Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Arctic Sea


g4lly
 Share

Recommended Posts

  • Replies 67
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Si ''ils'' font le même coup que dans ''Lord of war'' avec changement de pavillon et de nom, retrouver un cargo parmi les milliers circulant dans l'Atlantique, cela ne va pas être de la tarte  :rolleyes:

Et que transporte donc ce navire pour avoir déjà était attaqué dans la mer fermé de la Baltique ???

Image IPB

http://www.opex360.com/2009/08/13/ou-est-passe-le-cargo-arctic-sea/

Attendu le 4 août au port de Béjaïa en Algérie, le cargo Arctic Sea n’est jamais arrivé à destination. Parti fin juillet de Finlande, avec une cargaison de bois d’une valeur estimée à 1 million d’euros, le bâtiment battant pavillon maltais et armé par un équipage d’une dizaine de marins russes a eu un dernier contact radio, le 28 juillet, avec les gardes-côtes britanniques alors qu’il croisait au large de Douvres. Le signal de sa balise d’identification AIS a été repéré pour la dernière fois entre Brest et les îles Scilly, au sud-ouest de l’Angleterre, dans la nuit du 29 au 30 juillet.

Depuis, l’Arctic Sea n’a plus donné signe de vie. Un avion de patrouille maritime l’aurait aperçu au large du Portugal mais sans certitude. En revanche, l’armateur du navire, la société finlandaise Sol Chart, a indiqué que des hommes masqués étaient montés à bord le 24 juillet alors que le bateau naviguait au large de la Suède, précisément dans les environs de l’île de Gotland.

Selon les témoignages des marins russes, rapportés par la compagnie, le navire aurait été abordé par des bandits qui seraient fait passer pour des policiers spécialisés dans le trafic de drogues. Ils seraient restés à bord de l’Arctic Sea pendant une demi-journée, avant de repartir, sans rien prendre. Ce qui ajoute au mystère, c’est que la compagnie finlandaise n’a signalé cet incident qu’une semaine après, ce qui fait qu’Interpol n’a pu envoyer son bulletin d’alerte que le 3 août, soit après la disparition du cargo. D’où l’hypothèse que les assaillants du navire sont restés à son bord, au lieu de le quitter, comme l’avaient déclarés les marins russes.

Cela étant, le président russe, Dmitri Medvedev, a pris des dispositions pour localiser ce « vaisseau fantôme ». Il a ainsi demandé à son ministre de la Défense de « prendre toutes les mesures nécessaires pour retrouver et, si besoin est, libérer » l’Arctic Sea et son équipage.

« Sur les ordres du président Dmitri Medvedev, tous les bâtiments de la marine de guerre russe en Atlantique ont été envoyés pour participer aux recherches » a indiqué l’amiral Vladimir Visotski, cité par l’agence de presse Itar-Tass. Ce dispositif serait composé de 5 bâtiments, dont la corvette Ladni et au moins un sous-marin.

En tous les cas, si effectivement l’Arctic Sea a été détourné, il s’agirait du premier acte de piraterie commis dans les eaux européennes depuis plus d’un siècle et demi. Cela pose des questions si cette conjecture d’avère exacte. En effet, il est quand même difficilement imaginable qu’un bateau puisse être attaqué de la sorte et disparaître avec tous les moyens de surveillance et les systèmes d’alertes mis en oeuvre dans une zone qui est une des plus fréquentées au monde. Enfin, l’on peut également se demander en quoi la cargaison du cargo a pu intéresser d’éventuels pirates.


Aux dernières nouvelles il semblerait qu'on s'oriente vers la piste mafieuse différent commercial, donc un probleme privé... Donc pas vraiment de la piraterie mais plutôt de la rétorsion maritime :)

Quant a retrouver le bateau dans le trafic si les assaillants sont malin c'est presque impossible... les pratique de maquillage sont tres classique et des milliers de bateaux navigue sous une fausse identité sur les mer du globe, sans qu'on y puisse grand chose, surtout tant qu'ils restent dans les eaux internationales.

http://www.24heures.ch/actu/monde/arctic-sea-vaisseau-fantome-cargo-pirate-2009-08-12

Link to comment
Share on other sites

La piste du Cap Vert est confirmée par LCI, mais que diable transporte ce cargo pour que toute la marine russe soit à sa poursuite ?

La première attaque de faux policiers, c'est typique de barbouzes expérimentés : Mossad ?

Ce cargo transporte-t-il des armes pour un "client" peu recommandable et la marine russe veut-elle récupérer l'Artic Sea ou le faire disparaître ?

