le produit le plus monocorde qui soit. Son talent pour faire du vide de façon différente avec un goût de réchauffé est fascinant. Sa manie du McGuffin est le plus gros problème pour moi parce qu'elle n'entraîne rien de vraiment palpitant et n'aboutit sur aucune révélation non plus. L'énorme paradoxe est tout ce qui est décrit là est exactement la série Fast & Furious que j'apprécie pourtant beaucoup :). Mis à part le 7 qui était un peu too much et sirupeux, j'ai trouvé que le 5, 6 et 8 étaient d'excellents représentants du blockbuster pop-corn et jouissif. Ce sont des films œcuméniques où tout le monde a un truc à trouver. D'un point de vue stratégique, j'ai trouvé que faire des épisodes supplémentaires n'était pas très brillant: 6 films bouclaient une saga fascinante mais qui n'avait pas grand chose à dire de plus, dans le sens où l'histoire d'Anakin avait une certaine cohérence et suffisamment de richesse thématique pour alimenter les amateurs. Le lore était assez riche pour que Disney fasse sa propre proposition dans l'univers et créer une autre histoire en 3 épisodes totalement indépendante des Skywalkers. Ca aurait été un retour à un pur film de studio mais ça aurait eu le mérite d'être intriguant et certainement intéressant. Avec ses 3 épisodes catastrophiques et incohérents, l'intégrité de l'univers a été ébranlé et la marque en est durement affectée.