SinopeMT

Members
  • Content Count

    351
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

SinopeMT last won the day on May 11 2016

SinopeMT had the most liked content!

Community Reputation

280 Excellent

About SinopeMT

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Interests
    Hôtels
  • Pays
    Switzerland

Recent Profile Visitors

1,021 profile views
  1. Oui Jean Piat a été excellent dans tous ses doublages de cette période. Son Frollo est brillant également. Reconnaissons qu'en dépit de son cynisme, Disney Animations Studio sont toujours très pros en terme de localisation et d'adaptation. Jeremy Irons est excellent en VO, en Allemand le doubleur itou. De même, les vidéos "Behind the Mic" de "Libérée Délivrée" avec toutes les chanteuses des divers doublages mettent très bien en valeur la qualité du casting voix de Disney : ce sont des réussites. L'adaptation des chansons en français est réussie dans l'ensemble, même si parfois des parties du messages sont perdues (cf : cette vidéo est bien à ce sujet ): Les articles en parlent avec justesse du problème du photo-réalisme: Scar a un design caricatural mais très réussi. Le design correspond à son caractère madré, anguleux et frustré. Un lion phto-réalisme ne peut pas vraiment avoir de gueule comme on parle de "gueule d'acteur" Le film est excellent en Français et "boucle" au sein de la culture française, de même pour Aladdin, La Petite Sirène. Le Bossu de Notre-Dame qui - pour moi- est une très belle réussite malgré les scènes avec les gargouilles est un cas particulier étant donné les "trahisons" de l'adaptation et de la culture de l'oeuvre source. Et l'adaptation trahit pour des bonnes raisons avec choix clairs qui conservent l'essence de l'oeuvre d'Hugo. Selon moi, c'est le dessin animé de Disney avec le plus de niveaux de lecture, capable d'éblouir les enfants, édifier les adultes et de rendre justice à la beauté de l'architecture gothique. En particulier, la bande originale est probablement la plus belle de la période (les Cloches de Notre-Dame est un morceau de bravoure, Reste ici et Rien qu'un jour a une belle puissance émotionnelle et une excellente interprétation. Le chef d'oeuvre est Infernal dont tant les paroles, que la scénographie et l'interprétation sont au sommet.
  2. Le remake du Roi Lion va sortir la semaine prochaine et l'embargo est déjà levé. Les deux liens ci-dessous, qui viennent de media comme toujours woke et progressistes sont pourtant d'une surprenante qualité en en faisant une critique équilibrée, reconnaissant la prouesse technique mais en déplorant le cynisme et les limites du medium choisi, notamment le manque d'expression des personnages et l'impossibilité de faire accepter la suspension de crédulité (notamment la scène de "Je voudrais déjà être roi") Même Vice, dont on aurait pu s'attendre à une critique uniquement sur l'angle de la diversité du casting, du fond rance de l'original ne s'attarde pas sur ces aspects-là (et met même un taquet à Beyoncé). Etant exactement dans cette génération qui a vu l'original, en a un amour inconditionnel (c'est probablement le cas de 80% des gens nés entre 1985 et 1995), noir et blanc et en allemand en l'occurrence pour moi, ma conclusion est que je ne le verrai pas au cinéma, le sel étant absent de cette version là. Et la chanson "Seid Bereit" (soyez prêtes !) est absolument magistrale en allemand. https://www.polygon.com/2019/7/11/20690363/the-lion-king-2019-review https://www.vox.com/culture/2019/7/11/20689387/lion-king-review-new-remake-live-action
