Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Aisym

Members
  • Posts

    51
  • Joined

  • Last visited

Reputation

77 Excellent

About Aisym

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

401 profile views
  1. J'ai jamais dit qu'il fallait éjecter qui que ce soit, mais que je juridiquement le rattachement de Mayotte à la France ne respectait pas les principes de souveraineté territoriale et d'uti posseditis juris. C'est comme si en 1962 on avait détaché Oran et Alger de l'Algérie parce qu'ils avaient voté non. Je vais m'arrêter là parce que ça fait trois fois que je répète la même chose mais que tout le monde s'en fout.
  2. Oui les principales forteresses étaient Louisbourg, Québec et Montréal. Pendant la guerre de sept ans les forts les plus importants étaient Duquesne (contrôle la vallée de l'Ohio), Niagara (vérouille la région des Grands Lacs), Carillon (vérouille le Lac Champlain) et Frontenac, leur perte a ouvert la vallée du Saint Laurent aux Anglais par le Sud. C'était un système défensif efficace qui permettait de harceler les positions anglaises mais qui n'a pas résisté aux défections massives des Amérindiens à partir de 1758.
  3. @Kelkin Carte de la Nouvelle France, pas du Canada (une des provinces avec la Baie d'Hudson, l'Acadie et la Louisiane). Ce genre de carte est totalement anachronique est fait totalement l'impasse sur la réalité du contrôle du terrain par la France qui était le résultat d'alliances subtiles et mouvantes avec les différentes tribus amérindiennes. Le Canada Français c'était le Saint Laurent de Montréal à Québec et la ceinture de forts qui verouillait la vallée de l'Ohio et les Grands Lacs. @christophe 38 Encore une fois le problème n'est pas que les référendums soient bidonnés mais simplement que la France n'a pas respecté les règles établies de la déconolonisation. Et l'histoire a montré qu'à chaque fois que ces règles ont été ignorées ça a dégénéré. La souveraineté territoriale des Etats c'est une boite de Pandore et on a été très con d'y toucher... Quant au potentiel militaire et stratégique oui Mayotte pourrait devenir le Singapour du Canal du Mozambique et profiter des gigantesques projets qui se développent dans cette zone mais en attendant on ne fait rien et on s'astique sur notre "deuxième ZEE au monde".
  4. Loin de moi l'idée que de douter de la volonté des Mahorais de rester Français. Simplement au moment de la colonisation on a inventé un procédé juridique pour simplifier les indépendances et éviter les conflits, le principe uti posseditis juris. C'est la raison pour laquelle l'Algérie a gardé le Sahara, alors qu'il n'avait jamais été sous contrôle algérien avant la colonisation, ou que le Karabagh est Azerbaïdjannais, ou qu'un Québec indépendant serait largement agrandi par rapport à au Canada français. Le problème encore une fois c'est pas le bien-fondé du cas mahorais mais simplement le constat que la France s'assoit sur les règles du droit international quand ça l'arrange. Et on a vu ce que la fin de la primauté de la souveraineté des Etats par rapport au droit des peuples a disposer d'eux-mêmes a donné... (coucou la Russie, l'Arménie) Et non seulement on s'assoit sur le droit international, mais on en profite même pas : Mayotte est un trou financier, sa ZEE est pas exploitée, son potentiel militaire ou logistique non plus. Il serait bon quand on fait nos magouilles qu'elles aient un intérêt autre que symbolique...
  5. Pourquoi ne pas partir sur un châssis Leclerc/MGCS à la façon du TOR M1/M2? La mobilité stratégique serait sûrement compromise (masse et hauteur) mais l'engin pourrait suivre au niveau tactique, voire tirer en roulant.
  6. En droit international l'intégrité territoriale des Etats prime sur le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. On l'a un peu oublié depuis le Kosovo, mais on peut pas et considérer que la Crimée est Ukrainienne, et que Taïwan est indépéndante, et que Mayotte est française, à un moment il faut choisir et je pense que notre intérêt bien compris et de maintenir le statu quo qui nous arrange bien. Pas besoin d'avoir été un Etat indépendant auparavant, le principe uti posseditis juris n'en prend pas compte et cherche simplement à éviter des guerres inutiles et des situations comme Mayotte.
  7. Faire intervenir l'armée sur le territoire national contre une insurrection c'est la planche savonneuse. Ca veut sûrement dire état d'urgence ou état de siège, couvre-feu comme pendant les "événements" en Nouvelle Calédonie dans les années 80. Mayotte est effectivement un bâton pourri, surtout que les conditions de son rattachement à la France sont vraiment limites du point de vue du droit international (alors, intégrité territoriale, uti posseditis juris ou droit à l'autodétermination sur ce coup là?). C'est exactement comme pour la ZEE et une bonne partie de notre politique étrangère on revendique, on proclame, on s'implique mais en refusant constamment d'en assumer le coût et les conséquences.
  8. L'un des rares "modérés" d'ailleurs
  9. Tous les objets ou presque sont des easter egg, on a aussi un masque de garde jedi, des holocrons, des tables faisant référence à Mortis, il y même le fouet d'Indiana Jones dans la carbonite! Il y a aussi l'apparition de Yularen, un personnage apparu dans l'épisode IV, développé pendant la série Clone Wars et ressorti (tout en cohérence) pour la série.
  10. Aisym