Avant d’appareiller des côtes finlandaises, le cargo avait fait étape dans le port de Pregol, officiellement pour des réparations. Pregol est le chantier naval de l’enclave russe de Kaliningrad, coincée entre la Pologne et la Lituanie, et haut lieu de tous les trafics en mer Baltique d'après LCI et Libération…

Link to comment
Share on other sites

Si c'est des armes je ne vois pas qu'elle type d'arme il transporterait surtout qu'il etait à destation de l'Algerie et qu'il n'ya pas de restrictions d'export vers ce pays il me semble.

je ne crois pas trop à l'acte de piraterie en vue de vendre du bois, c'est tellement compliqué a faire, que ca me semble improbable.

Link to comment
Share on other sites

La piste du Cap Vert est confirmée par LCI, mais que diable transporte ce cargo pour que toute la marine russe soit à sa poursuite ?

La première attaque de faux policiers, c'est typique de barbouzes expérimentés : Mossad ?

Ce cargo transporte-t-il des armes pour un "client" peu recommandable et la marine russe veut-elle récupérer l'Artic Sea ou le faire disparaître ?

Avant d’appareiller des côtes finlandaises, le cargo avait fait étape dans le port de Pregol, officiellement pour des réparations. Pregol est le chantier naval de l’enclave russe de Kaliningrad, coincée entre la Pologne et la Lituanie, et haut lieu de tous les trafics en mer Baltique d'après LCI et Libération…

Certains pensent que le navire a été abordé deux fois par deux groupes distincts ... en gros pris puis repris. J'aimerai bien savoir ce que transporte le cargo a destination de l'Algérie et que certains ne veulent par voir y arriver?!

Link to comment
Share on other sites

C'est un peu n'importe quoi ce matin : on parle de cargaison de drogue, d'interception la première fois par des Navy seals (ou des SAS britanniques) qui auraient fouillés le navire pendant 12 heures, que l'algérie n'a jamais été sa destination réelle finale, qu'un deuxième groupe de pirates est monté à bord au large du portugal, la russie dément les informations sur sa présence au large du Cap Vert mais parle de scénario dramatique sans donner de précisions....

En tout cas question discrétion c'est loupé !  cette histoire vire au mythe du hollandais volant matinée de barbouzerie à la 007.

Link to comment
Share on other sites

J'espère que c'est pas un bateau-poubelle remplis de déchets chimique/nucléaire et qui compte se débarasser de sa cargaison discrètement dans le golfe de gascogne ?

Je vois mal un trafic de drogue de russie vers l'afrique ou l'amérique du sud.. en général c'est plutôt le chemin inverse.

- scoop - !  on vient d'apprendre qu'il y aurait une demande de rançon !!

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/le-mystere-de-l-arctic-sea_780558.html#xtor=AL-447

Link to comment
Share on other sites

Si il y a une demande de rançon, j'espère  que ce n'est pas un autre gang qui essaye de profiter de la situation pour se faire de l'argent.

Un cargo, ca vaut 150ME,  la marchandise 1ME, y a de quoi faire.

Quoi qu'il en soit,  pirate c'est devenu un métier d'avenir, le hic un cargo c'est un peu plus gros qu'une voiture :lol:

 

Link to comment
Share on other sites

une question importante aussi, c'est qu'est-ce qui s'est passé durant le 1er abordage...

si les gus sont restés 12h comme c'est prétendu ils étaient pas là pour des prunes...

enfin bon c'est logique mais vaut mieux que l'histoire se finisse vite, parce que la démonstration de force sauce Octobre Rouge, les Russes n'en ont pas besoin...

Link to comment
Share on other sites

D'après france info, sans plus de précision

les russes ont coincés le navire au large du cap vert.

D'après ce que j'ai compris, l'equipage a été transféré sur un des navires russe.

Il y'aurait des blessés parmis l'equipage.

Quand meme bizarre l'histoire, pour une simple cargaison de bois, je n'ai jamais vu les russes aussi  préssés.

Link to comment
Share on other sites

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDetFdj_-L-i-Arctic-Sea-i-retrouve-l%E2%80%99equipage-transfere-sur-un-navire-russe_39382-1037658_actu.Htm

Anatoli Serdioukov, ministre russe de la Défense, a annoncé que le navire Arctic Sea avait été retrouvé. Il se situe à 300 milles du Cap-Vert et son équipage russe, vivant, a été transféré vers un bateau de la même nationalité.

La police suédoise avait reçu des photos de l'équipage

Par ailleurs, la police suédoise a indiqué qu'elle disposait, depuis fin juillet, de photos de membres de l'équipage, blessés lors de l'attaque subie le 24 juillet au sud de la Suède.

« Nous avons reçu des photos envoyées par l'équipage par e-mail montrant des blessés », a expliqué une porte-parole de la police criminelle suédoise, affirmant ne plus avoir eu de contact à parit du 31 juillet.

