Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

mehari

Members
  • Posts

    6,054
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

Posts posted by mehari

  1. 1 hour ago, Titus K said:

    Pas en Allemagne, UK, Italie, Pas-Bas, Corée du sud, Japon ....

    Les Japonais ont leurs grosses unités (catégorie DDG) à 10k tonnes mais aussi la classe Mogami (FFM) à 5500 tonnes et leurs Asahi (catégorie DD) sont à 6800. Les Sud Coréens ont leur KDX-III à 10k tonnes mais leur projet KDDX est plus petit (8000 je pense) et ils ont aussi les FFX-II et FFX-III à 3500 et 4000 respectivement.

    Les Allemands partent très haut sur leur F126 mais ils sortent aussi les K130 à 2500t (même si ce n'est pas aussi comparable) et les Italiens devraient adopter les EPC en variantes de combat (soit aussi >3000t).

    Les grosses unités deviennent de plus en plus grosses mais ce ne sont pas les seuls trucs qui sont mis en œuvre.

    • Like 1
  2. 11 minutes ago, herciv said:

    Tant qu'on ne connait pas le contrat opérationnel auquel la marine portugaise devra faire face on ne peut pas avoir ce genre d'avis.

    Le contrat et le concept. On sait qu'ils vont utiliser une tonne d'UUV/USV/UAV. On ne sait pas encore ce que ces équipements feront.

    Par ailleurs, le contrat doit être partiellement validé par l'OTAN. J'ignore exactement comment ce genre de chose se passe mais on se souvient de la commande de 5 corvettes K130 additionnelles par l'Allemagne pour répondre à leur engagements auprès de l'Alliance.

  3. 21 minutes ago, fjojo032 said:

    Ce qui signifie donc le retrait des frégates sans aucun remplacement autre que les patrouilleurs... Cette décision est au mieux risible...

    On verra leur concept. Ils semblent partis à 100% sur les USV et UUV mais il faut encore voir ce qu'ils en font.

  4. 2 hours ago, wagdoox said:

    Les vls sont pas forcément la meilleur solution, l’interet etant d’avoir une capacite beaucoup de munition en un minimum de temps. Ng avait le smx30 avec 45 munition. Il ont augmente le nb de lance torpille, a la minute, ca donnera bien 8 a 12 armes. Ca reste moins que les vls, ca s’en rapproche mais surtout c’est plus discret.

    Ce n'est pas le seul avantage. Les tubes sont une contraintes sur les dimmensions des missiles qui peuvent rentrer dedans. Les VLS pourraient être dimmensionnés pour ignorer cette contrainte et lancer, par exemple, des missiles hypersoniques.

    • Upvote 2
  5.  

    33 minutes ago, clem200 said:

    @Titus K tu veux dire qu'il y a des VPT, VPM et VLS ?

     

    Parce que pour moi le VLS c'est ce qu'il y a dans le VPM.

    Ou alors le VPT est un VPM mal orthographié ? :tongue:

    • VLS: tube pour missile. 12 présents sur Virginia pré Block III
    • VPT: Virginia Payload Tube, tube modulaire pouvant accueillir différents missiles. Existe en deux tailles (définies par le nombre de Tomahawks disponibles), à 6 coups et à 7 coups. Deux unités de la variante à 6 coups est présente en remplacement des VLS à partir du Block III
    • VPM: Virginia Payload Module: groupe de 4 VPT à 7 coups présent sur les Virginia à partir du Block V, en plus des deux VPT à 6 coups.

    Image pour référence:

    US-Navy-Virginia-Block-V-Cutaway-scaled.

    • Thanks 2
    • Upvote 2
  6. 25 minutes ago, wagdoox said:

    3) un sna de 10k tonnes… pourquoi faire?

    Ça permet de faire comme ce que font les Russes et les US et de mettre des grosses VLS sur les SSN (en gros faire un hybride de SSN et SSGN). Les Virginia-V disposent d'une payload assez significative (12 VLS pour Tomahawk, plus 4 VPT avec 7 Tomahawk chacun (ou un certain nombre de missiles hypersoniques ou encore des UUVs)) et font ~10kt.

    Si j'étais eux, je reverrais ces ambitions à la baisse et regarderait plutôt du côté de ce que font les Coréens sur KSS-III avec leur nombre plus petit de VLS mais une taille aussi beaucoup plus faible.

