FoxZz°

Members
  • Content Count

    2,364
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

FoxZz° last won the day on November 18 2017

FoxZz° had the most liked content!

Community Reputation

725 Excellent

About FoxZz°

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

3,210 profile views
  1. Ben si un XL tombe en panne, si possible le réparer sur place, sinon, on ramène un porte char et on le ramène à la base pour réparation. On pourrait imaginer un volume de 16 XL, sur tout Barkhane. Soit concentrés lorsqu'on veut du punch, soit dispersés pour couvrir plus de terrain. Mais on pourrait imaginer des cellules autonomes autour de 2 XL (+ 6 motos ou 2VBL) , soit des demi-pelotons
  2. Moi je pense qu'on devrait déployer du Leclerc au Sahel, c'est beaucoup plus mobile que n'importe quel pick-up et largement capable de "gagner" la course poursuite, la puissance de ses optiques, l'allonge de son armement et sa stabilisation/conduite de tir seraient parfaits pour dégommer les picks ups djihadistes. Au lieu d'associer les Leclerc à des VBL, on les associe à des quad ou des motos qui agissent comme ses antennes. Je suis persuadé qu'on sous estime le char de combat dans pour ce type de mission de chasse en nomadisation. Après tout le Leclerc avait bien conduit des raids longue distance aux émirats avec beaucoup de succès. Surtout qu'avec seulement deux chars et 6 motos on pourrait faire le taf d'une compagnie d'infanterie, pas sur qu'on y perde sur le plan logistique. C'est quand même con de pas les utiliser ces bijoux technologiques.
  3. Je me souviens qu'à l'époque on avait été confinés dans les salles de classes et des masques avaient été distribués et que les gens paraissaient inquiets du nuage. Scènes de désolations similaires, toutes les vitres explosées, Darti complètement effondré, véhicules retournés sur la rocade. Chez moi il y avait des morceaux de verres énormes plantés dans les murs, le mobilier, le lit, etc. Et puis le bruit et l'onde de choc de l'explosion toutes les vitres qui volent en éclats, exactement comme sur les vidéos. On a vécu presque 1 an avec des bâches sur les fenêtres ensuite. Alors, là, vu la puissance de l'explosion et le fait que ça soit au Liban un pays déjà dans la merde, ça va quand même être sacrément compliqué. En tout cas, la visite du PR au Liban et son bain de foule semble avoir été très apprécié de la population libanaise. Il y a carrément une pétitions avec plus de 55 000 signatures qui tourne sur internet en demandant un retour du mandat. Énormes critiques de la population et des journalistes contre les politiques libanais mais aussi le Hezbollah. Néanmoins, ça semble surtout être l'avis des populations aisées/chrétiennes de Beyrouth. Je ne sais pas ce que pensent les chiites et les sunnites de la visite du PR et des critiques très forte qu'il a prononcé contre l'establishment et le Hezbollah. En tout cas je pense que la ligne du PR est la bonne, ça serait un très gros coup diplo pour la France de débloquer la situation et gérer l'aide.
  4. On a beau critiquer leur faible armement, leur petit radier ou leurs normes civiles, mais le fait est que les PHA/BPC sont certainement parmi les bâtiments les plus utiles de notre flotte, notamment au vu du faible prix qu'ils nous ont couté. Leur polyvalence est quand même assez géniale.
  5. D'ailleurs, à quel niveau se situera la conduite de tir et le système de stabilisation du Jaguar par rapport au Leclerc. A bien des égards je me demande si l'on arrivera à dépasser le Leclerc dans tous les domaines avec le MGCS. Avec un programme de modernisation plus ambitieux, le Leclerc me semble encore largement future proof. Surtout avec le T14 qui stagne. Et même si ce denier ne stagnait pas, quelle révolution amène le T14 ?
  6. FoxZz°

    [EBRC/Jaguar]