L'Arctic Sea, un vraquier battant pavillon maltais et doté d'un équipage russe, avait appareillé de Finlande le 23 juillet à destination de l'Algérie, avec une cargaison de bois d'une valeur d'un peu plus d'un million d'euros.

Attaqué deux fois

Il a été attaqué à deux reprises : en mer Baltique juste après son départ et « au large du Portugal », selon la Commission européenne, qui n'a pas donné pas de date.

Link to comment
Share on other sites

les media francais sont encore un peu lent.

http://www.moscowtimes.ru/article/600/42/380837.htm

Rogozin: Search for Ship Under Control

17 August 2009

By Alexandra Odynova / The Moscow Times

The search for a missing cargo ship and its Russian crew is “under control,” and Moscow does not need any additional help, Russia’s envoy to NATO, Dmitry Rogozin, said Saturday.

The statement came the same day that Finnish authorities said they received a ransom request, and it follows a spate of reported sightings, none of which has been confirmed.

The vessel, the Arctic Sea, was last seen in the Bay of Biscay, off the western coast of France, on July 30 — two days after radio contact was lost.

An unidentified high-ranking military official in Brussels told Itar-Tass on Saturday that Artic Sea’s location had been determined, but that it was not announced for unclear reasons.

“We have the situation under control, and our partners are just sending us information. No other support is needed,” Rogozin said in comments on the Vesti-24 news channel.

He said NATO was providing informational support but was not directly involved in the search, which is going “full swing.”

Rogozin declined to give details, saying the case “is too serious and related to the life, safety and health” of Russian citizens. He brushed off rampant media speculation about what happened to the ship and its whereabouts.

The 4,000-ton Arctic Sea, sailing under the Maltese flag with a 15-member crew from Arkhangelsk, disappeared under mysterious circumstances en route to Algeria from Finland.

Swedish police said the ship was attacked in the Baltic Sea on July 24, a day after setting sail. Men who called themselves Swedish police boarded the ship, tied up the crew and carried out a search, before leaving the ship.

Finnish police said in a statement Saturday that a ransom had been demanded for the ship, although they declined to give details. The statement said more than 20 countries were participating in the investigation through Interpol and Europol.

“The authorities have not been able to confirm the alleged hijacking, and a connection between the alleged incident and the later events has not been established yet,” Helsinki police said.

The Navy and Federal Security Service began looking for the ship earlier this month, but the search kicked into high gear Wednesday when President Dmitry Medvedev ordered Defense Minister Anatoly Serdyukov to take all necessary measures to find and, if necessary, liberate the Arctic Sea.

Solchart Arkhangelsk director Nikolai Karpenkov told Itar-Tass that his company operated the ship, which is owned by Maltese firm Arctic Sea Ltd.

The vessel is insured by Ingosstrakh, although the sum of the coverage has not been disclosed.

Solchart Arkhangelsk has suggested that the Arctic Sea may have been attacked by pirates, although the European Commission on Friday said the circumstances surrounding the disappearance did not suggest piracy.

Swedish police are investigating the possibility of a commercial dispute, the BBC reported Thursday.

Viktor Matveyev, director of Finland-registered Solchart Management, could not be reached for comment.

Numerous possible sightings have since been reported, including at the Spanish port of San Sebastian. The European Commission said Friday that the vessel might have been attacked a second time off the Portuguese coast, although Lisbon said the ship hadn’t entered its waters.

Adding to the confusion, the SovFracht Maritime Bulletin reported Saturday that the ship gave a short signal from the Bay of Biscay. French officials would not confirm the claim and said they thought the boat was near Cape Verde, some 3,000 kilometers away.

But Russia’s ambassador to the island nation, Alexander Karpushin, said numerous reports the vessel was off the country’s coast had not been confirmed.

“A question, or more likely an assumption, comes up: is Rogozin the main searcher for the Artic Sea?” SovFracht editor Mikhail Voitenko wrote on the web site.

Voitenko and other media have speculated that the ship was carrying a secret or far more valuable cargo than its reported load of $1.8 million in wood belonging to Finnish paper company Stora Enson.

Link to comment
Share on other sites

au mieux ils sont aux fers et à fond de cale, au pire ils sont en train de nourrir les poissons.  :lol:

Ils ont du pirater le mauvais bateau.

Faut attendre leur communiqué, si il est satisfaisant, sinon ca va jaser.

Link to comment
Share on other sites

Et les pirates de l'Artic Sea, ils sont où ? au fond de l'eau ?  Pas un mot dans les communiqués sur le pourquoi ni le comment.

Pour le moment personne n'a dit qu'il y avait des pirates a bord ... Du moins a par ceux qui aurait fait un bref passage a bord au large de la Suede.