  7. Je suis en train de faire pas mal de recherche sur les mortiers (et spécialement sur les mortiers rayés) et je suis sur ceci:

    Les Ukrainiens utilisent des obus US M1101 dans les systèmes Nona russes. Le M1101 est un obus HE rayé développé pour le M327 EFSS (en gros, le MO-120-RT en service dans l'USMC) ce qui veut dire que le Nona est compatible avec les obus français.

    https://mil.in.ua/en/news/captured-nona-mortars-received-american-rounds/

    En fouillant un peu plus, il s'avère que le Nona est capable de lancer des munitions rayées mais aussi lisse (je suppose que le breech loading aide dans ce cas) ce qui est assez intéressant.

    MyCollages-11-1.jpg

     

    Un peu plus hors sujet, le Dragon Fire développé pour l'USMC (grosso-modo une version du 2R2M) était apparemment aussi compatible avec des munitions lisses et rayées malgré le chargement par la bouche. On sait comment c'est possible? Est-ce que c'est toujours le cas pour le 2R2M?

    • Upvote 1
  8. 1 minute ago, Clairon said:

    A la base, je trouve que le Griffon 6x6 est "le cul entre deux chaises" ...

    Un Serval sur base 4x4 Texelis, avec à la rigueur une ou deux versions en 6x6 avec le même essieu, et un VBCI VTT avec un simple tourelleau 12,7 aurait été un meilleur choix je crois

    Mais bon ...

    Clairon

    Je vois un usage à un engin de type Griffon en complément au VBCI pour les rôles d'appui (voir aussi le Patria 6×6 ou l'AMPV par rapport à leurs cousins IFV).

    Par exemple, un APC pour le génie, les transmissions, le CBRN, maintenance, EW, etc. ce genre de véhicule pourrait être utile en complément du VBCI qui prendrait les rôles de combat.

     

    Cependant, le vrai problème (et la raison pour laquelle on a ce problème de cul et de chaises) est que le véhicule a pris du poids depuis ça conceptualisation. C'était pas 18t qu'il devait faire au départ?

  9. 36 minutes ago, hadriel said:

    Mais en forçant le trait on pourrait se poser la pertinence de toute la marine en Baltique en fait au delà d'une fonction garde-cotes, l'aéronovale et les armées de l'air peuvent remplacer les batiments de surface en frappe vers la terre, renseignement, ASM et anti surface. Rien que des batteries basées à terre ça ferme déjà énormément de possibilités pour les Russes.

    Il faut quelque chose pour pouvoir franchir la Baltique et les navires ont leurs avantages, pour supporter une action amphibie vers les Pays Baltes aux cas où ceux-ci se feraient envahir. Ils sont bien plus défendables/reprenables maintenant que les Finlandais ont fermement abandonné leur position de neutralité mais ce n'est pas pour ça que ça doit être exclu.

    Après, il est vrai que je ne donne pas cher de la peau de la Flotte Baltique en cas de conflit.

    39 minutes ago, hadriel said:

    Ca se discute au vu de la différence de capacité opérationnelle, de prix d'achat et d'entretien et d'équipage. La on parle de 5.5 milliards pour 4 bateaux, pour les 4 U212 NF italiens on serait autour de 2.7 milliards:

    https://www.navalnews.com/naval-news/2021/07/italian-navys-new-u212-nfs-submarines-to-get-sonar-systems-by-elac-sonar/

    Donc ça va quand même du simple au double. Avoir un soum plus gros ça donne de la place pour plus de batteries donc plus d'autonomie, plus d'armes, plus d'emport de FS.

    Je serai tenté de dire qu'en Med les distances peuvent être grandes donc un gros soum peut être intéressant, mais il faut voir que pour l'Espagne, l'Italie et la Grèce leur priorité c'est le pays en face d'eux (encore qu'il y a les Canaries pour l'espagne), donc se redéployer d'un bout à l'autre ça doit les intéresser modérément.

    Je pars du principe que les besoins/moyens ont été partiellement voire complètement unifiés au niveau européen, justement pour éliminer les considérations sur les moyens disponibles dans chaque état-membre. Donc la question est moins de savoir quel est le besoin grec mais plutôt quel est le besoin européen sur le théâtre grec.

  10. 28 minutes ago, hadriel said:

    Faire un flatbed à partir d'un véhicule à coque en V c'est pas génial non? Ca monte le niveau de la plateforme et ça l'alourdit si la coque reste blindée. Un camion logistique à cabine et moteur blindé ce serait mieux dans tous les cas non?

    Ça dépend du degré de protection contre les mines qu'on veut ainsi que de la mobilité, je suppose.

