Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Arctic Sea


g4lly
 Share

Recommended Posts

ca commence  a venir.

ca serait 8 pirates d'origine russes, leton, estonien, qui voulaient fourguer le tout en afrique.

ben, si c'est vrai, la cargaison valait pas le coup, fallait piquer un cargo de voitures ou video/audio/ordi, mais du bois, c'est difficile à refourguer.

http://news.bbc.co.uk/2/hi/8206691.stm

Russia's Interfax news agency quoted Mr Serdyukov as saying the hijackers had approached the Arctic Sea in a dinghy, claiming they needed help to repair their vessel.

But once on board the cargo ship, they threatened the crew with guns and forced them to sail south, the defence minister said.

The suspects include four Estonians, two Latvians and two Russians.

Mr Serdyukov said an investigation was underway aboard the Russian warship Ladny, where the Arctic Sea's 15-strong crew members and the suspected pirates were being questioned.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 67
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

ça devient incompréhensible !

http://www.lalibre.be/actu/international/article/523969/l-arctic-sea-un-canular-qui-sent-mauvais.html

L’Arctic Sea, un canular qui sent mauvais

Boris Toumanov

Mis en ligne le 24/08/2009

Des sources prétendent que l'Otan était au courant des déplacements du navire. Mais alors que les pirates parlent à la presse, les marins sont privés de tout contact...

Correspondant à Moscou

L’odyssée du "vaisseau fantôme" qui a duré une bonne vingtaine de jours et qui aurait mobilisé, selon les autorités russes, les efforts de plusieurs navires de la marine nationale y compris les sous-marins atomiques, semble tourner à un canular. Parti de Finlande le 23 juillet dernier avec une cargaison de bois destinée à l’Algérie, le bateau Arctic Sea, appartenant à une compagnie finlandaise, battant pavillon maltais et conduit par quinze marins russes a été abordé le jour suivant dans les eaux territoriales suédoises par huit hommes armés qui l’ont détourné. Après le passage de la Manche le 29 juillet, tous les contacts avec l’Arctic Sea ont été coupés. Toutefois, le propriétaire du bateau n’a donné l’alerte qu’après avoir constaté que l’Arctic Sea n’était pas arrivé au port de destination à la date prévue du 4 août.

Dès lors, les services européens de surveillance maritime se sont mis à la recherche du bateau disparu. La marine russe n’est intervenue qu’une semaine plus tard sur l’ordre du président Medvedev pour finalement arraisonner l’Arctic Sea le 17 août à 300 milles marins des îles du Cap Vert.

Telles sont du moins les apparences de cette histoire car, à en croire Dimitri Rogozine, représentant de la Russie auprès de l’Otan, elle n’était dès le début qu’une totale mystification destinée à tromper la vigilance des pirates. Toujours selon lui, l’Otan était au courant des moindres déplacements du navire depuis son détournement pour en informer régulièrement la partie russe.

Pourtant cela n’explique pas pourquoi Anatoli Serdukov, ministre russe de la Défense, dans son rapport au président Medvedev rendu le 17 août, l’a informé que l’équipage de l’Arctic Sea n’a jamais subi une quelconque contrainte pour rapporter le lendemain que tous les ravisseurs du navire ont été arrêtés. Il s’agit, en l’occurrence, de huit Russes ethniques dont certains sont apatrides et les autres citoyens estoniens ou lettons. Transportés à Moscou et mis aux arrêts, ils prétendent avoir accosté l’Arctic Sea pour chercher de l’essence pour leur canot et affirment appartenir à une association écologique dont ils refusent de donner le nom "parce qu’il est trop long à prononcer".

