Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Paschi

Members
  • Posts

    2,115
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Paschi last won the day on January 15

Paschi had the most liked content!

Reputation

3,315 Excellent

About Paschi

Profile Information

  • Pays
    Switzerland

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Paschi

    Marine Danoise

    Ce n'est pas l'US Navy, le HDMS Ejnar Mikkelsen est un patrouilleur de la marine danoise. Impressionnant
  2. https://www.opex360.com/2024/04/09/la-derniere-strategie-de-defense-nationale-du-canada-fait-limpasse-sur-lachat-de-nouveaux-sous-marins/ Pour autant, pendant encore quelques années, la Marine royale canadienne devra encore faire avec ses quatre sous-marins de type Victoria qui, malgré les investissements conséquents dont ils ont fait l’objet depuis leur achat auprès de la Royal Navy, ont plus souvent été à quai qu’en mer… Or, depuis un Livre blanc sur la défense publié en 1987, il est question de doter la MRC de douze sous-marins afin de lui permettre d’assurer ses missions dans les océans Arctique, Pacifique et Atlantique. Ce besoin a de nouveau été exprimé par un rapport parlementaire, publié trente ans plus tard. Mais, il est encore urgent d’attendre pour Ottawa. Du moins, c’est ce que suggère la dernière stratégie de défense nationale. « Nous étudierons les possibilités de renouvellement et d’expansion de notre flotte de sous-marins pour que la Marine royale canadienne continue d’agir comme élément de dissuasion sur les trois côtes grâce aux sous-marins à propulsion classique capables de naviguer sous la glace », lit-on dans ce document. « Les sous-marins permettent au Canada de détecter discrètement les menaces maritimes et constituent un moyen de dissuasion. Ils permettent aussi au Canada de contrôler ses approches maritimes et de projeter sa puissance et sa capacité de frappe loin de ses côtes à une époque où les sous-marins russes sondent largement les océans Atlantique, Arctique et Pacifique, et où la Chine développe rapidement sa flotte sous-marine », ajoute-t-il.
  3. Eldorado à se partager, la Russie y a aussi trouver son compte, en engrangeant des devises et en ayant accès à la technologie des entreprise européennes et même US. Sans parler de tous les Oligarques. Intégration au G8, au conseil de l'Europe, dialogue OTAN Russie. Je ne dis pas que l'ouest à tout fait juste mais il a quand même fait des efforts.
  4. Et pourtant c'est bien ce qui a été tenté pendant plusieurs décennies, en particulier par l'Allemagne. Rattacher la Russie au reste de l'Europe via les échanges commerciaux, même après mars 2014. Cela n'a pas empêché Poutine de drifter de plus en plus dans son délire pour finalement décider d'attaquer l'Ukraine. En tant que lecteur suisse je ne connaissais pas cette personne. Je suis donc aller sur le lien que tu as mis. Oui, il en sait des choses et parle très bien mais ses idées ne sont pas vraiment ma tasse de thé. Cela bien que je soit pour une Europe plus indépendante des USA qui saurait mettre en avant ses propres intérêts. Et puis, pour en savoir plus sur lui, je suis allé voir ce que disait wiki de lui. https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Juillet J'avoue que cela commençait bien et puis je suis tombé sur ça : Prises de position et activités pro-Kremlin Il intervient dans des colloques organisés par Mario Sandoval, qualifié de « VRP des extrêmes droites sud-américaines » par StreetPress6. Alain Juillet est membre du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R), un think-tank dirigé par Éric Denécé et dont les positions sont jugées très favorables au Kremlin, et de Geopragma, dirigé par Caroline Galactéros7,8. En février 2020, il rejoint le média RT France, branche francophone de la chaîne Russia Today, pour y animer deux fois par mois une chronique géopolitique9 jusqu'à sa mise en retrait le 11 janvier 202210. En mai de la même année, il crée une chaine sur le réseau