    [EBRC/Jaguar]

    Un BVS10 pourrait faire l'affaire à la fois comme porteur de missiles à lancement vertical et canon à fort débatement non?
  11. Le bingo de toute revue stratégique : dissuassion crédible, compétiteur stratégique, intérêts mondiaux, souveraineté européenne, résilience, ordre mondial, puissance d'équilibre, risques cyber, guerre hybride, modèle d'armée complet, retour de la haute intensité, foyer de crises, désengagement américain, consolider les partenariats, agile, robuste (voire agile et robuste), autonomie... Avec mises à jour 2022 : économie de guerre, usage désinhibé de la force, indo-pacifique J'ai bon?
  12. C'est rageant de voir que comme pour les chars de nouvelle génération, les VCI, les drones, les systèmes de défense sol/air, les engins du génie, les missiles mer-mer (et j'en oublie sûrement plein d'autres) on a tout ce qu'il faut pour en théorie mener des programmes cours à partir de briques existantes mais qu'on s'enferme dans des programmes à l'horizon 2040(!)
  13. Bien sûr, de toutes façons l'industrie en France a toujours été dominée par les petites exploitations héritées de la proto-industrie artisanale. Et l'industrie aime bien le "vide", par chez moi aussi, en Sologne, au milieu des sangliers et des étangs on a les usines Thalès et MBDA.Ce que je voulais souligner avant tout c'est qu'avant de parler de ré-industrialisation on pourrait peut-être industrialiser ceux qui ne l'ont jamais été, y compris l'Outre-Mer.
  14. J'ai pas le bouquin sous la main donc je veux pas raconter de conneries mais dans Le Mystère Français Emmanuel Todd et Hervé le Bras insistent sur le fait que dans certaines régions, notamment le Sud de la diagonale du vide, on est passés dans les années 60-70 directement d'un modèle centré sur l'agriculture à un modèle centré sur le tertiaire (administrations publiques surtout) sans passer par le secondaire ce qui fait que ces territoires sont restés vierges de toute industrie. Effectivement et parce que ce n'est plus chez nous c'est un très bon exemple de "toutes choses égales par ailleurs": Réunion et Maurice sont quasi identiques en termes démographiques et géographiques mais Maurice est le pays le plus développé d'Afrique (oui c'est idiot mais c'est comptabilisé comme ça par les organisations internationales) avec une économie diversifiée (agriculture sucrière, pèche, industrie textile, un peu d'industrie lourde et navale) et qui monte en gamme (services financiers, pharmaceutique) même si l'île reste très dépendante de l'importation pour les biens manufacturés, la nourriture et l'énergie.
  15. Le problème de "l'Outre Mer" (c'était déjà comme ça qu'on appelait en France les Etats Croisés au XIIème siècle) c'est qu'on a toujours considéré notre expansion mondiale d'un point de vue mercantile, comme un moyen de renforcer la France européenne. C'est pour ça qu'on a abandonné le Canada en 1763 et qu'on a pas cherché à le récupérer après la guerre d'indépendance américaine, parce qu'on avait Saint Pierre et Miquelon pour la pêche et que le commerce des fourrures s'était effondré... Et encore aujourd'hui on regarde nos territoires ultra-marins avec un oeil euro-centré : tous ces territoires ont davantage de liens avec la métropole qu'avec les pays voisins! Alors certes la Guyane ou la Polynésie sont très isolées, mais il faut changer d'Etat d'esprit, et au lieu de voir ces îlots français comme des boulets juste bons à fournir des matières premières on devrait chercher à en faire des interfaces de pénétration française dans ces zones, et tirer pleinement partie de leur situation géographique et stratégique. On arrête pas de parler de réindustralisation mais il y a certains territoires en France qui n'ont JAMAIS été industrialisés : une bonne partie de la France du Midi mais aussi et surtout tous nos Outre-Mer et on pourrait commencer par là, à l'image par exemple de Maurice.
×
×
  • Create New...