Leur apparence les classe sans erreur possible dans les rangs des récidivistes endurcis, mais on ignore toujours la motivation et les commanditaires éventuels de leur méfait. Ce sont d’ailleurs les innombrables supputations à ce sujet qui sont l’élément le plus amusant de cette histoire abracadabrante. Personne n’a jamais voulu admettre que les huit pirates russes puissent être suffisamment simples d’esprit pour détourner un navire dans une souricière qu’est la mer Baltique et prendre ce risque pour une cargaison de bois qui ne valait pas plus d’un million et demi de dollars. D’où cette abondance des versions conspirologiques les unes plus farfelues que les autres.

On prétendait que "le bateau fantôme" transportait clandestinement une énorme quantité d’héroïne, des armes sophistiquées, des matières radioactives et même une bombe atomique. La version la plus démentielle - mais acceptée pourtant par un amiral estonien - prétend que le navire transportait des missiles ailés pour l’Iran. Cela dans l’espoir que les Etats-Unis et Israël, ayant appris que Téhéran est entré en possession de ces armes redoutables, bombardent l’Iran, après quoi Moscou dirait que ces missiles ont été fournis par l’Ukraine.

Il n’en demeure pas moins que ce canular mal cousu sent mauvais. Cette impression est donnée surtout par le fait que les autorités judiciaires permettent aux pirates présumés de répondre aux questions de la presse mais interdisent tout contact avec l’extérieur et même avec leurs proches aux membres de l’équipage de l’Arctic Sea. Auraient-ils plus de choses compromettantes à raconter que leurs ravisseurs ?

Link to comment
Share on other sites

Arctic Sea : les pirates seraient des agents du Mossad

http://www.youtube.com/watch?v=n2y8WHMZgRw&hl=fr&fs=1&

Trois apatrides, deux Russes, un Estonien, un Letton et un autre de nationalité indéterminée. Les huit « pirates», présumés accusés d’avoir détourné l’Arctic Sea, sont officiellement incarcérés, selon la décision du tribunal Basmanny de Moscou.

Dans ce long feuilleton du bateau, parti à destination de Béjaïa, attaqué dans les eaux suédoises – et peut-être une seconde fois au large du Portugal – avant d’être récupéré par la marine de guerre russe au large du Cap-Vert, cette incarcération n’a rien d’un épilogue. C’est que la question première n’a toujours pas de réponse probante : l’Arctic Sea ne transportait-il qu’une innocente cargaison de bois à destination de l’Algérie d’une valeur de 1,5 million de dollars ? Sous le bois, y avait-il des missiles, ce qui expliquerait qu’un commando des services spéciaux ou des mercenaires recrutés par ces mêmes services aient décidé de «prendre» le navire ?

Des journaux russes ont évoqué ouvertement une attaque menée par le Mossad israélien. Selon la «Novaya Gazeta», les huit hommes armés qui se sont emparés du paquebot le 24 juillet dernier, dans les eaux territoriales de Suède, ont vraisemblablement loué leur service au Mossad israélien. Motif : l’Arctic Sea aurait transporté des missiles Cruze-x 55 destinés à l’Iran ou à la Syrie.

Lire la suite ici :: http://journalstars.com/actualites/arctic-sea-les-pirates-seraient-des-agents-du-mossad-2123.html

Link to comment
Share on other sites

Mossad, pourquoi pas..

Mais c'est le genre de la maison de faire appel à des bras cassés!  :P

loué leur service au Mossad israélien

Le Mossad dispose largement des moyens de faire des actions pareil..donc faire appel à des voyous avec les risque que ça comporte ( délation, echec de la mission) .. :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Le Mossad dispose largement des moyens de faire des actions pareil..donc faire appel à des voyous avec les risque que ça comporte ( délation, echec de la mission) .. :rolleyes:

C'est vrai que c'est pas leur genre, mais bon, ils peuvent rater leur coup, ça leur est déjà arrivé.

Link to comment
Share on other sites

j'y crois pas trop, si c'etait des missiles ca aurait été plus simple de le transporter par la mer caspienne (du moins pour l'Iran), en plus il aurait du être suivi même de loin, alors que là on dirait que même les russes on perdu sa trace à un moment. bizare...