social YouTube, Open BOX TV, ou il anime une émission de géopolitique et géostratégie11. Ses prises de positions sont qualifiées comme « plaisant aux complotistes » par Le Parisien12. Le site Conspiracy Watch reprend l'information du Parisien dans son actualité hebdomadaire13. D'après Conspiracy Watch, ses positions géopolitiques sont caractérisées par un discours en accord avec la propagande du Kremlin et par des propos complotistes, notamment au sujet de la guerre russo-ukrainienne, et tient également des propos jugés contestables « sur les ovnis, le « lobby LGBT », l'assassinat de JFK ou encore le massacre d'Oradour-sur-Glane »14. Alors, non cette personne n'est vraiment pas ma tasse de thé même s'il serait idiot de rejeter en bloc tout ce qu'il dit.
  5. https://www.tagesschau.de/investigativ/monitor/ukraine-mariupol-wiederaufbau-russland-100.html Pour la propagande russe, c'est tellement important que même Poutine en personne est venu se rendre compte de l'avancement des travaux l'année dernière. "Nous allons reconstruire les logements, les écoles, les hôpitaux, les théâtres et les musées", a déclaré Poutine à propos de Marioupol. Tout ce qu'il avait auparavant fait détruire brutalement. Mais qui l'aide dans ce projet ? Des reporters du magazine politique Monitor de la chaîne ARD sont partis à la recherche de ces informations. Dans les rapports d'activité, sur les sites Internet des entreprises, sur des photos et dans des vidéos - on trouve partout des preuves et des indices montrant que les entreprises allemandes jouent également un rôle important dans la reconstruction de Marioupol. Ce sont des machines lourdes ou des fenêtres sur lesquelles on trouve les logos de plusieurs fabricants allemands. Et toujours sur des sacs de plâtre : le nom de Knauf. L'entreprise familiale allemande de la province franconienne est le leader mondial de la fabrication de plâtre. Et cela aussi parce qu'elle fait depuis longtemps des affaires importantes en Russie. Le patriarche de l'entreprise Nikolaus Knauf a été pendant plus de deux décennies consul honoraire de Russie, sur les photos il sourit aux côtés du président Poutine. Il a conservé ce poste même après l'annexion de la Crimée, il qualifiait encore en 2018 les sanctions qui ont suivi contre la Russie de "terribles". Knauf continue d'employer 4.000 personnes en Russie et d'y réaliser un chiffre d'affaires de plusieurs milliards. Knauf écrit dans une déclaration générale sur ses activités en Russie qu'elle condamne la guerre d'agression russe contre l'Ukraine et qu'elle respecte toutes les sanctions de l'UE contre la Russie. L'entreprise produit en Russie "exclusivement pour le marché russe". Knauf n'a toutefois pas répondu à une longue liste de questions de la rédaction. L'activité russe n'a-t-elle donc rien à voir avec la maison mère allemande ? L'expert en droit des sanctions Viktor Winkler le contredit : "L'idée que si je me déplace avec une filiale en Russie uniquement dans le domaine russe, uniquement sur les territoires russes, que cela n'a pour ainsi dire aucune importance en termes de sanctions, c'est un mythe absolu et ne pourrait pas être plus éloigné de la réalité". Même si les matériaux de construction ne sont en principe pas couverts par les règles de sanctions de l'UE, les entreprises doivent "pouvoir exclure effectivement qu'il y ait un lien militaire, une quelconque relation militaire de ce qu'elles fournissent", explique Winkler. Il ne doit pas nécessairement s'agir d'un acte de guerre au sens strict du terme. "Mais il suffit aussi que l'armée, que les actions militaires de la Russie, profitent indirectement de ce qu'elles font", explique l'expert. Cette "relation militaire" résulte déjà du donneur d'ordre : ainsi, un distributeur officiel de Knauf annonce publiquement qu'il a construit un projet de maison d'habitation avec des matériaux de construction Knauf pour le compte du ministère russe de la Défense. Des photos de ce chantier avec des sacs Knauf sont à la