charli

Members
  • Content Count

    462
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by charli

  1. J'ai lu que les mirage 2000D avaient parfois eu des difficultés pour trouver les avions ravitailleurs pendant la guerre en Afghanistan. Car le radar Antilope à très peu d'efficacité en mode air-air.Mais il n'y a jamais eu d'accidents.
  2. Est-ce que la navy avec ses vikings, menait des attaques de façon autonome, ou comme la marine nationale avait-elle besoin de ravitailleurs basés à terre.
  3. En 2002 les rafales sur le CDG n'avaient pas de capacités de ravitaillement,ils l'ont fait à partir de 2004.En 2002 ils étaient là pour expérimenter l'avion, ils ont pu s'affronter aux avions de la navy, ils ont pu s'entrainer à apponter de jour et de nuit après des missions d'entrainement au combat, avec tout les stress que cela comporte au retour afin d'être opérationnel depuis un porte-avions le plus rapidement possible, ce qui est arrivé en 2004. Pour les AV8 italiens j'ai retrouvé un article du magazine air fan où un pilote de la marine italienne dit que les missions sur l'afghanistan ont été réalisées avec 2 harriers, l'un avec 2 bombes à guidage laser de 250kg et l'autre avec le pod de désignation laser. Ce qui est la configuration qu'utilisée les SEM au kosovo. Donc la procédure était la même pour les avions français et italiens avec cette flexibilité en plus pour les SEM de se ravitailler entre eux ce qui les rendait moins dépendant des ravitailleur venant des bases à terre. A l'époque les plus qu'avaient les avions italiens c'est qu'ils pouvaient tirer des bombes laser de nuit et avaient la capacité de tirer l'AMRAM.Ces retards ont été comblé puisque certains SEM sont au stardard 5 et peuvent frapper de nuit et les rafales FI sont opérationnels et peuvent tirer le MICA qui est équivalent au AMRAM. C'est l'inconvénient quand on privilégie l'industrie nationale pour certains armements on a souvent quelques années de retard de livraison sur les autres pays européens mais ça fait des emplois en plus pour notre pays et nous permet ne nous maintenir à un certain niveau technologique, et nous donne s'il y a une crise avec un pays fournisseur de pouvoir produire les armements manquant en France.
  4. C'est bizarre que la royal navy n'est pas partipée avec ses portes aéronefs ainsi que la marine espagnole. Et depuis 2002 il n'y aurait que la France et les USA qui auraient utilisé leur aéronavale.Est-ce que les autres nations ont préféré utilisés des bases terrestre pour participer au conflit?
  5. J'aimerai savoir la participations des aéronavales européennes, hormis la France au conflit afghans.Les navires déployés, les missions des groupes aériens,le nombre de sorties, s'ils ont effectués des frappes de jour ou de nuit, et les armements utilisés.
  6. J'ai relu l'article de air fan. Les rafales ont utilisé cette technique dans un exercice international,un nato tiger meet. Un pilote interviewé disait que le système était équivalent au missiles antiradars des autres pays alliés.
  7. J'ai lu dans le dernier air fan que le rafale,dans des tests,avec son système spectra avait détecté l'emplacement d'un radar et aurait été capable avec une bombe aasm de le détruire. Ce qui va bientôt donner à la france un capacité SEAD.
  8. Vous avez sans doute raison,mais il n'envisage pas de remplacement du missile,donc on gardera le SM1 encore 15 ans.
  9. Le pacha et son équipage ont été interviewés dans le dernier magazine DSI sorti. En résumé ils disent qu'ils préfèrent que le radar et les systèmes de communication aient été modernisés que le missile. De plus le commandant dit que même si le SM1 vieillit,il est performant. Les scénarios qui les interpellent sont des engagements tardifs inférieurs à 20 nautiques. Enfin le commandant affirme que le Jean Bart est prévu pour vivre encore 15 ans,même si le bateau sera ancien et le missile vieux et qu'il aura été remplacé par les frégates Horizon pour les déploiements les plus risqués. Pour l'instant il est tout à fait à la hauteur pour les menaces actuelles.