  3. Cela fait presque 3 ans que j'ai quitté le Brésil mais je ne suis guère étonné du biais anti-Lula. Mais loin d'un point de vue complotiste, je pense que c'est du pur cynisme des intérêts économiques et conservateurs qui demeurent les éléments les plus puissant dans la société brésilienne. Lava Jato est remonté très haut et a éclaboussé tous les camps, mais la période de l'enquête concerne une période où c'était le PT et sa coalition (ne pas oublier l'atomisation des partis au Brésil qui forcent les coalitions et est un terreau favorable aux avantages en coulisse cf Mensalao) au pouvoir. Lula, il est vrai a été passablement harcelé et on n'a pas trouvé grand chose de tangible, pour autant les milieux économiques et conservateurs croient à la thèse des hommes-liges et prête-noms pour Lula. La fake news a un terrain très favorable là-bas et j'ai mentionné à plusieurs reprise celle de JBS propriété du fils de Lula. Mon opinion la plus subjective est surtout que le Brésil n'est pas sorti de l'auberge, en grande partie pour des problèmes internes, et que les deux camps ont des torts rédhibitoires qui expliquent l'impasse récurrente des sociétés de cette région. Pour faire simple: les élites sont méchantes, méprisantes et égoïstes d'un côté tandis que de l'autre la masse grouillante du peuple est tout simplement trop bête, avilie, panurgique et crédule pour pouvoir s'élever.
  4. Absolument d'accord, mon propos était de rappeler l'intérêt de la dette dans les affaires et la raison fondamentale pourquoi on emprunte. C'est l'effet d'éviction, tout est une question de perspective et je suis d'accord avec ton développement, je ne suis pas un ultra-libéral qui exècre la dette publique.
  5. C'est pas faux. Le TOEIC est la blague de l'année, le GMAT/Tage mag est plus délicat pour qui est une tanche en match (c'est mon cas) mais le verbal, même en anglais est très faisable bien qu'idiot. L'oral est à l'image de bcp de chose dans la société où de l'esbroufe et un excellent marketing personnel permettent d'aller loin, la multiplication de fraudes de grandes échelle et de longue durée montrant que ce sont des talents qui paient bien .
  6. Le baccalauréat c'est exactement ça, le quotidien dépend encore si c'est une école publique pauvre/riche, un privé élitaire et traditionnelle ou une boite à bac, un hors-contrat. Maintenant les meilleures écoles ont du 90% de mention TB au bac et je ne pense pas que fondamentalement le gamin actuel soit plus intelligent que ses parents et grand-parents. Moi-même ayant fait une post-bac, j'ai eu le même raisonnement, pourtant maintenant que je suis dans le monde professionnel, je me rends compte que choisir la voie de facilité n'est pas nécessairement une bonne chose. L'investissement nécessaire en prépa est très important mais les fruits que l'on se recueille en étant plus méthodique et organisé avec le vernis de culture générale permet d'aller loin dans la vie professionnelle. La France est déjà un pays qui s'éborgnise et la rente de l'Etat parait de jours en jours toujours plus une mare aux canards par rapport à la croissance mondiale et mon avis est que la prépa donne plus d'armes pour s'en sortir dans la compétition que des glandeurs protégés qui ne se sont jamais vraiment foulé. Il ne faut pas oublier que par rapport à tous les autres systèmes éducatifs mondiaux, la sélection a lieu particulièrement tardivement en France.
  7. Pour rebondir là-dessus, il y a tout de même un "règne du boulet" très fort en France, où les moins-disants donnent largement le là en classe. Il est vrai que les articles post-bacs sur les réactions de Twitter sont risibles mais ceci ne constitue pas une nouveauté. Néanmoins, le bac, le sujet et la notation m'ont vraiment pleinement fait prendre conscience de la bassesse du niveau général en France car c'était paramétré sur 1/10 de la difficulté de mon école privée de fils à papa un peu glandeur. Peut-être est-ce ce qui est prétendu par le CSP, Boissonnot et la clique mais la réalité est un alignement sur le bas, particulièrement en terme de tolérance de comportements anti-coopératifs (insolences, brutalité, paresse