  11. 9 minutes ago, g4lly said:

    Un variante cargo blindé avait été demandé, mais je n'ai jamais bien compris si le cargo devait etre embarqué sous blindage, ou si seul la cabine nécessitait du blindage.

    Le premier cas serait le vrai avantage par rapport à un camion à cabine blindée ou à un système plus léger (Bushmaster flatbed par ex), à moins qu'on considère la protection STANAG 4 comme vraiment nécessaire.

  12. 17 minutes ago, Clairon said:

    Il y aura peut-être des Griffons destinés aux unités logistiques/ravitaillement, mais avec un emport de 1t environ, bof .... je vois pas trop l'intérêt

    Une version flatbed permettrait de gagner pas mal de masse pour la payload, au prix de la protection de celle-ci. Ça se fait mais je ne pense pas avoir jamais vu ça sur quelque chose du calibre du Griffon.

    Le seul truc auquel je peux penser, c'est les Bushmaster ou PMMC G5 (chenillé) en version flatbed. Le Serval serait alors un meilleur équivalent.

    Le support logistique sur une plateforme de ce calibre serait plutôt sous la forme d'un véhicule de maintenance avancée que de ravitaillement (voir aussi CV90 maintenance en Suède).

  13. 1 hour ago, Clairon said:

    De plus je crois que quand même l'expérience française en sous-marins "multi-océans" (de l'Atlantique Nord aux Caraïbes en passant par la méditéranée et le Pacifique), a certainement intéressé les Néerlandais, qui cherchent plus qu'un sous-marin des Fjords et de la Baltique ...

    Ça pose aussi la question de savoir, au niveau macro (i.e. en supposant qu'on puisse concevoir une unification des besoins au niveau européen qui ne soient donc pas limités par les capacités des états-membres individuellement), où est-ce qu'on aurait encore besoin de petits sous-marin comme les Blekinge/U212/Scorpène?

    La menace sous-marine dans la Baltique s'élève à 1 Kilo, avec 5 SSK en face (dont 1 Kilo en très mauvais état), sans compter les SSK allemands et d'éventuels futurs achats suédois ou polonais. La flotte de surface russe est plus conséquente mais avec un contrôle quasi-total de la Mer Baltique par les forces européennes/OTAN, il est difficile de l'imaginer devenir un problème au delà des premiers jours.

    Le besoin est un peu plus important en Mer Noire où les Russe disposent de 6-7 unités et l'OTAN d'une seule (un Kilo roumain qui n'est d'ailleurs pas actif). Cependant, la capacité navale de nuisance russe dans cette zone reste limitée au delà de l'expédition de missiles de croisière, tant que la Géorgie ne rejoint pas l'OTAN ou l'UE. L'absence de contrôle certain sur les détroits turcs est un problème qui fait qu'il est impossible de garantir que les forces russes ne sortiront pas de la Mer Noire et qu'il est difficile d'y amener des renforts, contrairement à la Baltique.

    Dernier point d'intérêt pour ces sous-marines, la Méditerranée, du moins certaines parties de celle-ci (Égée par exemple) où la Turquie est le plus gros problème. Cependant, l'ouverture sur l'Océan fait qu'un mix de types ou entre-deux est peut être plus avantageux.

    Pour l'Océan large, des trucs plus gros comme les SSK Barracuda ou similaires sont probablement plus appropriés (sans parler des SSN).

     

    Pour ceux qui suivent un peu ce genre de chose, est-ce qu'on sait comment les Indiens et Chinois envisagent l'emploi de leurs nombreux types de SSK et SSN? Pour les Indiens en tout cas, la zone proche semble être principalement de l'océan profond.

    • Upvote 3
  14. 15 minutes ago, Clairon said:

    Sur le continent Européen, moins de 75 km séparent les deux pays

    66.5km de côte en Belgique, dont 90% sont bétonnés au moins).

     

    16 minutes ago, Clairon said:

    en vol d'oiseau de la frontière à Bray-Dunes jusque Cadzand, en plus sur le chemin vous pouvez vous rassasier de croquettes de crevettes et de Brugse Zot)

    Et une fois là-bas, pensez à prendre des stroopwafels et appelbollen.

    • Like 1
  15. 1 hour ago, clem200 said:

    Ça va on est seulement le voisin a 500km d'eux pourtant 

    500km? Vous avez une frontière terrestre!