Link to comment
Share on other sites

Ma version des faits :

- une bande de débiles russes (influencés par l'actualité sur les pirates somaliens et l'abus de vodka) ont pensés pirater une proie facile, un banal cargo et sa cargaison pour tout vendre en douce en afrique ou arnaquer l'assureur, avec la complicité de certains membres d'équipages (d'où le besoin des autorités russes de distinguer les victimes des complices parmi l'équipage).

- Le groupe de simplets investissent le navire déguisés en policiers mais l'alerte est donnée par des membres d'équipages non complices et tous les pays voisins se mettent à surveiller le navire et à s'interroger sur ce qui se passe à bord, sans intervenir, laissant volontiers les russes s'occuper du problème.

- Les débiles essayent de prendre le large vers le Cap Vert et demandent une rançon sans savoir qu'ils ont merdés grave, qu'on les surveille et que la marine russe est à leur trousses avec de quoi couler un porte-avion (histoire de dissuader d'autres apprentis pirates).

- au large du cap vert, les russes les rattrapent (renseignés sur leur position exacte par un navire de l'OTAN qui suivait le cargo depuis la suède ?). Du coup, les pirates à 2 balles préférent se rendre plutôt que de subir un assaut des commandos russes dont la gentillesse, la douceur et la compassion sont connues du monde entier.      

Pendant ce temps, l'histoire de ce piratage incongru fait par des amateurs déchaine les délires des journalistes qui brodent à mort sur des missiles pour l'Iran, des bombes H, des agents du Mossad et autres conneries, le tout sur fond de désinformation de toutes les parties concernées (on a perdu le navire... on sait pas ce qui se passe... etc..), histoire de prendre les pirates par surprise au meilleur endroit.

voilà un scénario logique, non ?    il ne faut pas oublier que 1,5 millions de dollars de cargaison + le prix du navire (ou une rançon de plusieurs millions) c'est des milliers d'années de salaires moyens pour une dizaine de russes, c'est un pactole pour des apprentis pirates.    

Link to comment
Share on other sites

j'y crois pas trop, si c'etait des missiles ca aurait été plus simple de le transporter par la mer caspienne (du moins pour l'Iran), en plus il aurait du être suivi même de loin, alors que là on dirait que même les russes on perdu sa trace à un moment. bizare...

plus simple encore ! pour quoi avoir pris le risque d'envoyer des missiles secrètement par cargo non gardé  alors que ça aurait était plus sur par voit aérienne  :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Ma version des faits :

- une bande de débiles russes (influencés par l'actualité sur les pirates somaliens et l'abus de vodka) ont pensés pirater une proie facile, un banal cargo et sa cargaison pour tout vendre en douce en afrique ou arnaquer l'assureur, avec la complicité de certains membres d'équipages (d'où le besoin des autorités russes de distinguer les victimes des complices parmi l'équipage).

- Le groupe de simplets investissent le navire déguisés en policiers mais l'alerte est donnée par des membres d'équipages non complices et tous les pays voisins se mettent à surveiller le navire et à s'interroger sur ce qui se passe à bord, sans intervenir, laissant volontiers les russes s'occuper du problème.

- Les débiles essayent de prendre le large vers le Cap Vert et demandent une rançon sans savoir qu'ils ont merdés grave, qu'on les surveille et que la marine russe est à leur trousses avec de quoi couler un porte-avion (histoire de dissuader d'autres apprentis pirates).

- au large du cap vert, les russes les rattrapent (renseignés sur leur position exacte par un navire de l'OTAN qui suivait le cargo depuis la suède ?). Du coup, les pirates à 2 balles préférent se rendre plutôt que de subir un assaut des commandos russes dont la gentillesse, la douceur et la compassion sont connues du monde entier.      

