Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Compagnies Maritimes internationales organisation


Scarabé
 Share

Recommended Posts

Il y a 6 heures, mudrets a dit :

Pour rejoindre ce que tu exposes, on ne voit plus aujourd'hui un seul pétrolier aux couleurs d'une compagnie pétrolière ...

Niveau com, ya mieux en cas de marée noire...

spacer.png

et autre :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Exxon_Valdez

Donc ils ont appris à surtout bien s'éloigner de ça, et de laisser le mistigri à des entreprises qui ne vendent rien aux particuliers...

Edited by Eau tarie
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, mudrets a dit :

Pour rejoindre ce que tu exposes, on ne voit plus aujourd'hui un seul pétrolier aux couleurs d'une compagnie pétrolière ...

Le transport de vrac (liquide ou sec) a toujours été plus morcelé, moins concentré je dirais, même si de grosses compagnies existent.

La volatilité et la cyclicité du marché font que beaucoup d'acteurs vont et viennent au gré de leurs analyses et des prix d'entrée (prix des coques), avec des "cimetières marins" qui enflent et se vident en fonction de la demande (les tailles des coques, donc des lots, influent aussi indépendamment des cours des matières premières / raffinées).

Mais globalement Maersk, par exemple, s'est plutôt retiré du marché (c'est plus complexe, mais ils n'affichent plus trop leurs couleurs sur les coques).

Donc oui, c'est coque noire globalement pour tout le monde, et changements assez fréquents de propriétaires, noms, pavillons, etc.

Tout cela est facilité par les montages offshore et la spécialisation de certaines compagnies de shipping : on peut aujourd'hui "jouer" sur ces marchés (spéculer peut aussi convenir) sans aucune compétence technique. Les marchands d'hommes et les boites de shipping conduisent les navires, les businessmen font des coups.

Les grecs sont quand même très forts dans ce domaine, d'où la place du pavillon chypriote dans la black-list des complaisants.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Nouvelles attaques sur le détroit de Bab El Mandeb.

Hier jeudi 14 le Maersk Gibraltar, qui se rendait en Israël, aujourd'hui un Hapag-Lloyd qui transitait de Grèce vers Singapour, rien à voir avec Israël. Il y a 15 jours le CMA CGM Symi, le Central Park de Zodiac Maritime, le Ardmore Encounter (chimiquier), le Strinda (chimiquier), le Galaxy Leader (roulier), et d'autres qui ont signalé des attaques mises en échec par l'intervention de l'USS Mason entre autres...

Résumons : donneurs d'ordres (ou affréteurs) danois, allemand, français, monégasque, américain (via les Bermudes),japonais...

Les liens avec Israël qui s'éloignent de plus en plus, apparemment.

Aucune attaque sur navires IRISL (Iran), UASC (EAU), COSCO ou CSCL (Chine), mais ne tirons pas de conclusions hâtives, d'autres compagnies occidentales n'ont pas été encore attaquées :rolleyes:

En tous cas dans une zone qui voit passer 40% du commerce mondial certaines compagnies se détournent, d'autres voient leurs primes d'assurance exploser.

On arrive lentement mais sûrement dans le déni d'accès, ou l'embargo, avec des moyens ridicules de mises en œuvre, et qui vont coûter une fortune en termes de protection et d'assurance.

Ça ne semble qu'un début.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Beachcomber a dit :

On arrive lentement mais sûrement dans le déni d'accès, ou l'embargo, avec des moyens ridicules de mises en œuvre, et qui vont coûter une fortune en termes de protection et d'assurance.

Ça ne semble qu'un début.

Jusqu'où l'ONU ou l'Occident, feront ils preuve d' "indulgence"  ?   

Je suppose que pas mal de pays  ( USA, FR, ... ) savent, sans être belligérants au Yémen d'où partent ces drones et missiles attaquants ??    Frappes de rétorsions sur les sites de départ ? 

Tiens d'ailleurs

https://www.opex360.com/2023/12/15/les-etats-unis-ont-lintention-de-former-une-coalition-navale-pour-proteger-le-trafic-maritime-en-mer-rouge/       Les États-Unis ont l’intention de former une coalition navale pour protéger le trafic maritime en mer Rouge

« Les États-Unis travaillent avec la communauté internationale et leurs partenaires dans la région pour faire face à cette menace »

« Nous pensons que la liberté de navigation est une règle du système international qui doit être respectée »

« C’est un problème international qui nécessitera une solution internationale. Nous travaillons avec nos alliés et partenaires à ce sujet »    MAIS PIEGE HOUTIS !??    PIEGE IRANIEN ??! 

"Dans cette affaire, Washington n’a pas l’intention de se laisser entraîner dans un conflit au Moyen-Orient… contrairement à ce que semblent chercher les Houthis [voire leurs soutiens iraniens]. Les rebelles yéménites « pourraient bien vouloir […] forcer les États-Unis à réagir de manière agressive, car ils pensent que cela renforcera leur statut de membre de ‘l’axe de la résistance' », a commenté le diplomate américain Gerald Feierstein, auprès de Bloomberg."

D’où, selon Tim Lenderking, l’envoyé spécial des États-Unis pour le Yémen, la volonté de l’administration Biden de trouver un accord « le plus large possible » au sujet d’une coalition navale censée protéger les navires transitant par la mer Rouge et « signaler aux Houthis que leurs attaques ne seraient pas tolérées ».

D’ailleurs, les propos tenus par le ministre iranien de la Défense, Mohammad Reza Ashtiani, le 14 décembre, sonnent comme des aveux sur les intentions de Téhéran. « Si les Américains agissent de manière aussi irrationnelle, ils seront confrontés à des problèmes extraordinaires » car « personne ne peut agir dans une région où nous sommes prédominants », a-t-il dit, selon l’agence de presse ISNA

Edited by Bechar06
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Plus tard dans la journée, les MSC Alanya et MSC Panatium ont été attaqués. Italo-suisses donc, et les 3 premiers armateurs mondiaux, tous européens, attaqués au large du Yémen.... 

Les USA demandent une coalition de protection, alors que tout le monde sait que l'Iran est derrière tout cela, et que seul l'Occident est visé.

Politiquement on voit qui déclare la guerre à qui, et quelle est la réponse.

Les pavillons complaisants évitent le scandale international.

C'est un jeu de dupes, l'Europe regarde la Hongrie. L'économie de guerre est une fiction.

Une des solutions sera le grand tour par Bonne Espérance, en cas de généralisation des attaques.

Le chaos économique est bien évidemment le but de manoeuvre.

Ormuz reste libre de passage...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,966
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...