et sabotage). Il y a une vrai complaisance envers les enfants à problèmes, aucune aide apportée aux personnes harcelées ou qui sont tout simplement coopératives à l'égard du prof (ne pas faire trop de bruit, écouter en cours et faire ses devoirs). Je ne vois pas trop l'edutainment dans les programmes qui sont rarement bouclés dans les lycées standards non plus. L'école n'est de toute façon pas un endroit où on s'amuse de toute façon (c'est le reflet de mon expérience personnelle). Des personnes de milieux moins aisés que le mien m'expliquaient aussi qu'il y avait une vraie commisération à leur égard, notamment quant à l'orientation. Mon pote était dans un lycée aux résultats désastreux mais il avait des notes correctes et il avait entendu parler par hasard des CPGE. Quand il est allé au centre d'orientation, les personnes lui ont répondu qu'on lui avait raconté n'importe quoi et de faire un BTS serait déjà très bien. C'est son prof de physique qui l'a pris en aparté pour lui confirmer l'existence des prépas et l'encourager à tenter sa chance
  8. Tout à fait, elle a une fausse poitrine et un derrière absolument pas brésilien (plus plat qu'une plaque de verre au sortir du float)
  9. Oui. Et ils ont deux enfants, lui a plaqué sa copine qui était enceinte de 6 mois pour Gisèle et ils sont presque résidents permanent du Costa Rica dixit ma copine qui a la maison à côté de chez eux. Et Gisèle gagnait plus que lui quand elle était active. La première chose qu'elle a fait après sa retraite a été de se faire poser des PAP pour raffermir ses photos de face. En fait, je n'apprécie pas Bundchen depuis qu'elle s'était sortie de son chirurgien esthétique à Paris sous un niqab pour cacher son visage et jouer à l'innocente inconsciente
  10. Galabru a plus de navet que poissons fins, c'est tout de même un acteur culte. Transformers est un blockbuster décérébré mais sacrément bien réalisé techniquement et Michael Bay n'est pas Uwe Boll. Mais oui, le faux reboot de Transformers avec Walhberg est à chier je suis d'accord. Retcon vers le sujet: verras-t-on un jour Dicaprio jouer dans un actioner ou continuera-t-il à collaborer exclusivement avec les aristocrates plébiscités par la critique du milieu? Si on compte The Revenant comme film d'action alors c'est coché. Inarritu est un cinéaste que je n'apprécie pas du tout malgré son génie technique et son jusqu'au-boutisme: ses scénarios et thèmes abordés me font toujours vomir et sont souvent un peu pervers.
  11. Ah ça tu as lu les articles de la presse économique lors de son association avec Chanel n°5 où elle a réclamé 4 millions et tourné un spot de surf avec un lycra moulant émoustillant, toujours est-il que cette pub est bien moins marquante que Dior J'adore avec Charlize Theron ou Nicole Kidman et n°5. J'aime bêler contre le troupeau et Gisèle m'a toujours laissé assez froid (mon anticonformisme un peu me poussait même à dire que la plus jolie mannequin brésilien était Izabel Goulart ; j'avais tort) La plantade du biopic sur Steve Jobs fut magnifique, je crois que ça a été le dernier clou du cerceuil. Patrick Dempse, gentleman driver de bon niveau, court régulièrement au Mans. Le monde des séries et moi font deux donc il n'est pas dans mon radar. Je n'aime pas les soaps opera et affiliés. Mark Wahlberg est un pur entertainer avec des gros bras mais dans les infiltrés de Scorceses (je sais que les puristes diront que l'original est mieux) il est très juste et TED est très marrant dans le genre stupide où l'acteur est un bon Auguste. Il ne faut pas oublier La Nuit nous appartient qui est un classique. Un film très réussi nécessite une grâce et elle ne s'accorde pas à des fraudes absolues: le succès de Wahlberg ne me dérange pas et il a assez de bons films où il ne fait pas tâche pour avoir mériter sa place au soleil.