Pendant ce temps, l'histoire de ce piratage incongru fait par des amateurs déchaine les délires des journalistes qui brodent à mort sur des missiles pour l'Iran, des bombes H, des agents du Mossad et autres conneries, le tout sur fond de désinformation de toutes les parties concernées (on a perdu le navire... on sait pas ce qui se passe... etc..), histoire de prendre les pirates par surprise au meilleur endroit.

voilà un scénario logique, non ?    il ne faut pas oublier que 1,5 millions de dollars de cargaison + le prix du navire (ou une rançon de plusieurs millions) c'est des milliers d'années de salaires moyens pour une dizaine de russes, c'est un pactole pour des apprentis pirates.    

Et t'en fais quoi de l'attaque au large du Portugal?

Pour les missiles à destinations de l'Iran, ça aurait été plus simple de laisser le navire venir dans la mer d'Arabie ou Oman, la Vème flotte peut légalement inspecter tous les navires à la recherche d'arme ou matériel servant au programme nucléaire.

Link to comment
Share on other sites

Et t'en fais quoi de l'attaque au large du Portugal?

Il n'y a jamais eu de 2ième attaque : c'est au large du portugal qu'ils ont envoyés leur demande de rançon, les journalistes ont crus à une nouvelle attaque alors que c'est seulement à ce moment là, au large du portugal, que le piratage est devenu "officiel".

Les journalistes n'avaient pas grand chose à dire en plein été, un scénario mystérieux à la James Bond était surement tentant d'autant que les russes ont mal communiqués sur l'affaire dès le début, et que personne en europe voulait nettoyer la merde.... autant laisser les russes régler le problème au large, sans témoin.

C'est mon avis, quel est le votre ?   

Link to comment
Share on other sites

Alexandre, ton scénario me semble logique, y'a de bonnes chance que ça ressemble à quelque chose dans le genre.

@+, Arka

Moi ce qui m'étonne c'est le lieu de l'abordage ... c'est vraiment vraiment pas le plus discret, et ca implique un long transit pour se retrouver plus tranquille au large des cotes africaines.

Si je devais pirater un bateau sur le chemin c'est pas vraiment la que je le ferai ... sauf a etre tres pressé.

A vrai dire j'aurais pas non plus piraté un bateau venant de Finlande avec du bois pour l'Algérie ... m'enfin si c'est des débilo chargé a la vodka peut etre. Vendu a la sauvette en afrique le bois aurait pas rapporté sa valeur marchande, le vraquier non plus ...

Link to comment
Share on other sites

Merci pour l'info, je ne savais pas. Moi, j'ai ma petite idée, le bateau transportant du bois, c'est au faite, une maison close de luxe sur l'eau (la preuve, ils faisaient route vers les cocotiers  :lol:), les bougres qui l'ont attaqué ne sont que les clients, ils ont fait une demande de transfert d'argent pour pouvoir passer plus de temps avec les filles, demandes qui a été prise pour une prise d'otage et demande de rançon.... c'est bête mais ça peut arriver à tout le monde ce genre de mésaventure  :lol:

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/09/03/l-homme-qui-avait-revele-la-disparition-de-l-arctic-sea-a-fui-la-russie_1235648_3214.html

L'expert maritime qui avait révélé la mystérieuse disparition du cargo Arctic Sea, détourné en mer Baltique et libéré par la marine russe au large de l'Afrique au terme d'une longue épopée, a quitté la Russie, se disant menacé par des "gens très sérieux".

Le rédacteur en chef du bulletin maritime Sovfrakht, Mikhaïl Voïtenko, a expliqué depuis Istanbul, jeudi 3 septembre, qu'il avait pris "le premier avion" mercredi, après avoir reçu la veille un coup de fil de "gens travaillant dans l'intérêt de l'Etat". "Ils m'ont dit qu'il y avait des gens très sérieux derrière cette histoire, qu'ils sont furieux (...), qu'ils veulent se venger", a expliqué M. Voïtenko.