    11 hours ago, Titus K said:

    En tout état de cause, ce choix s'inscrit dans la continuité des liens militaires néerlandais avec des alliés proches : l'armée de terre avec l'Allemagne, l'aviation avec les Etats-Unis et la marine désormais avec la France ainsi qu'avec les pays britanniques et nordiques.

    Non, tout va bien. On ne se sent pas ignorés.

    *va pleurer dans un coin*

    • Haha 2
    • Upvote 1
  16. 2 hours ago, LBP said:

    Pourquoi pas ? car les Grecs veulent aussi des VBCI neuf ?

    Un nouvelle production en France d'une coque plus basse.

    Et voici une photo de la variante IFV/reconnaissance.

    224770-143f7a405ad612e4c48a3f813f2dc7c2.

     

    • Upvote 1
  17. 53 minutes ago, LBP said:

    Question : Un VBCI équipé d'un canon de 105/120 mm, comme MBT léger de transition, c'est valable ?

    C'est possible mais suboptimal. Une version modifiée pour le rôle, avec coque plus basse serait intéressante cependant.

    Un peu comme le Centauro par rapport au Freccia ou le Type 16 MCV par rapport à la variante Recon qu'on a vu apparaître récemment.

    Il faut aussi se demander pour quoi faire. Personnellement, j'ai l'idée de brigades à 3 RI (disposant de 3 CI et une compagnie de chars légers en 105mm) et 1 RC chargé de la reconnaissance et de la sécurité équipé en Jaguars.

    Mais ça veut dire une sévère réduction des commandes de Jaguars, ce qui n'est pas la trajectoire adoptée pour l'instant.

  18. 12 minutes ago, Clairon said:

    Y a plus d'Apilas en France, la date de péremption est largement passée ... Les finlandais en avaient encore quelques uns pour leur réserve, et les auraient transférés à l'Ukraine (avec les BAB qui vont bien j'espère) ... Donc je ne vois pas ce que ça fait dans les mains d'un Chasseur Alpin en 2024 ...

    Clairon

    Je suis entièrement d'accord mais en attendant, ça ressemble vachement à un APILAS.

    Peut-être qu'il y en a qui traînaient au fond d'un hangar quelque part ou que les Finlandais vous en ont prêté. Ils sont supposément être en train de les remplacer par des AT4 donc il n'est pas exclu qu'ils en aient encore en attendant que des stocks soient constitués. De plus, si je me souviens bien, les Finlandais sont un peu des hoarders quand il s'agit de matériel militaire: si ça peut encore servir, ça part en réserve.

    • Like 1
  19. 3 minutes ago, Clairon said:

    Le 7e BCA en manoeuvre OTAN dans le grand Nord  ...

    spacer.png

    Qu'est-ce qu'il a à côté de lui notre Alpin ? Un AT4 ? Ca me semble bien gros, un missile MMP ? Pas l'impression ... A vos avis

    Clairon

    APILAS je pense.

    • Like 1
  20. 23 minutes ago, SLT said:

    J'ai un point de vue un peu inverse pour le coup. Ils ont assez peu de stock, mais ils ont clairement de l'artillerie guidée (en mode "sniper") et ils l'utilisent apparemment depuis le début du conflit. C'est juste qu'à l'époque c'était noyé dans la quantité astronomique de tirs quotidien de saturation, et qu'aujourd'hui, vu qu'ils ont fortement ralenti la cadence, ces tirs avec munitions de précisions nous apparaissent comme plus importants et plus visibles (alors qu'ils sont sans doute eux aussi moins nombreux qu'au début du conflit)

    Les Russes ont des obus guidés depuis très longtemps avec le Krasnopol qui date de 1986. La portée n'est pas énorme par contre, avec 20km pour la version de base, 25 pour la nouvelle version Krasnopol-M2.

    https://armyrecognition.com/ukraine_-_russia_conflict_war_2022/russian_artillery_units_in_ukraine_use_enhanced_version_of_krasnopol_laser-guided_ammunition.html

    Les munitions Excalibur actuelles font 40km depuis un canon L39 et au delà de 50 avec les canons L52.

     

    Il y a aussi les munitions Kitolov pour mortier et 122mm et probablement d'autres trucs. Ça a surtout l'air guidé par laser plutôt que GPS, ce qui n'est pas plus mal pour frapper des cibles mobiles ou travailler dans des zones où le GNSS n'est pas disponible.