  12. Je n'ai jamais dit le contraire, je n'ai pas d'opinion particulièrement positive à son égard. C'est comme Dimitrov en tennis dont les médias, tels les bardes chantent les exploits, la beauté, la prestance et la grandeur sans que la réalité des faits ne permettent de soutenir autant d'éloges. Dans cette catégorie d'acteurs, je mettrais également Kutscher et Arnie Hammer. C'est quelque part le problème du showbiz actuel, de ne plus avoir de figure majeure et consensuelle, réellement inspirante. Ce n'est que le reflet de la tribalisation et atomisation des sociétés. Même Bundchen n'est pas un supermodel et n'a pas eu l'impact d'une Schiffer, d'une Crawford ou encore d'une Evangelista (ces fameux 10 000 dollars). En revanche, le développement de l'économie permet aux figures majeures actuelles d'écraser les stars universelles d'antan mais l'impact dans les esprits et les coeurs est bien plus faible.
  13. Brie Larson a déjà une carrière dans le système semi-indépendant et un Oscar, elle a déjà une place dans l'écosystème d'intelligentsia certes nombrilliste et ridicule mais sa carrière aux US est établie. Mondialement, c'est sûr qu'elle n'est guère enthousiasmante ou sympathique, une Emma Stone fait des choix plus judicieux entre films dramatiques et comédies populaire qui lui permet de montrer ses talents et d'avoir une fan base sans aucune comparaison. Le Captain Marvel était selon moi l'un des films les plus faibles du MCU surtout en terme de caractérisation: c'est un pur TGCM, même diégétiquement sa surpuissance ne tient pas (son pouvoir vient d'une pierre d'infinité comme Vision, Sorcière Rouge et autres) et l'interprétation est fadasse au possible. Rajoutons le maquillage "woke" de l'actrice et ses déclarations ineptes qui me la rendent antipathique. Dans Endgame, elle n'a aucun rôle, est un pur Deus Ex Machina TGCM (la destruction du vaisseau de Thanos comme dans son film LOL) et la scène de funéraille d'Iron Man est une mise en abîme de sa cote d'amour: au plus bas. Jamais elle ne prendra le relais de CA et d'IM dans le MCU. On a déjà eu la discussion et c'est vrai qu'aucun protagoniste du MCU est sur la A-liste, même si en réalité la A-liste n'existe plus car les grandes stars d'Holywood ont toutes plus de 55 ans à l'exception de DiCaprio qui est là depuis 20 ans. Sinon quel acteur/actrice a émergé depuis 10 et est une valeur sûre de l'industrie en terme de jeu et de recettes? Jennifer Lawrence patine sévèrement depuis quelques films et Bradley Cooper demeure entre deux-eaux.
  14. Assez d'accord avec cette explication, il est indéniable que l'instituteur et les professeurs sont maintenant dénigrés au niveau de la société. D'un autre côté, je trouve que la bureaucratie de l'ED Nat est pousse-au-crime avec l'évaluation du Brevet et du Bac: on est arrivé à un point où parmi les bacheliers, il y a plus de mentions que de passable et une dérive vers le haut assez phénoménale qui n'a aucune logique statistique (c'est votre domaine Cracou). Les meilleurs lycées de France emplafonnent le bac de manière risible où plus de la moitié de leurs candidats ont une mention très bien. Par delà les programmes que je ne peux pas juger par manque de temps et de connaissance, mon expérience du bac (2007) m'a marqué par l'abyssale exigence des sujets et des notes rendues. Notamment, le bac ES de math+spé était la plus grosse blague de l'année (ça se rapprochait plus du toturiel éducatif pour enfant de 6 ans avec une calculette), la pire note de ma classe étant 14 obtenu par des gens incapable de faire un pourcentage basique tel que 5% de 100 font ...? A dire vrai, ce fut une sorte de révélateur ce sujet de maths, de prise de conscience que l'Etat n'était pas/plus une force d'élévation en France et ça me fit mal.
  15. Pas mal de communautés sont originaires des régions de l'Est de l 'Europe.