L'expert a ajouté être parti "pour trois ou quatre mois", le temps que l'affaire se tasse, sur les conseils de ses interlocuteurs qui disent vouloir éviter l'arrestation de M. Voïtenko et "un nouveau scandale". "Ils m'ont dit qu'ils ne pouvaient pas arrêter ce qui a été lancé contre moi", a dit M. Voïtenko, qui, le 8 août dernier, avait annoncé la disparition de l'Arctic Sea, déclenchant une opération de recherche internationale à laquelle une vingtaine de pays ont participé. Il a aussi expliqué à l'AFP que depuis quelques jours son site Internet était la cible d'attaques qui avaient mis celui-ci hors service à plusieurs reprises.

"VOYAGE D'AFFAIRES"

Mais, ajoutant à la confusion, l'employeur de M. Voïtenko a démenti que ce dernier était en fuite. "La direction de Sovfrakht a envoyé le rédacteur en chef du bulletin maritime en voyage d'affaires à Istanbul", a déclaré la société dans un communiqué publié sur son site Internet. Dans la matinée, M. Voïtenko avait prévenu l'AFP que son employeur allait diffuser une telle information.

Mikhaïl Voïtenko s'est de nouveau dit "sûr" que l'Etat russe joue un rôle central dans le mystère entourant ce navire, qui, officiellement, transportait du bois mais dont la cargaison fait l'objet de toutes les conjectures après qu'il a été capturé par des pirates, le 24 juillet, dans les eaux suédoises.

Le bateau a finalement été arraisonné à la mi-août par la marine russe, au large du Cap-Vert, dans l'Atlantique, mais aucune explication convaincante n'a été donnée par les enquêteurs russes sur les raisons de son détournement. La presse du pays a émis plusieurs théories, mais elle s'accorde en général pour dire que l'Arctic Sea transportait probablement des armes.

Link to comment
Share on other sites

entendu sur france info a 16h30 : l'Artic Sea aurait transporté des missiles pour l'Iran , missiles acquis

auprès de groupes mafieux russes ....

PIRATERIE – Un journal autrichien révèle la cargaison secrète…

La question était en suspens: que transportait vraiment l’Arctic Sea? Officiellement du bois. Le quotidien autrichien Salzburger Nachrichten révèle ce vendredi que le cargo aurait également caché des missiles sol-air S-300, transmis par des mafieux russes à destination de l’Iran.

Le correspondant du journal à Jérusalem cite des «sources israéliennes bien informées et ayant de bons contacts avec les services secrets occidentaux» qui affirment que les missiles ont été chargés sur l’Arctic Sea au début de l’été dans le port de Kaliningrad (Russie).

Une version qui dissiperait tous les mystères

Selon le journaliste, l’Iran aurait conclu un contrat avec un groupe mafieux composé de militaires russes. C’est un «service occidental» qui aurait alerté les services secrets russes sur ce marché. Moscou aurait alors pris la décision d'intercepter le cargo. Cela expliquerait le temps qu’a mis la Russie à intervenir, la position de l’Arctic Sea étant «constamment connue» selon le correspondant du Salzburger Nachrichten.

Le journal autrichien affirme que cette version expliquerait notamment pourquoi les services secrets occidentaux ne sont pas intervenus, pourquoi les pirates auraient pris autant de risques pour un chargement de bois d’une valeur de 1,5 millions d’euros et pourquoi de grands avions cargos ont été envoyés par la Russie pour récupérer seulement quatorze membres d’équipage et huit pirates.

La visite éclair du président israélien Shimon Peres à Moscou le 19 août dernier serait également due à l’affaire de l’Arctic Sea selon le Salzburger Nachrichten. Durant cette rencontre, Israël aurait apporté à la Russie «des preuves concrètes que l'Iran et la Syrie fournissent des armes au Hamas et au Hezbollah».