    • Thanks 1
    • Upvote 1
  21. Un petit complément d'information sur la solution KNDS DE.

    https://www.janes.com/defence-news/news-detail/qatari-land-forces-display-boxer-with-counter-uav-capability

    Outre le senseur RF passif, ils ont aussi ajouté un système en backup utilisant les capteurs optiques et de l'image processing pour détecter les drones passant dans le champ de vision si l'opérateur les a manqués.

    À ma connaissance, la RCT-30 ne dispose pas de capteurs panoramiques et même la version sur la Puma je ne sais pas si les senseurs du système MUSS suffisent à la tâche mais ça permet d'obtenir quelque chose en backup même si le champ de détection est assez restreint.

    On peut aussi se demander si les capteurs panoramiques du Jaguar pourraient être utilisés de cette manière.

  22. 19 minutes ago, CANDIDE said:

    1. Y-a-t-il des besoins de sécurité communs ? et si oui lesquels ?

    Que les états-membres en soient conscients ou pas, il y a des besoins de sécurité communs, ne serait-ce que la protection du territoire et effectivement des ZEE. Le principe d'espace économique commun implique que la prospérité de chaque est la prospérité de tous (en théorie). En partant de cet axiome, une attaque contre les intérêts économiques d'un E-M est un attaque contre ceux de tous, en supposant que ces intérêts fassent bien partie de l'UE bien sûr...

    Le problème est que beaucoup d'états membres sont très nombrilistes vis-à-vis de leurs intérêts de sécurité et sont généralement très mauvais quand il s'agit d'expliquer leur vision des choses aux autres ou inversement d'écouter les inquiétudes des autres.

    On se souvient des années passées à ignorer les pays de l'Est vis-à-vis de leur perception de la menace russe et dans l'autre sens l'incompréhension vis-à-vis des efforts français en Afrique (incompréhension il est vrai teintée de discussions sur la décolonisation). D'un côté, on a une Russie qui n'était certainement pas amicale et de l'autre il faut éviter que nos zones frontalières tombent encore plus dans l'instabilité.

    Nous avons des intérêts de sécurité communs mais des visions très différentes des priorités et surtout une absence de stratégie. L'Union balbutie quand il s'agit de politique étrangère, parce qu'elle doit partager le terrain avec les états membres (qui travaillent parfois contre ses efforts) et parce que ses moyens sont très limités. Dans le cas de la politique de sécurité, c'est encore pire vu que c'est une compétence ferme des états-membres.

    Tant que ça ne change pas, on ira nulle part.

    41 minutes ago, CANDIDE said:

    Chaque besoin sera-t-il mieux couvert par des moyens partagés (équipements, commandement, renseignement, etc..), que par une coordination de moyens nationaux, ou encore sans coordination c'est à dire par le chacun pour soi.

    Les multiples forces armées du setup actuel impliquent de multiples redondances qu'on pourrait éliminer. En supposant une politique étrangère et de défense commune et réactive, des forces armée communes permettraient d'accomplir plus que ce qu'on fait actuellement (en supposant qu'on ne se foire pas complètement, ce qui est toujours possible), surtout du point de vue des systèmes déployés à plus large échelle qu'on peut difficilement justifier aux différentes échelles nationales. Peu nombreux sont les pays qui disposent d'appuis divisionnaire et de corps cohérents (et suffisants) et encore moins nombreux sont ceux qui ont ça en plus d'AEW&C, ravitaillement aérien et porte-avions en suffisance.

    Mais ça implique une vision quasi-fédérale de l'Union que tous ne partagent pas...

    59 minutes ago, CANDIDE said:

    frégates Belge 

    bulle de protection maxi de 100km chacune

    Essaie plutôt 10 voire 5.

    Pareil, dans une moindre mesure pour d'autres pays qui ont déployé des frégates ASW ou GP sur place. Quels sont les pays qui ont déployé des éléments purement AAW?

    1 hour ago, CANDIDE said:

    Eh bien, il serait pas inintéressant, de protéger ces 4 milliards d'Euros de frégates, par un porte-avion d'escorte (pas un géant de 80000 tonnes) qui assurerait une bulle de surveillance et de protection de plusieurs centaines de km. Pas contre toutes les menaces bien sûr, mais déjà les drones, ou d'éventuels aéronefs ennemis.

    Un PA d'escorte, ça pesait ~10000t mais ça emportait des appareils beaucoup plus petits. De nos jours, un F-35B ne décollera pas de quelque chose d'aussi petit (ou pas avec une configuration utile du moins).

    • Like 1
    • Upvote 1
×
×
  • Create New...