disposition de la rédaction du Monitor. Le député CDU et président de la commission des affaires étrangères du Bundestag, Roderich Kiesewetter, condamne la participation des entreprises allemandes aux travaux de construction à Marioupol. Elles se mettent au service d'une guerre contraire au droit international : "C'est très évident chez Knauf, car ils cimentent effectivement le pouvoir russe dans les territoires occupés, y compris à Marioupol". Knauf n'est toutefois pas un cas isolé. Sur les images et vidéos analysées par Monitor, on remarque sur de nombreux chantiers des blocs de béton dans un film d'emballage vert. On y voit l'inscription d'une entreprise allemande du Münsterland en Rhénanie-du-Nord-Westphalie - la WKB Systems GmbH. Cette entreprise équipe entre autres des usines de fabrication de blocs de béton. L'actionnaire principal de la société est l'oligarque russe Viktor Konstantinovitch Budarin. Budarin a utilisé son entreprise allemande comme fournisseur du secteur de la construction dans la Russie de Poutine. Les données douanières dont dispose le Monitor le montrent : WKB Systems GmbH a livré pendant plusieurs années des installations complètes pour des usines de fabrication de ces blocs de béton cellulaire à une entreprise russe de Budarin - apparemment, c'est précisément l'entreprise avec les produits de laquelle la Russie tente d'asseoir son pouvoir à Marioupol. De nombreux oligarques russes ont déjà été sanctionnés ces dernières années. Budarin n'en fait pas partie. L'expert en droit des sanctions Winkler déclare : "Le choix de l'UE pour savoir quel oligarque sera sanctionné ou non est, pour le dire prudemment, jusqu'à présent impossible à associer à un plan homogène". Parmi les entrepreneurs du bâtiment, beaucoup ne sont pas sanctionnés, dit Winkler. Bien que cela soit tout à fait envisageable - également dans le cas de Budarin : "D'un point de vue juridique, il y a ici une très bonne raison de sanctionner cette personne, à savoir que cette personne fait très probablement beaucoup par la présente pour renforcer l'économie russe. Et l'Allemagne est très fortement impliquée ici". Contactée, la société WKB Systems GmbH n'a fait aucun commentaire. Traduit avec DeepL.com (version gratuite)
  6. Pour ce qui est du Tornado britannique, cela est du à un mauvais fonctionnement de son IFF.
  7. Station radar russe 9S36 détruite par un drone FPV ukrainien. Quand même étonnant que ce genre de matériel se balade assez près du front pour être pris pour cible par un drone kamikaze de ce type.
  8. Le porte-parole de l’Etat islamique, Aboe Hoedhayfah Al-Ansari, a appelé des "loups solitaires" à s’en prendre spécifiquement aux chrétiens et juifs, notamment en Europe et aux Etats-Unis. https://www.ladepeche.fr/2024/03/29/terrorisme-letat-islamique-appelle-des-loups-solitaires-a-passer-a-laction-partout-dans-le-monde-11857275.php https://www.i24news.tv/fr/actu/international/artc-l-etat-islamique-appelle-a-commettre-des-attentats-aux-etats-unis-en-europe-et-en-israel
  9. Des nouvelles concernant l'initiative de la République Tchèque pour livrer des obus à l'Ukraine. Ce sont 1 million d'obus (122 et 155) et dès avril
  10. Paschi

    Marine brésilienne

    et cela ne m'étonnerait pas
  11. Paschi

    Marine brésilienne

    En visite au Brésil, où il a rencontré le président Luiz Inacio Lula da Silva, Emmanuel Macron a annoncé mercredi que la France aiderait le Brésil à développer la propulsion nucléaire sur de prochains sous-marins, tout en restant "respectueux de tous les engagements les plus rigoureux de non-prolifération". https://www.france24.com/fr/amériques/20240327-sous-marins-à-propulsion-nucléaire-la-france-sera-aux-côtés-du-brésil-dit-emmanuel-macron
  12. Il n'y a pas que les pilotes mais également les mécaniciens, indispensables pour faire voler les appareils. Leur formation est également complexe
  13. Je me demande ce qui lui prend à Lukachenko de démonter ainsi le story telling de Vlad
×
×
  • Create New...