L' Arctic Sea est ce bateau , qui "transportait du bois" et qui avait été détourné par des "pirates", l''équipage russe avait été sauvé par un sous-marin russe. Mais, selon le responsable européen de la piraterie, Arctic Sea aurait été détourné par le Mossad, les services secrets israéliens.

Attention, il faut être prudent car l'information n'émane que d'une seule source, le responsable européen de la lutte contre la piraterie, l'amiral Tarmo Kouts.

Selon lui, le bateau aurait été détourné par les services secrets israéliens "parce que l'Arctic Sea  ne transportait pas que du bois mais aussi des missiles, destinés à l'Iran ou à la Syrie, deux pays ennemis d'Israël".

En Israël, pas de confirmation. Le président de la commissions de la Défense de la Knesset, le parlement israélien, a déclaré que "les propos du responsable européen de la piraterie ressemble à du mauvais polar". Pas de commentaire du premier ministre  Binyamin Netanyahou.

Cependant, l'ancien vice-ministre israélien et ex-député, spécialisé dans les services secrets, Ephraïm Sneh, affirme au contraire que "l'affaire de l'Artic Sea a intéressé beaucoup de monde en Israël et cela jusqu'au plus haut niveau".

Le navire-cargo Arctic Sea, capturé par des pirates le 24 juillet dans les eaux suédoises, convoyait, outre sa cargaison officielle de bois, des missiles sol-air S-300 pour l'Iran expédiés par un groupe mafieux russe, affirme vendredi le quotidien Salzburger Nachrichten  .

Citant des "sources israéliennes bien informées et ayant de bons contacts avec les services secrets occidentaux", le correspondant du journal à Jérusalem affirme que les missiles ont été chargés sur le bateau alors qu'il était immobilisé pour réparation dans le port de Kaliningrad au début de l'été.

L'Iran aurait pris contact, selon le journaliste, avec un groupe mafieux formé de militaires russes acceptant des contrats douteux pour s'arrondir les fins de mois dans cette base stratégique, et ce afin d'organiser la livraison de ces armes, parmi les plus modernes sur le marché de l'armement actuellement.

Ce contrat avec Téhéran aurait été ensuite révélé aux services secrets russes FSB par "un service occidental", en conséquence de quoi Moscou aurait décidé d'intercepter le navire-cargo en question. "Cela explique pourquoi la Russie a mis tant de temps, après qu'il a été 'détourné par des pirates', à intercepter ce cargo au large du Cap Vert alors que la position de l'embarcation était constamment connue, selon l'Otan", écrit encore le correspondant du Salzburger Nachrichten.

Il ajoute que cette version des faits expliquerait aussi pourquoi les services secrets occidentaux ne sont pas intervenus, pourquoi des "pirates" auraient pris tant de risques pour une simple cargaison de bois d'une valeur indiquée d'à peine 1,5 million d'euros et pourquoi la Russie a dépêché de grands avions-cargos uniquement pour évacuer 14 membres d'équipage et 8 pirates.

Enfin, le journal indique encore que cette version de l'affaire Arctic Sea expliquerait aussi pourquoi le président israélien Shimon Peres a effectué le 19 août une visite éclair en Russie durant laquelle il a, selon le ministère israélien des affaires étrangères, "apporté des preuves concrètes que l'Iran et la Syrie fournissent des armes au Hamas et au Hezbollah".

Y a plus qu'a déplacer les message Arctic Sea vers service secret européens :lol:

Link to comment
Share on other sites

Euh, ça aurait pas été plus simple de livrer les missiles par la route, ou par la mer, depuis le sud de la Russie vers l'Iran, et pas en allant se balader tout autour du monde ? :rolleyes:

Euh pas vraiment ... c'est difficile a faire passer inapercu un systeme S300 sur des vulgaire poids lourd. Dans un vraquier promenant des grumes c'est tout de suite plus facile a planquer...