Déjà l'attaque en mer Baltique quelques heures apres son depart c'est tres louche ... il semble que les mecs cherchait quelqu'un ou quelques choses planqué a bord - ils sont resté 12h a bord c'est pas rien ca laisse le temps de fouiller meme si c'est super risquer vu la fréquentation de la zone -. Visiblement il y a eu des dégât/torture, la police suédoise aurait reçu des photo par mail des blessure de l'équipage le 31 juillet.

Link to comment
Share on other sites

Sur la bbc

http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/8199766.stm

Possible que les pirates aient abandonnés le  navire

Une petite note

It seems some third party didn't want this transit to be fulfilled so they made this situation highly sophisticated and very complicated

Mikhail Voitenko

Editor of Russia's Sovfracht maritime bulletin

Coté russe

http://fr.rian.ru/world/20090817/122729045.html

Link to comment
Share on other sites

Sur la bbc

http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/8199766.stm

Possible que les pirates aient abandonnés le  navire

Une petite note

It seems some third party didn't want this transit to be fulfilled so they made this situation highly sophisticated and very complicated

Mikhail Voitenko

Editor of Russia's Sovfracht maritime bulletin

Coté russe

http://fr.rian.ru/world/20090817/122729045.html

Foutre un tel bocson juste pour empecher le navire de finir sont trajet ... ils avaient qu'a le couler :lol: ni vu ni connu freak-wave-like


http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-40118559@7-37,0.html

ASTRAKHAN, Russie (Reuters) - Le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov, annonce que le cargo Arctic Sea, mystérieusement disparu depuis plus de deux semaines, a été retrouvé près des îles du Cap-Vert, au large du Sénégal.

Serdioukov a avisé le président Dmitri Medvedev, en visite à Astrakhan, dans le sud de la Russie, que les 15 membres d'équipage, tous russes, étaient vivants et avaient été transférés à bord de la corvette russe anti-sous-marine Ladni.

Le cargo a été retrouvé lundi à une heure du matin à 300 milles nautiques (550 km) de l'archipel du Cap-Vert. Son équipage est actuellement interrogé pour clarifier les circonstances de la disparition du bateau, a déclaré Serdioukov.

Battant pavillon maltais et exploité par une compagnie finlandaise, le vraquier de 4.000 tonnes, qui transporte une cargaison de bois, avait disparu au cours d'une traversée entre la Finlande et le port algérien de Bejaïa, qu'il aurait dû atteindre le 4 août.

Moscou avait ordonné à ses bâtiments de guerre croisant dans l'Atlantique de participer aux recherches du cargo de 98 mètres, disparu après s'être officiellement signalé une dernière fois au large de la Bretagne.

UNE DEMANDE DE RANÇON

Des médias finlandais ont rapporté samedi qu'une rançon avait été réclamée pour la restitution de l'Arctic Sea à la compagnie Solchart, basée en Finlande, qui exploite le cargo.

Ils ignoraient toutefois de qui émanait la demande, quand elle avait été formulée et quel était le montant exigé. La cargaison du vraquier est estimée à 1,3 million de dollars.

Viktor Matveïev, directeur de Solchart, s'était refusé à confirmer une telle demande de rançon, précisant seulement que son souci était de retrouver l'Arctic Sea, avec lequel son entreprise avait eu un dernier contact le 1er août alors qu'il était au large du Portugal.

La disparition du cargo n'a cessé de déconcerter les autorités européennes et nord-africaines.

Un porte-parole de la marine française avait déclaré croire samedi que le vraquier se trouvait au large du Cap-Vert, tout en disant ne pas en être sûr à 100%.

Il avait précisé que le navire, aperçu par un avion portugais, avait probablement été maquillé, ce qui est parfois le cas en cas de piraterie.

Le sort des quinze membres d'équipage russes du cargo a suscité l'inquiétude, les autorités maritimes maltaises ayant dit avoir reçu des informations selon lesquelles l'Arctic Sea aurait été attaqué le 24 juillet dans les eaux suédoises par des hommes masqués se présentant comme des policiers des services antidrogue.

Les hommes d'équipage ont été maîtrisés, attachés, bâillonnés et cagoulés, ont-elles ajouté, faisant état de plusieurs blessés graves.

"Je pense que, dans les heures qui viennent, nous serons en mesure de dire plus précisément ce qui leur est arrivé, pourquoi le contact a été perdu, pourquoi (le navire) a changé de cap et tout le reste", a ajouté Anatoli Serdioukov, sans préciser si l'équipage avait été retenu contre son gré.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,947
    Total Members
    1,749
    Most Online
    maiquel
    Newest Member
    maiquel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...