    C'est une question que je me pose aussi, mais on distingue une sorte de grille de ventilation, donc je mettrais une piécette sur la clim.
  7. Le CH-53 devrait quand même pouvoir se poser et rentrer dans le Hangar du CdG. Il devrait aussi pouvoir se poser sur le spot lourd du BPC. Et il devrait être possible de dimensionner la plateforme hélico des futurs pétroliers pour pouvoir gérer le CH53. Or les besoins logistiques ils sont surtout au niveau du CdG. Une mission S&R partirait aussi du CdG. Donc je ne pense pas que ça soit réellement un problème.
  8. L'avantage du CH53 c'est qu'on pourrait aussi l'utiliser pour notre marine et récupérer des capacités perdues avec la fin du super frelon. Maintenant, l'Adla a l'air de vouloir un HL aussi pour ses forces spéciales.
  9. Je pense qu'on doit arrêter d'opposer systématiquement OTAN et UE. On a tout intérêt à réinvestir l'OTAN et à donner des gages aux pays de l'est (ça passe notamment pas arrêter d’être des lapins de 3 semaines avec la Russie) pour pouvoir développer l'Europe de la défense pour les cas ou l'OTAN n'est pas pertinente ou favorable à nos intérêts. Bref, les éléments de langage ça devrait etre OTAN et Europe de la Défense sont complémentaires et nous somme investis dans les deux, faites comme nous. Ensuite en fonction des crises on joue sur l'un ou l'autre tableau. Je suis persuadé que dans cette crise libyenne, si on prenait les affaires à l'Est sérieusement, par exemple en ayant un GTIA permanent à EFP plutôt qu'un SGTIA tournant, on aurait bien plus de soutien de la part de ces pays qui constateraient qu'on mouille la chemise pour eux. Notre parole aurait plus de poids car elle serait associée d'actes.
  10. Le principal avantage d’être dans l’Otan, c'est d'en faire partie. Je m'explique, de nombreux pays qui se sentent menacés, comme les pays de l'Est, considèrent l'appartenance à l'Otan comme un signe concret qu'on est de leur coté. Si la France n'était pas dans l'OTAN, notre relation avec les pays de l'est serait encore pire. Par ailleurs, être dans l'Otan nous donne une influence sur l'évolution de l'alliance. Etre dans l'Otan ne présente pas spécialement de contraintes pour nous non plus. Rien ne nous empeche de mener notre politique comme bon nous simple (ex : Turquie). Enfin, il y a tout un ensemble de coté pratiques pour les opérations inter-alliées. Les débats au niveau OTAN arrivent lorsque c'est sur des enjeux "hors-zone" comme en Libye, dans ce cas là, il ne faut pas compter sur elle est passer par des tuyaux alternatifs.
  11. Oui je suis assez d'accord. Le risque principal de se retirer c'est qu'on ne contrôle plus trop ce qui se fait sur place ni ce que font les autres acteurs. Donc c'est tout à fait possible d'arriver à une situation "pire" que celle de départ. Je pense que c'est cette peur qui immobilise notre politique africaine, car je pense que nos décideurs sont largement au courant des effets pervers de notre soutien "aveugle" aux régimes locaux. D'un autre coté, sortir de cette sorte de marchandage c'est aussi se redonner une liberté d'action en Afrique sans tout le temps marcher sur des oeufs. Car se retirer ne nous empêche pas de taper du poing sur la table, de sanctionner, voir d'intervenir directement de manière ponctuelle.
  12. Le problème c'est que l’interventionnisme des Russes pousse toute l'OTAN dans les bras des Turcs et donc contre nos intérêts. Comme souvent on a été trop timorés en faisant dans la demi-mesure et aujourd'hui on ne récolte aucun bénéfice tout en récoltant les effets négatifs.
  13. Article très intéréssant en effet, je voulais le poster ! C'est vrai qu'à la lecture, on se demande si on aurait pas intérêt à quitter complètement l’Afrique et garder juste une présence sous forme de point d'appui au Sénégal et à Djibouti. On coupe totalement le lien de l'ex franc CFA en le détachant de l'euro, libres aux autres puissances d'aller s'amuser en Afrique pour des gains presque nuls ... Quels sont nos réels intérêts en Afrique à part montrer qu'on est une puissance mondiale ? Qu'est que cet investissement nous rapporte ? L'énergie qu'on déploie en Afrique pourrait sans doute être mieux utilisée en Europe pour soutenir nos partenaires de l'Est, ou en Asie face à la chine avec des partenaires qui peuvent nous apporter des choses. Les régimes et les peuples locaux seraient laissés face à eux mêmes et à leur responsabilité, obligés de se réformer ou de tomber. Au bout d'un moment, du chaos, il émergera forcément quelque chose de plus stable et probablement plus sain que les cadavres qu'on continue de maintenir à bouts de bras. Finalement adopter une démarche plus "britannique" en tissant des partenariats constructifs avec des pays relativement démocratiques et stables : Sénégal, Djibouti, Kenya, Rwanda, etc. Ce qui est sur, c'est que la France devrait se trouver un nouveau "rôle" sur la scène internationale si elle veut rester une puissance incontournable.
  14. Je croyais que la caisse de base du VBCI c'était du N4 et qu'ensuite les blindages rapportés permettaient d'augmenter la protection. Du coup c'est quoi le niveau max de protection frontal du VBCI et comment il se compare face à l'AMV, au Boxer, etc ?