Link to comment
Share on other sites

Euh pas vraiment ... c'est difficile a faire passer inapercu un systeme S300 sur des vulgaire poids lourd. Dans un vraquier promenant des grumes c'est tout de suite plus facile a planquer...

ça aurait été plus simple de les faire transiter par la mer Caspienne

Link to comment
Share on other sites

ça aurait été plus simple de les faire transiter par la mer Caspienne

Depuis Kaliningrad !

Je sais pas ou étaient stockés les missiles a la base ... mais je suppose que s'il se sont fait chier a les chargé a Kaliningrad c'est qu'il doit y avoir une raison. Il meme simulé un réparation pour y accoster. Ca se trouve les missile étaient a Kaliningrad et le plus sûr moyen de les en sortir pour les vendre c'était la mer. Une fois en mer pour quitter Kaliningrad on se donne un alibi avec le bois pour l'Algérie ... un vraquier et du bois de finlande c'est vraiment pas une cargaison sensible a priori tout le monde s'en fout, et puis une fois passé le portugal on zappe l'Algérie alibi et on file vers l'Océan Indien.

Traversé toute la russie avec un chargement de missile dans des camions ... pas super discret ... et puis rien qu'en pot de vin tu perds tout ton benef sur la transaction :lol:

Le truc étrange c'est pour avoir fait un tel bordel au début ... et ne pas avoir arreté ca plus tot si l'affaire a été éventé.

Difficile a comprendre l'histoire de pseudo piratages ... de visite a bord au large de la suede, de photos de marins blessés ... puis de poursuite du parcourt puis de pseudo second piratage, puis de prise en chasse.

Visiblement le client a su rapidement que le bateau était suspect ... et qu'il aurait pas sa cargaison ... dans ce cas la tu transbordes ou tu sabordes mais tu continues pas ta route sachant que toutes les marine du monde on ton signalement.

La prochaine fois il faudra qu'il demande conseil au colombie pour le transit :lol:

Link to comment
Share on other sites

Des missiles sur l'Arctic Sea ?

AFP

04/09/2009 | Mise à jour : 13:58 |

Le cargo Arctic Sea, détourné fin juillet dans les eaux suédoises, convoyait, outre sa cargaison officielle de bois, des missiles sol-air S-300 pour l'Iran expédiés par un groupe mafieux russe, affirme vendredi le quotidien Salzburger Nachrichten.

Citant des "sources israéliennes bien informées et ayant de bons contacts avec les services secrets occidentaux", le correspondant du journal à Jérusalem affirme que les missiles ont été chargés sur le bateau alors qu'il était imobilisé pour réparation dans le port de Kaliningrad au début de l'été.

L'Iran aurait pris contact, selon le journaliste, avec un groupe mafieux formés de militaires russes, acceptant des contrats douteux pour arrondir leurs fins de mois. Il se serait agit d'organiser la livraison de ces armes qui actuellement sont parmi les plus modernes sur le marché de l'armement. Ce contrat avec Téhéran aurait été ensuite révélé aux services secrets russes FSB par "un service occidental".

Moscou aurait alors décidé d'intercepter le cargo. "Cela explique pourquoi la Russie a mis tant de temps, après qu'il ait été +détourné par des pirates+, à intercepter ce cargo au large du Cap Vert alors que la position de l'embarcation était constamment connue, selon l'Otan", écrit encore le correspondant du Salzburger Nachrichten.

Il ajoute que cette version des faits expliquerait aussi pourquoi les services secrets occidentaux ne sont pas intervenus, pourquoi des "pirates" auraient pris tant de risques pour une simple cargaison de bois d'une valeur indiquée d'à peine 1,5 million d'euros et pourquoi la Russie a dépêché de grands avions cargos uniquement pour évacuer 14 membres d'équipage et 8 pirates

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/20...s-missiles.php

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,946
    Total Members
    1,749
    Most Online
    maiquel
    Newest Member
    maiquel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...